HISPANO-AMÉRICAINE LITTÉRATURE

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • Michel BERVEILLER, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 16 290 mots
  •  • 8 médias

Un panorama des lettres hispano-américaines peut-il être autre chose qu'une juxtaposition de vues sur les littératures propres à chacune des nations qui forment l'Amérique hispanique ? On pourrait d'abord en douter. Pourtant, quelles que soient les différences dues à la diversité des climats, des sources et des modes de peuplement, à l'inégalité de l'évolution économique et sociale, ce sont, du po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-litterature-hispano-americaine/#i_2547

2666 (R. Bolaño)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 904 mots
  •  • 1 média

Roman posthume de l'écrivain chilien Roberto Bolaño , 2666 (trad. franç. R. Amutio, Christian Bourgois, 2008), a été salué par la critique internationale comme un des événements littéraires du début du xxi e  siècle. Des conditions particulières ont présidé à son édition sous la forme que l'on connaît aujourd'hui. Informé de son état de santé extrêmement précaire – il mourut en juillet 2003 à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/2666-r-bolano/#i_2547

ALBERDI JUAN BAUTISTA (1810-1884)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 578 mots

Écrivain argentin. Avocat, journaliste rédacteur du journal El Mercurio , Alberdi émigra à Montevideo après avoir étudié au Chili. Son œuvre de penseur et de jurisconsulte est considérable ; engagé politiquement, il appartient à l' Asociación de Mayo et publie plusieurs pamphlets contre le dictateur Rosas. Comme tous les écrivains de son groupe, il proclame la rupture totale avec l'Espagne ; défe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-bautista-alberdi/#i_2547

ALEGRÍA CIRO (1909-1967)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 416 mots

Grand propriétaire terrien dans les Andes péruviennes, Ciro Alegría a bien connu, dès sa prime enfance, les milieux indigènes et paysans qu'il devait présenter plus tard dans son œuvre. Entre-temps, ses activités subversives en faveur de la réforme universitaire et du parti révolutionnaire de l'A.P.R.A. lui valent deux ans de prison, puis, quand il a à peine vingt-cinq ans, une interdiction de séj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciro-alegria/#i_2547

ALEJANDRA, Ernesto Sábato - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 874 mots

Ernesto Sábato, né en 1911 dans la province de Buenos Aires, porte le prénom d'un frère mort en bas âge. Marqué par l'amour possessif de sa mère, rêveur et tourmenté, il se réfugie très tôt dans la clarté des sciences exactes. Un doctorat de physique le mène à Paris, où il fréquente à la fois le laboratoire Joliot-Curie et les surréalistes. Membre du Parti communiste dans sa jeunesse, il prend ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alejandra/#i_2547

ANDRADE OLEGARIO (1841-1882)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 112 mots

Issu d'une région — la province de Entre Ríos — qui est le berceau de quelques-uns des meilleurs poètes de la république Argentine, Andrade est un lyrique dont le souffle puissant ( Prometeo , 1877 ; Atlántida , 1881) sait aussi trouver des accents de tendresse intimiste : Le Retour au foyer ( La Vuelta al hogar ) en est la preuve. Une de ses compositions a fait de lui un poète littéralement class […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olegario-andrade/#i_2547

L'ANNIVERSAIRE, Juan José Saer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 860 mots

Publié en 1986, L'Anniversaire ( Glosa ) est certainement le roman le plus ambitieux de l'Argentin Juan José Saer (1937-2005), par sa construction complexe, le statut ambigu de son narrateur, la douloureuse réflexion sur l'histoire nationale et l'instabilité de son discours. On y retrouve des personnages, des lieux, des sociabilités (la réunion festive entre amis, en l'occurrence) ainsi que des t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-anniversaire/#i_2547

ARENAS REINALDO (1943-1990)

  • Écrit par 
  • Claude COUFFON
  •  • 774 mots

Né le 16 juillet 1943 dans un village de la province de Holguín (Cuba), Reinaldo Arenas passa son enfance à Peronales, au sein d'une famille rurale modeste. À quinze ans, il rejoignait les forces de la guérilla engagée par Fidel Castro pour renverser la dictature de Batista. Boursier de la révolution, il étudia à l'université de La Havane, puis travailla à la Bibliothèque nationale, préparant un p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reinaldo-arenas/#i_2547

ARGÜEDAS ALCIDES (1879-1946)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 128 mots

Après des études de sociologie à Paris, Argüedas entreprit une carrière de diplomate en Europe et en Amérique du Sud. Il fut un des leaders du Parti libéral de Bolivie, et devint ministre de l'Agriculture en 1940. Connu pour des études sociologiques comme Peuple malade ( Pueblo enfermo , 1909) et pour son Historia general de Bolivia (1922). Argüedas doit son renom à ses romans, dont les protagon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcides-arguedas/#i_2547

ARGUEDAS JOSÉ MARÍA (1911-1969)

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 876 mots

Peu d'œuvres ont fait l'objet d'interprétations aussi divergentes que celles du romancier et ethnologue péruvien José María Arguedas. Conteur nostalgique et même réactionnaire selon certains, il est considéré par une bonne partie de la jeunesse de son pays comme une grande figure de la gauche révolutionnaire. Divisé en zones hautement hétérogènes, le Pérou présente une région encore très indianis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-maria-arguedas/#i_2547

ASTURIAS MIGUEL ÁNGEL (1899-1974)

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Bernard FOUQUES
  •  • 3 210 mots

Pour pouvoir situer Asturias dans l'ensemble du roman hispano-américain, il faut rappeler ce qu'était avant lui la littérature de ce vaste monde qui s'exprime dans un espagnol variant d'ailleurs avec chaque région. Toute une forme du roman prit naissance avec un événement historique d'une grande importance sur ce continent : la révolution mexicaine. Ce bouleversement suscita le roman-témoignage. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-angel-asturias/#i_2547

AZUELA MARIANO (1873-1952)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 378 mots

Avec Martín Luis Guzmán, Mariano Azuela est le plus illustre représentant de l'« indigénisme » mexicain. Ses premiers romans, à la manière de Zola, reflètent l'influence du naturalisme ( María Luisa , 1907), et il y dénonce avec âpreté les injustices sociales dont la réalité lui offre tant d'exemples, ainsi dans Les Ratés de la vie ( Los Fracasados , 1908) et Mala yerba (1909). Son célèbre roman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariano-azuela/#i_2547

BELLO ANDRÉS (1781-1865)

  • Écrit par 
  • E. RODRÍGUEZ MONEGAL
  •  • 638 mots

Quand il débarqua à Londres en 1810, tandis que l'insurrection secouait le continent sud-américain, Bello n'avait pas trente ans. Il s'était formé dans l'ambiance néo-classique d'un Caracas que le passage d'Alexandre de Humboldt (entre 1789 et 1800) avait réveillé de sa torpeur coloniale. Le jeune Bello avait accompagné dans ses explorations l'Allemand qui lui avait enseigné à regarder le monde av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andres-bello/#i_2547

BENEDETTI MARIO (1920-2009)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 880 mots
  •  • 1 média

Mario Benedetti fut en Uruguay l'un des principaux écrivains, avec José Pedro Díaz, Ángel Rama ou Carlos Martínez Moreno, de la « Génération de 1945 », qui se fit connaître dans l'hebdomadaire Marcha , fondé en 1939 par Juan Carlos Onetti. Un ardent patriotisme, un regard implacable porté sur la réalité politique de leur patrie, l'opposition à la dictature militaire (1973-1985) dont l'Uruguay fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-benedetti/#i_2547

BERTI EDUARDO (1964- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 659 mots

Né en 1964 à Buenos Aires, journaliste, scénariste, essayiste, nouvelliste, romancier, réalisateur de documentaires, traducteur et éditeur, Eduardo Berti est un auteur protéiforme. Comme tous les écrivains argentins de sa génération, il a mûri dans l’ombre de ces deux grandes figures tutélaires que sont Jorge Luis Borges et Julio Cortázar. Il faut y ajouter celle d’Adolfo Bioy Casares, que Berti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-berti/#i_2547

BIANCIOTTI HECTOR (1930-2012)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 758 mots
  •  • 1 média

Hector Bianciotti naît le 18 mars 1930 de parents paysans piémontais installés dans la Pampa, à Calchin Oeste, près de Cordoba, au nord-ouest de Buenos Aires. Alors que père et mère parlent le piémontais entre eux, l'espagnol est la langue imposée aux sept enfants. Sensible à la valeur intuitive des mots, le jeune garçon découvre tôt le français grâce à la poésie de Paul Valéry. Le monde agricole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hector-bianciotti/#i_2547

BIOY CASARES ADOLFO (1914-1999)

  • Écrit par 
  • Jean ANDREU
  •  • 930 mots

Né à Buenos Aires, Adolfo Bioy Casares est un écrivain dont les rapports avec la littérature sont empreints d'une grande élégance non exempte d'érudition, d'ironie et d'humour. Jusque vers la fin des années trente, c'est pour lui une période d'apprentissage. Bioy Casares croit avec enthousiasme au « surréalisme et à un art non raisonnable ». Il est déjà fasciné par la complexité inépuisable et per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolfo-bioy-casares/#i_2547

BLEST GANA ALBERTO (1830-1920)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 389 mots

Diplomate et écrivain chilien, Blest Gana vit en France, de 1847 à 1851, puis aux États-Unis et à Londres. C'est la lecture de Balzac qui éveille sa vocation de romancier. Considéré comme l'un des premiers réalistes, son œuvre recouvre tout un cycle de la vie chilienne, de l'indépendance au début du xx e siècle, avec les mouvements sociaux de la classe moyenne, la politique matrimoniale, les cout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-blest-gana/#i_2547

BOLAÑO ROBERTO (1953-2003)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 845 mots
  •  • 1 média

Dans une note biographique, l'écrivain chilien Roberto Bolaño précisait qu'il était né en 1953 , l'année de la mort de Joseph Staline et de Dylan Thomas, comme pour souligner que son univers oscillait constamment entre l'horreur de la violence et de l'arbitraire dictatorial, et la tentation de la poésie. Ce rappel illustre également l'ouverture d'une œuvre qui, comme celle de nombreux écrivains la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-bolano/#i_2547

BORGES (J. L.) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 270 mots
  •  • 1 média

24 août 1899 Naissance de Jorge Luis Borges à Buenos Aires. 1914-1921 Parti en Europe avec sa famille, il est retenu pendant toute la durée de la Première Guerre mondiale à Genève. À partir de 1919, il voyage en Espagne et fréquente les milieux ultraïstes qui influenceront ses premiers recueils de poésie. 1925 Enquêtes , premier recueil d'essais. 1930 Publie Evaristo Carriago . Début de l'amit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/borges-reperes-chronologiques/#i_2547

BORGES JORGE LUIS

  • Écrit par 
  • Saul YURKIEVICH
  •  • 3 279 mots
  •  • 1 média

Jorge Luis Borges est, par propension et par invétéré dessein, un homme de lettres. Cette condition constitue l'axe de sa biographie, elle la résume. De ce fait, il identifie son destin au littéraire et se figure le paradis comme une bibliothèque où les textes les plus hétérogènes circulent : Dante, la mystique arabe et Les Mille et Une Nuits , mais aussi Berkeley, Coleridge, De Quincey, Chestert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-luis-borges/#i_2547

BRYCE ECHENIQUE ALFREDO (1939- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 1 013 mots

Bien qu'il ait déjà publié, sous le titre de Permiso para vivir (1993), un volume de Mémoires, complété en 2005 par Permiso para sentir , c'est dans ses œuvres de fiction qu'il faut chercher une implicite biographie d'Alfredo Bryce Echenique : il est en effet de ces écrivains qui sont eux-mêmes la matière de leurs livres et pour qui la littérature n'est que réalité décalée. Tous ses romans, tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfredo-bryce-echenique/#i_2547

BUSTAMANTE L'INCA CALIXTO CONCOLORCORVO dit (1715 env.-apr. 1778)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile BÉNASSY
  •  • 207 mots

Fonctionnaire aux Indes, l'Espagnol Concolorcorvo fait en 1771-1773, comme « visiteur » des postes, un voyage d'inspection sur la grande route muletière Buenos Aires-Córdoba-Tucumán-Salta-Potosi-La Plata (l'actuelle Sucre)-Cuzco-Lima et publie clandestinement vers 1775 le Lazarillo de ciegos caminantes desde Buenos Aires hasta Lima ( Itinéraire de Buenos Aires à Lima à l'usage des voyageurs inexp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bustamante-l-inca/#i_2547

CABRERA LYDIA (1900-1991)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 441 mots

Figure majeure des lettres cubaines, l'ethnologue et nouvelliste Lydia Cabrera est connue pour ses recueils de contes traditionnels afro-cubains et ses ouvrages de fiction. Fille de l'historien Raimundo Cabrera, née le 20 mai 1900 à La Havane, Lydia Cabrera est bercée, durant son enfance, par les légendes populaires africaines que lui racontent sa nourrice et les employés de maison. En 1927, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lydia-cabrera/#i_2547

CABRERA INFANTE GUILLERMO (1929-2005)

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN
  •  • 723 mots

Le romancier Guillermo Cabrera Infante est né en 1929 à Gibara, dans la province d'Oriente, au sud-est de l'île de Cuba, à un jet de pierre de la Sierra Maestra d'où partira par la suite la révolution castriste, à laquelle il prendra part. Compagnon de la première heure, il est d'abord nommé en 1959 directeur de l'hebdomadaire culturel Lunes de la Revolución , puis, après avoir pris ses distances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillermo-cabrera-infante/#i_2547

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 809 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le Nouveau Monde »  : […] Les Caraïbes furent le théâtre du premier contact entre l'Europe et le Nouveau Monde. Dès 1493, la lettre narrant le premier voyage de Colomb connaît une large diffusion. Marqué par la conviction d'avoir découvert une nouvelle route menant vers l'Asie et par le souci de rentabiliser l'expédition en trouvant de l'or et des épices, le récit du Grand Amiral véhicule les deux mythes qui hanteront l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caraibes-litteratures/#i_2547

CARDOSO LÚCIO (1912-1968)

  • Écrit par 
  • Mario CARELLI
  •  • 664 mots

S'il a vécu, écrit et publié son œuvre à Rio de Janeiro, le romancier brésilien Lúcio Cardoso a toujours considéré avec un mélange d'amour et de haine le Minas Gerais de son enfance, région montagneuse marquée par la piété baroque catholique, région dont « la force brute » et « le pouvoir de légende » n'ont cessé d'alimenter son imaginaire. Il fit ses débuts en littérature en 1934 avec un roman, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucio-cardoso/#i_2547

CARPENTIER ALEJO (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 778 mots
  •  • 1 média

Avec Miguel Angel Asturias (1899-1974), l'écrivain cubain Alejo Carpentier est considéré comme le maître de ce que l'on a appelé le « réalisme magique » du nouveau roman hispano-américain. À l'instar du même Asturias, il représente aussi cette littérature américaine de l'exil, illustrée également par Julio Cortázar, Carlos Fuentes, Mario Vargas Llosa, A. Bryce Echenique ou Rubén Bareiro Saguier ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alejo-carpentier/#i_2547

CARRERA ANDRADE JORGE (1903-1978)

  • Écrit par 
  • Jean de MILLERET
  •  • 535 mots

Fils d'un magistrat à la Cour suprême de Quito (Équateur), Jorge manifesta, dès sa prime adolescence, un goût pour la poésie. Il lisait alors Los Siete Tratados de Juan Montalvo et Les Fêtes galantes de Verlaine, mais la grande révélation lui fut apportée par l' Antología de la poesía francesca moderna , traductions de Canedo et Fortún. En même temps, il passait de longues périodes avec ses pare […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-carrera-andrade/#i_2547

CASAL JULIÁN DEL (1863-1893)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 150 mots

L'écrivain cubain Julián del Casal eut une existence brève, maladive et solitaire. Son œuvre poétique, marquée par l'influence de Leopardi et surtout de Baudelaire, traduit un sentiment intense de nostalgie, d'angoisse, d'isolement, de mort, les affres d'une âme avide d'évasion dans l'exotisme ou bien qui aspire à se perdre dans les bas-fonds des villes : Feuilles au vent ( Hojas al viento , 1890 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julian-del-casal/#i_2547

CENT ANS DE SOLITUDE, Gabriel García Márquez - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 1 011 mots
  •  • 1 média

Gabriel García Márquez naît en Colombie en 1928 , dans un village de la côte atlantique entouré de plantations bananières qui lui servira de modèle pour le cadre de Cent Ans de solitude. Étudiant en droit, il interrompt ses études lorsque la reprise de la guerre civile se solde par plusieurs dizaines de milliers de morts. Il se tourne alors vers le journalisme, tout en élaborant ses premiers réc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cent-ans-de-solitude/

CHANT GÉNÉRAL, Pablo Neruda - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 833 mots
  •  • 1 média

Le jour même de la mort de son père, le 7 mai 1938, Pablo Neruda (1904-1973) commence la rédaction du Chant général du Chili, qu'il intitulera plus tard, en raison de sa dimension continentale, Chant général . La mort de ses parents semble détacher à jamais Neruda du Chili de son enfance, de ce Temuco de la forêt, de la pluie et des chemins de fer que conduisait son père. C'est un nouveau proc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-general/#i_2547

CHANTS DE VIE ET D'ESPÉRANCE, Rubén Darío - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 814 mots

Azur (1888) et Proses profanes (1896) inauguraient avec éclat le modernisme, mouvement littéraire qui s'était imposé dans le monde hispanique à la fin du xix e  siècle. Chants de vie et d'espérance (1905) en manifeste l'épanouissement. Reconnu comme le héraut d'une esthétique nouvelle, le poète nicaraguayen Rubén Darío (1867-1916) est alors âgé de trente-huit ans. Publié à Madrid, le livre conti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chants-de-vie-et-d-esperance/#i_2547

COLOANE FRANCISCO (1910-2002)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 747 mots

« Bien que nous ayons affaire à un auteur débutant, il est d'un talent prometteur et je ne serais pas étonné qu'il devienne un grand écrivain qui prendra pour sujet la Patagonie, laquelle attend depuis longtemps celui qui chantera la vie intense qu'on y mène. » Ces mots, prononcés par l'écrivain Manuel Rojas, en 1940, remettant un prix littéraire à Coloane, alors inconnu en littérature, furent pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-coloane/#i_2547

CORTÁZAR JULIO (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Jacqueline OUTIN, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 4 201 mots
  •  • 1 média

Le conteur et romancier argentin Julio Cortázar est un franc-tireur de la littérature. Cas complexe et personnel d'insurrection permanente contre les lieux communs, la passivité d'esprit, il rend vie au verbe en créant son propre langage. Son humour subtil, destructeur, sa vision dramatique de l'homme moderne, son inquiétude ontologique alliée à une observation aiguë du quotidien créent des conte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julio-cortazar/#i_2547

CRUZ sor JUANA INÉS DE LA (1648-1695)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile BÉNASSY
  •  • 554 mots

Juana Ramírez de Asbaje naît dans un village de Nouvelle-Espagne, le Mexique actuel, fille naturelle, reconnue, mais bientôt abandonnée par son père. Remarquablement douée, elle s'instruit seule avec passion grâce à la bibliothèque de son grand-père, fermier latiniste... À huit ans, elle fait des vers. Toute jeune fille, elle est dame d'honneur de la femme du vice-roi de México. Elle subit avec su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cruz-sor-juana-ines-de-la/#i_2547

DARÍO RUBÉN (1867-1916)

  • Écrit par 
  • Sylvia MOLLOY
  •  • 1 072 mots

On identifie trop souvent le poète nicaraguayen Rubén Darío avec le mouvement, surgi dans la littérature hispano-américaine à la fin du xix e  siècle, qui reçut le nom de modernisme. L'année 1888, date de la publication de son premier grand recueil, Azul ( Bleu ), est même considérée, par certains, comme celle de l'origine officielle du mouvement. En réalité, il s'agit d'un phénomène collectif : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruben-dario/#i_2547

DE GREIFF LEÓN (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 490 mots

D'ascendance suédoise et allemande, Léon de Greiff naquit à Medellín, en Colombie. Après des études à l'École des mines de l'université d'Antioquía, il travaille à la Banque centrale de Bogotá jusqu'en 1925. L'expérience qu'il vécut en 1926-1927 dans la région de Bolombolo, employé à la construction du Chemin de fer d'Occident, stimule fortement son inspiration. De 1927 à 1931 sa carrière se pours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-de-greiff/#i_2547

LES DÉTECTIVES SAUVAGES (R. Bolaño)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 009 mots

Publié à Barcelone en 1998, lauréat en 1999 de deux des plus prestigieux prix littéraires du monde hispanique, Les Détectives sauvages (traduit par Robert Amutio, Bourgois, Paris, 2006) est sans conteste le roman le plus ambitieux et le plus abouti de Roberto Bolaño (1953-2003). Ce livre de près de 700 pages, d'une construction très élaborée, est divisé en trois parties de longueur inégale. Un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-detectives-sauvages/#i_2547

DÍAZ MIRÓN SALVADOR (1853-1928)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 275 mots

Poète mexicain précurseur du modernisme, Díaz Mirón publie en 1886 un cahier de poésies qui a un retentissement dans toute l'Amérique latine. En 1889, Rubén Darío le salue pour son esprit libertaire et lui dédie en 1890 un Medallón dans sa nouvelle édition d' Azul . Díaz Mirón renie par la suite cette première époque lyrique, influencée par le romantisme de Byron et de Victor Hugo ; Sursum , A G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-diaz-miron/#i_2547

DONOSO JOSÉ (1924-1996)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 026 mots

Le romancier José Donoso naît à Santiago du Chili en 1924. Sa famille appartient à la grande bourgeoisie. Lecteur passionné de Henry James, Virginia Woolf, et de la littérature anglo-saxonne en général, Donoso écrit d'abord des nouvelles. En 1958, il publie Le Couronnement , son premier roman, où s'exprime déjà la fascination de l'écrivain pour les lieux clos, où, sous la surface lisse et policée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-donoso/#i_2547

ECHEVERRÍA ESTEBAN (1805-1851)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 238 mots

Après un séjour à Paris où il fréquenta Lamennais, l'écrivain argentin Echeverría introduisit le romantisme en Amérique latine. En 1832, peu de temps après les grandes batailles romantiques, il publia Elvira o la Novia del Plata , en 1834 ses Consuelos et en 1837 ses Rimas , qui contiennent son poème le plus connu, La Cautiva . Ces ouvrages montrent, outre la coloration propre à la lyre romantique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esteban-echeverria/#i_2547

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 197 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Les littératures latinas des États-Unis »  : […] L’ essor des littératures latinas aux États-Unis, notable depuis une cinquantaine d’années, s’inscrit dans le cadre du vaste mouvement de recomposition culturelle et sociale impulsé par le mouvement de lutte pour les droits civiques conduit par les Noirs américains. En effet, en même temps qu’ils exigeaient l’égalité civique, politique et économique, les militants noirs, en proclamant Black is Be […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_2547

EXIL LITTÉRATURES DE L'

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN
  •  • 3 320 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Écritures nomades »  : […] Loin de la Grande Patrie – l'Espagne –, les écrivains d'Amérique de langue espagnole n'ont jamais vraiment redouté l'exil. En Argentine, par exemple, « l'exil des hommes de lettres, écrit Juan José Saer, est presque une tradition », quoique, dans le même temps, il confesse : « Aucun exil n'est volontaire. » Pourtant, contrairement aux bannis espagnols que la victoire franquiste chassa de leur pay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-de-l-exil/#i_2547

LA FÊTE AU BOUC (M. Vargas Llosa) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 979 mots
  •  • 1 média

En 1961, le 30 mai – jour de la Fête au Bouc – Rafaël Leonidas Trujillo Molina qui, depuis 1930, maintenait Saint-Domingue dans un régime de terreur et d'esclavage, était abattu dans sa voiture par des conjurés postés au bord de la route qu'il avait coutume d'emprunter. Une répression terrible s'ensuivit. Le pays, loin de se libérer et de s'acheminer vers la démocratie, continua de s'enfoncer dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-fete-au-bouc/#i_2547

FICTIONS, Jorge Luis Borges - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 1 124 mots
  •  • 1 média

Né en 1899 dans la grande bourgeoisie argentine, Jorge Luis Borges doit son bilinguisme à une grand-mère anglaise. Il mène longtemps une vie oisive de poète avant-gardiste, assombrie par la cécité de son père, qui sera, il le sait, bientôt la sienne. En 1938, il perd son père, doit gagner sa vie et échappe de justesse à la mort. Devenu bibliothécaire, Borges se tourne vers la fiction et commence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fictions/#i_2547

FUENTES CARLOS (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 827 mots
  •  • 1 média

Présent sur tous les fronts de l'écriture – romans, nouvelles, théâtre, essais, journalisme –, Carlos Fuentes n'a jamais cessé, tout au long de son œuvre, de s'interroger sur le langage, le temps, l'histoire, la culture, l'éducation et les différentes formes de pouvoir. En 2002, il publie une sorte de bréviaire, Ce que je crois , dans lequel sont rassemblés par ordre alphabétique ses centres d'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-fuentes/#i_2547

GALEANO EDUARDO (1940-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

L’écrivain et journaliste Eduardo Galeano naît le 3 septembre 1940 à Montevideo (Uruguay). Il commence à publier des caricatures dans l’hebdomadaire El Sol alors qu’il est encore adolescent, puis dirige l’hebdomadaire politique et culturel Marcha . À la suite d’un coup d’État militaire en Uruguay (1973), il fait un court séjour en prison, avant de s’enfuir à Buenos Aires, où il fonde et dirige l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-galeano/#i_2547

GALLEGOS RÓMULO (1884-1969)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 371 mots
  •  • 1 média

Romancier vénézuélien, Rómulo Gallegos se consacra d'abord à des tâches pédagogiques en même temps qu'à la littérature. En 1925, son roman La Trepadora ( La Plante grimpante ) le fait connaître parmi les intellectuels ; dans ce livre, il se montre partisan du croisement des races. Ensuite, il fait de la politique, vit en exil pendant quelques années à New York et en Espagne. De retour au Venezuela […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romulo-gallegos/#i_2547

GARCÍA MÁRQUEZ GABRIEL (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 2 393 mots
  •  • 1 média

L'écrivain colombien Gabriel García Márquez appartient à la génération de ces romanciers latino-américains qui ont su se faire lire et entendre hors de leur pays en donnant un nouveau souffle au genre narratif. Le cas de García Márquez est d'autant plus remarquable que la vaste audience qu'il a acquise depuis la publication de Cien Años de soledad ( Cent Ans de solitude , 1967), il la doit à la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-garcia-marquez/#i_2547

GARCILASO DE LA VEGA dit L'INCA (1539-1616)

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE
  •  • 827 mots

Fils naturel du conquistador Sebastián Garcilaso de la Vega et de la princesse inca Isabel Chimpu Ocllo, Garcilaso naquit au Cuzco, ancienne capitale de l'Empire inca. Baptisé sous le patronyme de Gómez Suárez de Figueroa, il n'adopta qu'en 1561 le nom de son père, sous lequel il s'illustra dans les lettres. En compagnie de sa mère, il grandit dans la vaste demeure paternelle jusqu'en 1549, date à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garcilaso-de-la-vega-dit-l-inca-1539-1616/#i_2547

GAUCHESQUE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

Genre poétique hispano-américain qui imite les payadas (ballades que chantaient traditionnellement, sur accompagnement de guitare, les gauchos errants en Argentine et en Uruguay). Le terme inclut, par extension, le fonds littéraire sud-américain qui traite du mode de vie et des conceptions des gauchos. Le gaucho, qui avait longtemps fait partie de la littérature populaire sud-américaine, devint a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-gauchesque/#i_2547

GELMAN JUAN (1930-2014)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 695 mots

« Tout m’oblige à travailler, avec les mots, avec mon sang.  » Ce vers extrait de son Arte poética pourrait servir d’exergue à l’œuvre de l’écrivain argentin Juan Gelman, poète de la douleur et du déracinement, à la renommée internationale. Une part importante de sa vie fut consacrée au combat contre les dictatures d’Amérique latine. Fils d’immigrés juifs ukrainiens, Juan Gelman est né le 3 mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-gelman/#i_2547

GÓMEZ DE AVELLANEDA GERTRUDIS (1814-1873)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 285 mots

Dramaturge et poétesse cubaine, Gertrudis Gómez de Avellaneda est considérée comme l'un des principaux écrivains romantiques du xix e  siècle et comme la grande figure féminine qui a marqué la poésie de son temps. Née le 23 mars 1814 à Puerto Príncipe, Gertrudis Gómez de Avellaneda quitte son île natale en 1836 et embarque pour l'Espagne, où elle passera le restant de ses jours, à l'exception d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrudis-gomez-de-avellaneda/#i_2547

GOROSTIZA MANUEL EDUARDO DE (1789-1851)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 313 mots

Poète, auteur dramatique mexicain de parents espagnols, Manuel Eduardo de Gorostiza participe à la guerre d'Indépendance de 1808 à 1812. Libéral exalté, il fréquente les célèbres réunions politiques et littéraires des cafés La Fontana de oro et La Cruz de Malta . Il publie ses premières poésies dans la Crónica científica y literaria en 1919 ; ses articles impétueux lui valent d'être exilé par Fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-eduardo-de-gorostiza/#i_2547

GUILLÉN NICOLÁS (1902-1989)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 464 mots

Bien qu'il n'ait pas reçu une formation classique achevée, Nicolás Guillén lut avec avidité durant sa jeunesse la littérature espagnole et latino-américaine. Né à Camargüey, cubain de sang mêlé — africain et européen —, il combine les genres et les techniques littéraires traditionnels avec une connaissance approfondie du langage, des légendes, des chansons et des sones (danses populaires) afro-cu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-guillen/#i_2547

GÜIRALDES RICARDO (1886-1927)

  • Écrit par 
  • Sylvia MOLLOY
  •  • 963 mots

Écrivain dont l'œuvre est un bon exemple de cette littérature hispano-américaine qui, dans le premier quart du xx e siècle, tenta de réagir contre la tyrannie du « modernisme ». Cette réaction revêtit des formes diverses : du côté des poètes, elle se manifesta par une volonté de rupture avec l'esthétisme « moderniste » et par l'imitation de l'avant-garde européenne ; du côté des romanciers, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ricardo-guiraldes/#i_2547

GUTIÉRREZ NÁJERA MANUEL (1859-1895)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 310 mots

Poète mexicain, Gutiérrez Nájera est l'un des initiateurs du mouvement moderniste ; influencé par le poète espagnol G. A. Bécquer et par Musset dans l'élaboration de son lyrisme raffiné, il demeura fidèle à certains principes romantiques. À l'aise dans la tradition des octosyllabes et des endécasyllabes, il n'a pas renouvelé la métrique, mais il est plutôt un créateur d'images poétiques jaillissan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-gutierrez-najera/#i_2547

GUZMÁN MARTÍN LUIS (1887-1977)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 636 mots

Écrivain mexicain. Né à Chihuahua le 6 octobre 1887, Martín Luis Guzmán passe son enfance à Veracruz. Il est étudiant en droit à l'université de Mexico quand éclate la révolution de 1910 contre le régime de Porfirio Díaz, à laquelle il participe activement. Après l'assassinat de F. Madero en 1913, il rejoint Pancho Villa, caudillo des armées du Nord, dont il devient le secrétaire personnel . En 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luis-guzman/#i_2547

HERNANDEZ FELISBERTO (1902-1964)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 850 mots

Comme l'a écrit Italo Calvino dans sa préface à l'édition italienne des œuvres du nouvelliste uruguayen, « Felisberto Hernández est un écrivain qui ne ressemble à aucun autre : à aucun des Européens et aucun des Latino-Américains ; c'est un irréductible qui échappe à toute classification et à tout embrigadement, mais qu'on identifie, à coup sûr, dès la première page. » Longtemps, son œuvre a été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felisberto-hernandez/#i_2547

HERNÁNDEZ JOSÉ (1834-1886)

  • Écrit par 
  • Jean ANDREU
  •  • 1 532 mots

Comme tous les écrivains de l'époque, la vie de José Hernández et son œuvre sont inséparables de l'histoire argentine du xix e siècle. Les écrits des auteurs argentins ne sont que les manifestations littéraires d'un combat politique quotidien auquel l'écrivain consacre souvent toutes ses énergies. Vaincu par la disparition progressive du gaucho dont il s'était fait le passionné défenseur, Hernánd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-hernandez/#i_2547

HERRERA Y REISSIG JULIO (1873-1910)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 185 mots

Poète uruguayen, Herrera y Reissig, tout en restant l'un des maîtres indiscutés de l'école moderniste, fut aussi au point de départ des tendances extrêmes de la poésie contemporaine, tant par son audace verbale que par la riche étrangeté de son vocabulaire et par l'ampleur de son inspiration, qui dépassent de loin les normes en cours à son époque où règnent l'art nouveau, le modernisme hispano-amé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julio-herrera-y-reissig/#i_2547

HUIDOBRO VICENTE (1893-1948)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 846 mots

Vicente Huidobro, une des voix majeures de la poésie chilienne du xx e  siècle, aux côtés des deux Prix Nobel de littérature Gabriela Mistral et Pablo Neruda, est un des premiers écrivains en Amérique latine à revendiquer l'autonomie du fait littéraire et à refuser la situation « ancillaire » dans laquelle on cantonnait trop souvent la littérature. « En toutes choses il y a une parole interne, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vicente-huidobro/#i_2547

IBARBOUROU JUANA DE (1895-1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

L 'Uruguayenne Juana de Ibarbourou, admirée pour sa célébration lyrique de l'amour et de la nature, est l'une des plus célèbres poétesses d'Amérique latine. Née le 8 mars 1895 à Melo, Juana de Ibarbourou, de son vrai nom Juanita Fernández Morales, passe son enfance dans sa petite ville natale, perdue au milieu de la campagne. Peu scolarisée, elle se forme en grande partie en autodidacte. Mariée en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juana-de-ibarbourou/#i_2547

ICAZA JORGE (1906-1978)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 860 mots

Romancier équatorien, Jorge Icaza fut, avec Alcides Argüedas, Ciro Alegría et Miguel Ángel Asturias, l'une des plus illustres figures de l'indigénisme littéraire en Amérique du Sud. Né à Quito, Jorge Icaza, après des études secondaires, veut devenir médecin. La mort de ses parents, deux ans plus tard, lui interdit de réaliser ce projet. Il entre au cours de déclamation du Conservatoire de musique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-icaza/#i_2547

ISAAC JORGE (1837-1895)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 391 mots

De père israélite, l'écrivain colombien Jorge Isaac est resté marqué par le décor de son enfance, la vallée du Cauca où était établie l'hacienda paternelle. Appartenant au groupe du Mosaico qui désigne à la fois une revue et un courant littéraire, il débute en publiant des poèmes évoquant ses souvenirs d'enfance, des récits, des paysages ; il prend part aux luttes civiles qui déchirent son pays et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-isaac/#i_2547

JOTABECHE JOSÉ JOAQUÍN VALLEJO dit (1811-1858)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 144 mots

Écrivain et journaliste chilien, Jotabeche passa toute sa vie dans la petite ville de Copiapo ; il y fonda le journal local, El Copiapino , qui publia ses articles de mœurs. Sa prose est vivante, passionnée, sa culture limitée ; mais il sait présenter avec malice et réalisme les scènes de la vie provinciale chilienne. Conservateur effréné en matière politique et littéraire, il défend les tradition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jotabeche/#i_2547

JUARROZ ROBERTO (1925-1995)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 545 mots

Reconnu comme une des grandes voix poétiques de ce siècle par des écrivains de l'envergure de René Char, Julio Cortázar ou Octavio Paz, l'Argentin Roberto Juarroz, né à Coronel Dorrego (province de Buenos Aires), a professé, tout au long de sa vie, une modestie et une discrétion qui ont parfois nui à la diffusion et à la reconnaissance de son œuvre. Sur le plan personnel, il y a très peu à dire d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-juarroz/#i_2547

LATORRE MARIANO (1886-1955)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 311 mots

Chef de file de l'école criolliste, l'écrivain chilien Mariano Latorre choisit comme thème central de son inspiration sa terre natale dont il reprend inlassablement la description à travers toute son œuvre. Ses deux romans Zurzulita (1920) et La Epopeya de Moni révèlent un médiocre talent de romancier. Mariano Latorre est un observateur subtil qui énumère, se documente, mais ne parvient pas à fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariano-latorre/#i_2547

LE BONHEUR DES FAMILLES (C. Fuentes) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

En 2002, dans Ce que je crois , ce glossaire où il formulait ses convictions, Carlos Fuentes , entre « Expérience » et « Faulkner », ouvrait une rubrique « Famille » : « Nous formions une heureuse famille », notait-il en revenant sur sa généalogie personnelle. Aux yeux de Tolstoï, donc, ce n'était pas une famille très intéressante. Mais qui ne sacrifierait pas cet „intérêt“ au bonheur ? ». Une har […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-bonheur-des-familles/#i_2547

LEZAMA LIMA JOSÉ (1910-1976)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 872 mots

