FRANÇAISE LITTÉRATURE, Moyen Âge

ADAM DE LA HALLE (1235 env.-env. 1285)

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 1 080 mots

Fils de Henri le Bossu, bourgeois aisé d'Arras, nommé parfois lui-même Adam le Bossu (en picard, Bochu ), né vers 1235, Adam de la Halle entreprit des études (peut-être à l'abbaye de Vausselles) mais revint à Arras où il épousa une certaine Maroie, que l'on considère, à tort ou à raison, comme l'inspiratrice de la plupart de ses poésies d'amourn ; il quitta quelque temps la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-de-la-halle/#i_86596

ALLÉGORIE

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG, 
  • Jean-François GROULIER, 
  • Jacqueline LICHTENSTEIN, 
  • Daniel POIRION, 
  • Daniel RUSSO, 
  • Gilles SAURON
  •  • 11 638 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Origines et procédés »  : […] Cette esthétique, il ne faut pas la ramener à la seule pratique de la personnification . Cependant, c'est là le procédé le plus caractéristique, sinon toujours le plus agréable, de l'allégorie. Il prolonge une attitude primitive ou fondamentale de la pensée religieuse qui représente les forces naturelles par des divinités plus ou moins anthropomorphiques. En tout cas, à l'ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegorie/#i_86596

ANDRÉ LE CHAPELAIN (XIIe-? XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 055 mots

Condamné, en 1277, par l'évêque de Paris, Étienne Tempier, le De amore d'André le Chapelain n'a pas fini d'alimenter les controverses sur le sens de l'ouvrage et l'identité de l'auteur. Le livre présente une facture antithétique, la première partie célébrant la femme, la courtoisie et la prééminence de l'amour, la seconde développant l'antiféminisme le plus extrême et vitupé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-le-chapelain/#i_86596

ANGLO-NORMANDE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • André CRÉPIN
  •  • 1 046 mots

L'anglo-normand est la variété de français parlée et écrite en Angleterre du xii e au xiv e  siècle inclus. Après la conquête de l'Angleterre par Guillaume de Normandie (1066) et l'avènement des Plantagenêts (1154), le français vint s'ajouter au latin et à l'anglais. Le latin de l'Église et de se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-anglo-normande/#i_86596

ARNAUD ou ARNAUT DANIEL (actif de 1180 à 1200)

  • Écrit par 
  • Joël SHAPIRO
  •  • 603 mots

Ezra Pound nous met en garde : « Aucune étude de la poésie européenne ne saurait prétendre au sérieux si elle ne commence tout d'abord par une étude de cet art en Provence », écrit-il. Arnaud Daniel fut certainement, parmi les troubadours, l'un des plus habiles artisans de l'ancien provençal. Dante lui-même en fait un vif éloge dans le « Purgatoire », où il le surnomme « le meilleur forgeron de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaud-arnaut-daniel/#i_86596

ARTHURIEN CYCLE

  • Écrit par 
  • Cedric E. PICKFORD
  •  • 5 710 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La matière historique »  : […] Les thèmes de Nennius avaient déjà été traités au milieu du vi e  siècle par Gildas dans son De excidio et conquestu Britanniae . Ce sont donc des événements historiques auxquels Nennius fait allusion. Il précise que la douzième bataille où triompha Arthur se déroulait in monte Badonis . Cependant, grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-arthurien/#i_86596

AUBE CHANSON D'

  • Écrit par 
  • Jean FRAPPIER
  •  • 1 153 mots

Deux amants, dont la nuit a favorisé la rencontre, déplorent l'approche du jour, venu trop tôt à leur gré : tel est le thème de la « chanson d'aube », genre lyrique des xii e et xiii e  siècles, ou simplement « aube », d'après la transposition française du mot alba qui dési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-d-aube/#i_86596

AUCASSIN & NICOLETTE (1200 env.)

