GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le Cauchemar, J. H. Füssli

Le Cauchemar, J. H. Füssli
Crédits : DeAgostini/ Getty Images

photographie

Frankenstein ou le Prométhée moderne, T. von Holst

Frankenstein ou le Prométhée moderne, T. von Holst
Crédits : Private Collection/ Bridgeman Images

photographie

Dracula, T. Browning

Dracula, T. Browning
Crédits : The Granger Coll NY/ Aurimages

photographie

Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête, T. Burton.

Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête, T. Burton.
Crédits : Paramount/Mandalay/The Kobal Collection/ Clive Coote/ Aurimages

photographie


Terreur et onirisme : le gothique au cinéma

Hollywood a ignoré les textes fondateurs du gothique en raison de leurs récits contournés, leurs intrigues mélodramatiques, leurs effets désuets et leur idéologie problématique où la polémique religieuse et le sous-texte sexuel occupent une place importante. En revanche, le cinéma s’est très vite emparé des grandes figures mythiques comme Frankenstein et sa créature, Jekyll-Hyde ou Dracula. Le Nosferatu (1922) de F. W. Murnau précède l’âge d’or des films d’horreur hollywoodiens. Tourné en décors réels que la mise en scène rend oniriques, il combine une esthétique picturale inspirée des tableaux de Caspar David Friedrich et une approche documentaire. Du Dracula (1931) de Tod Browning, qui avait déjà réalisé une version parodique du mythe dans London After Midnight (1927), on retiendra la scène de la crypte avec les femmes vampires et l’arrivée du voyageur imprudent Renfield dans le hall du château, perdu dans un décor immense dominé par un escalier monumental où s’inscrit une toile d’araignée géante. Ce film codifie pour longtemps le mythe du vampire, mettant en relief tous les attributs et accessoires qui seront repris par la suite : la cape noire, le regard hypnotique et la diction singulière du vampire (Bela Lugosi), le crucifix, le miroir, l’ail, le pieu, etc.

Dracula, T. Browning

Dracula, T. Browning

Photographie

Le récit gothique est indissociable de lieux fortement théâtralisés où se concentrent les sentiments d'attente et d'angoisse qui habitent les protagonistes. Le cinéma va redéployer cette scénographie. Ainsi, dans Dracula de Tod Browning (1931), de l'escalier obstrué par une immense toile... 

Crédits : The Granger Coll NY/ Aurimages

Afficher

Dans Frankenstein (1931), James Whale exploite les tropes de la verticalité et de l’isolement, et conjugue l’archaïsme de la tour laboratoire gothique, sa structure labyrinthique, ses escaliers tortueux et la modernité futuriste des appareils scientifiques conçus par K. Strickfaden. Dans The Bride of Frankenstein (1935), la fiancée (Elsa Lanchester, qui incarne aussi Mary Shelley) est « mise au monde » au cours d’une scène spectaculaire où se conjuguent la théâtralité du décor gothique, la beauté des éclairages expressionnistes, la performance des comédiens dont l’exaltation grandissante est suggérée par des gros plans, des contre-plongées et des cadrages obliques. Whale introdui [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA  » est également traité dans :

ROMAN POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 4 077 mots

Dans le chapitre « Histoire du roman populaire »  : […] Aux origines du roman populaire il y a la littérature de colportage – celle de la Bibliothèque bleue notamment – constituée de livres sans auteurs avoués, destinés à la « populace », qui, souvent illettrée, se les faisait lire le soir, à la veillée, par des conteurs ou des enfants. Transportés dans des besaces, où ils voisinaient avec des images pieuses ou guerrières, ces ouvrages offraient à l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-populaire/#i_57036

Voir aussi

Pour citer l’article

Gilles MENEGALDO, « GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-cinema-gothique/