Le 9 août 1976, José Lezama Lima, le gros homme au cigare, asthmatique et affable, meurt d'une pneumonie dans un hôpital de La Havane, à soixante-cinq ans passés. Avec lui disparaît un poète, un essayiste, un nouvelliste, un romancier d'une densité et d'une envergure exceptionnelles. Il représentait, aux yeux de beaucoup d'écrivains latino-américains, une figure tutélaire d'une créativité inépuisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-lezama-lima/#i_2547

LISCANO CARLOS (1949- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 800 mots

Lorsque paraît en 2005 La Route d ’ Ithaque (1994, El Camino a Í taca ), son premier roman traduit en France, Carlos Liscano, né à Montevideo en 1949, n’est pas tout à fait un inconnu. « Ma Famille », nouvelle tirée de son recueil El Informante (1997 ; Le Rapporteur et autres r é cits , 2005) et adaptée au théâtre, est représentée avec succès depuis 1998 sur différentes scènes et dans différent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-liscano/#i_2547

LIZARDI JOAQUÍN FERNÁNDEZ DE (1774-1827)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 593 mots

Écrivain mexicain, homme d'une seule foi, d'une seule ligne de conduite, Lizardi sut harmoniser en lui le croyant et le critique. Ce « penseur mexicain », tel qu'il se nommait lui-même, influencé par les penseurs espagnols du xvii e siècle, s'est aussi abondamment inspiré des principes philosophiques et littéraires français. Issu de la classe moyenne, journaliste, il profite de la constitution de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joaquin-fernandez-de-lizardi/#i_2547

LUGONES LEOPOLDO (1874-1938)

  • Écrit par 
  • Jean ANDREU
  •  • 1 472 mots

Lugones est considéré, avec Darío, comme l'un des plus grands poètes hispano-américains du début du xx e  siècle, à l'âge d'or du mouvement moderniste ( el modernismo ). Le modernisme, tout en reconnaissant ses dettes envers les symbolistes français, est la première tentative sérieuse pour promouvoir une littérature originale qui échapperait enfin à l'imitation servile des modèles européens. Lugo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopoldo-lugones/#i_2547

MARECHAL LEOPOLDO (1900-1970)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 905 mots

Leopoldo Marechal, longtemps marginalisé et ignoré en raison du péronisme qu'il avait professé pendant une vingtaine d'années, avant de se rallier tardivement au castrisme lors d'un voyage à Cuba en 1967, est un des écrivains majeurs de l'Argentine contemporaine. C'est d'abord en tant que poète qu'il s'est fait connaître dans les années 1920, en militant au sein de l'avant-garde et en publiant dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopoldo-marechal/#i_2547

MARELLE, Julio Cortázar - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 838 mots
  •  • 1 média

S'il fallait trouver un dénominateur commun à une majorité de prosateurs argentins contemporains, on pourrait dire que nouvelles et romans nationaux combinent à la fois l'usage de l'humour et l'interrogation sur ce que Borges appelle les grandes « conjectures existentielles » et Cortázar « la gifle métaphysique ». Dans ce contexte, Marelle (1963), le second roman de Julio Cortázar (1914-1984) fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marelle-julio-cortazar/#i_2547

MÁRMOL JOSÉ (1817-1871)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 241 mots

Pendant la dictature de Rosas, Mármol est, en Argentine, le porte-parole des opposants et des proscrits. En 1839, il est emprisonné à cause de ses opinions politiques, puis il doit quitter l'Argentine ; la plupart de ses œuvres datent de ces années d'exil pendant lesquelles il voyage à travers l'Amérique du Sud. En 1851, il publie un recueil de poèmes, Armonías , et la première partie de son célèb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-marmol/#i_2547

MARTÍ JOSÉ (1853-1895)

  • Écrit par 
  • Evelyne PISIER
  •  • 2 078 mots

Homme d'action, intellectuel aux talents multiples, penseur politique aux accents prophétiques, Martí fut considéré, un siècle après la guerre d'indépendance de 1868, comme l' apôtre de la jeune révolution cubaine. Nombre de critiques compétents voient dans Martí le principal précurseur du mouvement littéraire appelé modernismo et dirigé par l'écrivain Rubén Darío. Les rapports entre Martí et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-marti/#i_2547

MARTÍN FIERRO, José Hernández - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 795 mots

Au lendemain des guerres qui voient les anciennes possessions espagnoles d'Amérique, à l'exception de Cuba et de Porto Rico, accéder à l'indépendance, surgit un peu partout le désir de transformer la rupture politique en émancipation mentale, donc de contribuer à l'édification d'une culture nationale. Les Argentins sont parmi les premiers à tenter de concilier une aspiration à la modernité – repré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-fierro/#i_2547

MISTRAL GABRIELA (1889-1957)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 1 589 mots

Quand l'Académie royale de Suède, en 1945, décerna le prix Nobel de littérature à la Chilienne Gabriela Mistral, elle n'entendait pas seulement honorer – pour la première fois – la littérature sud-américaine ; elle avait expressément choisi de couronner l'œuvre d'une authentique poétesse, au tempérament puissant et chaleureux. La production en prose de Gabriela Mistral reste, en effet, dispersée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriela-mistral/#i_2547

MITRE BARTOLOMÉ (1821-1906)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

Ayant grandi à Buenos Aires pendant la dictature de Juan Manuel de Rosas, Bartolomé Mitre partit, en 1837, pour un exil qui dura quinze ans. Il voyagea en Uruguay, en Bolivie et au Pérou, participa à des campagnes militaires, édita le journal El Mercurio et attaqua sans relâche le régime de Rosas dans ses écrits. En 1852, il retourna en Argentine en qualité de chef des forces uruguayennes qui par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolome-mitre/#i_2547

MODERNISMO

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 1 809 mots

Si, depuis deux siècles au moins, rien n'est plus commun en littérature que l'aspiration à la modernité, il n'en est pas moins vrai que le mot modernismo (modernisme) évoque très particulièrement, depuis 1890 environ, un ensemble d'écrivains de langue espagnole qui ont choisi cette appellation pour manifester leur commune tendance à un renouvellement des thèmes et des formes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernismo/#i_2547

MOI, LE SUPRÊME, Augusto Roa Bastos - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 898 mots

Né à Asunción au Paraguay, Augusto Roa Bastos (1917-2005) connaît une enfance campagnarde, marquée par le bilinguisme espagnol-guarani propre à la culture populaire du pays. Il a seize ans lorsque éclate la terrible guerre du Chaco qui saigne à blanc le pays. Roa Bastos abrège ses études et s'oriente vers le journalisme engagé. Il doit s'exiler à partir de 1947 en raison de la guerre civile, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi-le-supreme/#i_2547

LE MONDE HALLUCINANT, Reinaldo Arenas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 794 mots

Fray José Servando Teresa de Mier Noriega y Guerra (1765-1827), docteur en théologie, prédicateur célèbre, fervent lecteur de Voltaire et de Rousseau, a eu une vie particulièrement agitée, qui l'a souvent conduit dans les geôles espagnoles et mexicaines de son temps, et parfois aux bords mêmes du bûcher inquisitorial. L'auteur de L'Histoire de la révolution de la Nouvelle-Espagne (écrite à Londre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monde-hallucinant/#i_2547

MONSIEUR LE PRÉSIDENT, Miguel Angel Asturias - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 1 002 mots

Né en 1899 dans une famille de la classe moyenne guatémaltèque, Miguel Ángel Asturias est marqué par la longue dictature d'Estrada Cabrera (1898-1920) et par les séismes qui détruisent la capitale en 1917 et 1918. Après des études de droit, il s'installe à Paris en 1924 : années décisives où il découvre le surréalisme, l'américanité, les textes sacrés des Mayas. Diplomate à partir de 1946, il rés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monsieur-le-president/#i_2547

MONTALVO JUAN (1832-1889)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 371 mots

Écrivain équatorien, l'un des maîtres de la prose espagnole au xix e  siècle. Juan Montalvo embrassa la carrière diplomatique et fit son premier voyage en Europe en 1857 (Italie, Paris où il rencontra Lamartine, pauvre et oublié, à qui il offrit l'hospitalité de son pays). Il rentra dans sa patrie en 1860, mais l'arrivée au pouvoir du président García Moreno l'année suivante le retint cloîtré volo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-montalvo/#i_2547

MUTIS ÁLVARO (1923-2013)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 876 mots
  •  • 1 média

Poète colombien depuis longtemps reconnu par les amateurs dans son pays et dans toute l'Amérique latine , c'est par les romans du cycle de Maqroll le gabier qu'Álvaro Mutis a atteint un vaste public. Cette activité romanesque, qui l'oblige à abandonner des années durant une création poétique à laquelle il déclare sans cesse vouloir revenir, n'est cependant pas le signe d'une rupture : Maqroll, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alvaro-mutis/#i_2547

NERUDA PABLO (1904-1973)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ, 
  • Marie-Claire ZIMMERMANN
  •  • 3 634 mots
  •  • 2 médias

Auprès de Gabriela Mistral, de César Vallejo, de Nicolas Guillén, le Chilien Pablo Neruda représente une des voix les plus prestigieuses de la poésie contemporaine d'Amérique latine. Dans Le Chant général , son chef-d'œuvre, il a su, dépassant le cadre étroit de son pays, devenir le chantre de tout un continent. Poète romantique, poète surréaliste, poète épique ou simple poète des choses quotidien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-neruda/#i_2547

OCAMPO SILVINA (1903-1993)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 682 mots