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 894 mots

Des raisons philologiques et littéraires incitent à dater des environs de 1200 et à localiser dans le nord de la région picarde la composition de cette œuvre anonyme, charmante, tendre et ironique, colorée, l'une des plus parfaites de ce temps. Par sa forme, elle est unique : l'auteur, dans sa conclusion, la qualifie de « chantefable », mot très probablement forgé par lui et qui ne désigne aucun g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aucassin-et-nicolette/#i_86596

BALLADE

  • Écrit par 
  • Claude THIRY
  •  • 562 mots

Par son étymologie (ancien provençal ballada ), la ballade est, comme le rondeau, une des formes lyriques associées à la danse. La structure la plus typique, qui l'a fait ranger parmi les formes fixes, comporte trois strophes sur les mêmes rimes terminées par un refrain, et un envoi comptant la moitié des vers de la strophe et reprenant les rimes finales et le refrain. L'idéa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballade/#i_86596

BENOÎT DE SAINTE-MAURE (fin XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 178 mots

Auteur du Roman de Troie , poème de 30 000 octosyllabes, où se mêlent la légende et l'histoire des Grecs. Il ignorait le grec et utilisa deux narrations latines du siège de Troie, tenues pour véridiques ; l'une, composée au vi e siècle, était attribuée à un Phrygien, Darès, l'autre, datant du iv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoit-de-sainte-maure/#i_86596

BESTIAIRES

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD, 
  • Daniel POIRION
  •  • 10 708 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les bestiaires de langue française »  : […] Toutefois, les bestiaires écrits en français présentent une inquiétante raideur dans l'imitation du Physiologus, comme si on s'adressait à un public moins intelligent. Les auteurs ne prétendent pas innover. Pourtant, on peut distinguer des nuances, et avant tout cet esprit de l'époque qui rectifie la typologie du Physiologus pour lui associer d'autres fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bestiaires/#i_86596

LA CHANSON DE ROLAND

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 960 mots

Composée vers 1100 et conservée sous sa forme la plus ancienne dans un manuscrit copié entre 1140 et 1170 (manuscrit dit d'Oxford), La Chanson de Roland pose une série d'énigmes qui ont longuement nourri les débats critiques. Par quelles voies un événement historique, le désastre subi par l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne à Roncevaux, le 15 août 778, s'est-il transm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chanson-de-roland/#i_86596

CHANSON DE FEMMES

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 512 mots

Les plus anciens poèmes lyriques en langue romane intégralement conservés sont les premières chansons courtoises des troubadours (début du xii e s.). Mais la poésie courtoise, expression d'une nouvelle doctrine de l'amour, subtile, agressivement aristocratique, n'a rien de populaire et n'est pas l'héritière directe de la poésie orale antérieure, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-de-femmes/#i_86596

CHANSON DE GESTE

  • Écrit par 
  • Italo SICILIANO
  •  • 5 068 mots
  •  • 1 média

Les chansons de geste, chansons d'histoire romancée, sont des poèmes qui narrent les hauts faits, les guerres, les drames imaginaires et les légendes pieuses d'illustres personnages historiques ou inventés. Composées par des trouvères, dont on vante parfois le savoir et la noble naissance, colportées par des jongleurs qui hantent les palais et battent l'estrade, les quelque quatre-vingts chansons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-de-geste/#i_86596

CHANTEFABLE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 56 mots

Jeu dramatique médiéval, où les parties narratives en prose alternent avec des passages versifiés chantés. La composition la plus connue de ce type est Aucassin et Nicolette . Le genre littéraire de la chantefable survécut jusqu'à la fin du xiv e siècle sans toutefois continuer à en porter le nom. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chantefable-genre-litteraire/#i_86596

CHARLES D'ORLÉANS (1394-1465)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 550 mots

Le rapport entre la vie et les poèmes de Charles, duc d'Orléans (fils de Louis d'Orléans, qui fut tué par Jean sans Peur en 1407, et père de Louis XII), est plus compliqué que ne le ferait croire, par exemple, un rapprochement entre les ballades où il nous parle de son exil et l'histoire qui nous apprend ses vingt-cinq ans de captivité en Angleterre, après Azincourt (1415). L'espace, de mer et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-d-orleans/#i_86596

CHARTIER ALAIN (1385-? 1429)

  • Écrit par 
  • Joël SHAPIRO
  •  • 618 mots

L'œuvre de ce grand poète de la fin du Moyen Âge reste injustement négligée : il a pourtant laissé une marque profonde et subtile dans la littérature française. Clément Marot dit de ses vers qu'ils étaient un honneur pour toute la Normandie, sa province natale, et fit ainsi son éloge : Le bien disant en rithme / Alain... dont la muse est fine . Le grand humaniste Étienne Pasq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-chartier/#i_86596

CHRÉTIEN DE TROYES (1135 env.-env. 1183)

  • Écrit par 
  • Yasmina FOEHR-JANSSENS
  •  • 1 248 mots
  •  • 1 média

Figure centrale de la littérature française médiévale, Chrétien de Troyes se signale par l'importance de sa production romanesque. On lui doit cinq récits, en octosyllabes à rimes plates, composés entre 1170 et 1185 ( ?) : Érec et Énide , Cligès , Lancelot, ou le Chevalier à la charrette , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chretien-de-troyes/#i_86596

