LITTÉRATURE CONCENTRATIONNAIRE

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La fin d'une époque »  : […] Les années 1990 ont vu mourir les grandes voix de la littérature allemande de l'après-guerre, d'Elias Canetti (1905-1994) à Heiner Müller (1929-1995), en passant par Thomas Bernhard (1931-1989), Max Frisch (1911-1991), Hans Sahl (1902-1993), Stephan Hermlin (1915-1997) et Stefan Heym (1913-2001), des écrivains qui pour la plupart ont été les témoins des heures les plus sinistres de l'histoire alle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_91927

ANTELME ROBERT (1917-1990)

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 762 mots

Robert Antelme entre en 1943 dans la Résistance. Il est membre du groupe M.N.P.D.G., que dirige François Mitterrand. Arrêté par la Gestapo, emprisonné à Fresnes, il est déporté en juin 1944 et reste près d'un an prisonnier des camps nazis (Buchenwald, Dachau). À partir de cette « expérience », un mot à entendre dans le sens plein qu'ont pu lui donner Bataille et Blanchot, Robert Antelme écrivit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-antelme/#i_91927

BIALOT JOSEPH (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 664 mots

Écrivain abordant des genres aussi divers que le polar ou le roman historique, Joseph Bialot fut aussi un témoin de la Shoah. Sa vie fut une succession d'épreuves qu'il s'efforça de surmonter grâce à une énergie de tous les instants, une énorme capacité de travail et un humour permanent qui empruntait autant à la tradition yiddish qu'à l'almanach Vermot. Joseph Bialot, de son vrai nom Bialobroda, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-bialot/#i_91927

CAYROL JEAN (1911-2005)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 847 mots

Écrivain français. Jean Cayrol est né à Bordeaux le 6 juin 1911. Après des études de droit et de lettres, il occupe un emploi de bibliothécaire. La poésie le requiert très tôt. Même si c'est la lecture des surréalistes qui le révèle à lui-même, il compose, à l'écart des esthétiques du temps, des poèmes qui, avec fièvre, interrogent l'unité d'un « je » lyrique écartelé entre ses possibles ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cayrol/#i_91927

CHALAMOV VARLAM (1907-1982)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 1 631 mots

Mort le 17 janvier 1982 dans un hospice pour vieillards, Varlam Chalamov (Šalamov) restera un des témoins essentiels de l'enfer concentrationnaire au xx e  siècle. Pour témoigner d'une expérience indicible par définition, la destruction de l'humain, Chalamov a su trouver la forme littéraire adéquate. Sans elle, l'indicible serait resté non-dit. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varlam-chalamov/#i_91927

DELBO CHARLOTTE (1913-1985)

  • Écrit par 
  • Christiane PAGE
  •  • 1 023 mots

Née le 10 août 1913, à Vigneux-sur-Seine, l’écrivain Charlotte Delbo vient d’un milieu modeste. Elle interrompt ses études à seize ans, devient sténodactylo anglais-français, tout en poursuivant sa formation intellectuelle au sein de l’Université ouvrière où elle rencontre son futur époux Georges Dudach (1914-1942). De 1930 à 1934, elle travaille avec Henri Lefebvre (universitaire marxiste, philos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlotte-delbo/#i_91927

GUINZBOURG EVGUENIA (1916-1977)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 486 mots

L'écrivain soviétique Eugénie (Evguenia) Guinzbourg est née dans une famille paysanne de Riazan. Professeur d'histoire à l'institut pédagogique de Kazan, elle devint l'épouse du premier secrétaire du Parti communiste de la ville. Arrêtée en 1937, elle fut libérée en 1956 puis réhabilitée. Elle est l'auteur d'un des premiers et des plus émouvants témoignages sur les camps de concentration soviétiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evguenia-guinzbourg/#i_91927

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les souvenirs des totalitarismes »  : […] La question « Que veut dire être juif en Europe centrale après l'Holocauste ? » est fondamentale pour de nombreux écrivains de l'Europe centrale. C'est dans cet esprit que György Konrád évoque ses souvenirs des régimes nazi et communiste à travers ses romans ( Les Fondateurs , 1976 ; Le Rendez-vous des spectres , 1990 ; Melinda et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_91927

KERTÉSZ IMRE (1929-2016)

  • Écrit par 
  • Fridrun RINNER
  •  • 1 150 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La trilogie »  : […] Né à Budapest le 9 novembre 1929, déporté à Auschwitz et libéré à Buchenwald en 1944, Imre Kertész travaille comme journaliste pour le quotidien Világosság . En 1951, il est limogé à cause de sa tiédeur vis-à-vis du régime communiste. À partir de 1953, il vit uniquement de sa plume, écrivant comédies et libretti , traduisant en hongrois Nietzsche, Freud, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imre-kertesz/#i_91927

LEVI PRIMO (1919-1987)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 683 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prisonnier 174517 »  : […] Primo Levi fait partie de cette minorité de rescapés qui ont tenté de trouver les mots pour dire ce que fut la condition humaine dans les camps de concentration. Son œuvre majeure reste son premier écrit autobiographique publié en 1947 sous le titre Se questo è un uomo . Signalons qu'il existe deux traductions en langue française de ce récit et que la première, intitulée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primo-levi/#i_91927

LUŠTIG ARNOST (1926-2011)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 298 mots

Rescapé des camps de concentration nazis et souvent comparé à Primo Levi, l'écrivain tchèque Arnošt Lustig s'inspira de son expérience de la Shoah dans nombre de ses œuvres de fiction. Né le 21 décembre 1926 à Prague, Arnošt Lustig subit à partir de 1939 les restrictions imposées par les législations antisémites adoptées sous l'occupation en Tchécoslovaquie. Trois ans plus tard, il est déporté ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnost-lustig/#i_91927