Née à Buenos Aires en 1903, Silvina Ocampo attendit 1937 et la parution de son premier livre — un recueil de nouvelles intitulé Viaje olvidado  — pour commencer à se faire un prénom : la renommée littéraire de la famille reposait en effet jusque-là sur son illustre sœur aînée Victoria, fondatrice en 1931 de la prestigieuse revue Sur. Victoria devait d’ailleurs être la première critique, aussi sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silvina-ocampo/#i_2547

OCAMPO VICTORIA (1890-1979)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 773 mots

Née à Buenos Aires, Victoria Ocampo appartenait à une famille traditionnelle de la haute société argentine. Sa sœur Silvina (1903-1993), épouse à partir de 1940 d'Adolfo Bioy Casares, devait révéler, dans le domaine fantastique, un talent d'une grande originalité. Dès l'enfance Victoria apprend le français, qui restera toujours sa langue préférée. En 1916, elle rencontre José Ortega y Gasset, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victoria-ocampo/#i_2547

OÑA PEDRO DE (1570-? 1643)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 252 mots

Poète né au Chili, à Infante de Engol, Pedro de Oña fit ses études à Lima. Son père, soldat d'origine basque, avait été tué par les Araucans. Parmi les diverses imitations de la célèbre Araucana (1569-1589) de Alonso de Ercilla, se détache celle de Pedro de Oña : L'Araucan dompté ( Arauco domado , 1596). Le héros principal de ce poème épique est le jeune général García Hurtado de Mendoza, négligé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-de-ona/#i_2547

ONETTI JUAN CARLOS (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Jean ANDREU
  •  • 2 153 mots

Dans les années 1960 et 1970, sans doute à la faveur de l'actualité dramatique du sous-continent et peut-être aussi d'une mode non exempte d'exotisme inavoué, la littérature latino-américaine fait dans les lettres mondiales une irruption spectaculaire dont témoignent, entre autres, les prix Nobel de Miguel Ángel Asturias (1967), de Pablo Neruda (1971) et de Gabriel García Márquez (1982). L'Urugua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-carlos-onetti/#i_2547

OTERO SILVA MIGUEL (1908-1987)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 798 mots

« Un enterrement n'est pas chose extraordinaire à Ortiz. Bien au contraire, le frottement des espadrilles avait fait disparaître définitivement l'herbe du chemin qui conduisait au cimetière, et les chiens suivaient avec une mansuétude routinière ceux qui portaient le cercueil, ou les précédaient en montrant la route mille fois parcourue. » Ces quelques lignes extraites de l'incipit du deuxième rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-otero-silva/#i_2547

PACHECO JOSÉ EMILIO (1939-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 346 mots

Poète, auteur d’ouvrages de fiction et d’essais, le Mexicain José Emilio Pacheco écrivit au début de sa carrière des vers qui recouraient à une imagerie surréaliste et symbolique pour aborder des sujets brûlants tels que la pollution, la pauvreté et la bureaucratie gouvernementale, avant d’adopter une approche plus simple, plus directe à l’appui de sa conception de l’histoire comme série cyclique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-emilio-pacheco/#i_2547

PALMA RICARDO (1833-1919)

  • Écrit par 
  • Michel BERVEILLER
  •  • 1 124 mots

Le Pérou indépendant n'avait pas dix ans d'âge lorsque Ricardo Palma naquit à Lima, dans une famille d'artisans. Loin de renier la modestie de ses origines, il se flattait volontiers de n'être « ni aristocrate, ni colonel, ni docteur », circonstance assez exceptionnelle, en effet, parmi les notables de son pays et de sa génération. Lié de bonne heure à la bohème littéraire de Lima ( La Bohemia de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ricardo-palma/#i_2547

PARADISO, José Lezama Lima - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 765 mots

La publication du premier roman de José Lezama Lima (1910-1976), Paradiso , dont la suite, Oppiano Licario , ne paraîtra qu'après sa mort, s'intègre comme un élément majeur dans ce que l'écrivain cubain appelait son « système poétique du monde » : un monde régi non pas par les lois de la causalité mais par une vision téléologique de l'univers, par l'avènement des « ères imaginaires » où la métapho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paradiso/#i_2547

PARRA NICANOR (1914-2018)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 500 mots

Nicanor Parra fut l’un des poètes latino-américains les plus importants de son époque, l’initiateur de ce qu’on a appelé l’antipoésie, qui s’efforce de rendre leur sens aux mots en désacralisant les styles ou techniques caractéristiques du genre poétique. Né le 5 septembre 1914 à San Fabián de Alico (Chili), frère de la chanteuse Violeta Parra (1917-1967), il étudie les mathématiques et la physiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicanor-parra/#i_2547

PAULS ALAN (1959- )

  • Écrit par 
  • François DELPRAT
  •  • 1 182 mots

Né en 1959 à Buenos Aires, Alan Pauls a suivi des études secondaires au lycée franco-argentin de Buenos Aires et des études littéraires à l’université de Buenos Aires. Il a enseigné la théorie de la littérature dans cette université. Essayiste, romancier, il est également traducteur et auteur de scénarios de films. Fondateur de la revue Lecturas críticas , il collabore à diverses revues dans les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-pauls/#i_2547

PAZ OCTAVIO (1914-1998)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 872 mots
  •  • 1 média

Parmi la pléiade d'auteurs qui, depuis plus d'un demi-siècle, ont fait entendre la voix de l'Amérique latine, Octavio Paz se distingue non seulement par l'abondance et la qualité de son œuvre, mais aussi par l'autorité de sa pensée dans les domaines les plus divers, ainsi que le courage avec lequel il a toujours défendu la liberté et la dignité humaines. L'Académie de Suède lui a décerné le prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octavio-paz/#i_2547

PEDRO PÁRAMO, Juan Rulfo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 834 mots

L'œuvre narrative de l’écrivain mexicain Juan Rulfo (1918-1986) frappe par sa brièveté : un recueil de nouvelles, Le Llano en flammes (1953) ; un roman de quelque cent trente pages, Pedro Páramo (1955) et une longue nouvelle, Le Coq d'or , auxquels on pourrait ajouter quelques textes écrits pour le cinéma. Et pourtant, beaucoup parmi les écrivains latino-américains contemporains, de José María Ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-paramo/#i_2547

PIERRE DE SOLEIL, Octavio Paz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 800 mots
  •  • 1 média

Ce poème d'Octavio Paz (1914-1998), Prix Nobel de littérature en 1990, parut d'abord sous forme de livre en 1957. À la fin de la première édition, on trouve la note suivante : « Sur la page de garde de ce livre apparaît le chiffre 585 transcrit selon le système maya de numération [...]. Il n'est peut-être pas inutile de signaler que ce poème comprend 584 vers de 11 pieds (on ne compte pas les six […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-soleil/#i_2547

PIGLIA RICARDO (1941- )

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 892 mots

En 1990 paraît à Buenos Aires Critique et fiction ( Crítica y ficción ), un livre d'entretiens dont le titre résume bien les deux lignes de force de l'œuvre de l'écrivain argentin Ricardo Piglia : « En ce qui concerne la critique – affirme-t-il –, je pense que c'est une des formes modernes de l'autobiographie. On écrit sa vie quand on croit écrire ses lectures. » Dans l'œuvre de cet écrivain, né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ricardo-piglia/#i_2547

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 578 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Amérique du Sud »  : […] En Amérique latine aussi, le roman noir se porte bien, au Mexique notamment avec Paco Ignacio Taibo II ( À quatre mains ), Juan Hernández Luna ( Naufrage ), Sergio González Rodríguez ( Des os dans le désert ), Eduardo Monteverde ( Alvaro dans ses brumes ), Joaquín Guerrero-Casasola, lauréat du prix 2007 de L'H Confidencial (bibliothèque policière de Barcelone) avec Ley Garrote , histoire d'un pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_2547

PONIATOWSKA ELENA (1932- )

  • Écrit par 
  • François DELPRAT
  •  • 1 092 mots

Née à Paris en 1932, Elena Poniatowska Amor est issue de deux grandes familles : les Poniatowski, descendants en ligne directe du dernier roi de Pologne ; les Amor, notables mexicains émigrés en France dans le sillage de Porfirio Díaz, durant la révolution mexicaine de 1910. À l’âge de dix ans elle est conduite par sa mère au Mexique, avec sa sœur, afin de s’éloigner d’une Europe plongée dans la S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elena-poniatowska/#i_2547

PRADO PEDRO (1886-1951)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 312 mots

Écrivain chilien, fondateur du groupe Los Diez , Prado choisit d'abord la poésie pour exprimer son attitude contemplative à l'égard du monde et de lui-même. S'il introduit le vers libre dans la lyrique chilienne, ce n'est pas en novateur ; il préfère les formes traditionnelles, comme le sonnet, et son langage se soumet à la grammaire commune. Ses compositions les plus importantes sont : Flores de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-prado/#i_2547

PUIG MANUEL (1932-1990)

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN
  •  • 689 mots

Manuel Puig occupe une place à part dans la littérature latino-américaine. Il est probablement le seul à avoir bâti une œuvre romanesque et dramatique sur un seul sujet : les médias et les langages aliénés. Né en 1932 à General Villegas, un village de la pampa argentine, il se destine très tôt, après un passage à l'université de Buenos Aires, aux études cinématographiques. Une bourse lui permet d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-puig/#i_2547

QUIROGA HORACIO (1878-1937)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 774 mots

Écrivain uruguayen, Horacio Quiroga inaugure le réalisme magique dans la littérature latino-américaine. Il naquit à Salto, le 31 décembre 1878. Adolescent, il admire Gutiérrez Nájera, Bécquer, et connaît Leopoldo Lugones qui sera son idole. Il commence sa carrière littéraire, à Montevideo, avec un recueil poétique, Los Arrecifes de coral , 1901 ( Les Récifs de corail ) et fait partie d'un groupe d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horacio-quiroga/#i_2547

RESPIRATION ARTIFICIELLE, Ricardo Piglia - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 863 mots

Publié en 1980, en pleine dictature militaire, Respiration artificielle ( Respiración artificial ), le premier roman de l'écrivain argentin Ricardo Piglia (1940-2017) pose dès sa première phrase une question brûlante dans un pays où la censure et la répression font rage : « Y a-t-il une histoire ? » demande le narrateur, jouant de l'ambiguïté d'un terme qui renvoie à la fois à la fiction et à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration-artificielle/#i_2547

REYES ALFONSO (1889-1959)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 188 mots

Fervent humaniste, admirateur des lettres classiques et des chefs-d'œuvre de l'Occident, historien, théoricien de la littérature, poète et critique, et, de plus, admirable styliste, Reyes, aux côtés de José Vasconcelos, Pedro Henríquez Ureña, Antonio Caso, est considéré comme l'une des figures les plus représentatives de la pensée hispano-américaine de la première moitié du xx e  siècle. Son œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-reyes/#i_2547

RIVERA JOSÉ EUSTASIO (1888-1928)

  • Écrit par 
  • Ève-Marie FELL
  •  • 492 mots

Né en 1888 à Neiva (Colombie), José Eustasio Rivera fait des études de droit et publie un recueil de sonnets en 1921 sous le titre Tierra de promisión . Influencés par Darío, ces sonnets chantent la nature colombienne et ses emblèmes : le « tigre », le cheval sauvage, le condor. Rivera découvre les llanos (grandes plaines à bétail) de Casanare et, à partir de 1922, entreprend la rédaction d'un ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-eustasio-rivera/#i_2547

ROA BASTOS AUGUSTO (1917-2005)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 823 mots

« J'ai commencé à écrire en exil ; la seule façon de maintenir un lien avec mon pays était la littérature. Ce n'est pas seulement ma vie, mais aussi mon œuvre qui est marquée par cette empreinte déchirante de l'exil. Je ne m'en plains pas, bien au contraire. Je dois à l'exil d'innombrables révélations. En dépit des tristesses qu'il m'a causées, sans l'exil je ne serais jamais devenu écrivain. » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augusto-roa-bastos/#i_2547

ROJAS GONZALO (1917-2011)

  • Écrit par 
  • Barbara A. SCHREIBER
  •  • 356 mots

Le poète chilien Gonzalo Rojas a fait partie des figures littéraires les plus influentes d'Amérique latine. Il est connu pour ses poèmes lyriques célébrant les femmes et les victimes du coup d'État militaire de 1973 qui amena au pouvoir Augusto Pinochet. Gonzalo Rojas naît le 20 décembre 1917 à Lebu, au Chili, dans une famille de mineurs. Il étudie la littérature et le droit à l'institut pédagogiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonzalo-rojas/#i_2547

RULFO JUAN (1918-1986)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 494 mots

Juan Rulfo fut un romancier mexicain. Deux livres ont imposé son nom, un recueil de nouvelles, El Llano en llamas (1953), et un roman, Pedro Páramo (1955). Son œuvre s'inscrit dans la tradition du genre régionaliste illustré particulièrement, en Amérique latine, par des écrivains tels que Alcides Argüedas, Ciro Alegría, José María Argüedas, ou encore Jorge Icaza, Miguel Ángel Asturias, Augusto R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-rulfo/#i_2547

SÁBATO ERNESTO (1911-2011)

  • Écrit par 
  • Jean ANDREU
  •  • 997 mots

Comme la plupart de ses compatriotes écrivains, Ernesto Sábato, né en 1911 à Rojas, province de Buenos Aires, est préoccupé d'angoisse métaphysique et de problématique littéraire, mais il est aussi un humaniste militant qui n'hésite jamais à prendre position sur les grands problèmes philosophiques et politiques, nationaux ou mondiaux. Dans sa jeunesse, il a flirté avec l'anarchisme et le communism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernesto-sabato/#i_2547

SAER JUAN JOSÉ (1937-2005)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 844 mots

Juan José Saer est né en 1937 à Serodino, dans la province de Santa Fe (Argentine), qui sert de cadre à beaucoup de ses fictions. Après avoir enseigné l'histoire et l'esthétique du cinéma à l'université du Littoral à Santa Fe, il s'établit en France en 1968. Il est aujourd'hui l'auteur d'une œuvre novatrice et diversifiée, couvrant un vaste registre thématique mais d'une cohérence stylistique abso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-jose-saer/#i_2547

SARDUY SEVERO (1937-1993)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 878 mots

Severo Sarduy, né à Camagüey (Cuba) et établi en France à partir de 1961, a longtemps été une des grandes voix polyphoniques de la culture latino-américaine contemporaine. La poésie était sa vocation première — à dix-huit ans, il publiait dans la fameuse et controversée revue cubaine Ciclón , animée par José Rodríguez Feo et par celui qui fut un de ses maîtres à écrire, José Lezama Lima ; fasciné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/severo-sarduy/#i_2547

SARMIENTO DOMINGO FAUSTINO (1811-1888)

  • Écrit par 
  • Paul VERDEVOYE
  •  • 863 mots

C'est à San Juan, aux pieds des Andes, qu'est né Domingo Faustino Sarmiento. Issu d'une famille modeste, après avoir choisi l'exil, au Chili, pour combattre pendant douze ans le dictateur installé à Buenos Aires, il devient député, sénateur, ministre d'État, ambassadeur aux États-Unis, président de la République. Comme ses compatriotes, Sarmiento, dans ses articles consacrés au théâtre, à l'opéra, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domingo-faustino-sarmiento/#i_2547

SCORZA MANUEL (1928-1983)

  • Écrit par 
  • Claude COUFFON
  •  • 802 mots

Né à Lima, Manuel Scorza était un poète — on lui doit Les Imprécations (1955), Les Adieux (1960), Les Désillusions du mage (1961), Requiem pour un gentilhomme (1962), La Valse des reptiles (1970) — mais aussi un militant des luttes paysannes indiennes que son action exila épisodiquement en France. En 1970, un premier roman intitulé Roulements de tambours pour Rancas évoque la terreur inspir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-scorza/#i_2547

LE SIÈCLE DES LUMIÈRES, Alejo Carpentier - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 852 mots

Le Siècle des Lumières est certainement le livre le plus abouti de l'écrivain cubain Alejo Carpentier (1904-1980). On apprend à la fin du roman qu'il a été écrit entre 1956 et 1958, dans différents lieux (la Guadeloupe, la Barbade, le Venezuela). Mais il ne sera publié qu'en 1962, après le triomphe de la révolution castriste, alors que Carpentier occupe des fonctions officielles au sein de l'appa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-siecle-des-lumieres/#i_2547

SILVA JOSÉ ASUNCIÓN (1865-1896)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 168 mots

Poète colombien, José Asunción Silva a exercé une grande influence sur la littérature de son pays : il assure une transition entre le postromantisme et le modernisme. Silva avait connu à Paris Verlaine et Mallarmé, mais sa sensibilité douloureuse et tourmentée est plus proche de Poe, de Baudelaire et du poète espagnol Gustavo Adolfo Bécquer. Il se suicida à trente et un ans, après une existence ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-asuncion-silva/#i_2547

SOLER JORDI (1963- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 682 mots

Bien qu’il soit né au Mexique (La Portuguesa, État de Veracruz, 1963), Jordi Soler porte un nom qui atteste ses origines. Il est en effet le petit-fils d’un combattant catalan qui, après la retraite de l’armée républicaine et la victoire de Franco en 1939, émigra dans ce pays. Là, il fonda, avec des compatriotes exilés comme lui, une véritable communauté qui vécut de l’exploitation d’une plantati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordi-soler/#i_2547

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réception du symbolisme en Europe »  : […] Vers 1890 en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Autriche, en Hollande, en Italie, deux attitudes partagent presque toujours les lettres : nous n'avons pas besoin du symbolisme des Français ; et nous aussi nous sommes symbolistes. Deux attitudes qui peuvent être simultanées : Gabriele D'Annunzio apparaît comme un jeune poète nouveau (c'est-à-dire marqué de modernité européenne et notamment français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-litterature/#i_2547

TAIBO II PACO IGNACIO (1949- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 963 mots

Considéré comme le fondateur du nouveau roman policier mexicain, Paco Ignacio Taibo II développe également une intense activité internationale. Créateur et animateur de l’A.I.E.P. (Association Internationale des écrivains de romans policiers), il déploie à partir du début des années 1980 une grande activité en faveur de la lecture et pour le rapprochement des écrivains « policiers » du monde enti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paco-ignacio-taibo-ii/#i_2547

LA TANTE JULIA ET LE SCRIBOUILLARD, Mario Vargas Llosa - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 419 mots
  •  • 1 média

Avec La Tante Julia et le scribouillard (1977), le romancier péruvien Mario Vargas Llosa (né en 1936) poursuit le travail de distanciation narrative et d'ironie romanesque qui est le sien depuis Pantaléon et les visiteuses (1975). Jusque-là, son projet déniait la présence d'un créateur vraiment omniscient, et donc libre et joueur. Que ce soit au travers de récits brefs et cursifs comme Les Ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-tante-julia-et-le-scribouillard/#i_2547

TERRA NOSTRA, Carlos Fuentes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 568 mots
  •  • 1 média

En dehors de Paradiso (1966), du Cubain José Lezama Lima, on n'a pas d'exemple, dans la littérature latino-américaine contemporaine, de tentative romanesque aussi ambitieuse que Terra Nostra (1975), du romancier mexicain Carlos Fuentes (1928-2012) . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terra-nostra/#i_2547

TROIS TRISTES TIGRES, Guillermo Cabrera Infante - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 907 mots

Publié en 1962 sous le titre de Vista del amanecer en el trópico , le livre de Guillermo Cabrera Infante (1929-2005) remporte en 1964 le prix Biblioteca Breve, décerné par la maison d'édition catalane Seix Barral. Il va devenir un des ouvrages emblématiques du « boom » que connaît la littérature latino-américaine dans les années 1960 et, au fil des ans, un des romans les plus représentatifs de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-tristes-tigres/#i_2547

ULTRAÏSME, littérature

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 389 mots

Ce mouvement poétique fut lancé vers 1918 par un groupe de poètes : Guillermo de Torre, Xavier Bóveda, César A. Comet, Pedro Garfias, F. Iglesias Caballero, J. de Aroca. L'ultraïsme se situe au confluent de mouvements d'avant-garde tels que futurisme, cubisme et dadaïsme. Le Manifiesto vertical ultraista (1920) se propose, comme son nom l'indique, de passer outre ( ultra ) ces écoles. Être « une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultraisme-litterature/#i_2547

USLAR PIETRI ARTURO (1906-2001)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 728 mots

Une étroite alliance entre la vie intellectuelle et l'action politique marque la destinée de l'écrivain Arturo Uslar Pietri, considéré comme une haute conscience civique dans son pays natal, le Venezuela. Né à Caracas le 16 mai 1906, il éprouve, très jeune, une vocation pour le journalisme. Étudiant en droit, il se déclare „libéral progressiste, non révolutionnaire“, ligne dont il ne s'écartera p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arturo-uslar-pietri/#i_2547

VALLEJO CÉSAR (1892-1938)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 391 mots

Parmi les poètes de la littérature contemporaine d'Amérique latine, le nom de Vallejo est l'un des plus prestigieux. S'il n'a pas eu la chance d'obtenir la gloire internationale d'une Gabriela Mistral ou d'un Pablo Neruda, ce poète péruvien n'en doit pas moins être mis au rang des plus grands. Peu à peu déprise de la mélodie moderniste, sa voix a su éclater en accents insolites et bouleversants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-vallejo/#i_2547

VALLEJO FERNANDO (1942- )

  • Écrit par 
  • François DELPRAT
  •  • 987 mots

Fernando Vallejo est né en 1942, à Medellín, dans une riche famille colombienne. Il fait des études de lettres et philosophie à l’université de Bogota, puis séjourne en Italie, où il étudie le cinéma, et à New York. Devenu écrivain et cinéaste, il exprime avec virulence ses critiques envers les institutions et les normes sociales de son pays. Après avoir vécu plusieurs années au Mexique, il deman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-vallejo/#i_2547

VARGAS LLOSA MARIO (1936- )

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 3 799 mots
  •  • 1 média

Écrivain péruvien, Mario Vargas Llosa est (tout comme Julio Cortázar, Carlos Fuentes, Gabriel García Márquez ou José Donoso) l'un des principaux réalisateurs de ce que l'on a appelé, dans les années 1960, le boom de la littérature latino-américaine : explosion soudaine et fulgurante d'œuvres et de talents originaux qui provoquèrent l'admiration et l'intérêt passionnés du public de langue espagnol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-vargas-llosa/#i_2547

VELIZ CARLOS PEZOA (1879-1908)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 244 mots

L'œuvre du poète chilien Carlos Pezoa Veliz est le miroir fidèle du pathétisme de la vie des indigents, de l'angoisse économique, des douleurs physiques, c'est-à-dire de sa propre existence qui fut errante et torturée mais sans renoncement ni mélancolie. Ses premières compositions, imprégnées de sensualité et de musicalité, sont influencées par le modernisme ; puis ce sont des poèmes dont la trist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-veliz/#i_2547

LA VIE BRÈVE, Juan Carlos Onetti - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 892 mots

Publié en 1950, La Vie brève est certainement le roman le plus ambitieux de l'écrivain uruguayen Juan Carlos Onetti (1909-1994). Dans la Préface qu'elle a écrite pour l'édition française du livre, Laure Guille-Bataillon en fait l'ouvrage phare des années 1950 pour la littérature hispano-américaine, au même titre que Marelle , de Julio Cortázar, le sera pour les années 1960. « Il y a dans La Vie b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-vie-breve/#i_2547


Affichage 

Alvaro Mutis

photographie

Le personnage de Maqroll le gabier donne son unité au cycle romanesque élaboré par l'écrivain colombien Álvaro Mutis 

Crédits : S. Bassouls/ Sygma/ Corbis

Afficher

Bartolomé Mitre

photographie

L'homme d'État argentin Bartolomé Mitre (1821-1906), en 1865 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Carlos Fuentes, un écrivain à l'écoute du monde

photographie

« L'aventure humaine consiste à tenter l'impossible, même si nous échouons » Dans sa prolixité, toute l'œuvre de Carlos Fuentes est habitée par la conscience de l'inachèvement 

Crédits : Vittoriano Rastelli/ Getty Images

Afficher

Gabriel García Márquez

photographie

L'expression « réalisme magique » demeure indissolublement liée à l'œuvre de Gabriel García Márquez et, plus largement, à l'expansion du roman sud-américain 

Crédits : Colita/ Corbis

Afficher

Hector Bianciotti

photographie

De l'Argentine à l'Europe, la quête de soi-même a conduit Hector Bianciotti à inventer une écriture capable de refléter la diversité de son expérience 

Crédits : M. Pelletier/ Sygma/ Corbis

Afficher

Le romancier péruvien Mario Vargas Llosa

photographie

Participant au renouveau de la littérature sud-américaine dès la fin des années 1950, le romancier péruvien Mario Vargas Llosa a acquis une renommée internationale dès 1962, avec la publication de La Ville et les Chiens 

Crédits : The Granger Collection, New York

Afficher

Mario Benedetti

photographie

Le regard critique que portait le romancier uruguayen Mario Benedetti sur la réalité politique et sociale de son pays le força à un long exil 

Crédits : P. Porciuncula/ AFP/ Getty

Afficher

Pablo Neruda

photographie

Le poète chilien Pablo Neruda (1904-1973) Il est nommé ambassadeur du Chili à Paris en 1970, et reçoit le prix Nobel de littérature en 1971 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Rómulo Gallegos

photographie

Le politicien et romancier vénézuélien Rómulo Gallegos (1884-1969) prend un bain de foule dans les rues de Caracas, en 1958 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Chronique de Felipe Huamán Poma de Ayala

photographie

En 1615, le chroniqueur métis Felipe Humán Poma de Ayala dresse, au travers de son ouvrage remarquablement illustré El Primer Nueva Corónica y Buen Gobierno, un tableau historique et quasi ethnographique des Andes préhispaniques et coloniales doublé d'un violent réquisitoire contre les abus... 

Crédits : Bibliothèque Royale, Copenhague

Afficher

Julio Cortázar

photographie

Julio Cortázar est notamment l'auteur des Armes secrètes (1959) et de Marelle (1963), deux romans dans lesquels l'insolite règne en maître 

Crédits : Francois Lehr/ Gamma-Rapho via Getty Images

Afficher

Octavio Paz

photographie

L'influence du poète mexicain, lauréat du prix Nobel de littérature en 1990, est sensible dans toute l'Amérique latine, mais aussi en Espagne 

Crédits : Fred R. Conrad/ New York Times Co./ Getty Images

Afficher

Roberto Bolaño

photographie

En quelques œuvres, de La Littérature nazie en Amérique (1996) à 2666 (2004), en passant par Les Détectives sauvages (1998), le romancier chilien Roberto Bolaño a donné un nouvel élan à la littérature d'Amérique latine 

Crédits : Pilar Aymerich/ Album/ AKG-images

Afficher

Alvaro Mutis
Crédits : S. Bassouls/ Sygma/ Corbis

photographie

Bartolomé Mitre
Crédits : Hulton Getty

photographie

Carlos Fuentes, un écrivain à l'écoute du monde
Crédits : Vittoriano Rastelli/ Getty Images

photographie

Gabriel García Márquez
Crédits : Colita/ Corbis

photographie

Hector Bianciotti
Crédits : M. Pelletier/ Sygma/ Corbis

photographie

Le romancier péruvien Mario Vargas Llosa
Crédits : The Granger Collection, New York

photographie

Mario Benedetti
Crédits : P. Porciuncula/ AFP/ Getty

photographie

Pablo Neruda
Crédits : Hulton Getty

photographie

Rómulo Gallegos
Crédits : Hulton Getty

photographie

Chronique de Felipe Huamán Poma de Ayala
Crédits : Bibliothèque Royale, Copenhague

photographie

Julio Cortázar
Crédits : Francois Lehr/ Gamma-Rapho via Getty Images

photographie

Octavio Paz
Crédits : Fred R. Conrad/ New York Times Co./ Getty Images

photographie

Roberto Bolaño
Crédits : Pilar Aymerich/ Album/ AKG-images

photographie