CHRISTINE DE PIZAN (1365-1431)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 336 mots

Fille d'un astrologue italien venu se mettre au service de Charles V, mariée à un secrétaire du roi, veuve dix années plus tard (à vingt-cinq ans), Christine doit lutter pour vivre et faire vivre sa famille. Elle est heureusement protégée par quelques grands princes comme Jean de Berry, le duc de Bourgogne et Louis d'Orléans. Elle compose des poèmes de cour dans tous les genres à la mode, mais ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christine-de-pizan/#i_86596

COMMYNES, COMMINES ou COMINES PHILIPPE DE (1447-1511)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 315 mots

Noble flamand ; filleul de Philippe le Bon, chambellan de Charles le Téméraire, Philippe de Commynes fut à ses côtés pendant la Ligue du bien public et lors de l'entrevue du Téméraire et de Louis XI à Péronne (1468). C'est là qu'il connut le roi, au service duquel il passa en 1472, non sans lui avoir donné, dès le temps de Péronne, d'habiles conseils. Louis XI le fit sénéchal de Poitou (1476). Apr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commynes-commines-comines/#i_86596

COURTOISIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  • , Universalis
  •  • 5 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un fait collectif d'expression »  : […] La courtoisie, et spécialement la fin'amor , ne nous sont guère connues que par leurs reflets dans la poésie du xii e  siècle, de sorte que la question de leurs origines peut difficilement être dissociée des nombreux problèmes techniques relatifs à la constitution des formes poétiques correspondantes. La courtoisie revêt ains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courtoisie/#i_86596

DÉBAT, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 350 mots

Le terme générique « débat » correspond à une série de genres poétiques dialogués que les trouvères et les troubadours cultivaient depuis le début du xii e siècle : d'abord en latin, sous le nom de disputatio , puis en langue vulgaire ; il est appelé tenson ou jocpartit en langue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debat-genre-litteraire/#i_86596

LE DEVISEMENT DU MONDE, Marco Polo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves BADEL
  •  • 793 mots
  •  • 2 médias

Emprisonné à Gênes, le Vénitien Marco Polo (1254-1324) dicte Le Devisement du monde à un autre prisonnier, Rustichello de Pise, écrivain de profession. Il y fait le bilan d'un séjour en Asie, rapportant ce qu'il y a vu et ce qu'il en a entendu raconter. Le livre, écrit dans un français très entaché d'italianismes, a eu un succès immédiat et de multiples versions, sous des ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-devisement-du-monde/#i_86596

DIT, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 351 mots

Le dit est-il un genre littéraire au Moyen Âge ? Le mot intervient dans le titre de nombreux poèmes dont il présente pour ainsi dire le thème, surtout lorsqu'il s'agit d'une sorte de parabole ou d'allégorie : Dit de la lampe , Dit de l'unicorne et du serpent , Dit de la panthère d'amour , Dit du vergier , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dit-genre-litteraire/#i_86596

DU BUS GERVAIS (fin XIIIe-déb. XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 505 mots

Notaire de la chancellerie royale, Gervais du Bus compose entre 1310 et 1314 le Roman de Fauvel , poème satirico-allégorique de 3 280 vers. Fauvel, nom souvent donné à un cheval, est ici une désignation emblématique : il est formé des initiales de Flatterie, Avarice, Vilenie, Variété, Envie et Lâcheté. La couleur fauve est signe d'hypocrisie. La glose étymologique interprète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-bus-gervais/#i_86596

FARCE

  • Écrit par 
  • Cedric E. PICKFORD
  •  • 1 160 mots

On appelle farces les pièces de théâtre comiques composées du xiii e  jusqu'au xvi e  siècle. On ne les nomme pas comédies parce que, selon les Arts poétiques du Moyen Âge, ce terme s'applique aux poèmes dont le début est triste et la fin plutôt joyeus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farce/#i_86596

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La situation linguistique »  : […] La période qui s'étend du x e au xiii e siècle voit s'établir puis s'effondrer la féodalité. Chrétienne, diversifiée et fortement hiérarchisée, guerrière, agricole et campagnarde plus qu'urbaine, telle est la société féodale. Tout au long de son histoire, l'unification linguistique de la France […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_86596

FROISSART JEAN (1337 env.-apr. 1404)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 654 mots
  •  • 2 médias

Poète et chroniqueur français. Entre 1361 et 1369, Froissart séjourna en Angleterre au service de Philippa de Hainaut, devenue reine par son mariage avec Édouard III. Après la mort de celle-ci, il se retira à Valenciennes. Ordonné prêtre, il obtint une cure près de Mons. Il fréquenta la cour des ducs de Brabant, fut chapelain de Beaumont et chanoine de Chimay. Il voyagea en France, en Italie, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-froissart/#i_86596

GOLIARDS

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 386 mots

Mot d'étymologie incertaine (Goliath, l'adversaire de David ?) désignant un prétendu groupe social qui, issu des milieux cléricaux, se serait signalé, au Moyen Âge, et plus particulièrement au xiii e siècle, par son attitude subversive. Et il est exact qu'à plusieurs reprises, notamment au concile de Trèves (1227) et au concile de Rouen (1241), l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goliards/#i_86596

HÉLOÏSE (1101-1164)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 767 mots

Née au début du xii e  siècle, Héloïse passe son enfance et son adolescence au couvent d'Argenteuil puis à Paris, chez le chanoine Fulbert, son oncle ; elle est l'élève, puis devient la maîtresse d'Abélard (dont elle a un fils, nommé Astrolabe), et enfin sa femme, bien qu'elle ait d'abord refusé d'imposer ce lien à Abélard et qu'elle en nie ensuit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heloise/#i_86596

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La tradition européenne »  : […] Chanter de geste , chanson de geste , ces deux expressions, bien attestées au Moyen Âge, désignent au plus juste la forme qu'a prise l'épopée dans la France médiévale, à partir de La Chanson de Roland (vers 1090)  : la célébration des exploits ( res gestae ) des héro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_86596

JEU, genre dramatique

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 2 002 mots

On désigne par le mot « jeu » les plus anciennes pièces de théâtre de langue française sans qu'on puisse affirmer qu'il s'agit vraiment du même genre littéraire. Quoi de commun entre le Jeu d'Adam et le Jeu de Robin et Marion ? La notion même de théâtre étant un anachronisme si on l'applique aux spectacles dramatiques du Moyen Âge, l'équivalent du mot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-genre-dramatique/#i_86596

JEU D'ADAM (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 729 mots

Composé au milieu du xii e  siècle, sans doute en milieu anglo-normand, le Jeu d'Adam (intitulé dans le manuscrit unique Ordo representationis Ade) est le premier exemple européen de texte dramatique presque entièrement écrit en français. Par son sujet, le Jeu s'inscrit sans dout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-d-adam-anonyme/#i_86596

JOINVILLE JEAN DE (1224-1317)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 327 mots

Sénéchal de Champagne, Jean de Joinville participa en 1248 à la Septième Croisade où il connut rapidement des difficultés financières, et passa au service du roi, dont il devint le confident et le conseiller. Pris avec Saint Louis par les Mamelouks (1250), il fut chargé de négocier avec les Templiers l'emprunt de la somme nécessaire à la rançon de l'armée et obtint ce prêt, que refusaient les Temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-joinville/#i_86596

LAI

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 469 mots

Il s'agit originellement d'un genre poétique et musical, dérivant de chansons en latin vulgaire, mais surtout exploité par les harpeurs bretons, le texte étant alors soutenu par une mélodie syllabique. Dès le xii e  siècle, le genre se dédouble. D'un côté il connaît une évolution narrative à partir de Marie de France, qui assemble et rime les chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lai/#i_86596

LAISSE, littérature

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 271 mots

La cellule de base, le couplet de la chanson de geste, unité de contenu et versification. De dimension variable, la laisse se caractérise par une même assonance ou rime. Elle est très souvent encadrée par un vers d'intonation et un vers de conclusion, le développement intérieur étant plus libre, mais structuré par le vers, généralement décasyllabe de coupe 4/6. Certains remanieurs terminent la lai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laisse-litterature/#i_86596

LAMENTATION, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 877 mots

Composition par laquelle le poète met en forme le topos du regret et du deuil à l'occasion d'un départ, d'une mort ou d'une calamité publique. Qu'il parle en son nom ou au nom de la communauté entière, il doit convertir l'émotion en mots, sans cesse renouvelés et cependant conformes à la tradition, car la douleur, elle, est toujours identique à elle-même. Cette « habitude po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lamentation-genre-litteraire/#i_86596

LANCELOT-GRAAL

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

Le titre moderne de Lancelot-Graal désigne un cycle de cinq romans arthuriens en prose : L'Histoire du Saint-Graal , L'Histoire de Merlin , Le Lancelot en prose , La Quête du Saint-Graal , La Mort du roi Arthur . Le noyau le plus ancien est la trilogie formée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lancelot-graal/#i_86596

LANCELOT, OU LE CHEVALIER DE LA CHARETTE, Chrétien de Troyes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 900 mots

Dans Yvain, ou le Chevalier au lion , écrit entre 1177 et 1181, Chrétien de Troyes (1135 env.-env. 1183) explore sans vraiment les résoudre les tensions entre l'amour conjugal et l'aventure héroïque . Composé parallèlement, Lancelot ou le Chevalier de la charrette transpose en récit l'éthique amoureuse récemment inventée par la lyrique occitane : la néc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lancelot-ou-le-chevalier-de-la-charette/#i_86596

MACHAUT GUILLAUME DE

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 609 mots

Dans le chapitre « Un poète allégorique »  : […] L'œuvre de Machaut est intégralement restituée grâce à cinq manuscrits des xiv e et xv e  siècles, conservés à la Bibliothèque nationale. D'autres manuscrits de la même époque comportent des pièces de Machaut, dispersées au milieu de compositions diverses, et permettent aux musicologues un travai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-machaut/#i_86596

MANUSCRITS - Histoire

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Geneviève HASENOHR, 
  • Jean VEZIN
  •  • 7 355 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le livre médiéval : forme et contenu »  : […] Matériellement, le format du manuscrit varie dans des proportions allant à peu près de nos petits in-folio à nos petits in-octavo. Mais les livres liturgiques les plus précieux, les légendiers ou les bibles destinés à la lecture publique et, plus tard ( xiii e - xv e  s.), les volumes de luxe comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-histoire/#i_86596

MARIE DE FRANCE (1154-1189)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 1 120 mots

Trois œuvres littéraires en français de la seconde moitié du xii e  siècle, un recueil de lais narratifs, un recueil de fables et une traduction du Purgatoire de saint Patrice sont signés du nom de Marie. S'agit-il dans les trois cas de la même poétesse ? C'est à peu près certain pour les Fables et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-france/#i_86596

MÉMOIRES, Philippe de Commynes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 747 mots

Dans le prologue des Mémoires, Philippe de Commynes (1447-1511) déclare qu'il s'est donné pour tâche de « mettre par mémoire » ce qu'il a connu des « faits » du roi Louis XI. Ce projet ne concerne en fait que les livres I à VI, composés entre 1489 et 1493, les livres VII et VIII (entre 1495 et 1498) relatant l'expédition de Charles VIII en Italie et s'achevant avec le couronn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoires-philippe-de-commynes/#i_86596

MOYEN ÂGE - La littérature en prose

  • Écrit par 
  • Nicola MORATO
  •  • 6 837 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le XIIIe siècle et l’avènement de la prose française »  : […] Environ une centaine de textes en prose ont été répertoriés pour le xii e  siècle : des traductions de la Bible, des commentaires, des sermons, des prières (avec ou sans gloses), auxquels s’ajoutent des chroniques et quelques textes érudits, des textes juridiques et des documents. Une grande partie des copies les plus anciennes sont localisables d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-litterature-en-prose/#i_86596

MOYEN ÂGE - La poésie lyrique

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 5 698 mots

Dans le chapitre « Styles, jeux et danses »  : […] La tradition du lyrisme médiéval s'explique-t-elle par la théorie des styles ? En se référant explicitement au style tragique pour définir la chanson d'amour, Dante rappelle les principes reconnus par les écrivains du Moyen Âge. Formés par la grammaire et la rhétorique latines, ils avaient une idée hiérarchique de leur art, conforme à l'image même qu'ils se faisaient de la so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-poesie-lyrique/#i_86596

MYSTÈRES, théâtre médiéval

  • Écrit par 
  • Henri REY-FLAUD
  •  • 1 544 mots

Dans le chapitre « Un théâtre de communion »  : […] La disposition du lieu dramatique du théâtre médiéval est capitale : faute de la définir avec précision, l'on ne saurait comprendre la fonction et le sens du mystère dans l'évolution de la société de la fin du Moyen Âge. Tandis que l'Italie du Nord, la Flandre et l'Allemagne se tournent résolument vers de nouvelles techniques, aussi bien commerciales et financières qu'artistiques, et préparent ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mysteres-theatre-medieval/#i_86596