RÉCITS DE LA KOLYMA, Varlam Chalamov - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 911 mots

L'édition nouvelle en français des Récits de la Kolyma de Varlam Chalamov (trad. du russe par C. Fournier, S. Benech, L. Jurgenson, Verdier, 2003) est un événement dans la mesure où le texte complet de ce chef-d'œuvre de la littérature de l'inhumain est enfin disponible, et présenté avec rigueur. Les deux périodes de camp de ce fils de pope, arrêté en 1929 une première fois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recits-de-la-kolyma/#i_91927

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 103 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Du dégel à la dissidence »  : […] L'étouffement de toute création authentique entraîne une désaffection du public à laquelle le pouvoir lui-même est sensible. Seule la revue Novy Mir ( Nouveau Monde ), dirigée depuis 1950 par Tvardovski, parvient à offrir une image reconnaissable de la réalité soviétique, notamment dans les Rajonnye budni ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_91927

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 488 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Représenter l'irreprésentable : le fictionnel »  : […] Le paradoxe que rencontre l'écriture de l'anéantissement est double : si le témoignage, pour se dire, doit recourir à l'imagination, a contrario le romanesque se heurte à l'emprise du réel. Dans le ghetto et le camp, la mainmise absolue de la réalité sur le prisonnier rend « toute tentative de la dépasser [...] ridicule et désespérée » (J.   Améry). Le romanesque en est b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-la-shoah/#i_91927

SI C'EST UN HOMME, Primo Levi - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 1 104 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il commence la rédaction de Si c'est un homme, Primo Levi (1919-1987) a vingt-six ans. Il vient de regagner l'Italie et de retrouver sa famille, après un an d'internement à Auschwitz. Convaincu de son devoir de révéler au monde ce qu'il a vécu, il dresse, en l'espace d'une année, un témoignage essentiel relatant le quotidien concentrationnaire, et son expérience de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/si-c-est-un-homme/#i_91927

SINIAVSKI ANDREÏ (1925-1997)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 894 mots

Andreï Siniavski est né à Moscou en 1925. Chercheur à l'Institut de littérature mondiale de Moscou de 1951 à 1965, il aurait pu être un brillant critique littéraire soviétique, mais il préféra narguer le pouvoir, et ses Récits fantastiques , écrits à partir de 1955 et parus dès 1958 en France sous le pseudonyme d'Abram Tertz, ainsi que son article ironique sur « Le Réalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrei-siniavski/#i_91927

SOLJÉNITSYNE ALEXANDRE ISSAÏEVITCH (1918-2008)

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 3 365 mots
  •  • 2 médias

Proscrit d'U.R.S.S. en février 1974, Alexandre Soljénitsyne est rentré en Russie en juillet 1994. Vingt ans d'exil, vingt ans d'écriture forcenée en sa retraite américaine du Vermont n'avaient pas entamé l'énergie du dissident, ni la force du prophète. Il choisit de rentrer lentement, étape par étape, d'est en ouest. Son avion fit escale à Magadan, cette porte de l'enfer concentrationnaire de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-issaievitch-soljenitsyne/#i_91927

TILLION GERMAINE (1907-2008)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 972 mots

Ethnologue et résistante, Germaine Tillion est la fille d'un magistrat mort jeune et d'une éditrice de la librairie Hachette. Elle est née le 20 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire). Formée par deux professeurs du Collège de France, Louis Massignon, islamologue, et Marcel Mauss, anthropologue, elle enseigna de 1957 à 1980 à l'École pratique des hautes études et y dirigea le département d'ethnographie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-tillion/#i_91927

UNE JOURNÉE D'IVAN DENISSOVITCH, Alexandre Soljénitsyne - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean yves GUÉRIN
  •  • 918 mots
  •  • 1 média

En 1962, un inconnu, Alexandre Soljénitsyne (1918-2008), envoie le manuscrit d'un récit écrit trois ans plus tôt à la revue soviétique réputée « libérale », Novy Mir (Monde nouveau). Son directeur, Alexandre Tvardovski, obtient l'imprimatur de Nikita Khrouchtchev lui-même, qui, s'il est loin d'être un libéral, entend utiliser le livre contre ses adversaires conservateurs. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-journee-d-ivan-denissovitch/#i_91927

WIESEL ÉLIE (1928-2016)

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 778 mots
  •  • 1 média

Né le 30 septembre 1928 à Sighet, en Transylvanie (Roumanie), Élie Wiesel est déporté en mai 1944 dans les camps d’Auschwitz-Birkenau et de Buchenwald pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa mère, son père ainsi qu’une de ses trois sœurs compteront parmi les six millions de Juifs assassinés par les nazis. À la fin de la guerre, Élie Wiesel fait partie des quatre cents adolescents qui refusent de r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elie-wiesel/#i_91927


Affichage 

Alexandre Soljénitsyne à Zurich

photographie

Février 1974 : expulsé d'URSS pour son livre L'Archipel du Goulag, Alexandre Soljénitsyne arrive à Zurich Il retrouvera sa patrie russe après vingt ans d'exil, en un retour qui fait penser en France à celui de Victor Hugo 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Heinrich Böll et Soljénitsyne

photographie

L'Allemand Heinrich Böll (à droite), Prix Nobel de littérature en 1972, accueille l'écrivain russe Alexandre Soljénitsyne, après son expulsion d'URSS, en février 1974 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Primo Levi

photographie

Primo Levi (1919-1987) témoigne avec retenue et dignité de son expérience de l'univers concentrationnaire (Si c'est un homme, 1947, Les Naufragés et les Rescapés, 1986) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Alexandre Soljénitsyne à Zurich
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Heinrich Böll et Soljénitsyne
Crédits : Hulton Getty

photographie

Primo Levi
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie