FRANÇAISE LITTÉRATURE, XXe et début du XXIe s. : la poésie

AILLAUD GILLES (1928-2005)

  • Écrit par 
  • Jean JOURDHEUIL
  •  • 790 mots

Né en 1928 à Paris, le peintre Gilles Aillaud, fils de l'architecte Émile Aillaud, étudia la philosophie après guerre, puis revint à la peinture qu'il avait pratiquée avec assiduité durant son adolescence. Son devenir-peintre n'eut pas lieu dans une école des Beaux-Arts mais silencieusement, dans un isolement qui dura plus d'une décennie. De cette période il gardera une étonnante capacité à se ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-aillaud/#i_86600

ALBERT-BIROT PIERRE (1876-1967)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 947 mots

Peintre, sculpteur, imprimeur, romancier, poète, Pierre Albert-Birot est un esprit original et l'un des grands poètes du xx e siècle. Son père était un homme d'affaires qui réussissait mal et qui quitta bientôt le domicile conjugal. Pierre Albert-Birot passa son enfance à Angoulême, où il était né, dans une semi-pauvreté, tandis que sa mère avait ouvert une pension de famille pour parvenir à fair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-albert-birot/#i_86600

ALCOOLS (G. Apollinaire) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 964 mots
  •  • 1 média

L'année 1913 constitue à plus d'un titre un tournant de la modernité poétique, sinon sa date de naissance. L'année du Sacre du printemps de Stravinski et des Jeux de Debussy, du premier volume d' À la recherche du temps perdu de Marcel Proust et de La Prose du Transsibérien de Blaise Cendrars, paraît Alcools d'Apollinaire (1880-1918) , aux éditions du Mercure de France, avec un portrait de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcools-fiche-de-lecture/#i_86600

ANABASE, Saint-John Perse - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 653 mots
  •  • 1 média

En 1955, en réponse à un questionnaire sur les raisons d'écrire, Saint-John Perse déclare : « À la question toujours posée : “Pourquoi écrivez-vous ?” la réponse du poète sera toujours la plus brève : “Pour mieux vivre”. » Vie et écriture tissent intimement leurs trames dans une œuvre solitaire, liée aux plus exigeants soucis formels et cependant désireuse d'être « mode de vie – et de vie intégra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anabase/#i_86600

APOLLINAIRE GUILLAUME (1880-1918)

  • Écrit par 
  • Michel DECAUDIN
  •  • 4 292 mots
  •  • 1 média

Venu à la littérature alors que s'achevait le symbolisme, mort à la veille de l'arrivée de Dada à Paris et de la naissance du surréalisme, sensible à toutes les formes de la nouveauté sans pour autant repousser la tradition, tendant une main à Verlaine et l'autre à Breton, Apollinaire illustre la mutation qui s'est opérée dans la poésie française entre 1900 et 1920 . D'autre part, curieux des chos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-apollinaire/#i_86600

ARAGON LOUIS (1897-1982)

  • Écrit par 
  • Daniel BOUGNOUX
  •  • 4 131 mots
  •  • 1 média

L'œuvre d'Aragon est l'objet d'un malentendu que son auteur semble favoriser à plaisir. Lui-même a très tôt relevé, comme un trait constitutif de sa personnalité, qu'on ne saurait l'estimer entièrement : « À chaque instant je me trahis, je me démens, je me contredis. Je ne suis pas celui en qui je placerai ma confiance » (« Révélations sensationnelles », in Littérature 13). On peut articuler cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-aragon/#i_86600

ARTAUD ANTONIN (1896-1948)

  • Écrit par 
  • Paule THÉVENIN
  •  • 3 394 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le témoin de soi-même »  : […] Le jeune homme qui arrive à Paris se sent poète, se veut poète ; il sait dessiner et regarde la peinture d'un œil averti ; il est très beau et désire aussi être comédien. Dès lors, la vie d'Antonin Artaud est si étroitement mêlée à son œuvre que l'on pourrait presque dire qu'il écrit son œuvre avec sa vie, qu'il suffit de lire ses écrits pour connaître l'essentiel de sa vie, non qu'il s'agisse d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-artaud/#i_86600

ARTS POÉTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 5 917 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une synthèse essentielle : Baudelaire »  : […] En écrivant l' Art romantique , en affirmant que la poésie doit être à la fois liée à la vie moderne et au beau idéal, Baudelaire définit un programme qu'il accomplit exactement, alors que ses contemporains versent tantôt dans le culte parnassien de la plastique tantôt dans le mépris du style. Mais surtout il écrit les Correspondances et réalise ainsi l'intuition de Jouffroy selon laquelle la po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-poetiques/#i_86600

AUDIBERTI JACQUES (1899-1965)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 1 288 mots

Dans le chapitre « Un Antibois à Paris »  : […] Jacques Audiberti est né à Antibes, le 25 mars 1899, d'une famille de maçons. Il fait ses études au collège de la ville. Au sortir de l'adolescence, il travaille quelque temps comme greffier de la justice de paix, puis il se rend à Paris où il devient journaliste : d'abord employé au Journal , il restera quinze ans au Petit Parisien . Dès 1930, il publie à compte d'auteur son premier recueil de po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-audiberti/#i_86600

BATAILLE HENRY (1872-1922)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 561 mots

Poète et dramaturge, né à Nîmes, fils de Léopold Bataille, un austère magistrat du Second Empire, Henry Bataille vient faire ses études à Paris. Il croit d'abord se sentir une vocation de peintre et fréquente l'académie Jullian. Mais, féru de théâtre, il écrit un drame fortement inspiré par le romantisme dont Sully Prudhomme a fait l'éloge. Cependant, après l'échec de la première pièce qu'il a fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-bataille/#i_86600

BÉALU MARCEL (1908-1993)

  • Écrit par 
  • Marcel SCHNEIDER
  •  • 760 mots

Né en 1908 dans le Loir-et-Cher, Marcel Béalu a voué son existence à la littérature et trouvé le moyen de s'affirmer — et de subsister — en exerçant des métiers qui avaient rapport avec elle. Il s'occupa notamment de la librairie Le Pont traversé, mine d'éditions rares. De 1955 à 1971, il a dirigé avec René Rougerie la revue Réalités secrètes . Conseillé par des poètes comme Max Jacob, Jean Follai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-bealu/#i_86600

BETTENCOURT PIERRE (1917-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 968 mots

Né en 1917 à Saint-Maurice-d'Ételan (Seine-Maritime), Pierre Bettencourt avait su conserver pendant quatre-vingt-neuf ans une vive curiosité dont il concevait mal qu'elle pût être restreinte par tel ou tel choix d'application ou vocation spéciale. Entre le dessin, la poésie, l'imprimerie, la théologie, la bicyclette, la peinture, l'entomologie ou la correspondance, il n'avait pas trouvé de raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bettencourt/#i_86600

BOBIN CHRISTIAN (1951- )

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 072 mots
  •  • 1 média

Christian Bobin est un écrivain et poète aussi singulier que lumineux. Traduite en plus de quarante langues, son œuvre, qui compte une soixantaine de livres et qui a reçu le prix de l'Académie française en 2016, excède toutes les conventions. Elle se situe aux lisières du récit et du fragment, de la lettre et du poème, de l'essai autobiographique et de la légende biographique. Contre le désenchan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-bobin/#i_86600

BONNEFOY YVES (1923-2016)

  • Écrit par 
  • Michèle FINCK
  •  • 1 666 mots
  •  • 1 média

Le parcours poétique d'Yves Bonnefoy peut se situer sous le signe de l'injonction rimbaldienne des Illuminations : « trouver le lieu et la formule ». Mais si la hâte est constitutive de la quête rimbaldienne, la maturation progressive est le propre de l'œuvre de Bonnefoy, organisée autour d'un centre générateur bifocal – le « simple » et le « sens ». L'œuvre de Bonnefoy naît d'une double urgence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-bonnefoy/#i_86600

BOSQUET ALAIN (1919-1998)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 433 mots

« Naître en Russie, grandir en Belgique, fuir aux États-Unis, apprendre la paix en Allemagne, vivre en France : cela ne fait pas sérieux. C'est mon destin. Tour à tour j'en ai honte, et me dis que cela peut avoir autant d'importance qu'une virgule dans un poème ; pas plus. » Alain Bosquet, lui-même, met ainsi ses lecteurs en garde contre une interprétation biographique un peu hâtive de ses livres. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-bosquet/#i_86600

BOUCHET ANDRÉ DU (1924-2001)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 842 mots

André du Bouchet est unanimement reconnu comme un des plus importants poètes français de la seconde moitié du xx e  siècle. Ses débuts coïncident avec le déclin du surréalisme, dont il rejette, avec d'autres, la dérive ésotériste et la fuite dans l'imaginaire. Il reconnaît chez Reverdy l'exemple d'une poésie qui affronte une « réalité rugueuse à étreindre » (Rimbaud), soustraite aux prises de l'im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-du-bouchet/#i_86600

BOULANGER DANIEL (1922-2014)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 694 mots

Né le 24 janvier 1922 à Compiègne, passé par le petit séminaire, résistant pendant l’Occupation, puis bourlingueur tâtant de tous métiers, Daniel Boulanger, en même temps qu’il publie ses premiers romans, fréquente le mileu de la Nouvelle Vague. On le voit ainsi dans À bout de souffle (1959) et Tirez sur le pianiste (1960). Il signe par la suite, en tant que scénariste, nombre de films très con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-boulanger/#i_86600

BOUSQUET JOË (1897-1950)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 584 mots

Né à Narbonne, au pays des cathares, Joë Bousquet est une sorte de cathare lui-même, c'est-à-dire un « pur ». Poète de la nuit, du vent et du silence, de tout ce qui est désespoir, il compose une œuvre abondante, constituée essentiellement de poèmes en prose. À sa souffrance, physique et morale, il oppose une infatigable curiosité intellectuelle, une pensée aiguë, toujours sur le qui-vive. Lorsque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joe-bousquet/#i_86600

BRASSENS GEORGES (1921-1981)

  • Écrit par 
  • Alain POULANGES
  •  • 1 478 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les trompettes de la renommée »  : […] En quelques mois, Brassens réussit à capter l'attention de la presse et du public. En février 1953, neuf disques 78-tours sont déjà parus. À la fin de l'année, il passe en vedette à Bobino, le célèbre music-hall parisien de la rive gauche. Malgré ce foudroyant succès, qui ne se démentira jamais, la radio nationale ne diffuse jamais ses chansons, interdites par le comité d'écoute. C'est seulement e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-brassens/#i_86600

BRETON ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Marguerite BONNET
  •  • 4 853 mots

« Qui suis-je ? » demandait André Breton au début d'un de ses livres les plus célèbres, Nadja . C'est son œuvre tout entière qui apporte la réponse, mais la question pour lui n'a jamais été close. Homme d'une ténacité exigeante dans ses choix profonds et en même temps homme de la liberté intérieure la plus inlassable, homme du mouvement, il s'avance à la découverte des vraies valeurs de la vie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-breton/#i_86600

BRETON ANDRÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 683 mots

19 février 1896 Naissance de Breton à Tinchebray, dans l'Orne. 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1916 Infirmier militaire à Nantes, Breton y fait la connaissance de Jacques Vaché. En mai, il rencontre Guillaume Apollinaire. 1917 Fait la connaissance de Philippe Soupault, puis de Louis Aragon. 1919 Fonde la revue Littérature avec Aragon et Soupault. Publie Mont de piété , son premier recuei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breton-reperes-chronologiques/#i_86600

CAHIERS DU CHEMIN LES

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 589 mots

Les Cahiers du Chemin , trente livraisons parues de 1967 à 1977, font partie de ces revues littéraires qui sont destinées à graviter autour d'une collection éditoriale, ici préexistante. En l'espèce, les éditions Gallimard, qui disposent de la prestigieuse N.R.F. nourrissant la Collection blanche, créent la collection Le Chemin, sous la houlette de Georges Lambrichs, dès le début des années 1960. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cahiers-du-chemin/#i_86600

CAHIERS DU SUD, revue

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 673 mots

La préhistoire des Cahiers du Sud commence en 1913, à Marseille. Marcel Pagnol et quelques amis, bientôt rejoints par Jean Ballard, créent la revue littéraire Fortunio . La guerre interrompt la publication, reprise en 1919 sous l'égide de Jean Ballard. Fortunio cherche alors son identité, prenant ses distances avec la félibrige d'une part, l'influence parisienne de l'autre. Ces nouveaux débuts d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cahiers-du-sud-revue/#i_86600

CAPITALE DE LA DOULEUR, Paul Eluard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 876 mots
  •  • 1 média

Lorsque paraît en 1926 Capitale de la douleur , aux éditions Gallimard, le poète qui signe Paul Eluard (Eugène Grindel a choisi ce pseudonyme en 1916) rassemble en un seul volume deux périodes de sa vie, deux époques de son œuvre. L'ambiguïté du titre dit assez la cohérence de deux façons de voir : la lettre capitale ou signe douloureux identifie à l'esthétique surréaliste, de sa typographie unit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitale-de-la-douleur/#i_86600

CASSOU JEAN (1897-1986)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 886 mots

À la fois poète et critique d'art, historien et romancier, rêveur plongé dans son monde intérieur et homme d'action, Jean Cassou est né à Bilbao. Orphelin de père, pauvre, il doit très tôt gagner sa vie et celle de sa mère. Ainsi, très jeune, passant d'un métier à un autre, il se forge une image d'un monde incohérent qu'il décrit plus tard dans De l'Étoile au Jardin des Plantes (1935), récit de v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cassou/#i_86600

CAYROL JEAN (1911-2005)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 847 mots

Écrivain français. Jean Cayrol est né à Bordeaux le 6 juin 1911. Après des études de droit et de lettres, il occupe un emploi de bibliothécaire. La poésie le requiert très tôt. Même si c'est la lecture des surréalistes qui le révèle à lui-même, il compose, à l'écart des esthétiques du temps, des poèmes qui, avec fièvre, interrogent l'unité d'un « je » lyrique écartelé entre ses possibles ( Les Phé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cayrol/#i_86600

CENDRARS BLAISE (1887-1961)

  • Écrit par 
  • Yvette BOZON-SCALZITTI
  •  • 1 254 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Poète de l'esprit nouveau »  : […] Cendrars entre en littérature avec Les Pâques à New York (1912), La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France (1913), Le Panama, ou les Aventures de mes sept oncles (achevé en 1914, publié en 1918), qui font de lui, aux côtés d'Apollinaire, un grand poète de l'esprit nouveau. Il rejette le cadre étroit du poème court et sa structure statique pour dérouler un long courant de poésie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blaise-cendrars/#i_86600

CHABANEIX PHILIPPE (1898-1982)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 493 mots

Les fervents de Marie Louis Australien Philippe Chabaneix, qui commence à publier en 1922 ( Les Tendres Amies ), saluent en lui le poète délicat cultivant une sérénité nostalgique en marge d'un siècle si friand de hardiesses et de voix amples. Pour le moins, la manière poétique est ici toute de douceur et de discrétion, sans aspérités, solidement ancrée dans l'alexandrin le plus traditionnel. Cert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-chabaneix/#i_86600

CHAR RENÉ (1907-1988)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MATHIEU
  •  • 1 565 mots

Désormais classique – son entrée dans la Bibliothèque de la Pléiade en est le signe –, l'œuvre, haute, fraternelle, de René Char rayonnait depuis longtemps d'une illuminante obscurité : « J'aime qui m'éblouit puis accentue l'obscur à l'intérieur de moi. » La fascination qu'elle exerce semble naître d'une ouverture et d'un resserrement, de l'union paradoxale d'une parole chaleureuse et d'une écrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-char/#i_86600

CHARMES, Paul Valéry - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Après le succès remporté par La Jeune Parque (1917), Paul Valéry , plébiscité en 1921 comme le plus grand poète contemporain, publie Charmes le 25 juin 1922 ; le titre du recueil est un hommage aux poèmes de l'Antiquité romaine, les carmina . Après remaniement de l'ordre des 21 poèmes, une nouvelle édition paraît en 1926. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charmes/#i_86600

CHENG FRANÇOIS (1929- )

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 859 mots

Poète, romancier et calligraphe, François Cheng est né en Chine, à Nanchang, le 30 août 1929. Issu d'une famille d'universitaires et de lettrés, le jeune homme, qui connaît la fin de la guerre et la guerre civile en Chine, entre à l'université de Nankin, avant de gagner la France en 1949. Il finit par s'y installer. Étudiant à la Sorbonne, il est un lecteur assidu à la bibliothèque Sainte-Geneviè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-cheng/#i_86600

CHRÉTIEN JEAN-LOUIS (1952-2019)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 109 mots

Philosophe et poète, Jean-Louis Chrétien est né à Paris le 24 juillet 1952. Reçu premier à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm (1972) ainsi qu’à l’agrégation de philosophie (1974), il enseigne un temps en province. Revenu à Paris, il est pensionnaire de la fondation Thiers de 1977 à 1980 avant d’obtenir un poste à l’université de Créteil. Il est ensuite nommé à la Sorbonne professeur de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-chretien/#i_86600

CLAIR DE TERRE, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 968 mots

Après Mont de piété (1919), Clair de terre est le deuxième recueil poétique d'André Breton (1896-1966). Paru en 1923 dans la collection Littérature associée à la revue homonyme dirigée par Breton, il contient des textes écrits pour la plupart cette même année, qui voit aussi la publication d'un recueil d'essais, Les Pas perdus . En 1966, l'année de la mort de l'auteur, une anthologie intitulée à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clair-de-terre/#i_86600

CLAUDEL PAUL

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 4 107 mots

Dans le chapitre « Claudel poète planétaire »  : […] Ce qui est assuré, en revanche, à l'heure où son théâtre est traduit et joué sous toutes les latitudes, c'est son avenir de poète planétaire, situé au confluent des grandes traditions culturelles de l'humanité : celles du théâtre grec et de la poésie virgilienne, du théâtre élisabéthain et de Calderón, de Dante et de Dostoïevski, de l'opéra wagnérien et du nō japonais, de la Bible et du taoïsme ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-claudel/#i_86600

CLAUDEL PAUL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 314 mots

6 août 1868 Naissance de Paul Claudel à Villeneuve-sur-Fère, près de Soissons. 1882 Installation de la famille à Paris. Claudel est élève au lycée Louis-le-Grand. 1886 Découverte de Rimbaud. Le 25 décembre, conversion à Notre-Dame. 1887 Claudel fréquente les Mardis de Mallarmé. 1890 Reçu au concours des Affaires étrangères. Publie Tête d'or (première version). 1893 Nommé vice-consul à New Y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudel-reperes-chronologiques/#i_86600

COCTEAU JEAN (1889-1963)

  • Écrit par 
  • Christian DOUMET
  •  • 2 382 mots
  •  • 5 médias

Le 11 octobre 1963 avait lieu, à Cuverville, la vente aux enchères de la bibliothèque de Gide. Le même jour, à Milly-la-Forêt, une crise cardiaque terrassait Jean Cocteau. L'avenir n'aura pas de peine à voir là la fin d'une époque, que Cocteau couvrit tout entière et dont il fut peut-être le porte-parole le plus éloquent. Osant la vivre, osant affronter toutes ses formes d'expression, il l'habita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cocteau/#i_86600

COMMERCE, revue littéraire

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 562 mots

La revue Commerce , « Cahiers trimestriels publiés par les soins de Paul Valéry, Léon-Paul Fargue, Valery Larbaud », donna vingt-neuf livraisons, de 1924 à 1932. Cette revue littéraire naît à l'ombre de la princesse de Bassiano et de ses proches. Outre les trois « phares » susnommés, Commerce comptera quelques autres collaborateurs influents : Saint-John Perse, Giuseppe Ungaretti, Bernard Groethu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-revue-litteraire/#i_86600

CONNAISSANCE DE L'EST, Paul Claudel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 022 mots

Les soixante et un poèmes en prose de Connaissance de l'Est ont été rédigés par Paul Claudel (1868-1955) entre 1895 et 1905, durant les missions diplomatiques de l'écrivain en Chine. Moins célèbre que les Cinq Grandes Odes ou les drames, ce premier recueil, outre son « altière beauté » notée par André Gide ( Journal du 24 avril 1907), présente un intéressant témoignage sur les recherches stylis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance-de-l-est/#i_86600

CORPS ET BIENS, Robert Desnos - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 788 mots

Publié en mai 1930, à peu de distance de sa rupture avec André Breton (mars 1929) et de la mort d'Yvonne George (avril 1930), au seuil de sa liaison avec Youki, le recueil Corps et biens constitue pour Robert Desnos (1900-1945) bien plus qu'une étape ou un adieu. Le regroupement de ces écrits de la décennie 1919-1929, les premiers à paraître aux éditions Gallimard, marque tout à la fois un nouvea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-et-biens/#i_86600

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 736 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'internationale Dada »  : […] En 1913, avant Dada, c'est-à-dire avant Zurich et avant la guerre, deux Français, les peintres Marcel Duchamp et Francis Picabia, avaient déjà mis le feu aux poudres – c'est le cas de le dire – en produisant leurs tableaux à l'Armory Show de New York, dans un arsenal désaffecté. Après la guerre, ils allaient, avec Man Ray, fonder un éphémère groupement dada, publiant en 1921 une revue, New York […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_86600

DADELSEN JEAN-PAUL DE (1913-1957)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 825 mots

Lorsqu'une tumeur au cerveau l'emporte, à Zurich, le 22 juin 1957, Jean-Paul de Dadelsen, né à Strasbourg le 20 août 1913, n'a encore publié que quelques rares textes dont Bach en automne (dans le n o  35 de la N.R.F., en 1955). Il faudra attendre 1962 pour que paraisse, édité par François Duchêne et préfacé par Henri Thomas, son unique recueil de poèmes, Jonas , qui le fera lentement reconnaître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-de-dadelsen/#i_86600

DAMAS LÉON GONTRAN (1912-1978)

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 689 mots

Poète guyanais né à Cayenne, Léon Gontran Damas est le premier à exploser de colère et de rage sous la camisole de force de la colonisation française. Soumis au cours de son enfance à l'éducation « créole » qui prétendait transmettre les valeurs françaises, il souffre d'endurer le « désastre » que provoque en lui une telle éducation, qui lui inspirera plus tard son célèbre poème Hoquet . Il va à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-gontran-damas/#i_86600

DANS LA CHALEUR VACANTE, André du Bouchet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 814 mots

Pour nombre de ses premiers lecteurs, Dans la chaleur vacante , livre clair et même spectaculairement aéré, a paru constituer une manière d'énigme. Ces ruptures, ces suspens dont la langue d'André du Bouchet (1924-2001) emprunte au paysage, à l'espace ou au corps sensible une modalité fondatrice, donnaient à lire des sols et des lointains, une meule d'été et la ferraille d'une motocyclette, toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dans-la-chaleur-vacante/#i_86600

DAUMAL RENÉ (1908-1944)

  • Écrit par 
  • Patrick KRÉMER
  •  • 1 148 mots

Né à Reims en 1908, fils d'un instituteur qui ne dédaignera pas la plume, René Daumal semble avoir été porté très jeune à une forme d'hermétisme dont son œuvre portera toujours la trace. Il pressent que l'essentiel est ailleurs, sans doute dans les univers parallèles qu'il sait exister. Cette conviction, il la fait partager aux rares condisciples du lycée de sa ville natale avec lesquels il se se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-daumal/#i_86600

DEGUY MICHEL (1930- )

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 868 mots

« Nul ne fut hanteur plus obstiné ; qui mit plus de ruse, plus de résolution au service d'une hantise vaine ; nul plus insistant à imiter le flux et le reflux de l'élément ; à devenir élément-homme, d'universelle hantise ; à revenir buter, blesser obstinément contre les arbres, contre le ciel, contre la mer ; à se dresser comme obstacle, érigeant la douane de silence à toutes les limites où revien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-deguy/#i_86600

DELBO CHARLOTTE (1913-1985)

  • Écrit par 
  • Christiane PAGE
  •  • 1 023 mots

Née le 10 août 1913, à Vigneux-sur-Seine, l’écrivain Charlotte Delbo vient d’un milieu modeste. Elle interrompt ses études à seize ans, devient sténodactylo anglais-français, tout en poursuivant sa formation intellectuelle au sein de l’Université ouvrière où elle rencontre son futur époux Georges Dudach (1914-1942). De 1930 à 1934, elle travaille avec Henri Lefebvre (universitaire marxiste, philos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlotte-delbo/#i_86600

DELTEIL JOSEPH (1894-1978)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 684 mots
  •  • 1 média

Joseph Delteil est né à Villar-en-Val (Aude), d'un père bûcheron-charbonnier. Après la fin de la guerre, il s'installe à Paris. En 1922, son premier roman, Sur le fleuve Amour , étonne les surréalistes. En 1925, il obtient le prix Femina avec sa Jeanne d'Arc qui, deux ans plus tard, est utilisée par Carl Dreyer pour réaliser son célèbre film . Devenu auteur à succès, Joseph Delteil produit abonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-delteil/#i_86600

DESNOS ROBERT (1900-1945)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 183 mots

Dans le chapitre « Une vie de franc-tireur »  : […] Robert Desnos est né le 4 juillet 1900 à Paris, près de la Bastille. Très tôt, ses parents viennent s'installer dans la maison qui fait le coin de la rue Saint-Martin et de la rue des Lombards (au sixième étage), en face de l'église Saint-Merri. C'est un quartier auquel il restera attaché toute sa vie, et dont il parlera souvent dans ses poèmes. Son père est rôtisseur de volailles et mandataire au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-desnos/#i_86600

DUFRÊNE FRANÇOIS (1930-1982)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 895 mots

« Anarchiste discipliné », comme l'a surnommé Bernard Heidsieck, François Dufrêne fut « le premier au monde, en tant que poète », en 1953, à utiliser le magnétophone comme « stylo vocal » pour enregistrer directement des poèmes phonétiques : les « crirythmes ». La spontanéité d'improvisation de ces cris, de ces bruits de gorge et de langue, y atteint le point culminant du paroxysme. En tant qu'art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-dufrene/#i_86600

DUJARDIN ÉDOUARD (1861-1949)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 126 mots

Écrivain, essayiste, poète et ami de Mallarmé, connu surtout pour son roman Les lauriers sont coupés (1887), où il emploie pour la première fois le « monologue intérieur », procédé tout à fait nouveau d'expression psychologique, repris par Joyce dans Ulysse . Dujardin a été associé au mouvement symboliste dès son origine, et a publié des poèmes en vers libres, des pièces de théâtre symbolistes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-dujardin/#i_86600

DU MOUVEMENT ET DE L'IMMOBILITÉ DE DOUVE, Yves Bonnefoy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 932 mots
  •  • 1 média

Lorsque paraît son premier recueil en octobre 1953, sous la couverture bleutée des éditions du Mercure de France, Yves Bonnefoy n'a publié qu'une plaquette, Traité du pianiste (1946). Quelques textes ont paru dans des revues ( Les Deux Sœurs , La Part du sable , Troisième Convoi , La Révolution la nuit ) qui permettent de situer son premier horizon poétique. Il s'agit moins alors pour lui de do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-mouvement-et-de-l-immobilite-de-douve/#i_86600

DUPIN JACQUES (1927-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 752 mots

Poète et critique d'art né à Privas (Ardèche), Jacques Dupin partageait avec quelques-unes des voix poétiques majeures de sa génération – Yves Bonnefoy, André du Bouchet avec lesquels il fonda en 1967 la revue L'Éphémère  – le souci de rendre l'expérience poétique à sa vocation ontologique. Salué dès son premier recueil, Cendrier du voyage (1950), par René Char, Jacques Dupin s'est en effet disti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-dupin/#i_86600

DUPREY JEAN-PIERRE (1930-1959)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 540 mots

Mort à vingt-neuf ans, Jean-Pierre Duprey, dont toute d'œuvre poétique a été rassemblée en trois volumes, a pourtant connu, dans une aussi courte période de création littéraire, des phases d'activité intense (l'essentiel de son œuvre écrite a été composé pendant les années 1948 et 1949) et des moments de silence à la mesure de son destin tragique. Il est né à Rouen dans une famille bourgeoise. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-duprey/#i_86600

DURRY MARIE-JEANNE (1901-1980)

  • Écrit par 
  • Patrick GRIOLET
  •  • 340 mots

Personnage admiré, redouté ou controversé, Marie-Jeanne Durry conserva jusqu'au bout, dans un corps miné, cette stupéfiante volonté qu'on pouvait lire dans son regard. Cependant, ayant glané les honneurs et gravi tous les échelons de la carrière universitaire, elle ne parvint jamais à se faire vraiment connaître hors d'un cénacle de fidèles. Il est peu de femmes, en un temps où l'Université appart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-jeanne-durry/#i_86600

ÉCRITS SUR L'ART MODERNE, Louis Aragon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 1 091 mots

Dans le chapitre « De la critique d'art aux écrits poétiques sur l'art »  : […] Une troisième période pour Aragon critique d'art au cours des années 1960 : il continue à encenser les grands artistes du Parti communiste comme Picasso ou Léger mais il se tourne vers un autre genre d'écrit sur l'art. Ces textes, souvent de circonstance, marquent un retour vers la littérature avec des poèmes en vers qui font office de préface dans les catalogues consacrés à Marc Chagall, André M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits-sur-l-art-moderne/#i_86600

ELUARD PAUL (1895-1952)

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE, 
  • Claude ROY
  •  • 2 547 mots
  •  • 1 média

Dans son avertissement à l'iconographie de Paul Eluard, Roger-Jean Ségalat juge roidement les quelques ouvrages publiés jusqu'ici sur le poète : « Les quelques études mi-biographiques, mi-littéraires concernant Paul Eluard ont été, pour la plupart, écrites de son vivant ou immédiatement après sa mort. Inspirées par l'amitié, elles contiennent plus de bons sentiments que de faits précis. Quelquefoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-eluard/#i_86600

EMMANUEL PIERRE (1916-1984)

  • Écrit par 
  • Luc ESTANG
  •  • 1 348 mots

Aucun poète français, depuis les grands romantiques, n'aura été aussi « engagé » dans son époque. « Écho sonore » de tous les conflits dont elle retentit et qui ont culminé en l'an 40. L'acte de naissance poétique de Pierre Emmanuel est à ce millésime. Mais, à la différence de ses illustres devanciers, Pierre Emmanuel, si véhémentement qu'il le dénonce, ne s'en tient pas à l'événement pour lui-mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-emmanuel/#i_86600

ESTEBAN CLAUDE (1935-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 854 mots

L'œuvre de Claude Esteban est tout entière placée sous le signe d'une expérience de la langue qui tient pour une part décisive de la traduction  : poète attentif au retrait du sensible dans la formulation verbale, prosateur vif tour à tour ironique et méditatif, affrontant l'expérience du deuil ou l'irréparable du bilinguisme, comme la mémoire évasive des tableaux ou des livres, il fut aussi un c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-esteban/#i_86600

FARGUE LÉON-PAUL (1876-1947)

  • Écrit par 
  • André BEUCLER
  •  • 1 301 mots

Aussi parisien que Baudelaire et, la plupart du temps, aussi désargenté, mais moins pathétique et pas du tout dandy ; aussi difficile que Mallarmé quant à l'utilisation du vocabulaire, aussi convaincu de la supériorité de la poésie, toutefois moins ambitieux de pensée, mais plus communicatif, plus attiré par le tumulte des sentiments, que l'auteur du Coup de dés jugeait indiscrets ; aussi déchiré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-paul-fargue/#i_86600

FOLLAIN JEAN (1903-1971)

  • Écrit par 
  • Jacques RÉDA
  •  • 535 mots

Si souvent essentielle dans la formation d'une sensibilité de poète, l'expérience de l'enfance apparaît déterminante chez Jean Follain. Ses premières années s'écoulent en Normandie, entre Saint-Lô où il est né et le village de Canisy. L'un de ses grand-pères était notaire ; l'autre, instituteur. Bien qu'installé dès 1925 dans la capitale, qu'il arpentera et décrira ( Paris , 1935) avec la science […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-follain/#i_86600

FORT PAUL (1872-1960)

  • Écrit par 
  • Hélène LACAS
  •  • 689 mots

Fils d'un minotier champenois qui s'installe à Paris en 1878, Paul Fort fait ses études secondaires au lycée Louis-le-Grand et se lie d'amitié avec Pierre Louÿs et André Gide, élèves de l'École alsacienne. Se destinant à Saint-Cyr, il est influencé par ses amis, qui l'orientent vers la littérature. Il se met à fréquenter le café Voltaire, haut lieu du mouvement symboliste, et rédige un manifeste e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-fort/#i_86600

FRÉNAUD ANDRÉ (1907-1993)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 445 mots

Né à Montceau-les-Mines, le 26 juillet 1907, André Frénaud, après quelques études de droit et de philosophie à Paris, des voyages (U.R.S.S., Italie, Espagne), devient fonctionnaire au ministère des Travaux publics, poste qu'il occupera de 1937 à 1967. Pendant la guerre, il passe deux ans prisonnier en Allemagne, s'évade, entre dans la Résistance. Il rencontre Eluard, Aragon et de nombreux peintres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-frenaud/#i_86600

FUREUR ET MYSTÈRE, René Char - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 682 mots

Ainsi que le fait remarquer Jean Roudaut dans sa Préface aux Œuvres complètes de René Char (Bibliothèque de La Pléiade, 1982), la trajectoire poétique de Char , depuis 1928 ( Les Cloches sur le cœur ), s'étendant sur plus de cinq décennies, est d'une cohérence exemplaire. Souvent datés, situés dans des lieux précis, solidaires des aléas de l'histoire, dédiés à des « alliés substantiels », les pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fureur-et-mystere/#i_86600

GASPAR LORAND (1925-2019)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 782 mots

D'origine hongroise, né le 28 février 1925 à Tărgu Mureş, en Transylvanie orientale, dans une région qui sera rattachée par la suite à la Roumanie, l'œuvre de Lorand Gaspar n'est pas séparable d'un itinéraire singulier qu'il racontera en 1982 dans un texte autobiographique en préface à une anthologie de ses textes rassemblés autour de Sol absolu . Après des études à l'École polytechnique de Budape […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorand-gaspar/#i_86600

GÉRALDY PAUL (1885-1983)

  • Écrit par 
  • Marcelle BILON
  •  • 797 mots

Le 6 mars 1885, Paul Lefèvre (Paul Géraldy) naît à Paris. Son père, journaliste et homme de lettres, meurt prématurément. Paul, brillant élève au lycée Buffon, doit, à seize ans, interrompre ses études pour gagner sa vie. C'est cette période qu'il intitule : Marche funèbre pour la mort de ma jeunesse . Tout en préparant son baccalauréat, il est employé par la librairie Delagrave. Il fréquente alo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-geraldy/#i_86600

GLISSANT ÉDOUARD (1928-2011)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 278 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le monde prolixe »  : […] Né en 1928 sur un morne reculé de Sainte-Marie (Martinique), Édouard Glissant a suivi l'itinéraire décrit par Joseph Zobel dans La Rue Cases-Nègres , qui fut celui de beaucoup d'enfants antillais entre les deux guerres mondiales : de la plantation (connue à travers la personne du père, « économe-géreur ») à l'école primaire (au Lamentin, en l'occurrence), puis au lycée Schœlcher de Fort-de-France […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-glissant/#i_86600

GOLL IVAN (1891-1950)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 470 mots

Poète lorrain, Ivan Goll a écrit en langue française et en langue allemande. Ses premiers écrits le font classer dans le mouvement expressionniste allemand. Le Canal de Panama , tract lyrique, parut en 1914 sous le pseudonyme d'Iwan Lassang. Le poète y décrit la lutte des éléments contre l'homme, et le percement héroïque du canal. Pendant la guerre, il vit en Suisse. Dans un vaste poème, véritable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-goll/#i_86600

GRALL XAVIER (1930-1981)

  • Écrit par 
  • André LAUDE
  •  • 432 mots

Né en 1930 à Landivisiau, Xavier Grall est mort en 1981 à l'hôpital de Quimperlé. Auteur de romans ( Africa Blues , Cantique à Mellila ), d'essais ( James Dean , Mauriac journaliste , Génération du Djebel ), de recueils lyriques ( La Sône des pluies et des tombes , Rituel breton , Solo ), d'ouvrages inclassables ( Le Cheval couché , Barde imaginé , La Fête de nuit , Stèle pour Lamennais , Arthu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xavier-grall/#i_86600

GRANOFF KATIA (1895-1989)

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 353 mots

Menant de front la double activité de femme de lettres et de marchand de tableaux, Katia Granoff a su établir une véritable symbiose entre les mots et les couleurs. Née le 16 juillet 1895 à Nikolaïev en Ukraine, Katia Granoff a étudié la littérature et les sciences sociales en Suisse. Comme la révolution bolchevique avait ruiné sa famille, elle vint s'installer à Paris, en 1924, et y créa deux ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/katia-granoff/#i_86600

GRATIANT GILBERT (1895-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 633 mots

Né à Saint-Pierre, alors dans sa gloire de « plus belle ville des Antilles », avant la catastrophe de la montagne Pelée qui devait l'anéantir en 1902, appartenant par son ascendance à la bourgeoisie mulâtre dont il sut conserver l'élégance de vie et de langage, Gilbert Gratiant fit des études brillantes qui le menèrent à l'agrégation d'anglais et à une carrière d'enseignant, d'abord à la Martiniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-gratiant/#i_86600

GROSJEAN JEAN (1912-2006)

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 974 mots

Né en 1912 à Paris, d'un père ingénieur des Arts et métiers, Jean Grosjean devient orphelin de mère à trois ans. Il fait une école d'agriculture et, adolescent, travaille dans la métallurgie au Perreux. Bachelier à vingt ans, il entre au séminaire (1933) et est ordonné prêtre en 1939. Il quitte l'Église dix ans plus tard et se marie en 1950. Le peu d'indications qu'il a données sur sa vie avant l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-grosjean/#i_86600

GUILLEVIC EUGÈNE (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Jacques RÉDA
  •  • 525 mots

Il est certain que la pensée et la poésie orientales ont, par divers relais, discrètement mais profondément imprégné — depuis une trentaine d'années — quelques courants de la poésie française. On ne s'en étonne pas moins de rencontrer des poètes dont ce n'est pas la « philosophie », mais la formulation même qui (tout en demeurant liée sans trace d'exotisme à un terroir) semble entretenir une curie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-guillevic/#i_86600

HEIDSIECK BERNARD (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 288 mots

Poète et performeur français. Né le 30 novembre 1928, Bernard Heidsieck appartient à une des grandes familles champenoises. Il passe son enfance et son adolescence à Reims. Après avoir suivi l’enseignement de l’Institut de sciences politiques à Paris, il accomplit sa carrière professionnelle à la Banque française du commerce extérieur. En 1955, il publie un premier ouvrage de poésie ( Sitôt dit ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-heidsieck/#i_86600

L'HERBE DES TALUS, Jacques Réda - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 883 mots

Le paradoxe de l'esthétique est bien connu : le naturel dans l'art. Il faut, c'est entendu, fuir l'artifice ; mais où trouver la nature, sinon chez les artistes ? La nature brute, totale, n'existe pas : nous y sommes, toujours et partout. Rien que de trivial là-dedans. Et pourtant, il faut des poètes pour s'en rendre compte. L'Herbe des talus (1984) n'est pas seulement un livre de poèmes. Jacques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-herbe-des-talus/#i_86600

HOCQUARD EMMANUEL (1940-2019)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 773 mots

Emmanuel Hocquard serait né à Tanger en 1940. Dans Le   Cap de Bonne Espérance (1988), résumant dix ans de publications, il écrit : « Tel fut mon art : de brusques contrastes entre un prosaïsme trivial et de nostalgiques élans de l'âme ; la rapidité des changements de ton, l'emploi d'une langue familière qui ne s'interdisait pourtant pas les emprunts érudits, les réminiscences mythologiques, le r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-hocquard/#i_86600

HOUELLEBECQ MICHEL (1958- )

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 1 295 mots
  •  • 1 média

Michel Houellebecq ‒ de son vrai nom Michel Thomas ‒ est né le 26 février 1958 à La Réunion . En 1985, il donne des poèmes à la Nouvelle Revue de Paris , avant de publier un essai ( Lovecraft, contre le monde, contre la vie , 1991). Suivront des recueils de poèmes ( La Poursuite du bonheur , 1992 ; Le Sens du combat , 1996, Rester vivant , 1997 ; Renaissance , 1999 ; Configuration du dernier riva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-houellebecq/#i_86600

HOURRA LES MORTS ! (F. Venaille)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 942 mots

Dans le texte qui sert de préface à Capitaine de l'angoisse animale , l'anthologie parue en 1999 chez Obsidiane-Le temps qu'il fait, Franck Venaille se présente ainsi : « Son œuvre est un procès permanent à la vie et prend ses racines dans l'Éros, la violence, le ressentiment d'être né, une forme d'humour jaune de plus en plus présente […] une attirance – une curiosité non morbide plutôt – pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hourra-les-morts-f-venaille/#i_86600

ISOU ISIDORE GOLDSTEIN dit ISIDORE (1925-2007)

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX
  •  • 1 027 mots

Jean Isidore Isou Goldstein, dit Isidore Isou, est né à Botosani (Roumanie) en janvier 1925. Dans Agrégation d'un Nom et d'un Messie (1947), il retrace son initiation spirituelle à travers les livres et l'évocation de différents maîtres. Ces années d'apprentissage le conduiront, écrit-il, à découvrir la poésie lettriste en 1943. Après avoir traversé le « rideau de fer », il arrive à Paris en aoû […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isou-isidore-goldstein-dit-isidore/#i_86600

JABÈS EDMOND (1912-1991)

  • Écrit par 
  • Didier CAHEN
  •  • 1 892 mots

De Je bâtis ma demeure (1957) au Livre de l'hospitalité (1991), les livres d'Edmond Jabès composent une œuvre ouverte qui mêle poésie et récit, contes et dialogues, pensées et méditations. Loin, cependant, de se perdre dans la multiplicité des approches et des genres, elle y puise sa cohérence. Si elle traverse de grandes questions de notre époque – du judaïsme à la philosophie, de la psychanaly […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-jabes/#i_86600

JACCOTTET PHILIPPE (1925- )

  • Écrit par 
  • Jacques RÉDA
  •  • 646 mots

Né à Moudon (Suisse), Philippe Jaccottet, jusqu'à la fin de ses études de lettres, a vécu à Lausanne, soit – géographiquement, littérairement – à distance des mouvements et des modes, mais en un point de rencontre privilégié de deux cultures ou, pour mieux dire, de deux clartés : celle du romantisme et de l'idéalisme allemands, celle du monde gréco-latin. Par l'intermédiaire de Hölderlin, de Rilk […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-jaccottet/#i_86600

JACOB MAX (1876-1944)

  • Écrit par 
  • Yvon BELAVAL
  •  • 1 376 mots
  •  • 2 médias

Personnage insolite de la génération qui, dans les débuts de ce siècle, a inventé une sensibilité nouvelle, Max Jacob est connu surtout comme recréateur du poème en prose : or, cela ne va pas sans injustice contre le reste de son œuvre poétique et romancière. On a peint souvent du dehors le personnage, fauteur et conteur d'anecdotes, commère, mystique, astrologue, en veste de garçon boucher et m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-jacob/#i_86600

JAMMES FRANCIS (1868-1938)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 568 mots
  •  • 1 média

Poète et romancier, Francis Jammes ne quittera jamais son Béarn natal, et il y trouvera les sources de son inspiration. Après des études à Bordeaux, il s'installe à Orthez auprès de sa mère ; travaillant comme clerc de notaire, il mène la vie paisible d'un provincial en harmonie avec la nature et les hommes. Il se promène dans la montagne, discute dans les salons et écrit des poèmes. Sans aucun a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-jammes/#i_86600

JOUFFROY ALAIN (1928-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 504 mots

Poète, écrivain et critique d’art, Alain Jouffroy est né à Paris le 11 septembre 1928. C’est en 1946 qu’il rencontre André Breton, qui aura une profonde influence sur son œuvre. Il se lie avec le groupe surréaliste, dont il devient membre, avant d’en être exclu en 1948. Il va alors fonder la revue Néon avec quelques autres « dissidents », parmi lesquels Victor Brauner, Stanislas Rodanski, Jean-Do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-jouffroy/#i_86600

JOURDAN PIERRE-ALBERT (1924-1981)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 785 mots

Né à Paris, poète des plus discrets, Pierre-Albert Jourdan aura beaucoup écrit et peu publié de son vivant. Les Sandales de paille (1987) et Le Bonjour et l'adieu (1991) rassemblent l'essentiel de son œuvre poétique, de ses journaux et fragments. Dans un petit texte inédit paru en 1996 dans un recueil d'hommages qui lui fut consacré, il notait ces phrases qui pourraient servir à définir sa poéti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-albert-jourdan/#i_86600

JOUVE PIERRE JEAN (1887-1976)

  • Écrit par 
  • Daniel LEUWERS
  •  • 1 779 mots

Au fond de moi je vous avoue [que je suis sûr d'être immortel Vanité essentielle La parole du poète français Pierre Jean Jouve s'élève, toujours impérieuse, et emprunte les crêtes acérées du langage. Elle cherche avec minutie à éterniser « le galbe de l'amour dans le nom du poème ». Elle s'efforce de cerner le vide dévorant de l'incernable Beauté dont les intermédiaires sont la femme, le sexe et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-jean-jouve/#i_86600

KADDOUR HÉDI (1945- )

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 977 mots
  •  • 1 média

Né en 1945 à Tunis d’une mère pied-noir et d’un père tunisien, Hédi Kaddour est un écrivain français aux multiples parcours. Major de l’agrégation de lettres modernes, il a enseigné comme coopérant au Maroc avant de rejoindre l’École normale supérieure de Lyon. Il poursuit l’enseignement des lettres à la New York University en France, et les notes et croquis rassemblés dans Les Pierres qui monte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hedi-kaddour/#i_86600

KAHN GUSTAVE (1859-1936)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 376 mots

Le critique d'art et poète Gustave Kahn, ami de Jules Laforgue et disciple de Mallarmé, eut un rôle important au sein du mouvement symboliste. Après des études de lettres et d'histoire à la Sorbonne et à l'École des chartes, il effectue son service militaire en Tunisie ; on retrouvera souvent dans son œuvre le décor et l'atmosphère de l'Orient. À partir de 1886, il dirige La Vogue , où sont publié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-kahn/#i_86600

KLINGSOR LÉON LECLÈRE dit TRISTAN (1874-1966)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 248 mots

Poète français, Tristan Klingsor débute comme compositeur chansonnier, et restera toujours influencé par la musique. Il tentera d'en restituer le mouvement dans ses vers. Mais c'est aussi la liberté et la fantaisie qui les caractérisent. Il s'évade du symbolisme et retrouve la nature, les odeurs et les couleurs du monde, la vie quotidienne. Sa sensibilité fait songer à Verlaine par la tendresse et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/klingsor-leon-leclere-dit-tristan/#i_86600

L'ACTION RESTREINTE. L'ART MODERNE SELON MALLARMÉ (exposition)

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 1 131 mots

L'art de l'âge moderne avait fini par être écrasé sous sa propre vulgate. L'exposition L'Action restreinte. L'art moderne selon Mallarmé , au musée des Beaux-Arts de Nantes du 9 avril au 3 juillet 2005 (catalogue de Jean-François Chevrier, Musée des Beaux-Arts de Nantes-Hazan, Paris), après le MACBA, musée d'Art contemporain de Barcelone, aura constitué une étape décisive du renouvellement de notr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-action-restreinte-l-art-moderne-selon-mallarme-exposition/#i_86600

LANZA DEL VASTO JOSEPH JEAN LANZA DI TRABIA-BRANCIFORTE dit (1901-1981)

  • Écrit par 
  • Paul-Jean FRANCESCHINI
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

Disciple de Gandhi, apôtre de la non-violence et précurseur des croisades pour l'environnement, Lanza del Vasto naît à San Vito dei Normanni (Italie) ; fils d'une famille aristocratique, il a milité pour ses idéaux par la plume ( Judas , 1938 ; Pèlerinage aux sources , récit publié en 1944 du premier voyage qu'il fit aux Indes en 1936 ; Principes et préceptes du retour à l'évidence , 1949 ; Comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanza-del-vasto-joseph-jean-lanza-di-trabia-branciforte-dit/#i_86600

LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE, Blaise Cendrars - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

« Homère du Transsibérien » (Dos Passos), Frédéric Sauser dit Blaise Cendrars (1887-1961) n'a cessé de bourlinguer, depuis ses premières fugues pétersbourgeoises puis new-yorkaises (1902-1912), de trains en poèmes et de navires en récits : œuvres et transports plus ou moins réels, plus ou moins rêvés, plus ou moins reniés dans la suite de ses tribulations. Quand il s'installe à Paris en 1913, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-prose-du-transsiberien-et-de-la-petite-jehanne-de-france/#i_86600

LARTIGUE PIERRE (1936-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Poète, essayiste et romancier français. Né le 24 avril 1936 à Dammarie-lès-Lys (Seine-et-Marne), Pierre Lartigue fait ses études secondaires à La Rochelle (Charente-Maritime), période durant laquelle il commence à écrire des poèmes. Il rejoint ensuite Bordeaux, où il devient professeur d'espagnol. Ses premiers poèmes sont publiés par Aragon dans Les Lettres françaises et lus, le 14 décembre 1965 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lartigue/#i_86600

LA TOUR DU PIN PATRICE DE (1911-1975)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 480 mots

Peu de vies sont aussi discrètes que celle de Patrice de La Tour du Pin, qui se confond presque totalement avec son œuvre. On sait peu de chose de ce poète, sinon qu'il est né à Paris d'une ancienne famille du Dauphiné alliée aux descendants des rois d'Irlande. Sa mère était fille d'un général irlandais, petite-fille de Condorcet. Ses origines celtes expliquent sans doute chez ce poète ce mysticis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrice-de-la-tour-du-pin/#i_86600

LAUDE JEAN (1922-1983)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Claude FRONTISI
  •  • 1 210 mots

Professeur d'histoire de l'art à Paris-I, où son enseignement eut un rayonnement considérable, Jean Laude était surtout connu pour ses importants travaux sur la peinture moderne et sur les arts africains. Mais parallèlement à cette œuvre scientifique, il n'avait cessé de poursuivre une recherche poétique dont la rigueur intransigeante l'a tenu à l'écart des modes successives, mais dont l'actualité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-laude/#i_86600

LE BRUN ANNIE (1942- )

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

Annie Le Brun est née à Rennes en 1942. À dix-sept ans, elle lit, d'André Breton, Nadja , L'Amour fou et L'Anthologie de l'humour noir  : « Si ces livres ne répondaient pas forcément aux questions que je me posais, j'y retrouvais des préoccupations qui me paraissaient essentielles : qu'est-ce que le désir, qu'est-ce que la pensée, comment accepter l'“inacceptable condition humaine”, bref, commen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annie-le-brun/#i_86600

L'ÉCHARPE ROUGE (Y. Bonnefoy) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 095 mots
  •  • 1 média

Né en 1923 à Tours de parents originaires des Causses et mort à Paris en 2016, le poète, critique et traducteur français Yves Bonnefoy revient dans L’ É charpe rouge (Mercure de France, 2016) , ultime livre publié de son vivant avec un recueil de poésie, Ensemble encore suivi de Perambulans in noctem , sur les origines de sa vocation littéraire. Par-delà l’exégèse de ses mythes personnels, ce t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-echarpe-rouge/#i_86600

LEGRAND GÉRARD (1927-1999)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 568 mots

Né en 1927 à Paris, mort le 3 décembre 1999, Gérard Legrand fut, de 1948 à la mort d'André Breton en 1966, l'un des acteurs du mouvement surréaliste, et non des moindres. Poète, essayiste et travailleur tenace, fidèle jusqu'au bout à Breton, auquel il ressemblait comme un fils, il lui a consacré, dix ans après sa mort, un essai important : André Breton en son temps (1976, Le Soleil noir). Mais il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-legrand/#i_86600

LEIRIS MICHEL (1901-1990)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 2 910 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des genres à l'autobiographie »  : […] À considérer l'œuvre, une chose frappe d'entrée : la pluralité des genres. Qu'il s'agisse de la poésie ( Simulacre , 1925, Haut Mal , 1943), du roman ( Aurora ), des essais artistiques ou ethnographiques ( Miroir de la tauromachie , 1938), on note une diversité extrême de l'écriture. Comme si les genres littéraires contraignaient l'auteur à ne se présenter que scindé, et débouchaient naturellement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-leiris/#i_86600

LELY GILBERT (1904-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis GABIN
  •  • 757 mots

Le nom de Gilbert Lely s'associe d'abord, à la défense et à la publication d'auteurs libertins, et en particulier au marquis de Sade, dont il a établi les Œuvres complètes et publié dix volumes d'inédits. Cette activité d'éditeur et de présentateur s'est doublée d'une œuvre de biographe à la fois lyrique et scrupuleusement exacte, la Vie du marquis de Sade , publiée de 1952 à 1957. Mais celui que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-lely/#i_86600