NOUVELLE MÉDIÉVALE

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 314 mots

Type de récit bref qui remplace, à la fin du Moyen Âge, le fabliau et le dit en vers. Le nom et le genre viennent d'Italie ; le Décaméron de Boccace et les Facéties du Pogge, alors traduites en français, fournissent les modèles aux Cent Nouvelles nouvelles , recueil composé pour le duc de Bourgogne Philippe le Bon au milieu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-medievale/#i_86596

ŒUVRES POÉTIQUES, Christine de Pizan - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 815 mots

Très appréciée en son temps, la poésie de Christine de Pizan (1365-1431) est à l'heure actuelle moins lue que ses œuvres historiques, morales et didactiques. Ne survit guère que la ballade 11 des Cent Ballades, « Seulete suy et seulete veuil estre » . Christine a pourtant laissé une œuvre poétique abondante et variée, accessible d'ensemble dans l'éditi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-poetiques-christine-de-pizan/#i_86596

ORAISON FUNÈBRE

  • Écrit par 
  • Claude THIRY
  •  • 1 297 mots

La coutume de louer et donc de pleurer un mort remonte à l'Antiquité : Grecs et Latins possédaient déjà la double tradition lyrique (thrènes ; nénies, élégies) et oratoire (panégyrique collectif ; laudatio funebris individuelle, méprisée par Cicéron pour ses excès). Le christianisme oriente le genre vers le sermon (les grands modèles en seront saint Ambroise et saint Grégoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oraison-funebre/#i_86596

PERCEVAL OU LE CONTE DU GRAAL, Chrétien de Troyes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 946 mots
  •  • 1 média

Dans Perceval, ou le Conte du Graal , roman en vers octosyllabes, composé à la demande du comte de Flandre Philippe d'Alsace, Chrétien de Troyes (1135 env.-1183 env.) renouvelle sa technique narrative, tout en lançant dans le champ littéraire un motif appelé à un succès aussi large que durable : le motif du Graal et de sa quête. Commencé en 1181 et laissé inachevé à sa mort, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perceval-ou-le-conte-du-graal/#i_86596

POÉSIES, Charles d'Orléans - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 815 mots

L'assassinat de son père, Louis de France, duc d'Orléans, en 1407, le désastre d'Azincourt en 1415, et vingt-cinq ans de captivité en Angleterre : autant de malheurs qui, écartant Charles d'Orléans (1394-1465) des affaires du royaume, ont orienté vers la création poétique la vie du prince, retiré en sa cour de Blois à partir de 1440. Des événements vécus ne subsistent dans l'œuvre que des traces d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesies-charles-d-orleans/#i_86596

RHÉTORIQUEURS GRANDS

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 1 154 mots

Le nom de grands rhétoriqueurs a été donné, au xix e siècle, par les historiens de la littérature, à un groupe de poètes qui firent carrière auprès des ducs de Bourgogne, de Bretagne, de Bourbon et auprès des rois de France entre 1450-1460 et 1520-1530 environ. Pourtant cette désignation reste imprécise : les dix ou douze personnages auxquels on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-rhetoriqueurs/#i_86596

ROBERT LE DIABLE

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 250 mots
  •  • 1 média

Héros d'un roman médiéval français (fin du xii e  s.). Sa légende est composée de plusieurs lieux communs de la littérature médiévale : naissance extraordinaire (grâce à l'intervention du diable) ; actes de cruauté qui rappellent les atrocités commises par certains personnages de chansons de geste ; repentir, pénitence et sainteté enfin. Sa mère, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-le-diable/#i_86596

ROMAN - Genèse du roman

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 5 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évêque d'Avranches, premier généticien du roman »  : […] Et si nous relisions la première théorie comparatiste du genre ? Des romans en vers, et des « poèmes épiques qui, outre qu'ils sont en vers, ont encore des différences essentielles qui les distinguent des romans, quoiqu'ils aient d'ailleurs un très grand rapport », Mgr Huet, l'évêque d'Avranches, distingue au xvii e  siècle les « histoire feintes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-genese-du-roman/#i_86596

ROMAN - Roman et société

  • Écrit par 
  • Michel ZÉRAFFA
  •  • 6 700 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du mythe au roman »  : […] La dualité complémentaire du social et de l'individuel ne caractérise pas seulement les contenus, les thèmes, la substance du roman : elle appartient consubstantiellement au romanesque en tant qu'ouvrage, en tant que fait de culture et de civilisation. À moins de jouer sur les mots, et de ranger dans le romanesque les aventures d'Ulysse, les exploits de Gilgamesh ou encore les innombrables légende […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-societe/#i_86596

ROMAN DE FAUVEL

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 333 mots

Le Roman de Fauvel est un long poème satirique constitué par deux livres écrits entre 1310 et 1314. Gervais du Bus (Gervés du Bus, Gervès du Bus) est le seul auteur avéré de ce poème, qui constitue un violent réquisitoire contre la corruption et les abus des pouvoirs laïque et religieux dans la France de Philippe le Bel. Fauvel est un âne roux chargé de tous les défauts ; so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-fauvel/#i_86596

ROMAN DE LA ROSE

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 1 559 mots
  •  • 1 média

Plus de deux cent cinquante manuscrits ont conservé le Roman de la Rose , poème de 21 750 octosyllabes, chef-d'œuvre du xiii e siècle et monument de la littérature française qu'on peut comparer sans ridicule à l'œuvre de Dante ou à celle de Cervantès. La critique moderne montre toutefois quelque réticence à lui accorder cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-la-rose/#i_86596

ROMAN DE LA ROSE (G. de Lorris et J. de Meun) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 1 009 mots

Composé vers 1230 par Guillaume de Lorris, dont nous ne savons rien, le Roman de la Rose a été continué quarante ans plus tard environ par Jean de Meun. Ce clerc très savant, lié au milieu universitaire parisien, fut aussi l'un des premiers traducteurs en français : on a notamment conservé ses traductions de la Consolation de Philosophie de Boèce et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-la-rose-g-de-lorris-et-j-de-meun/#i_86596

LE ROMAN DE RENART (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 1 051 mots

Le Roman de Renart rassemble vingt-six récits brefs, parfois désignés au Moyen Âge comme « branches ». Composés entre 1175 et 1250 par des auteurs différents et présentant une très grande diversité de ton, ces récits ont pu être disposés dans les manuscrits de manière à former une sorte de « biographie » du héros. Cet ensemble disparate est néanmoins fondé avec constance su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-de-renart/#i_86596

ROMAN DE RENART

  • Écrit par 
  • Jean DUFOURNET
  •  • 2 082 mots

Œuvre ambiguë, écrite de 1175 à 1250 par plus de vingt auteurs le plus souvent anonymes, de personnalité, de formation, de goûts, de préoccupations et de talent fort différents, le Roman de Renart est un ouvrage en perpétuel devenir, dissocié en de multiples récits (ou branches ), que l'on a retouché, remanié, complété de siècle en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-renart/#i_86596

ROMAN DE TROIE, Benoît de Sainte-Maure - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 928 mots

Composé à la suite du Roman de Thèbes (vers 1150) et en même temps ou peu s'en faut que le Roman d'Énéas (vers 1160) , le Roman de Troie (vers 1165 au plus tard) de Benoît de Sainte-Maure (seconde moitié du xii e  siècle) s'inscrit dans le mouvement de reto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-de-troie/#i_86596

ROMANS ANTIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles HUCHET
  •  • 1 081 mots

Au milieu du xii e siècle, l'avènement du genre romanesque est scellé par les romans antiques (qu'il vaudrait mieux appeler « romans d'Antiquité »). Ils constituent une trilogie : le Roman de Thèbes (1152-1154), le Roman d'Énéas (1156) et le Roman de Troie (1160-1165) de Benoît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romans-antiques/#i_86596

RONDEAU

  • Écrit par 
  • Jacqueline CERQUIGLINI-TOULET
  •  • 560 mots

Le rondeau qui naît de la danse, de la ronde , ancre ce qui deviendra une forme lyrique dans le corps, le rythme et la musique. Le Moyen Âge toutefois met plutôt le rondeau en rapport avec sa forme, à l'enseigne du rond . Pensée homologique qui au-delà de la stricte étymologie dit une essence formelle : le retour du refrain. Le rondeau comme texte poétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rondeau/#i_86596

RUTEBEUF (1230?-? 1280)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 2 025 mots

Sous le nom de Rutebeuf, c'est un chapitre décisif de la littérature poétique du xiii e  siècle qui nous a été conservé. Déchirure dans l'ordonnance rigoureuse de la poésie courtoise des trouvères : le modèle de la fin' amor , la patiente élaboration du personnage selon un rituel poétique minutieux font place à la rupture ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rutebeuf/#i_86596

