DIDACTIQUE LITTÉRATURE

ACCIUS (170 av. J.-C.-? 86 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Élizabeth BINE
  •  • 195 mots

Lucius Accius (parfois aussi écrit Attius) est, sans nul doute, le plus grand poète tragique romain. Il était fils d'un affranchi qui avait reçu un lot de terre près de Pisaurum, en Ombrie. On pense qu'il connut Pacuvius et qu'il lui aurait lu, à Tarente, le texte de sa première tragédie. Il ne fréquenta pas le cercle des Scipions ; mais, en revanche, il appartint au collège des poètes où son auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accius/#i_86523

ALGAROTTI FRANCESCO (1712-1764)

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 510 mots

Né à Venise d'une famille de riches commerçants (le titre de comte lui fut donné par le roi de Prusse), Francesco Algarotti incarne les tendances culturelles d'une classe qui aspire à l'hégémonie. Des études longues et variées l'initièrent aux lettres, aux sciences et aux arts plastiques. L'éclectisme que son œuvre reflète lui valut d'être qualifié avec mépris, au xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-algarotti/#i_86523

ALLÉGORIE

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG, 
  • Jean-François GROULIER, 
  • Jacqueline LICHTENSTEIN, 
  • Daniel POIRION, 
  • Daniel RUSSO, 
  • Gilles SAURON
  •  • 11 638 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art du XIIIe siècle »  : […] Si l'allégorie devient le mode d'expression privilégié au xiii e  siècle, c'est parce qu'elle répond à un mode de représentation en accord avec les tendances intellectualistes de l'époque. L'art symbolique de l'âge roman cède en effet la place à une esthétique plus systématique, plus lumineuse. On passe de l'ambiguïté des signes symboliques à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegorie/#i_86523

APOLOGUE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Jean MARMIER
  •  • 443 mots

La narration d'une anecdote à personnages animaux, ou parfois végétaux, agissant et parlant comme les humains et, le cas échéant, en leur compagnie, a toujours servi à illustrer des leçons de prudence ou de morale pour les hommes. Le genre, préexistant à la notion de genre, plonge ses racines à la fois dans la nuit des temps et dans l'infralittérature. Tout éternel qu'il paraisse, il présente en o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologue-genre-litteraire/#i_86523

AULU-GELLE (130 env.-env. 180)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 205 mots

Aussi bien à Rome, où il apprit la littérature (« grammatica ») et la rhétorique, qu'à Athènes, où il étudia la philosophie, Aulu-Gelle (Aulus Gellius) eut pour maîtres et amis de nombreux hommes de talent. Il fut nommé juge dans un tribunal civil à Rome. Les Nuits attiques ( Noctes atticae ), écrites en partie à l'intention de ses enfants, sont divisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aulu-gelle/#i_86523

BARTHÉLEMY abbé JEAN-JACQUES (1716-1795)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 379 mots

Numismate et archéologue, Barthélemy commença à s'intéresser à l'archéologie paléochrétienne lorsqu'il étudiait la théologie à Marseille chez les Jésuites ; il y apprit aussi l'arabe, le syriaque et l'hébreu. Il entra ensuite au séminaire mais il ne put se découvrir une vocation au sein de l'Église et, renonçant à accéder à la prêtrise, il partit pour Paris. Il s'était fait recommander auprès du c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barthelemy-abbe-jean-jacques/#i_86523

BIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 2 603 mots

Dans le chapitre « Un genre en division »  : […] Au fil du temps, la biographie a balancé entre la quête ontologique et la construction éthobiographique. On peut y distinguer selon ces mouvements cinq grandes phases, chacune ayant laissé des modèles qui restent actifs ensuite. Liée par ses origines à l'épitaphe et à l'éloge funèbre, la biographie a d'abord pris la voie de la vie des grands hommes, servant à enseigner la morale et l'histoire : a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biographie/#i_86523

CHIARI PIETRO (1711-1785)