LESCURE JEAN (1912-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 243 mots

Homme de lettres français, promoteur du cinéma d'art et d'essai. Après des études de philosophie et de psychopathologie, Jean Lescure se consacre aux lettres et entre, en 1934, au Comité de vigilance des intellectuels antifascistes. En 1939, il publie son premier recueil de poèmes, Le Voyage immobile , et prend la direction de la revue Messages , dont il fait, à partir de 1941 et à contre-pied d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-lescure/#i_86600

LÉVIS MANO GUY (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Andrée CHEDID
  •  • 767 mots

« Le miracle GLM » est l'œuvre du poète Guy Lévis Mano. Car il deviendra typographe parce qu'il est d'abord poète. Puis éditeur parce qu'il est typographe. En 1935, GLM achète sa première vraie presse, une Minerve à pédale. L'importante revue Arts et métiers graphiques de Peignot remarque tout de suite ses pages, ses couvertures, et les reproduit. Dès le début, les plus grandes voix l'accompagnen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-levis-mano/#i_86600

LIMBOUR GEORGES (1900-1970)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 579 mots

Professeur de philosophie et journaliste, voyageur et écrivain, membre du groupe surréaliste dans les années vingt, puis exclu de ce groupe, Georges Limbour est surtout un poète. Extrêmement sévère envers son œuvre poétique, il en a brûlé la plus grande partie, ne laissant paraître que ce dont il était réellement satisfait. Il a également écrit de nombreux contes, récits et romans où il révèle, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-limbour/#i_86600

LE LIVRE DES QUESTIONS, Edmond Jabès - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Didier CAHEN
  •  • 837 mots

Premier des sept volumes qui formeront le cycle complet du Livre des questions (1963-1973), cet ouvrage est né de toute l'expérience passée d'Edmond Jabès  : ses livres de poésie – Jabès en reprend l'essentiel en 1959 sous le titre emblématique Je bâtis ma demeure – la traversée de la guerre, la Shoah, sa « sortie d'Égypte », lorsqu'il lui fallut quitter son pays natal en 1957 pour s'installer à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-livre-des-questions/#i_86600

LOUYS PIERRE LOUIS dit PIERRE (1870-1925)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 406 mots

Ami d'André Gide à l'École alsacienne, Pierre Louÿs se lie d'abord au Parnasse. À dix-neuf ans, il rencontre Leconte de Lisle et il épouse la plus jeune fille de Heredia, Louise. Trois années plus tard, il fait partie de l'école symboliste et, en 1892, il écrit un sonnet à Mallarmé à l'occasion de son cinquantième anniversaire. Un an plus tôt, il avait fondé une revue, La Conque , où écrivirent Gi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louys-pierre-louis-dit-pierre/#i_86600

MALLET ROBERT (1915-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 267 mots

Poète et universitaire français. Fils d'avocat, diplômé en droit et en lettres, Robert Mallet s'engage en 1942 dans la Résistance. Après la guerre, il se voue à la poésie, à l'édition et à l'université. Auteur d'une thèse et d'un ouvrage sur Francis Jammes, il publie bientôt ses propres poèmes et devient conseiller chez Gallimard. Il y annote de nombreux recueils de poésie et de correspondance. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-mallet/#i_86600

MALRIEU JEAN (1915-1976)

  • Écrit par 
  • Pierre DHAINAUT
  •  • 879 mots

Homme du Sud, fidèlement : s'il convient de présenter Jean Malrieu d'une formule, il faut insister sur ses origines. Elles sont géographiques et historiques, mais la poésie les vivifia sans cesse. Cette terre intimement connue, aimée pour ses paysages et son passé, pour ces mythes et sa lumière, il ne l'a jamais quittée : lui-même se définissait volontiers comme « un Occitan de langue française ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-malrieu/#i_86600

MESCHONNIC HENRI (1932-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 529 mots

Linguiste, traducteur et poète français. Né à Paris, Henri Meschonnic suit des études de lettres avant d'enseigner à l'université de Lille (1963-1968) puis à Paris-VIII (1969-1997). La linguistique, l'exercice de la poésie et celui de la traduction constituent pour lui les trois dimensions d'une même réflexion sur le langage, auxquelles on pourrait ajouter une quatrième, à savoir un ardent besoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-meschonnic/#i_86600

MÉTELLUS JEAN (1937-2014)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 500 mots
  •  • 1 média

Appartenant à cette vaste diaspora haïtienne que la dictature des Duvalier a contrainte à l'exil, Jean Métellus a su maintenir par l'écriture un lien étroit avec son pays. Né le 30 avril 1937 à Jacmel (Haïti), où il fut quelque temps professeur, il s'est installé à Paris en 1959, y a étudié la linguistique et la médecine, puis s'est spécialisé en neurologie . En 1973, la revue Les Lettres nouvell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-metellus/#i_86600

MICHAUX HENRI (1899-1984)

  • Écrit par 
  • Robert BRECHON, 
  • Pierre ROBIN
  •  • 3 506 mots

Contemporain des surréalistes, Henri Michaux a cherché comme eux dans la poésie et dans l'art une aventure spirituelle comparable à certains égards à l'expérience mystique. Mais il se distingue nettement d'eux par le climat angoissé de son univers intérieur, par son esprit critique, sa curiosité intellectuelle, son refus de toute agitation tapageuse et de tout engagement idéologique. Il donne l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-michaux/#i_86600

MILOSZ OSCAR VLADISLAS DE LUBICZ- (1877-1939)

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 1 237 mots

Le surgissement à notre époque de ce poète lituanien de langue française, qui fait songer à la fois à Nerval, à Verlaine et à Claudel, ressemble à celui d'une comète : venu d'ailleurs, vivant à l'écart du monde et des modes littéraires, on dirait un romantique égaré entre la fin du symbolisme et les débuts du surréalisme. Nourri de Dante, de Goethe, de Byron et de Poe, féru d'illuminisme, d'alchi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milosz-lubicz/#i_86600

MISÉRABLE MIRACLE, Henri Michaux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 210 mots

Publié en 1956 aux éditions du Rocher, Misérable Miracle , sous-titré « La Mescaline », est le premier d'une série d'ouvrages d'Henri Michaux (1899-1984) consacrés aux drogues. Suivront L'Infini turbulent (1957), Connaissances par les gouffres (1961) et Les Grandes Épreuves de l'esprit (1966). Le texte fera l'objet, en 1972, chez Gallimard, d'une nouvelle édition « revue et corrigée », c'est-à- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miserable-miracle/#i_86600

MUNIER ROGER (1923-2010)

  • Écrit par 
  • Sylvie JAUDEAU
  •  • 614 mots

Roger Munier est né en 1923 à Nancy. Après avoir dû interrompre ses études en 1940 pour raisons de santé, il entre chez les Jésuites en 1944. Il quittera l'ordre en 1953. Cet écrivain –  à la fois essayiste, traducteur, poète et philosophe – chemine hors littérature, dans la voie d'un questionnement de l'être, et cherche à se faire l'écho impersonnel d'une parole qui le traverse. Une orientation r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-munier/#i_86600

NADJA, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 930 mots

Lorsque paraît Nadja en mai 1928, André Breton (1896-1966) est une des figures les plus reconnues de l'avant-garde poétique en France. Depuis 1924, la biographie du poète et théoricien du surréalisme en est venue à se confondre, pratiquement, avec le surréalisme même. D'où une condition dès sa parution particulière, faite à cette œuvre inassignable et déroutante : le manifeste qu'elle paraît cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nadja/#i_86600

NOAILLES ANNA DE (1876-1933)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 351 mots
  •  • 1 média

Née à Paris, de mère grecque et de père roumain, la princesse Brancovan et, par son mariage, comtesse Noailles , Anna allie une exubérance toute « orientale » à une riche culture française. Avec son premier recueil de vers, Le Cœur innombrable (1901), réapparaît une poésie romantique, sincère et personnelle, que les recherches symbolistes avaient fait taire. Ses poèmes sont autant de chants qu'el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-de-noailles/#i_86600

NOËL BERNARD (1930- )

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 563 mots

Bernard Noël est l'un de ces écrivains pour qui l'apparente variété des genres littéraires abordés : l'essai, le catalogue de peintre, le journal ( Treize Cases du je , 1975), l'ouvrage historique ( Dictionnaire de la Commune , 1971), le récit de fiction, le poème ne parvient pas à troubler l'image de rigueur que donnent une pensée et une écriture qui se cherchent l'une l'autre comme autant d'élém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-noel/#i_86600

NOËL MARIE ROUGET dite MARIE (1883-1967)

  • Écrit par 
  • Robert LOUIS
  •  • 1 105 mots

Tout semblait se conjuguer pour empêcher que ne parvînt au monde un des chants les plus émouvants de notre temps. Une petite provinciale, sans relations littéraires, publiait sous un pseudonyme aux remugles de sacristie des recueils aux titres dévots. Pourtant Marie Noël, avec Les Chansons et les heures (1920), Le Rosaire des joies (1930) et Les Chants de la merci (1930), rencontra la gloire sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noel-marie-rouget-dite-marie/#i_86600

ŒUVRES (G. Perros) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 001 mots

« Faiseur de notes invétéré », poète lyrique et ironiste, auteur d’une riche correspondance, Georges Léon Poulot, connu sous le pseudonyme de Georges Perros (1923-1978), vécut en éternel intermittent du « spectacle », « contrebandier » des frontières entre lecture et écriture, homme de conversation distante, toujours en marge des mondes qu’il fréquenta. Établies et présentées par Thierry Gillyboeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres/#i_86600

ŒUVRES COMPLÈTES, tome I (H. Michaux)

  • Écrit par 
  • Pierre LOUBIER
  •  • 1 354 mots

Assurément, un an avant le centenaire de sa naissance et quatorze ans après sa mort, ce premier tome des Œuvres complètes de Michaux (édition établie par Raymond Bellour, avec Ysé Tran, Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, Paris, 1998) est un événement. Michaux l'insubordonné sur papier bible ? Michaux l'insoumis dans la « prestigieuse collection » ? Et après tout, pourquoi pas ? Pourquoi se pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-completes-tome-i/#i_86600

L'OMBILIC DES LIMBES, Antonin Artaud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 994 mots
  •  • 1 média

Il faut se figurer, d'un siècle l'autre, ce que représenta la parution de L'Ombilic des limbes dans la prestigieuse collection Une œuvre, un portrait des éditions de La Nouvelle Revue française , accompagnée d'un portrait d'Antonin Artaud (1896-1948) par son ami peintre André Masson. Ce n'est pas chose aisée. L'achevé d'imprimer est du mois de juillet 1925, et le tirage relativement restreint –  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ombilic-des-limbes/#i_86600

OULIPO (Ouvroir de littérature potentielle)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 018 mots

La complicité intellectuelle de Raymond Queneau, écrivain frotté de mathématiques et de François Le Lionnais, homme de science passionné de littérature, marque la véritable origine de l'Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle). Autour d'eux, en novembre 1960, se rassemblent écrivains et mathématiciens (certains ont les deux compétences). Jacques Bens, Claude Berge, Jean Lescure, Jean Queval, Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oulipo/#i_86600

PAROLES, Jacques Prévert - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 954 mots
  •  • 1 média

Déjà connu comme scénariste et dialoguiste du film de Jean Renoir Le Crime de Monsieur Lange (1935) et de nombreux films de Marcel Carné ( Drôle de drame , 1937 ; Le Quai des brumes , 1938 ; Les Visiteurs du soir , 1942 ; Les Enfants du paradis , 1943), Jacques Prévert (1900-1977) publie Paroles en mai 1946, aux éditions du Point du Jour. Ce premier recueil de poèmes regroupe quatre-vingts text […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paroles/#i_86600

LE PARTI PRIS DES CHOSES, Francis Ponge - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 635 mots

C'est par Le Parti pris des choses , recueil de trente-deux poèmes écrits entre 1924 et 1939 et publié en 1942, que Francis Ponge s'est fait connaître comme poète. Deux ans plus tard, en 1944, Sartre, donnera un article – « L'Homme et les choses », repris plus tard dans Situations I  » – dans lequel il salue la méthode à l'œuvre dans ce recueil, méthode inaugurée et pratiquée par Husserl et les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-parti-pris-des-choses/#i_86600

PAUL VALÉRY (M. Jarrety)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 099 mots

Avec ses mille deux cents pages de texte serré et ses quelque deux cents pages de notes et d'index, le Paul Valéry de Michel Jarrety (Fayard, Paris, 2008) n'est pas une simple biographie. C'est un monument. On avait rarement connu pareille entreprise visant à tenter de tout dire de la vie d'un homme, semaine après semaine et souvent jour après jour, et de retracer la genèse de ses œuvres avec un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-valery/#i_86600

PÉGUY CHARLES (1873-1914)

  • Écrit par 
  • Françoise GERBOD
  •  • 3 173 mots
  •  • 1 média

Aucun auteur n'est cité aussi souvent que Péguy , mais peu d'écrivains de renom sont aussi peu lus. Péguy échappe difficilement aux clichés qui se sont accumulés au cours des années. Il se réduit pour la plupart de nos contemporains à quelques formules : celles qui l'ancrent dans un nationalisme outrancier, scellé par sa mort au champ d'honneur ; dans un catholicisme pieux, de pèlerinages et de ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-peguy/#i_86600

PÉLIEU CLAUDE (1934-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 178 mots