SÉQUENCE DE SAINTE EULALIE

  • Écrit par 
  • Bernard CERQUIGLINI
  •  • 336 mots

La bibliothèque de Valenciennes conserve un manuscrit latin où l'on copia, sans doute à l'abbaye de Saint-Amand-les-Eaux dans la première moitié du ix e siècle, une traduction latine des œuvres de saint Grégoire de Nazianze. Ce manuscrit fut ensuite l'objet d'une double intervention qui lui donne une place éminente dans l'histoire de la littératu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sequence-de-sainte-eulalie/#i_86596

LE TESTAMENT, François Villon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 940 mots

Composé selon François Villon (1431-apr. 1463) dans la nuit de Noël 1456, le Lais avait utilisé en le parodiant le motif courtois de la « départie » d'amour de « l'amant martyr », afin de distribuer sur le mode burlesque des legs inexistants, sans valeur, franchement orduriers ou obscènes à des destinataires bien réels appartenant au milieu parisien du droit, de la justice, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-testament/#i_86596

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PIGNARRE
  •  • 8 346 mots

Dans le chapitre « La chrétienté médiévale »  : […] En même temps que les structures politiques et sociales du monde antique, les Grandes Invasions balaient un trésor millénaire de culture. Cependant, les brassages de populations qui s'en sont suivis ont produit tôt ou tard des conditions favorables à la diffusion du message chrétien. C'est dans les régions réputées « barbares », Germanie, Pays-Bas, îles Britanniques, Gaule incomplètement romanisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-histoire/#i_86596

TRISTAN ET ISEULT (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 1 101 mots

Une des particularités de Tristan et Iseult , œuvre fondatrice de la littérature occidentale, est qu'il n'en existe pas un seul texte, mais plusieurs, tous composés au xii e  siècle : les versions principales, dont certaines sont très fragmentaires, sont celles de Béroul et Thomas pour la France, celles d'Eilhart von Oberg e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-iseult/#i_86596

TRISTAN ET YSEUT

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 2 011 mots
  •  • 1 média

On réunit sous les noms de Tristan et Yseut des récits qui s'échelonnent de la seconde moitié du xii e  siècle au milieu du xvi e  siècle (vers 1525, Pierre Sala offre un Tristan à François I er ) et qui furent composés en fran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-yseut/#i_86596

TROUBADOURS ET TROUVÈRES

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 3 403 mots

La forme poétique que Roger Dragonetti appela le « grand chant courtois » se constitua dans la France occitane durant la première moitié du xii e  siècle. À partir de 1150-1180, elle fut progressivement adoptée dans la plupart des nations occidentales. Son dynamisme initial et ses tendances originales se maintinrent avec une remarquable cohérence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubadours-et-trouveres/#i_86596

VILLEHARDOUIN GEOFFROI DE (1148-1213)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 256 mots

Noble champenois. Maréchal de Champagne, chargé de négocier avec les Vénitiens les conditions d'une aide navale à la quatrième Croisade, Villehardouin fut l'un des chefs de celle-ci ; la croisade devait aboutir à la prise de Constantinople par les chrétiens d'Occident (1204) et à la fondation de l'Empire latin d'Orient. Il reçut, en récompense de ses services, divers fiefs en Thessalie, en particu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geoffroi-de-villehardouin/#i_86596

VILLON FRANÇOIS (1431-apr. 1463)

  • Écrit par 
  • Jacqueline CERQUIGLINI-TOULET
  •  • 3 062 mots

Celui qui, du Lais au Testament , a tout dispersé, ses biens fictifs et sa personne, celui qui n'avait rien d'un père mais se voulait un fils, un enfant, « un pauvre petit écolier » ( Le Testament , « Épitaphe et rondeau »), est érigé depuis Boileau en père de la poésie française : « Villon sut le premier, dans ces siècles grossier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-villon/#i_86596


Affichage 

Le Roman de la Rose

photographie

L'un des nombreux manuscrits du Roman de la Rose Ce chef-d'œuvre français du XIIIe siècle a été commencé par Guillaume de Lorris et continué, quarante ans plus tard, par Jean de Meung 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Perceval, Chrétien de Troyes

photographie

Au cœur des aventures de Perceval que narre Chrétien de Troyes intervient le motif du Graal, qui sera appelé à connaître un durable succès Ici, l'arrivée du Graal à la cour du Roi Pêcheur Enluminure française, XIVe siècle 

Crédits : AKG

Afficher

Le Roman de la Rose
Crédits : Hulton Getty

photographie

Perceval, Chrétien de Troyes
Crédits : AKG

photographie