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 728 mots

Jésuite, professeur d'éloquence à Modène en 1736-1737, Pietro Chiari quitta l'enseignement pour vivre de sa plume. De la part d'un homme de très modeste origine, c'était manifester de l'esprit d'aventure. Il commença par exploiter la veine de la vulgarisation scientifique et philosophique inaugurée en France par Fontenelle et publia des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-chiari/#i_86523

COLPORTAGE LITTÉRATURE DE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 022 mots

Dans le chapitre « Imagerie et colportage urbain »  : […] L'invention de l' imprimerie, à la fin du xv e  siècle, n'a concerné qu'un public très limité, celui des clercs, des lettrés et de la haute administration. Mais, avec les guerres de religion, le livre devient un champ de bataille. Alphabétiser les masses, donner à chacun la capacité de lire les textes sacrés dans sa langue et de les interpréter en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-colportage/#i_86523

DENHAM JOHN (1615-1669)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 196 mots

L'un des poètes anglais les plus populaires à la fin du xvii e siècle et au début du xviii e , Denham acquit la célébrité avec Le Sophi ( The Sophy ), tragédie historique en vers non accentués, jouée en 1641, et surtout avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-denham/#i_86523

ÉMILE OU DE L'ÉDUCATION, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 237 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « rêveries d'un visionnaire de l'éducation » »  : […] L' Émile se distingue par son économie complexe qui répond en fait à un projet pédagogique dont l'ordre suit, en cinq livres, la distinction classique des facultés et des premiers âges de la vie jusqu'au mariage. Du nourrisson au jeune enfant, les livres I et II se consacrent à « l'âge de nature ». Selon Rousseau, l'éducation repose sur un triple socle de connaissances (de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-ou-de-l-education/#i_86523

FABLE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 3 264 mots

Dans le chapitre « D'Ésope aux « renardies » »  : […] Ésope, poète aussi légendaire qu'Homère, aurait vécu en Grèce au vi e siècle avant J.-C. Le recueil qui nous est parvenu sous son nom comporte environ trois cents brefs récits en prose, souvent accompagnés d'une courte moralité. À ces récits il faut ajouter la Vie d'Ésope, esclave phrygien , fable qui joue le rôle d'un vérit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fable/#i_86523

FABLES (J. de La Fontaine) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 968 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le monde des fables »  : […] La fable est un genre complexe et composite, qui tient à la fois du conte, donc du récit, de l'apologue, et de bien d'autres genres. L'on peut dire ainsi que la fable, comme genre littéraire, est généralement une instruction déguisée sous l'allégorie d'une action. C'est donc une fiction, une invention, un mensonge, mais, selon le paradoxe syllogistique, c'est un mensonge qui dit la vérité. La fab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fables/#i_86523

GELLERT CHRISTIAN (1715-1769)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 909 mots

On rapporte qu'au sortir d'un entretien avec Gellert sur la situation de la littérature allemande, Frédéric II dit en français : « C'est le plus raisonnable de tous les savants allemands. » En effet, ce littérateur-philosophe a tenté sa vie durant de lier l'idéal des Lumières au contenu traditionnel du christianisme et aux acquis fragiles de la conscience d'une bourgeoisie montante qui se cherchai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-gellert/#i_86523

GENLIS STÉPHANIE DU CREST DE SAINT-AUBIN comtesse de (1746-1830)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 635 mots

Ses Mémoires sont souvent cités, mais on ignore à peu près l'abondante production dramatique, romanesque et pédagogique de M me de Genlis. Sans doute est-elle surtout intéressante par sa vie qui fut longue et remplie d'événements. Née et élevée au château de Saint-Aubin, en Bourgogne, elle est chanoinesse à l'âge de sept ans, et, dès son plus jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genlis-stephanie-du-crest-de-saint-aubin-comtesse-de/#i_86523

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'esthétique baroque et l'épreuve de la raison »  : […] Le passage du conte populaire au conte littéraire au xvii e et xviii e  siècles entérine la reconnaissance bourgeoise de ce statut, et repose sur la simplicité supposée de l'enfant confondue avec celle du peuple, mais relevée par l'humour de l'esprit mondain. Les Contes des fées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-pour-la-jeunesse/#i_86523

JOHNSON SAMUEL (1709-1784)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 1 504 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le fondateur de la critique moderne »  : […] De son œuvre considérable, souvent touffue, redondante ou anecdotique, tout imprégnée des thèmes et nourrie de l'actualité du siècle, surnagent deux poèmes, un court roman et des essais critiques de grande valeur. Les poèmes, London (1738) et La Vanité des désirs humains (1749), imités de la Troisième et de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-johnson/#i_86523

JUAN MANUEL DON (1282-? 1349)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 638 mots

Neveu d'Alphonse X le Sage, petit-fils de saint Ferdinand, don Juan Manuel, l'un des grands seigneurs les plus influents de son temps, né au château d'Escalona, près de Tolède, occupa de très hautes charges dès sa jeunesse. Il participa à de nombreuses guerres nobiliaires pendant les règnes de Ferdinand IV et l'Alphonse XI. Il est considéré comme le plus grand prosateur castillan du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don-juan-manuel/#i_86523

LA LEÇON DE PEINTURE DU DUC DE BOURGOGNE (A.-M. Lecoq)

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC
  •  • 974 mots

Du duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV, Saint-Simon disait qu'il « était né avec un naturel à faire trembler. [...] Le prodige est qu'en très peu de temps la dévotion et la grâce en firent un autre homme ». Celui qui réussit à opérer une telle métamorphose ne fut autre que son éducateur, l'abbé Fénelon, nommé à ce poste en août 1689, alors que le prince, fils aîné du Grand Dauphin, était âgé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-lecon-de-peinture-du-duc-de-bourgogne/#i_86523

LEMIERRE ANTOINE MARIN (1723 env.-1793)

  • Écrit par 
  • Édouard GUITTON
  •  • 564 mots

La date de naissance d'Antoine Lemierre est incertaine : 1721 ? 1723 ? 1733 ? Tous ses biographes répètent qu'il avait « des idées, de l'imagination, de la verve » mais regrettent les cahots de sa versification, la rudesse abrupte de son style. L'un d'eux remarque avec finesse : « Dorat et lui, fondus ensemble, eussent fait un grand poète. » (On pourrait en dire autant de Delille et de Roucher.) L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-marin-lemierre/#i_86523

LES AVENTURES DE TÉLÉMAQUE, F. de Fénelon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 079 mots

Dans le chapitre « Apprendre à gouverner »  : […] La narration fabuleuse de Télémaque se veut d'abord un ouvrage didactique, destiné à un futur souverain, afin qu'il s'intéresse à la politique, à la religion, à la vertu, et qu'il pratique, plus tard, un « bon » gouvernement. Mais très vite, et avant même sa publication, ce texte devient à la fois un traité de politique contestant le pouvoir de Louis XIV, et un ouvrage pédag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-aventures-de-telemaque/#i_86523

LES CARACTÈRES, Jean de La Bruyère - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 951 mots

Dans le chapitre « La Bruyère moraliste »  : […] Mais si La Bruyère a tant marqué l'horizon des Lettres et des salons de son temps, comme il a séduit le monde littéraire qui a suivi, c'est surtout pour son habileté à faire le tableau composite d'une société bigarrée. Comme La Rochefoucauld dans ses Sentences et Maximes morales (1664), le moraliste décrit, organise, ironise et dénonce les injustices et les excès. C'est sa f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-caracteres/#i_86523

LOMAZZO GIOVANNI PAOLO (1538-1600)

  • Écrit par 
  • Marc LE CANNU
  •  • 363 mots

Peintre milanais, qui fut aussi poète et théoricien de l'art. Le nom de Lomazzo reste attaché à un vaste traité didactique sur la peinture, Trattato dell'arte della pittura (1584), divisé en sept livres correspondant chacun à une « partie » de cet art : proportion, expression, couleur, lumière, perspective, pratique et formes (en fait, iconographie) ; ainsi qu'à un ouvrage, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-paolo-lomazzo/#i_86523