Poète, traducteur et collagiste français, installé aux États-Unis. Dès avant sa majorité, Claude Pélieu fait paraître Rendez-vous avec le sol , recueil poétique de veine surréaliste. Démobilisé de la guerre d'Algérie, il s'installe en 1963 à San Francisco, puis se fixe bientôt à New York, avec son épouse américaine Mary Beach. Ensemble, ils traduisent et éditent en français les écrivains les plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-pelieu/#i_86600

PÉRET BENJAMIN (1899-1959)

  • Écrit par 
  • André LAUDE
  •  • 388 mots

De Benjamin Péret, Eluard a dit un jour : « Péret est un plus grand poète que moi. » Celui qui, depuis l'origine du groupe surréaliste, fut, jusqu'à sa mort, le plus fidèle compagnon de route d'André Breton a ignoré et méprisé les compromis tout au long d'une existence d'homme libre, consacrée entièrement à la révolution et à la poésie. Adepte de la révolution sociale et politique, il l'est dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-peret/#i_86600

PERROS GEORGES (1923-1978)

  • Écrit par 
  • Jude STÉFAN
  •  • 595 mots

La tradition classique des moralistes (La Rochefoucauld et La Bruyère au xvii e  siècle, Vauvenargues, Chamfort et Rivarol au xviii e , Joubert au xix e ) s'est-elle maintenue comme telle, et est-elle restée significative de l'esprit français au xx e siècle ? Genre difficile, la morale fixée en formules demande des qualités qu'auront offertes, à des titres divers, Jean Rostand ( De la vanité ), C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-perros/#i_86600

ÉTHIOPIQUES, Léopold Sédar Senghor - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 813 mots
  •  • 1 média

Éthiopiques  : en forgeant ce néologisme pour en faire le titre du recueil de poèmes de sa maturité, publié en 1956, le Sénégalais Léopold Sédar Senghor mettait en œuvre le métissage culturel dont il a si souvent fait l'apologie. Le mot « éthiopique » a manifestement une origine grecque : il est formé sur le mot aithiops , dont le sens littéral est « face brûlée, noir ». Son emploi en adjectif su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopiques/#i_86600

PIA PASCAL (1903-1979)

  • Écrit par 
  • Jean-José MARCHAND
  •  • 1 049 mots

Poète et journaliste, Pascal Pia fut un des plus étonnants érudits littéraires du xx e  siècle. De son véritable nom Pierre Pascal Durand, il naît à Paris le 15 août 1903, de parents cévenols. Son père, Arthur Durand, meurt pour la France le 26 septembre 1915, tué à Somain. Sa mère ne peut continuer à payer ses études. Révolté contre tout et tous, il se sauve de chez elle et va vivre d'abord chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-pia/#i_86600

PICHETTE HENRI (1924-2000)

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 673 mots

Henri Pichette, de son vrai nom Harry Paul Pichette, est né en 1924 à Châteauroux. Frère du peintre James Pichette, il est le fils d'un Canadien arrivé en France avec l'Expeditionary Corps américain de 1917 et d'une Française d'origine méridionale. D'une enfance troublée et de cette double généalogie, il hérite une langue à la recherche de racines linguistiques ou territoriales fondamentalement im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-pichette/#i_86600

PIEYRE DE MANDIARGUES ANDRÉ (1909-1991)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 1 414 mots

Né à Paris, André Pieyre de Mandiargues a commencé d'écrire vers 1933, mais son premier ouvrage date de 1943. C'est dire que son entrée « officielle » en littérature est assez tardive. Pourtant, cette jeunesse sans écriture apparaît moins comme un vide que comme une attente préparant à la littérature. Ainsi, durant son enfance, des séjours dans le pays de Caux et de la découverte d'un paysage esse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-pieyre-de-mandiargues/#i_86600

PLUPART DU TEMPS, Pierre Reverdy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 995 mots

Lorsque Pierre Reverdy (1889-1960) réunit en 1945 aux éditions Gallimard un ensemble de ses poèmes parus entre 1915 et 1922, après les avoir un à un relus, corrigés et définitivement établis – selon la terminologie d'usage qui prend ici un sens plus précis et presque testamentaire –, il les fait précéder d'un prière d'insérer : « De ma vie, je n'aurai jamais rien su faire de particulièrement remar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plupart-du-temps/#i_86600

POÈME EN PROSE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 014 mots

La frontière qui sépare la poésie de la prose n'est guère indiscutable qu'aux yeux de ceux qui réduisent la poésie à la seule versification. Pourtant, cette frontière — son tracé ou bien son existence même — n'a jamais cessé d'être contestée de toutes parts, à toutes les époques. Le poème en prose , depuis le romantisme, est un des lieux privilégiés de cette contestation. Auparavant, il faut se so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-en-prose/#i_86600

POÉSIE, revue

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 618 mots

En juin 1997, la revue Poésie fêta son vingtième anniversaire en publiant un quatre-vingtième numéro spécial ainsi qu'une anthologie des livraisons antérieures. Si « au milieu du mot „poésie“ un homme se gratte la tête et ronchonne » (Eluard), c'est que la poésie est devenue à elle-même question. Et c'est bien le projet de cette revue que de ne cesser d'interroger « l'inquiétude de la poésie sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-revue/#i_86600

PONGE FRANCIS (1899-1988)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 2 416 mots

Dans le chapitre « Un itinéraire exemplaire et original »  : […] Né à montpellier dans une famille protestante nîmoise, et ayant vécu son enfance à Avignon, Ponge dit avoir gardé de ses premières années une « double imprégnation », sensible et intellectuelle, au contact de la nature méditerranéenne et des monuments de la culture latine. Il a découvert très tôt dans la bibliothèque de son père le Littré , qui restera pour lui un instrument de travail privilégié. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-ponge/#i_86600

LE PORCHE DU MYSTÈRE DE LA DEUXIÈME VERTU, Charles Péguy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Le poète catholique Charles Péguy (1873-1914) fonde en 1900 les Cahiers de la quinzaine , à l'origine revue d'actualité du socialisme, rapidement devenue littéraire et maison d'édition. En 1897, Péguy donne un drame en prose et en vers, Jeanne d'Arc . Il reprend la formule du verset pour publier Les Trois Mystères  : Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc (1910), Le Porche du mystère de la de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-porche-du-mystere-de-la-deuxieme-vertu/#i_86600

POURRAT HENRI (1887-1959)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 295 mots

Poète, romancier et conteur français, Henri Pourrat ne quittera jamais cette Auvergne où il est né. Malade dès son adolescence, il mène une vie de retraite et se consacre à la littérature. Dans ses poèmes, Les Montagnards (1919), on ressent l'influence très nette de Jammes (pour l'isolement provincial), de Mistral (pour un régionalisme qui va aller en s'accentuant) et de Péguy (pour une certaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-pourrat/#i_86600

POZZI CATHERINE (1882-1934)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 948 mots

La souffrance et la maladie furent le destin de Catherine Pozzi. Elle en eut conscience: « Je suis un des points singuliers par où la souffrance de la planète rayonne. » Rarement, autant que dans cette œuvre brève, la ferveur poétique atteignit une telle intensité. Une « vie noire », c’est ainsi qu’elle qualifia « son étrange vocation à la nuit ». Catherine Pozzi est née le 13 juillet 1882 à Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-pozzi/#i_86600

PRÉVERT JACQUES (1900-1977)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 979 mots
  •  • 2 médias

Il est assez curieux de constater que les meilleurs écrivains de notre temps (Céline, Giono, Aymé, Audiberti, Queneau) ont tous édifié leur œuvre à l'écart des modes et des théories littéraires qui fourmillaient de leur vivant. Jacques Prévert n'échappe pas à cette observation : tant d'années après sa mort, il reste le poète français le plus célèbre parmi ses contemporains. Ce succès peu commun q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-prevert/#i_86600

QUENEAU RAYMOND (1903-1976)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 3 022 mots

Dans le chapitre « « Je naquis au Havre un 21 février 1903... » »  : […] Né au Havre, où ses parents possédaient une boutique de confection et de mercerie, Raymond Queneau fréquente le lycée de la ville jusqu'à son baccalauréat. En 1920, il se rend à Paris pour préparer une licence de philosophie. En 1924, Pierre Naville le fait entrer au groupe surréaliste. D'octobre 1925 à février 1927, il effectue son service militaire dans les zouaves et participe, de ce fait, à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-queneau/#i_86600

RAY LIONEL (1935- )

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 413 mots

Aragon salua comme un « événement poétique considérable » la venue de Lionel Ray (de son vrai nom Robert Lorho, né en 1935 à Mantes-la-Ville) dans la poésie française des années 1970. De 1971, avec Les Métamorphoses du biographe , à 1996, avec Syllabes de sable , Lionel Ray a donné une dizaine de recueils de poèmes –  L'Interdit est mon opéra , 1973 ; Partout ici même , 1978 ; Le Corps obscur , 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lionel-ray/#i_86600

RÉDA JACQUES (1929- )

  • Écrit par 
  • Pierre LOUBIER
  •  • 1 445 mots

Né en 1929, à Lunéville, Jacques Réda est l'auteur d'une œuvre attachante, abondante, qui ne prétend en rien renouveler les formes du poème ou de la prose, tant elle est insoucieuse des modes ou des avant-gardes. Elle affiche même volontiers un certain goût pour le classicisme, au moins sur le plan formel. Et pourtant, elle se caractérise par une voix, un regard, un style fort singuliers : élégia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-reda/#i_86600

RÉGNIER HENRI DE (1864-1936)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 322 mots

Né d'une vieille famille de l'aristocratie de Honfleur, Henri de Régnier poursuit des études de droit avant de se consacrer à la littérature. Il collabore à diverses revues sous le pseudonyme de Hughes Vitrix, soulignant ainsi son admiration pour Hugo et Vigny. Son premier recueil, Lendemains (1855), porte l'empreinte de cette influence. Puis il fréquente, avec son ami Francis Vielé-Griffin, le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-regnier/#i_86600

RETTÉ ADOLPHE (1863-1930)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 250 mots

Écrivain français, Adolphe Retté débute en 1889 avec un recueil de vers, Cloches dans la nuit , au croisement du symbolisme et du naturalisme. D'un vigoureux anticonformisme, il participe au mouvement décadent ; sa légende, Thulé des brumes (1892), est une sorte de vision hallucinée qu'il prétend d'ailleurs avoir eue sous l'effet de la drogue. Il peuple son rêve d'apparitions et de fantômes et, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-rette/#i_86600

REVERDY PIERRE (1889-1960)

  • Écrit par 
  • Henri LEMAÎTRE
  •  • 1 292 mots

Le titre du recueil dans lequel Reverdy réunit en 1949 les poèmes écrits au long de plus de trente années (1913-1949), Main-d'œuvre , révèle le secret profond du poète et de son originalité. Voici en effet un poète, au sens authentique et étymologique, d'abord un manouvrier du verbe. N'était-il pas issu d'une lignée d'artisans languedociens, manouvriers de la pierre et du bois dans cette Montagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-reverdy/#i_86600

REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 5 806 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une coupure : la Libération »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, un chroniqueur de la revue lyonnaise Confluences , dressant la carte des revues alors existantes ou renaissantes, se demandait si désormais celles-ci n'avaient pas derrière elles « la plus grande partie de leur règne », et n'allaient pas rapidement être supplantées par les hebdomadaires comme Les Lettres françaises ou Terre des hommes . Le pronostic se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-litteraires/#i_86600

RIBEMONT-DESSAIGNES GEORGES (1884-1974)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 951 mots

Né à Montpellier dans une famille bourgeoise, Georges Ribemont-Dessaignes fit le désespoir des siens par ses conceptions artistiques d'avant-garde. Peintre, musicien, romancier, poète et dramaturge, il fut un des précurseurs du mouvement dada en France. Sans lui pas de théâtre dada, pas de musique dada (son Pas de la chicorée frisée et Le Nombril interlope , morceaux pour piano composés à l'aide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-ribemont-dessaignes/#i_86600

RICTUS GABRIEL RANDON DE SAINT-AMAND dit JEHAN (1867-1933)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 442 mots

Beaucoup de mystère entoure l'origine de Jehan Rictus, écrivain populaire français. Sans doute fils naturel d'un noble anglais et d'une marquise française, il passe des années d'enfance malheureuses avec sa mère, après que son père l'eut quittée. Très jeune, il abandonne sa famille et vient de Boulogne-sur-Mer à Paris. Tour à tour manœuvre, balayeur, livreur, garçon de courses, il souffre de la pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rictus-gabriel-randon-de-saint-amand-dit-jehan/#i_86600

RISSET JACQUELINE (1936-2014)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 678 mots

Poète, écrivain, critique littéraire, traductrice et universitaire, Jacqueline Risset est née le 25 mai 1936 à Besançon et morte à Rome, le 3 septembre 2014. Fascinée très tôt par la ville de Florence, puis par la poésie de la Renaissance ( L'Anagramme du désir. Sur la Délie de Maurice Scève , 1971), cette élève de l'École normale supérieure de jeunes filles part étudier en Italie pour s’écarter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-risset/#i_86600

ROBIN ARMAND (1912-1961)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 425 mots

Si elle n'était nourrie d'une aventure existentielle admirable et hors du commun, l'œuvre d'Armand Robin retiendrait moins l'attention. Dès l'enfance, ce fils de paysan breton pauvre est placé dans une situation de bilinguisme : à l'école, le français remplace le breton ( Le temps qu'il fait , roman, 1935, puis 1941). Toute sa vie tournera autour d'une méditation obsessionnelle sur les pouvoirs du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-robin/#i_86600

ROCHE DENIS (1937-2015)

  • Écrit par 
  • Jude STÉFAN
  •  • 659 mots

Né à Paris le 21 novembre 1937, Denis Roche est directeur littéraire aux éditions Tchou de 1964 à 1970. Il devient par la suite membre du comité éditorial des éditions du Seuil. Si, dans les années 1950, les seuls noms de Bonnefoy, Schehadé ou Pichette avaient été synonymes de renouvellement de la poésie moderne, vers la fin des années 1960 apparaissent plusieurs œuvres réaffirmant la liberté auda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-roche/#i_86600

ROLLAND DE RENÉVILLE ANDRÉ (1903-1962)

  • Écrit par 
  • Patrick KRÉMER
  •  • 1 042 mots

D'origine aristocratique, André Rolland de Renéville naît à Tours en 1903. Sa mère – qui tient salon et reçoit, autour d'Anatole France, nombre d'artistes et de musiciens – est férue d'occultisme et de spiritisme. Faut-il dès lors s'étonner de ce que l'œuvre de l'auteur de Sciences maudites et Poètes maudits soit à ce point marquée par une constante interrogation des liens qui unissent la poésie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-rolland-de-reneville/#i_86600

ROUBAUD JACQUES (1932- )

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 2 507 mots

Il n'est guère de présentation de Jacques Roubaud , né en 1932 à Caluire, qui ne commence par mettre en avant sa double qualité de poète et de mathématicien. Pour exact qu'il soit, un tel signalement liminaire risque de susciter bien des malentendus. Le relief donné à une conjonction assez rare renvoie peut-être à l'idée reçue d'une opposition, voire d'une incompatibilité de nature entre deux doma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-roubaud/#i_86600

ROUSSEL RAYMOND (1877-1933)

  • Écrit par 
  • Patrick BESNIER
  •  • 2 789 mots

Raymond Roussel est ce qu'on appelle un auteur “difficile”. Délibérément ou non, il heurte les habitudes de lecture et les idées reçues concernant la littérature. Il est alors tentant de réduire cette œuvre considérable à quelques formules simples, de voir en lui un “excentrique”, un “dandy”, avec une implicite dévalorisation de son œuvre. Or Roussel fut d'abord, fut seulement un poète, un écrivai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-roussel/#i_86600

ROUSSELOT JEAN (1913-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 164 mots

Poète français. Dans les années 1930, Jean Rousselot contribue à la création des revues La Bouteille à la mer et Jeunesse et dernier carré . Il entre dans l'intimité de Louis Parrot, Pierre Albert-Birot, Joë Bousquet. Il se rapproche de l'école de Rochefort, animée par René-Guy Cadou, et notamment de Max Jacob à qui il voue une profonde admiration dont on retrouve l'écho dans l'un de ses premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-rousselot/#i_86600

ROUX PAUL DE (1937-2016)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 571 mots

Poète, écrivain, diariste, critique d’art et traducteur, Paul de Roux est né à Nîmes le 16 septembre 1937. Il occupa diverses fonctions dans le département éditorial de maisons d’édition parisiennes. Chez Robert Laffont, il fut notamment le maître d’œuvre du Nouveau Dictionnaire des auteurs de tous les temps et de tous les pays , ainsi que du Nouveau Dictionnaire des œuvres de tous les temps et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-de-roux/#i_86600

ROY CLAUDE (1915-1997)

  • Écrit par 
  • Jérôme GARCIN
  •  • 863 mots

Nul n'ignore le nom de Claude Roy, parce qu'il a écrit sur des sujets très différents et que, outre ses chroniques littéraires régulières au Nouvel Observateur , il a touché à tous les genres : roman, poésie, autobiographie, essai littéraire, histoire de l'art, conte pour enfants, etc. Polygraphe parfait, il a plus d'une corde à son arc, mais sa plume reste toujours d'une égale qualité : bien aigu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-roy/#i_86600

ROYET-JOURNOUD CLAUDE (1941- )

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 886 mots

Exigeante et solitaire, l'œuvre de Claude Royet-Journoud occupe une place importante dans le cadre de la poésie française du dernier quart du xx e  siècle. Portée à une rare intensité d'énigme, à la limite de la raréfaction, son écriture résulte cependant d'un engagement vital, quasi physique. L'effacement que l'on aurait tort de prendre pour un parti pris esthétisant, est inséparable ici d'une «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-royet-journoud/#i_86600

SABATIER ROBERT (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 570 mots

L'écrivain Robert Sabatier est né à Paris le 17 août 1923. Les innombrables lecteurs de son « roman d'Olivier » (successivement Les Allumettes suédoises , 1969 ; Trois Sucettes à la menthe , 1972 ; Les Noisettes sauvages , 1974 ; Les Fillettes chantantes , 1980 ; La Souris verte , 1990 ; Olivier et ses amis , 1993 ; Olivier 1940 , 2003 ; Les Trompettes guerrières , 2007) ont d'emblée reconnu en lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-sabatier/#i_86600

SAINT-JOHN PERSE (1887-1975)

  • Écrit par 
  • Charles MOELLER
  •  • 3 184 mots
  •  • 1 média

Poète et diplomate français, Saint-John Perse , prix Nobel de littérature, fut une sorte de Claudel « laïc ». Ce « précieux mandarin fait de laque » était un découvreur de l'univers. Passionnément curieux de la flore et de la faune, « lecteur » de l'histoire géologique des pays où il passait, il joignait l'exploration du passé de la vieille Chine à l'« embarquement » de tout son être dans l'énorm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-john-perse/#i_86600

SAINT-POL-ROUX (1861-1940)

  • Écrit par 
  • Gérard MACÉ
  •  • 1 225 mots

« Quarante ans dans le dix-neuvième, quarante dans le vingtième, la terrestre existence de Saint-Pol-Roux est exactement balancée sur un couteau qui est l'aube de notre siècle », écrit André Pieyre de Mandiargues. Quant à l'œuvre, elle semble vouloir dépasser toute limite temporelle. Le premier livre, Golgotha , date de 1884, et le dernier paraîtra à peu près un siècle plus tard : une masse consid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-pol-roux/#i_86600

SALABREUIL JEAN-PHILIPPE (1940-1970)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 596 mots

Né le 25 mai 1940 à Neuilly-sur-Seine, Jean-Pierre Steinbach – qui prit le pseudonyme de Jean-Philippe Salabreuil – meurt à Paris le 27 février 1970. Trois recueils de poèmes constituent son œuvre : La Liberté des feuilles (1964) – dont le titre est tiré d'un hémistiche emprunté à René-Guy Cadou – est remarqué par Jean Paulhan et obtient sur manuscrit, grâce à ce dernier, le prix Félix Fénéon en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-philippe-salabreuil/#i_86600

SALMON ANDRÉ (1881-1969)

  • Écrit par 
  • Jacqueline GOJARD
  •  • 904 mots

Au moment où le symbolisme jette ses derniers feux, André Salmon, témoin de la naissance du cubisme, fonde avec Guillaume Apollinaire et Max Jacob les bases d'un nouveau lyrisme. Né à Paris le 4 octobre 1881, il est à peine âgé de seize ans lorsqu'il quitte Paris pour Saint-Pétersbourg où il séjournera cinq ans loin des siens, exerçant des fonctions subalternes au consulat de France. C'est là qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-salmon/#i_86600

SCHÉHADÉ GEORGES (1910-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre ROBIN
  •  • 793 mots

L'écrivain libanais d'expression française, Georges Schéhadé est né à Alexandrie. Après des études de droit à Beyrouth, il commence une carrière administrative dans les services culturels du haut-commissariat de France. Il fait de nombreux voyages en France et en Europe, y noue des liens avec Bounoure, Supervielle, Saint-John Perse, Breton : Schéhadé publie son premier recueil, Poésies , en 1938. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-schehade/#i_86600

SCHWOB MARCEL (1867-1905)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 474 mots

Journaliste, conteur, poète, grammairien, essayiste, romancier... Il est bien difficile d'étiqueter les recherches de Marcel Schwob, esprit complexe et curieux, aussi attiré par le bizarre, les littératures anciennes ou étrangères, l'érudition que par la poésie naïve. Par ses travaux sur les littératures étrangères, il a beaucoup contribué à élargir les champs d'intérêt et à modifier la sensibilit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-schwob/#i_86600

LA SECONDE SEMAISON (P. Jaccottet)

  • Écrit par 
  • Richard BLIN
  •  • 1 298 mots

Parce que notre rapport aux lieux, aux livres, au temps est marqué par le périssable et l'éphémère, Philippe Jaccottet note, depuis toujours, tout ce qui l'a touché lors d'une promenade, d'une lecture ou d'un rêve. Écho d'une émotion ou projection de son ombre portée jusqu'au plus secret de l'être, amorce intuitive de réponse à un moment d'illumination, réflexions diverses voisinent avec des cita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-seconde-semaison/#i_86600

SEGALEN VICTOR (1878-1919)

  • Écrit par 
  • Gérard MACÉ
  •  • 1 240 mots

Les histoires de la littérature, les anthologies qui citent Segalen lui font une place entre Claudel et Saint-John Perse, grâce aux poèmes en prose de Stèles , publiés en 1912 à Pékin. La publication, en un seul volume préfacé par Pierre Jean Jouve, de Stèles , Peintures et Équipée , l'attention enfin portée sur Les Immémoriaux , roman d'ethnographe d'une rare qualité, et sur René Leys , faux rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-segalen/#i_86600

SEGHERS PIERRE (1906-1987)

  • Écrit par 
  • Jacques RÉDA
  •  • 495 mots

Le nom de Pierre Seghers ne saurait déjà échapper à tous ceux qui, de quelque manière, s'intéressent à l'histoire de la poésie française vers le milieu de ce siècle. Longtemps en effet l'activité la plus notoire de Pierre Seghers a été celle d'un éditeur, et d'un éditeur de poèmes. Né en 1906 dans une famille d'artisans originaire du Nord, il passe principalement dans le Midi ses années de jeuness […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-seghers/#i_86600

SENGHOR LÉOPOLD SÉDAR (1906-2001)

  • Écrit par 
  • Daniel MADELÉNAT
  •  • 2 055 mots
  •  • 2 médias

Prince et poète, Léopold Sédar Senghor a su épanouir un lyrisme heureux, et chanter, avec une inquiète passion, la toujours jeune Afrique qui se réveille après des siècles de sujétion et des millénaires d'une vie culturelle méconnue. En ces années 1950 où l'homme noir, à la croix des chemins, entre tutelle et liberté, intégration et solitude, pouvait conjurer les antagonismes par les incantation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-sedar-senghor/#i_86600

SIMULTANÉISME, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 420 mots

La « vision multiple et totale de l' Individuel , du Collectif , de l' Humain et de l' Universel  » débouche sur le chant polyphonique d'une nouvelle poésie dont le programme fut élaboré par Henri-Martin Barzun : son « dramatisme » (devenu simultanéisme par la suite) se veut la synthèse de diverses tendances de l'avant-garde littéraire, telles qu'elles étaient définies par les poètes de l'Abbaye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simultaneisme-litterature/#i_86600

SOUPAULT PHILIPPE (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 920 mots

Poète, romancier fantaisiste, mémorialiste à trente ans, cofondateur de la revue Littérature , essayiste et traducteur, Philippe Soupault fut le plus violent des dadaïstes et le plus moderne des écrivains d'avant-garde. Son père, médecin, est peut-être le membre le plus ouvert d'une famille étriquée qui ne pense qu'à l'argent, mais il meurt du diabète alors que Philippe n'a que sept ans. Dans His […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-soupault/#i_86600

STÉFAN JUDE (1936- )

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 531 mots

Né en 1930 à Pont-Audemer (Eure), Jude Stéfan, de son vrai nom Jacques Dufour, a enseigné le français, le latin et le grec au lycée de Bernay. Quand on lit le premier recueil de poèmes de Jude Stéfan ( Cyprès , 1967), on ne peut qu'être saisi d'y voir rassemblés tous les thèmes futurs de l'œuvre : la fascination de la mort, l'amour effréné des femmes et le désir d'oubli, la vindicte à l'égard de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jude-stefan/#i_86600

STÈLES, Victor Segalen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves KIRCHNER
  •  • 914 mots

En 1912 paraît, à Pékin, Stèles , un recueil de poèmes relié à la chinoise, « non commis à la vente » mais offert à un cercle restreint d'amis. Son auteur, Victor Segalen (1878-1919), médecin de la marine, expose ainsi son projet dans une lettre à Debussy du 6 janvier 1911 : « un recueil de proses courtes et dures », « mesurées comme un sonnet », conclues par « un trait expressif » et n'ayant d'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steles/#i_86600

SUARÈS ISAAC dit ANDRÉ (1868-1948)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 402 mots

Auteur dramatique, poète, essayiste français, André Suarès a consacré toute sa vie à son œuvre, dans un rêve de grandeur que la postérité hésite à consacrer. En 1893, il fait à pied un long voyage en Italie, dont il tirera un livre, au titre ambitieux, Voyage du condottiere (3 vol., 1910-1932), qui contient de belles et subtiles descriptions, en particulier de Venise et de la Toscane. De retour à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suares-isaac-dit-andre/#i_86600

SUPERVIELLE JULES (1884-1960)