LUCAIN (39-65)

  • Écrit par 
  • Barthélemy A. TALADOIRE
  •  • 1 038 mots

Dans le chapitre « Au-delà de la chronique »  : […] Toutes différentes sont les données de La Pharsale  : les événements qu'elle relate, depuis le moment où César passe le Rubicon jusqu'à celui où, séduit par Cléopâtre, il s'établit à Alexandrie – et le poète songeait à pousser son œuvre au moins jusqu'à la mort du dictateur –, sont d'une époque encore proche dans le passé, consignés dans nombre d'ouvrages : ces événements son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucain/#i_86523

MANDEVILLE BERNARD DE (1670-1733)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 292 mots

Né à Rotterdam, étudiant en médecine à Leyde, Bernard de Mandeville s'établit à Londres, où il fit carrière comme médecin à la mode et comme homme de lettres. Auteur d'une œuvre littéraire abondante, il est passé à la postérité avec un court opuscule didactique, La Ruche bourdonnante ou les Canailles changées en honnêtes gens ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-de-mandeville/#i_86523

MARTIANUS CAPELLA (2e moitié IVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 170 mots

Écrivain latin d'origine africaine, Martianus Capella est l'auteur d'un manuel encyclopédique des sept arts libéraux qui deviendront le trivium (grammaire, dialectique, rhétorique) et le quadrivium (arithmétique, géométrie, astronomie, musique) du Moyen Âge. Intitulé Des noces de Mercure et de Philologie (éd. A. Dick, Leipzig, 192 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martianus-capella/#i_86523

LE MERVEILLEUX VOYAGE DE NILS HOLGERSSON À TRAVERS LA SUÈDE, Selma Lagerlöf - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 760 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une morale rousseauiste »  : […] Il ne suffit pas de rappeler que Selma Lagerlöf relève du grand courant littéraire, dit « vitaliste », qui connaîtra une belle fortune dans le Nord en raison de la symbiose qui s'établit entre la nature et les hommes. Il convient de rappeler aussi que la romancière suédoise avait lu avec soin l'écrivain anglais Rudyard Kipling (1865-1936), son contemporain exact, dont elle partageait spontanément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-merveilleux-voyage-de-nils-holgersson-a-travers-la-suede/#i_86523

PÉREZ DE GUZMÁN FERNÁN (1376?-? 1460)

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 136 mots

Homme politique et militaire espagnol qui se consacra sur le tard à l'étude et à la littérature. Il cultiva d'abord la lyrique amoureuse, puis le genre didactique et moral, fortement teinté d'historicisme : Louanges des clairs barons espagnols ( Loores a los claros barones de España ). Dans la même veine mais en prose, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernan-perez-de-guzman/#i_86523

PLINE L'ANCIEN (23-79)

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 908 mots

Pline l'Ancien – ainsi nommé pour le distinguer de son neveu et fils adoptif Pline le Jeune – fut parfois appelé Pline le Naturaliste. Le seul ouvrage qui reste de lui est en effet une Histoire naturelle . Et, malgré l'importance de ses écrits historiques qui constituent l'une des principales sources de Tacite, son « enquête sur la nature » s'est imposée comme une sorte de b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pline-l-ancien/#i_86523

POÉSIES, Walther von der Vogelweide - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Patrick DEL DUCA
  •  • 997 mots

Dans le chapitre « Les poèmes gnomiques et politiques »  : […] La poésie gnomique est une poésie didactique recouvrant la plupart des domaines de la vie de l'homme médiéval. Dans ses Sangsprüche , Walther fustige les vices, condamne les mœurs dissolues et la décadence de la courtoisie, loue des vertus telles que l'hospitalité, la générosité, l'amitié véritable ; il dispense aussi des conseils sur l'éthique des seigneurs et des princes, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesies-walther-von-der-vogelweide/#i_86523

QUINTILIEN, lat. MARCUS FABIUS QUINTILIANUS (30-96)

  • Écrit par 
  • Marcel BÉNABOU
  •  • 619 mots
  •  • 1 média

Marcus Fabius Quintilianus est né à Calagurris (Calahorra) en Espagne. Fils de rhéteur, il fait ses études à Rome, où il reviendra se fixer après un séjour en Espagne de 60 à 69. Avocat en vue, il ouvre une école de rhétorique qui attire les enfants des meilleures familles : Pline le Jeune sera de ses élèves. La qualité de son enseignement lui vaut d'être parmi les premiers rhéteurs auxquels, sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quintilien-lat-marcus-fabius-quintilianus/#i_86523

ROMAN D'ÉDUCATION ou ROMAN D'APPRENTISSAGE

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 1 497 mots
  •  • 2 médias

L'ancienne épopée ou le roman de chevalerie racontaient par prédilection comment un héros prouvait à lui-même et au monde sa qualité de personnage héroïque ; c'étaient là les débuts du roman d'apprentissage ou d'éducation. On a employé l'expression roman d'éducation ( Bildungsroman ), en référence à un archétype du genre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-d-education-roman-d-apprentissage/#i_86523

ROUSSEAU JEAN-JACQUES

  • Écrit par 
  • Bernard GAGNEBIN
  •  • 4 965 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'« Émile » : de l'enfant au citoyen »  : […] Rousseau se montre original et même révolutionnaire dès les premières pages de l' Émile. Récit didactique, l' Émile repose sur l'intuition fondamentale, peut-être héritée de Condillac, mais pour la première fois appliquée et fondée en droit, de la perfectibilité humaine. À sa naissance, l'homme n'est rien, il devient tout. C'est cette genèse de la raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-rousseau/#i_86523

RUDOLF VON EMS (mort en 1254 env.)

  • Écrit par 
  • Claude LECOUTEUX
  •  • 487 mots

On ignore les dates de naissance et de décès de Rudolf von Ems, et la vie de ce grand écrivain reste dans l'ombre. Il est issu d'une famille de ministériaux au service de la famille de Montfort, et originaire d'Ems (Domat, au-dessus de Chur, dans la région du lac de Constance) avant de s'installer en Autriche, dans le Vorarlberg. Poète à la cour des Hohenstaufen, Rudolf a été en contact étroit ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-von-ems/#i_86523

SAPIENCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 883 mots

Calque en français médiéval du mot latin sapientia signifiant science, sagesse, sapience désigne le savoir moral et philosophique reposant sur une tradition. Au sens large, on peut comprendre sous ce terme tous les écrits didactiques touchant à la philosophie morale ; mieux vaut se cantonner aux traductions, adaptations, recueils de sentences et compilations diverses par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sapience/#i_86523

SPECULUM, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 613 mots

Mot latin signifiant « miroir », fréquemment employé dans le titre d'ouvrages d'édification sur des sujets théologiques ou moraux, et genre littéraire didactique. Les plus anciens textes de ce genre en Occident sont les Miroirs des princes par lesquels l'Église carolingienne essaie de faire l'éducation des empereurs et des grands : citons la Via Regia de Smaragde de Saint-Mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speculum-genre-litteraire/#i_86523

VARRON, lat. MARCUS TERENTIUS REATINUS VARRO (116-27 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marcel BÉNABOU
  •  • 652 mots

Marcus Terentius Varro est né à Réate en Sabine. Sa longue vie couvre presque entièrement le dernier siècle de la République et coïncide avec la série de crises qui ont changé la face de l'État romain. Il étudie d'abord à Rome, sous la direction du grammairien Aelius Stilo, puis à Athènes, avec le philosophe Antiochus d'Ascalon. Il entreprend une carrière politique qui le mène jusqu'à la préture. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varron-lat-marcus-terentius-reatinus-varro/#i_86523