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 1 851 mots

L'Uruguay a donné coup sur coup trois poètes aux lettres françaises : Laforgue, Lautréamont, Supervielle. Trois hommes que tourmente une inquiétude métaphysique. De quoi imaginer quelque genius loci , ou jurer par Taine. Mais ce troisième Uruguayen était du Pays basque. Et, s'il est vrai que Paulhan , dans une lettre inédite à Supervielle, déplore que le Choix de poèmes (qui est de l'auteur lui-m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-supervielle/#i_86600

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conscience malheureuse (1919-1922) »  : […] Le surréalisme est né d'une guerre, la première à remettre non seulement en cause l'existence de frontières, de biens et d'organisations sociales, mais les fondements mêmes d'une civilisation dont vainqueurs et vaincus participaient à titre égal. L'absurdité d'une telle situation ne pouvait que frapper quelques esprits déjà sensibilisés aux mutations culturelles qui avaient précédé, comme son prod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_86600

SURRÉALISME - Les revues surréalistes

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 222 mots

Quelque peu à l'étroit dans la langue et l'imaginaire institués, le surréalisme le fut aussi à l'intérieur des genres littéraires dominants et des apparences traditionnelles du livre. D'où l'ampleur de l'offensive conduite : naissance du livre-objet, qui en appelle à une étroite collaboration avec les peintres ; recours immédiat et permanent au tract, au « papillon », d'exécution rapide et de diff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-les-revues-surrealistes/#i_86600

TACHES DE SOLEIL, OU D'OMBRE (P. Jaccottet) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 946 mots

Près de soixante ans après l’écriture des premiers carnets de L a Semaison (1954), Philippe Jaccottet, poète, critique littéraire et traducteur, né à Moudon (Suisse) en 1925, a entrepris, avec Taches de soleil, ou d’ombre (Le Bruit du temps, 2013), de sauvegarder quelques anciennes notes parmi celles qu’il n’a cessé de consigner, au jour le jour, dans les « cahiers d’écolier » qu’il songe à dét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taches-de-soleil-ou-d-ombre/#i_86600

TAILHADE LAURENT (1854-1919)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 403 mots

Poète et publiciste, fils d'une famille bourgeoise du Béarn, Laurent Tailhade poursuit des études de droit à Toulouse. Il se lie aux milieux anarchistes et manifeste un tel anticonformisme que sa famille s'empresse de le marier, espérant ainsi le faire rentrer dans le rang. Il s'installe à Toulouse et participe néanmoins aux mouvements littéraires parisiens. Admirateur de Banville et du Parnasse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-tailhade/#i_86600

TARDIEU JEAN (1903-1995)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 002 mots

Qui souhaite la reconnaissance officielle et la légitimation universitaire doit bannir l'humour, qui classe dans la catégorie des amuseurs, mal venus au panthéon littéraire. C'est à bon droit que Tardieu s'irrite, dans On vient chercher M. Jean (1990), de ne voir associer son nom qu'à sa pochade Un mot pour un autre (1951), ce qui a pour effet d'occulter une entreprise poétique et littéraire co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tardieu/#i_86600

THOMAS HENRI (1912-1993)

  • Écrit par 
  • François BODDAERT
  •  • 858 mots

Poète, romancier, essayiste, traducteur, Henri Thomas a bâti une œuvre abondante et diverse. Une quarantaine d'ouvrages la compose, dont certains ont été couronnés : La Cible , prix Sainte-Beuve 1956 ; John Perkins , prix Médicis 1960 ; Le Promontoire , prix Fémina 1961 ; Les Tours de Notre-Dame , prix des Sept 1979. L'Académie française lui a décerné son grand prix de poésie en 1986. De ce travai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-thomas/#i_86600

TITUS-CARMEL GÉRARD (1942- )

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 985 mots

Très tôt remarqué comme dessinateur, notamment par Aragon, Alain Robbe-Grillet, Jacques Derrida ou Pascal Quignard, Gérard Titus-Carmel (né en 1942 à Paris) a engagé depuis 1970 une œuvre picturale en de longues « séries » attachées à travailler successivement les mêmes motifs. Dans la lignée d'un Cézanne, il explore avec obstination un cône de lumière ( Intérieurs , 1987-1988), une forme de jar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-titus-carmel/#i_86600

TOMBEAU DE DU BELLAY, Michel Deguy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 900 mots

Publié en 1973 dans la collection Le Chemin, dirigée par Georges Lambrichs, Tombeau de Du Bellay se situe à un moment clé de la trajectoire poétique de Michel Deguy. Précédant de peu la reconnaissance d'une première époque de son œuvre, ce volume paraît en même temps qu'un ensemble anthologique ( Poèmes I , 1960-1970) et associe avec un rare bonheur l'essai, les fragments autobiographiques et le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tombeau-de-du-bellay/#i_86600

TORMA JULIEN (1902-1933)

  • Écrit par 
  • Noël ARNAUD
  •  • 563 mots

Ni homme de lettres ni poète (c'est lui qui s'en défend), aventurier, un peu voyou, cynique, à l'instar de Rimbaud qu'il admire et dont le rapprochent d'autres penchants, Julien Torma laisse une œuvre écrite nombreuse pour une si brève existence, et des plus hétéroclites au double sens du mot : diverse et anomale. On le sait né à Cambrai, d'un père d'origine hongroise ; il anagrammatisera son nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-torma/#i_86600

TORTEL JEAN (1904-1993)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 513 mots

La vie et l'œuvre de Jean Tortel ont essentiellement pour cadre le midi de la France : l'écrivain naît à Saint-Saturnin-lès-Avignon. C'est à Gordes puis à Marseille que se déroule la majeure partie de sa carrière. Résistant durant la Seconde Guerre mondiale, il participe à l'aventure des Cahiers du Sud de 1938 à 1966. À lire ses poèmes, et sous le choc de leur exemplaire densité, on ne peut que r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tortel/#i_86600

TOULET PAUL-JEAN (1867-1920)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 311 mots

Né au Béarn et mort au Pays basque, Paul-Jean Toulet mène à Paris, pendant quatorze ans, une existence qu'il qualifiait lui-même de dissolue. Ami de Maurras et de Toulouse-Lautrec, il participe à diverses revues, comme le Divan ou La Vie parisienne , et il écrit quelques romans, aux intrigues assez lâches, mais où apparaissent des dons certains de conteur. Le leitmotiv de ces romans ( Monsieur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-jean-toulet/#i_86600

TZARA TRISTAN (1896-1963)

  • Écrit par 
  • Noël ARNAUD
  •  • 1 922 mots

Quels que puissent être le mérite de ses choix ultérieurs et souvent la haute qualité des œuvres qui les ponctuent (ainsi L'Homme approximatif , 1931, de tous les poèmes dus au surréalisme le plus parfait sans doute, par son ampleur, son souffle soutenu, avec ses laisses incantatoires, ses ruptures de rythme, son mouvement de fleuve charriant des mondes, les engloutissant dans ses rapides pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-tzara/#i_86600

UNANIMISME, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 482 mots

Avec le naturisme, l'intégralisme et l'école romane, l'unanimisme est l'un des mouvements poétiques qui s'engouffrent dans le vide ressenti après la disparition du symbolisme et avant l'apparition du surréalisme en France. Jules Romains en fut le promoteur : il racontera à André Cuisenier comment il eut, en 1903, « l'intuition d'un être vaste et élémentaire, dont la rue, les voitures et les passan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unanimisme-litterature/#i_86600

VALÉRY PAUL (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Michel JARRETY
  •  • 7 585 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Renverser les idoles »  : […] D'un écrivain qui, plus qu'un autre, s'est voulu maître de ses moyens, on peut être tenté de voir commencer véritablement l'ambition là où lui-même a perçu et voulu situer – pour une part, sans doute, mythiquement – sa propre origine : à la crise de 1892. Non que n'aient dû compter les événements toujours déterminants de la jeunesse, les marques de l'enfance, les étapes de la formation – le collèg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valery-paul-1871-1945/#i_86600

VENAILLE FRANCK (1936-2018)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 731 mots

Écrivain, poète, essayiste, conteur, librettiste d'opéra, dialoguiste, homme de radio, Franck Venaille fut un Homme en guerre (1995) perpétuelle, qui usa des mots comme d’une arme de révolte et d'une lampe d'éclaireur dans les ténèbres intérieures. Né dans le XI e  arrondissement de Paris le 26 novembre 1936, L ’Enfant rouge (2018) de la rue Paul-Bert grandit dans un quartier populaire. Son enfan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franck-venaille/#i_86600

L'ESPACE DU DEDANS, Henri Michaux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 979 mots

Lorsque paraît en 1944 L'Espace du dedans , d'Henri Michaux (1899-1984), le poète et le peintre, d'origine belge, ne sont encore connus que d'un petit nombre. Michaux a publié cependant sept livres chez Gallimard, et un nombre plus important de plaquettes et de petits recueils chez d'autres. Quelques appuis l'encouragent à mettre au point, seul comme à son habitude, une première anthologie de son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-espace-du-dedans/#i_86600

VILLARD MARC (1947- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 1 066 mots

Romancier, nouvelliste, poète, scénariste et dialoguiste, Marc Villard est né le 29 juin 1947 à Versailles. À l’âge de dix ans, il accompagne ses parents qui déménagent à Reims, ville alors fameuse pour son équipe de football, et se prend de passion pour ce sport. De retour en banlieue parisienne, à Les Clayes-sous-Bois, il joue de la batterie dans un groupe de rock n’roll. Parallèlement, il étud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-villard/#i_86600

VIVIEN PAULINE TARN dite RENÉE (1877-1909)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 349 mots

De langue française, Renée Vivien est née à Londres dans une famille d'origine anglo-américaine. Son père meurt à Paris et, toute jeune, elle va voyager à travers le monde jusqu'en Grèce et en Inde. Elle parle de nombreuses langues et l'exotisme de sa personne contribue au mystère qui entoure son existence et ses poèmes. Elle subit l'influence du Parnasse, mais c'est d'abord une sorte de préciosit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivien-pauline-tarn-dite-renee/#i_86600

LES YEUX D'ELSA, Louis Aragon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 959 mots

À la suite du Crève-Cœur (avril 1941), qui avait marqué son retour à la poésie après dix ans d'interruption, Louis Aragon (1897-1982) publie en mars 1942 aux Cahiers du Rhône , à Neufchâtel, Les Yeux d'Elsa. Ce recueil, qui rassemble des poèmes parus en revues entre juin 1941 et février 1942, inaugure le long cycle consacré par l'auteur à sa compagne ElsaTriolet, avec qui il formera jusqu'à la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-yeux-d-elsa/#i_86600

YVES BONNEFOY PENSEUR DE L'IMAGE (P. Née)

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 990 mots

Patrick Née s'est constitué une solide autorité dans le domaine des études sur Yves Bonnefoy – certainement le poète vivant qui suscite le plus de travaux universitaires en langue française – avec la publication coup sur coup de quatre ouvrages : Poétique du lieu dans l'œuvre d'Yves Bonnefoy ou Moïse sauvé (P.U.F., Paris, 1999), Rhétorique profonde d'Yves Bonnefoy (Hermann, Paris, 2004), Zeuxis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-bonnefoy-penseur-de-l-image/#i_86600


Affichage 

Anna de Noailles

photographie

La comtesse Anna de Noailles (1876-1933), poétesse française 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Francis Jammes

photographie

Le poète et romancier français Francis Jammes (1868-1938), avec sa mère, dans son Béarn natal 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Jacques Prévert

photographie

Jacques Prévert (1900-1977) est aujourd'hui encore un des poètes français les plus populaires Son œuvre, qui mêle légèreté et gravité, continue d'être l'une des plus lues et des plus étudiées dans les écoles 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Jean Genet

photographie

Le romancier et auteur dramatique français Jean Genet (1910-1986) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Lanza del Vasto

photographie

L'Italien Lanza del Vasto (1901-1981), disciple de Gandhi qui l'avait surnommé "Shantidas" (serviteur de la paix) Il fonda la communauté de l'Arche, prônant le travail agricole, l'artisanat et la non-violence 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Léopold Sédar Senghor, 1949

photographie

Le président du Sénégal Léopold Sédar Senghor Poète et intellectuel de langue française, il reçoit ici le ministre français des Affaires culturelles, Edmond Michelet, en 1965 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Louis Aragon en 1981

photographie

Le Roman inachevé, ce titre d'un célèbre recueil de poèmes pourrait caractériser l'ensemble d'une oeuvre qui rassemble en elle les errements et les illuminations du XXe siècle 

Crédits : W. Karel/ Sygma/ Corbis

Afficher

Max Jacob

photographie

Le poète français Max Jacob (1876-1944) 

Crédits : Sasha/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Paul Valéry

photographie

Le Français Paul Valéry (1871-1945), écrivain, poète et philosophe 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Péguy

photographie

L'écrivain français Charles Péguy (1873-1914) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Portrait de Max Jacob, A. Modigliani

photographie

Amadeo MODIGLIANI, Portrait de Max Jacob, huile sur toile Kunstsammlung Nordhein-Westphalen, Düsseldorf 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Anna de Noailles
Crédits : Hulton Getty

photographie

Francis Jammes
Crédits : Hulton Getty

photographie

Jacques Prévert
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Jean Genet
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lanza del Vasto
Crédits : Hulton Getty

photographie

Léopold Sédar Senghor, 1949
Crédits : Hulton Getty

photographie

Louis Aragon en 1981
Crédits : W. Karel/ Sygma/ Corbis

photographie

Max Jacob
Crédits : Sasha/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Paul Valéry
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Péguy
Crédits : Hulton Getty

photographie

Portrait de Max Jacob, A. Modigliani
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie