BELGE DE LANGUE FRANÇAISE LITTÉRATURE

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 541 mots
  •  • 3 médias

Comment se présente le problème même d'une littérature française en Belgique ?Si des éléments comme la race, le peuple, le climat ou le décor de la vie ont leur importance dans la formation de l'esprit des écrivains et, par là, dans l'aspect de leurs produits, il n'en reste pas moins que ce qui les crée écrivains, ce qui les fait entrer en littérature, c'est le fait que cet esprit se donne un moul […] Lire la suite

ANTIGONE (H. Bauchau) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 312 mots
  •  • 1 média

Dès « L'Archer », poème écrit en 1950, Henry Bauchau évoquait le « roi sourd endormi dans le champ des rameurs, et l'aveugle écoutant à la proue des navires, le rêveur exilé de l'histoire du vent ». Cette image annonçait une patiente progression en compagnie d'Œdipe et d'Antigone, qui s'est achevée quarante-sept ans plus tard, avec la publication du roman Antigone (Actes sud, 1997). Auprès de sa […] Lire la suite

BAILLON ANDRÉ (1875-1932)

  • Écrit par 
  • Paul EMOND
  •  • 351 mots

Né à Anvers, cet écrivain belge de langue française se trouva orphelin à l'âge de six ans et fut élevé par une tante, « Mlle Autorité », dont on retrouvera le nom dans le titre d'un roman, Le Neveu de Mlle Autorité (1930). Élève chez les Jésuites, puis à l'université de Louvain, il quitte celle-ci à sa majorité, réclame son héritage et le dissipe au jeu avec une jeune maîtresse. En 1902, il épous […] Lire la suite

BAUCHAU HENRY (1913-2012)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 2 070 mots
  •  • 2 médias

La vie de Henry Bauchau, issu de familles aisées liées au droit, à la sidérurgie, aux industries brassicoles et à la vie politique inscrit en elle la complexité de l'histoire belge. Né à Malines (Belgique) le 22 janvier 1913, élevé à Bruxelles à partir de 1918, il voit se mêler dans ses ascendants directs, comme dans ses résidences secondaires, le nord et le sud du pays – certes au sein d'une cl […] Lire la suite

BECK BEATRIX (1914-2008)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 798 mots

Belge anti-flamande et ardente francophile, fille d'une Irlandaise et de l'homme de lettres Christian Beck qui mourut quand elle avait deux ans, femme émancipée hors des strictes orthodoxies féministes : autant de raisons qui peuvent expliquer pourquoi Béatrix Beck ne trouva jamais dans le champ littéraire le confort d'une place entièrement légitime. C'est une femme très âgée qui meurt dans une m […] Lire la suite

BLAVIER ANDRÉ (1922-2001)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 660 mots

Né le 23 octobre 1922 à Hodimont (Belgique), André Blavier commence à se passionner pour les « fous littéraires » alors qu'il est jeune bibliothécaire à Verviers. Il va rassembler ce qui deviendra une des plus belles bibliothèques consacrées non seulement à ce thème, mais aussi au surréalisme et à Raymond Queneau. Car sa rencontre avec l'auteur du Chiendent décide de sa vie, en même temps qu'elle […] Lire la suite

BOSSCHÈRE GUY DE (1924-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 125 mots

Journaliste et essayiste belge. Neveu du poète et peintre Jean de Bosschère, Guy de Bosschère était un tiers-mondiste engagé. Auteur de nombreux reportages et essais sur la non-violence, la décolonisation et les rapports Est-Ouest, dont Autopsie de la colonisation (1967) et La Guerre sans armes : douze années de luttes non violentes en Europe, 1952-1964 (2002), il collabora à de nombreuses publi […] Lire la suite

CARÊME MAURICE (1899-1978)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 617 mots

Maurice Carême est né dans le Brabant wallon, à Wavre. Il est donc ce qu'il est convenu d'appeler un poète belge d'expression française. Son père, peintre en bâtiment, ne rentrait à la maison que le samedi, rapportant à son fils des images d'Épinal aux couleurs vives, qui ressemblent par leur naïveté aux poèmes que composera plus tard Maurice Carême. Sa mère tenait une petite épicerie, et son gran […] Lire la suite

COLLIN FRANÇOISE (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 288 mots

Romancière, philosophe et féministe belge. Née le 8 avril 1928 à Braine-le-Comte (Belgique), Françoise Collin commence une carrière d'écrivain en publiant des poèmes et deux romans aux éditions du Seuil. Elle écrit ensuite Maurice Blanchot et la question de l'écriture (1971), une des premières études de fond consacrées à cet écrivain. En 1973, à son retour des États-Unis où la vitalité des mouvem […] Lire la suite

COMPÈRE GASTON (1924-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 275 mots

Écrivain belge de langue française. Ce grand admirateur de Maurice Maeterlinck (auquel il consacre sa thèse) et de Jean-Sébastien Bach se fait connaître avec un recueil de poèmes, Géométrie de l'absence (1969), où l'inquiétude métaphysique donne lieu à des textes proches de l'épure. S'il aborde par la suite la plupart des genres littéraires : la nouvelle ( Sept Machines à rêver , 1974), la poési […] Lire la suite

CROMMELYNCK FERNAND (1885-1970)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 616 mots

Auteur dramatique belge. Né et mort en France, d'ascendance à la fois belge, bourguignonne et savoyarde, Fernand Crommelynck s'avère un authentique Flamand d'expression française, tout comme Verhaeren qui le « découvrit » et Maeterlinck dont s'inspira sa première pièce, Nous n'irons plus au bois (1906). En montant au théâtre du Gymnase (Paris, 1911) sa deuxième œuvre, Le Sculpteur de masques (19 […] Lire la suite

DE BOSCHÈRE JEAN (1878-1953)

  • Écrit par 
  • Paul EMOND
  •  • 399 mots

Né en Belgique à Uccle, mort à La Châtre dans l'Indre après avoir opté pour la nationalité française, cet écrivain, qui se présenta à travers toute son œuvre comme un être rebelle et un solitaire, fut l'ami d'Elskamp, de Suarès, de Pound, d'Artaud et de Miłosz. Après des études à l'Académie des beaux-arts d'Anvers, il publia ses premières proses poétiques ( Beâle-Gryne , 1909 ; Dolorine et les Om […] Lire la suite

DE COSTER CHARLES (1827-1879)

  • Écrit par 
  • Paul EMOND
  •  • 1 176 mots

L'auteur de La Légende d'Ulenspiegel , la première grande œuvre littéraire créée en Belgique francophone après l'indépendance du pays en 1830, est né à Munich d'un père flamand et d'une mère wallonne. Il passa l'essentiel de sa vie à Bruxelles, dans des conditions matérielles souvent très difficiles. À l'exception des trois années où il fut « employé de la Commission royale chargée de la publicati […] Lire la suite

DETREZ CONRAD (1937-1985)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 267 mots

Écrivain belge né le 1 er  avril 1937 à Roclenge-sur-Geer (près de Liège), mort le 12 février 1985 à Paris. Après avoir abandonné ses études de théologie à l'Université catholique de Louvain, Conrad Jean Detrez part pour le Brésil à vingt-quatre ans. Il y enseigne la littérature française et s'engage dans des mouvements révolutionnaires. Expulsé par les autorités brésiliennes, il voyage en Algéri […] Lire la suite

DOTREMONT CHRISTIAN (1922-1979)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 934 mots

Né à Tervuren (Belgique), Christian Dotremont, poète, peintre-écrivain et théoricien, appartient à la génération encore sous-estimée des pionniers des avant-gardes qui se sont succédé depuis la Seconde Guerre mondiale en Europe. D'un tempérament rebelle, plusieurs fois exclu des collèges religieux dont il fut l'élève, il a d'abord rêvé de devenir missionnaire chez les Esquimaux. Grand lecteur, dès […] Lire la suite

EEKHOUD GEORGES (1854-1927)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 344 mots

Poète et romancier belge d'expression française, Georges Eekhoud débute dans le journalisme avant de publier ses premiers recueils de vers Myrtes et cyprès (1876), Pittoresques (1879). Ce sont des pièces sans grande originalité, fortement influencées par le Parnasse. Presque aussitôt d'ailleurs il s'en détache et il fonde, en 1881, avec Albert Giraud, Georges Rodenbach et quelques autres, le mouv […] Lire la suite

ELSKAMP MAX (1862-1931)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 275 mots

Poète belge de langue française, Max Elskamp ne cessa de s'inspirer de sa Flandre natale et de la ville d'Anvers. Il habitait au chevet de la cathédrale, ce décor médiéval qui se retrouve dans son œuvre. Comme chez beaucoup de poètes flamands, on retrouve chez lui un mélange de mystère, en général d'origine religieuse, et de réalisme, ainsi que ce goût d'un contact immédiat avec la nature, qui le […] Lire la suite

FLANDRE

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 4 858 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Flandre dans la Belgique unitaire »  : […] La Constitution du nouvel État édicta, en son article 23, le principe de la liberté des langues : « L'emploi des langues usitées en Belgique est facultatif ; il ne peut être réglé que par la loi, et seulement pour les actes de l'autorité publique et pour les affaires judiciaires. » Dans les faits, l'État était francophone, comme l'était la bourgeoisie censitaire qui le dominait. Le mouvement flam […] Lire la suite

FRANÇOIS LUCIEN t'SERSTEVENS (1904-1963)

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 1 056 mots

Journaliste de mode et écrivain, Lucien t'Serstevens, neveu de l'écrivain Albert t'Serstevens, est né à Bruxelles. Son père est de nationalité belge ; sa mère, dont il reprend le patronyme François, est la fille d'un communard français en exil en Belgique. « Mes parents dirigeaient une maison de très belle confection qui reproduisait, pour la Belgique et l'Europe centrale, des modèles créés par le […] Lire la suite

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 230 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une histoire littéraire éclatée »  : […] La francophonie européenne comprend aujourd’hui la partie francophone de la Belgique, le Luxembourg, la Suisse romande et le val d’Aoste. La préhistoire de ces lettres les inscrit de plein droit dans la littérature française. Deux des premiers textes en proto-français, la Séquence de sainte Eulalie (vers 880) et le Sermon sur Jonas (entre 938 et 952), proviennent probablement du Hainaut, en Wall […] Lire la suite

GAND

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE, 
  • Hans VAN WERVEKE
  •  • 1 982 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Gand contemporain »  : […] Le rayonnement culturel de la ville est important au début du xx e  siècle. Ainsi, l'école de Laethem-Saint-Martin (du nom d'une localité de la banlieue gantoise) constitue un important courant artistique. La première génération, réunie autour du sculpteur Georges Minne, opère la transition du symbolisme à l'expressionnisme, qu'illustrent, après la Première Guerre mondiale, les grands maîtres de […] Lire la suite

GEVERS MARIE (1883-1975)

  • Écrit par 
  • Robert LOUIS
  •  • 439 mots

C'est un destin étrange que celui de Marie Gevers. Terrienne profondément attachée à son pays de Bas-Escaut, n'ayant pratiquement jamais quitté Missembourg, la merveilleuse demeure familiale, elle a vu la littérature lui ouvrir le monde, lui apporter la célébrité. Marie Gevers a continué, jusqu'à la veille de sa mort, à communier avec la vie sous toutes ses formes. Ce ne sont pas seulement, pour e […] Lire la suite

GHELDERODE MICHEL DE (1898-1962)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 391 mots

Auteur dramatique belge, Michel de Ghelderode (pseudonyme puis patronyme d'Adhemar Adolphe Louis Martens) ne jouit pas d'une gloire aussi grande que celle de son compatriote Crommelynck. Pourtant son œuvre est sans doute au moins aussi importante. Ghelderode a écrit sa première pièce à vingt ans : La Mort regarde à la fenêtre (1918). Il a beaucoup écrit dans les années vingt, et ses pièces, tradu […] Lire la suite

GIRAUD MARIE ÉMILE ALBERT KAYENBERGHE dit ALBERT (1860-1929)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 211 mots

Dès son entrée à l'université de Louvain, ville dont il est natif, Giraud écrit dans de petites revues littéraires et se lie à Verhaeren et à Gilkin. En 1880, il participe à la fondation du journal et du mouvement La Jeune Belgique qu'il animera jusqu'en 1895. Cette revue, qui accueillait aussi bien des parnassiens que des symbolistes, fut à l'origine de toute une nouvelle littérature belge d'exp […] Lire la suite

GUIETTE ROBERT (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 788 mots

En Robert Guiette se trouvent réunies les contradictions qui permettent de définir une figure tout à fait représentative du génie de la Belgique. Flamand, il a fait métier de romaniste, et œuvre de poète de langue française. Si, en 1954, il a été élu membre de l'Académie royale belge de langue et de littérature françaises, c'est au titre de philologue. Mais ce choix rendait aussi hommage au poète […] Lire la suite

HELLENS FRANZ (1881-1972)

  • Écrit par 
  • Gérard PRÉVOT
  •  • 1 056 mots

Franz Hellens est d'origine flamande et a vécu près de Paris. Il n'a jamais été d'aucun parti. Il n'est d'aucune Église, mais n'oublie à aucun moment ce qu'il doit aux jésuites du Gand de son enfance, ceux-là qui « firent » Verhaeren, Maeterlinck, Van Lerberghe, Rodenbach et Grégoire Le Roy. Il est de leur époque et de la nôtre. Il peut parler de Thérèse d'Avila et d'Essenine avec la même passion. […] Lire la suite

JUIN HUBERT LOESCHER dit (1926-1987)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 1 131 mots

De son vrai nom Hubert Loescher, Hubert Juin est né en 1926 à Athus, en Lorraine belge, curieux mélange de la douceur grand-ducale et de l'âpre netteté des marches orientales de la France. La sidérurgie y côtoyait alors un monde rural, immobile et immémorial, qu'elle commençait à déchirer. À ces premiers décalages s'ajoutent ceux de la famille de l'écrivain qui est élevé par ses grands-parents. […] Lire la suite

KALISKY RENÉ (1936-1981)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 944 mots

Combattre la disparition de la dimension métaphysique dans les processus révolutionnaires ; récuser aussi bien la confiance dans le progrès liée à l'illusion d'un ordre universel que l'imposture de la civilisation de masse ; réaffirmer la dimension tragique de l'existence, tels sont quelques-uns des axes éthiques qu'entendit réactualiser l'œuvre de René Kalisky. De même, il puise sa matière dramat […] Lire la suite

LECOMTE MARCEL (1900-1966)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 627 mots

Universitaire, voyageur, essayiste et poète, Marcel Lecomte est un écrivain qui s'est toujours inscrit dans son époque. Son œuvre, d'accès difficile, est moins connue que sa vie. Lecomte est né en Belgique, près de Bruxelles. Sa mère était institutrice et son père artiste-peintre. À dix-sept ans, il lit Baudelaire, Rimbaud, Henri de Régnier. Il accompagne son père dans de longues promenades qui se […] Lire la suite

LE MAL DU PAYS. AUTOBIOGRAPHIE DE LA BELGIQUE (P. Roegiers)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 963 mots

En 1978, dans Six Personnages en quête de belgitude , la Belgique « qui n'existe déjà (peut-être) plus » est, pour Patrick Roegiers, « avec toutes ses petitesses et ses insuffisances », un pays porteur « de charmes, d'urgence et de vitalité ». Vingt-cinq ans plus tard, le concept de belgitude était devenu le fait de « bas-bleus » soucieux de « déballer leur malaise et leur bourdon à l'égard d'un […] Lire la suite

LEMONNIER CAMILLE (1844-1913)

  • Écrit par 
  • Paul EMOND
  •  • 669 mots

C'est une œuvre abondante (70 volumes environ) qu'a laissée ce romancier, un des écrivains belges de langue française les plus importants de son époque. Très mal reçu par un milieu littéraire bruxellois voué au conformisme et qui s'était déjà méfié de De Coster, Lemonnier, qui dut même à plusieurs reprises se défendre devant les tribunaux des audaces naturalistes qu'on lui reprochait, jouit cepend […] Lire la suite

LEYS SIMON (1935-2014)

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA
  •  • 853 mots

Pierre Ryckmans, qui prit le pseudonyme de Simon Leys et fut l’un des plus grands sinologues de notre époque, est mort le 11 août 2014 à Sydney (Australie) où, de 1987 à 1993, il avait dirigé à l’université la section des études chinoises. À un moment où le « marché chinois » conduit les dirigeants occidentaux à aller s’incliner devant les dirigeants de Pékin, il n’est pas inutile de revenir sur […] Lire la suite

LILAR SUZANNE (1901-1992)

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 698 mots

Née à Gand, Flamande de langue française, Suzanne Lilar fait partie de ces rares écrivains qui auront réussi, au xx e siècle, à réinventer un grand style de l'érotique et de la mystique, à penser leurs connexions et leurs apories. Le sentiment tragique de la vie est ici rehaussé, et comme survolté, par une joie existentielle, qui a souvent le dernier mot. À la fin d' Une enfance gantoise (1976), […] Lire la suite

LOREAU MAX (1929-1990)

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 546 mots

Max Loreau est mort peu après avoir achevé ce qui demeurera son œuvre philosophique majeure, La Genèse du phénomène (1989). Né à Bruxelles le 7 juin 1929, il choisit de démissionner de ses fonctions de professeur de philosophie moderne à l'Université libre de Bruxelles – où il avait fait des études de philologie classique avant de soutenir une thèse de doctorat en philosophie sur l'humanisme de l […] Lire la suite

MAETERLINCK MAURICE (1862-1949)

  • Écrit par 
  • Gérard PRÉVOT
  •  • 1 190 mots

Maeterlinck , mieux qu'aucun autre, s'est bon gré mal gré identifié à ce symbolisme au sein duquel il a vécu et dont il a tiré les accents les plus caractéristiques en même temps que les plus personnels. Il doit sa gloire à un malentendu. De La Princesse Maleine publiée en 1889, Octave Mirbeau déclarait qu'elle était « supérieure en beauté à ce qu'il y a de plus beau dans Shakespeare ». Camille M […] Lire la suite

MALLET-JORIS FRANÇOISE (1930-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 537 mots

Écrivain franco-belge, Françoise Mallet-Joris est l’auteur d’une œuvre d’une trentaine de titres qui frappe par sa diversité, tant elle touche à des genres différents : roman d’analyse, roman historique, autobiographie… sans oublier les chansons qu’elle écrivit avec Marie-Paule Belle et Michel Grisolia. Françoise Lilar naît le 6 juillet 1930 à Anvers. Son père, qui est avocat, sera par quatre fois […] Lire la suite

MARIËN MARCEL (1920-1993)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 895 mots

Né à Anvers en 1920, fils d'un père wallon et d'une mère flamande, Marcel Mariën vient d'un monde social peu privilégié, à l'opposé de Max Elskamp, Marie Gevers ou Paul Willems. De cette origine modeste, peu propice à l'idéalisme et conjuguée à une enfance pluriculturelle, Mariën tire une haine du conformisme et des nationalismes de tout poil. Toujours aléatoires, ses moyens de subsistance l'amè […] Lire la suite

MERTENS PIERRE (1939- )

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 033 mots

Pierre Mertens est né le 9 octobre 1939 à Berchem-Sainte-Agathe, le jour où Hitler décida, en portant son offensive à l'ouest, d'envahir les Pays-Bas et la Belgique. Histoire publique et destin privé se confondent dès l'origine : Mertens est européen et sa culture internationale. Ce Belge francophone ne saurait s'enfermer dans les limites d'un royaume qui ne s'aime guère lui-même, et il a dû parf […] Lire la suite

MICHAUX HENRI (1899-1984)

  • Écrit par 
  • Robert BRECHON, 
  • Pierre ROBIN
  •  • 3 506 mots

Contemporain des surréalistes, Henri Michaux a cherché comme eux dans la poésie et dans l'art une aventure spirituelle comparable à certains égards à l'expérience mystique. Mais il se distingue nettement d'eux par le climat angoissé de son univers intérieur, par son esprit critique, sa curiosité intellectuelle, son refus de toute agitation tapageuse et de tout engagement idéologique. Il donne l'e […] Lire la suite

MISÉRABLE MIRACLE, Henri Michaux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 210 mots

Publié en 1956 aux éditions du Rocher, Misérable Miracle , sous-titré « La Mescaline », est le premier d'une série d'ouvrages d'Henri Michaux (1899-1984) consacrés aux drogues. Suivront L'Infini turbulent (1957), Connaissances par les gouffres (1961) et Les Grandes Épreuves de l'esprit (1966). Le texte fera l'objet, en 1972, chez Gallimard, d'une nouvelle édition « revue et corrigée », c'est-à- […] Lire la suite

MOCKEL ALBERT (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 339 mots

Poète belge d'expression française, Albert Mockel est originaire de Liège, et il y fonde une importante revue poétique, La Wallonie (qu'Henri de Régnier dirigera par la suite) alors qu'il est encore étudiant à l'université (1886) ; presque tous les poètes subissant l'influence du symbolisme lui donneront des textes pour sa revue. Venu à Paris dès 1889, il fréquente les Mardis de Mallarmé et utili […] Lire la suite

MONSIEUR GALLET, DÉCÉDÉ, G. Simenon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 1 189 mots

Monsieur Gallet, décédé paraît en 1931, année qui marque une étape décisive dans la vie de Georges Simenon (1903-1989). Celui-ci publie enfin sous son véritable nom, après neuf années passées dans l'ombre à apprendre le métier d'écrivain. De 1922 à 1924, il a fourni aux journaux d'innombrables contes. Puis il s'est lancé dans le roman, mais sous divers pseudonymes – dix-sept au total, dont George […] Lire la suite

NORGE GÉO (1898-1989)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 635 mots

Né à Bruxelles dans une famille d'anciens émigrés protestants français, Géo Norge, de son vrai nom Georges Mogin, est un poète belge d'expression française. Auteur d'un poème scénique qui fit scandale, Tam-Tam (1926), il fonda avec Raymond Rouleau et Tania Balachova le Théâtre du Groupe libre. Il n'écrira plus pour le théâtre, se consacrant avant tout à la poésie, mais il est sans aucun doute un […] Lire la suite

NOUGÉ PAUL (1895-1967)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 006 mots

On ne peut comprendre l'œuvre du poète et théoricien Paul Nougé si l'on imagine que le groupe surréaliste de Bruxelles n'aurait été qu'un prolongement du surréalisme français. Les désaccords sont plus nombreux que les points de convergence, et la figure de Nougé est davantage celle d'un solitaire que d'un homme de groupe. Ses études le conduisent au métier de biochimiste dans un laboratoire médica […] Lire la suite

OWEN GÉRALD BERTOT dit THOMAS (1910-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 174 mots

Écrivain belge, de son vrai nom Gérald Bertot. Journaliste, critique d'art, il publie des romans policiers avant de trouver sa véritable voie avec le fantastique. Les Chemins étranges (1943), puis La Cave aux crapauds (1945) sont des recueils de nouvelles qui renchérissent dans la mise en scène des lieux et des affects propres à ce genre littéraire, tout en jouant habilement des ruptures de to […] Lire la suite

PÉRIER ODILON JEAN (1901-1928)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 299 mots

Poète belge d'expression française, Périer est né dans une riche famille bourgeoise et, dans ce milieu cultivé, il s'oriente très jeune vers la poésie. Sa mauvaise santé le contraint à interrompre des études de droit entreprises à l'université de Bruxelles. Il publie en 1920 Combat de la neige et du poète , un long poème où il manifeste un talent déjà sûr et une réelle maîtrise de toutes les possi […] Lire la suite

PICARD EDMOND (1836-1924)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 352 mots

Juriste et homme de lettres belge, Edmond Picard fut avant tout un homme d'action. Ce fils d'avocat voyage sur toutes les mers du globe avant d'entreprendre des études de droit. Avocat puis bâtonnier, il a la réputation d'un juriste très subtil et il écrit un grand nombre d'articles sur des questions de droit belge. Cependant, il met ses qualités d'orateur au service de l'art et devient le princip […] Lire la suite

PIROTTE JEAN-CLAUDE (1939-2014)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 693 mots

Jean-Claude Pirotte est un poète, romancier et peintre belge né à Namur (Wallonie), le 20 octobre 1939. L'enfant unique vit ses premières années à Gembloux, dans la Belgique occupée. Supportant mal les exigences d'un milieu bourgeois, il fugue aux Pays-Bas et au Danemark, trouve refuge dans la famille du linguiste William Prins ( Une adolescence en Gueldre, 2005) qui lui fait aussi visiter les m […] Lire la suite

RAY JEAN RAYMOND MARIE DE KREMER dit JEAN (1887-1964)

  • Écrit par 
  • Evelyne DIEBOLT
  •  • 1 010 mots

Jean Raymond Marie de Kremer naît à Gand, le 9 juillet 1887. Sous le pseudonyme de Jean Ray, il fait paraître, en 1925, aux éditions de la Renaissance du livre, à Bruxelles, les Contes du whisky . Dans les tavernes des ports flamands, le whisky délie les langues ; au hasard des rencontres, l'auteur recueille des récits étranges de marins. Telle la brume venue de la mer envahissant lentement les ru […] Lire la suite

RODENBACH GEORGES (1855-1898)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 356 mots

Belge, Georges Rodenbach est l'un des membres les plus originaux d'un mouvement symboliste qui a su garder son autonomie par rapport à l'école française. Venu à Paris en 1876, il reste cependant le poète de Bruges où il est né. Dans les recueils de vers Jeunesse blanche (1886), Le Règne du silence (1891), Les Voies encloses (1896) apparaît la nostalgie de sa province. Absente, elle devient le r […] Lire la suite

ROLIN DOMINIQUE (1913-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 559 mots

Romancière française d'origine belge, Dominique Rolin est née le 22 mai 1913 à Bruxelles. Elle est issue d'une famille appartenant à la bourgeosie bruxelloise. Après des études de bibliothécaire, elle épouse, en 1937, Hubert Mottart ; leur fille Christine naît en 1938. De 1942 à 1946, Dominique Rolin publie trois romans qui ont la famille pour thème central : Les Marais (1942), Anne la bien-ai […] Lire la suite

ROSNY AÎNÉ JOSEPH HENRI BOEX dit J.-H. (1856-1940)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 413 mots

Écrivain belge d'expression française. Très lié au milieu littéraire de son temps il est en 1887 l'un des signataires du fameux « Manifeste des Cinq », dirigé contre La Terre d'Émile Zola ; il sera membre de l'Académie Goncourt dès la fondation de celle-ci et en assurera la présidence jusqu'à sa mort, J.-H. Rosny est longtemps resté pour le grand public l'auteur de la seule Guerre du feu (1911). […] Lire la suite

SALOMÉ et TROIS JOURS CHEZ MA MÈRE (F. Weyergans)

  • Écrit par 
  • Alain CLERVAL
  •  • 982 mots
  •  • 1 média

Dès la parution du Pitre (1973), son premier roman publié, et qui lui valut aussitôt une reconnaissance littéraire due en partie à un portrait iconoclaste de Jacques Lacan, François Weyergans, en mêlant habilement bouffonnerie, truculence et confidences, avait su faire de l'aveu porté aux limites de l'extravagance un style à part entière. Après plusieurs années de silence , Trois Jours chez ma m […] Lire la suite

SAVITZKAYA EUGÈNE (1955- )

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 635 mots

« L'enfance en soi ne m'intéresse pas tellement, mais c'est la ferveur propre à l'enfance qui a une importance capitale », confie Eugène Savitzkaya, qui choisit presque toujours comme protagonistes de ses livres des enfants, cruels ou martyrs, diaboliques ou candides. Sous l'innocence de leurs jeux et gestes quotidiens — manger, courir, dormir, parler, voyager — se déploie une « ferveur » sauvage, […] Lire la suite

SCUTENAIRE LOUIS (1905-1987)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 949 mots

Né à Ollignies le 29 juin 1905, Jean Émile Louis Scutenaire doit à cette origine une affirmation d'appartenance à la Picardie dont il ne s'est jamais départi. Il se plaisait à rappeler la singularité souvent oubliée de ces 800 000 Belges qu'il n'estimait pas wallons, et faisait remonter ses origines aux Gallo-Romains qui lui auraient légué un patronyme tiré du vocable Scutenarius (« Celui qui por […] Lire la suite

SERRES CHAUDES, Maurice Maeterlinck - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 1 072 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une pensée du symbole »  : […] Serres chaudes de Maurice Maeterlinck est une œuvre emblématique, parue en 1889 chez Vanier, l'éditeur parisien de Verlaine. Son auteur est un jeune Belge de vingt-sept ans, né à Gand où, devenu avocat, il plaide moins qu'il ne se consacre à la littérature et à l'élevage des abeilles. Si l'œuvre ne trouve d'abord qu'une vingtaine de lecteurs, elle ne tarde pas à faire figure de nouveau manifeste […] Lire la suite

SEUPHOR MICHEL (1901-1999)

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  •  • 956 mots

Né à Anvers en 1901, Michel Seuphor, de son vrai nom Fernand Berckelaers, s'est d'abord fait connaître dans son pays, où les Wallons étaient alors majoritaires, comme militant de la cause flamande, puis comme poète et éditeur de la revue Het Overzicht ( Le Panorama ), qu'il a fondée en 1921 avec Geert Pijnenburg. Cette revue politique et culturelle, qui paraîtra jusqu'en 1925, s'orientera de plus […] Lire la suite

SÉVERIN FERNAND (1867-1931)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 357 mots

Poète belge de langue française, Fernand Séverin est né dans la campagne brabançonne, qui deviendra le cadre naturel et idéalisé de sa sensibilité. Il passe d'abord son enfance en Allemagne, jusqu'à la mort de sa mère, puis vient à Bruxelles où il suivra les cours de littérature de l'Université libre. La Jeune Belgique publie ses premiers vers, dans lesquels il affirme son indépendance par rappor […] Lire la suite

SIMENON GEORGES (1903-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre DELIGNY, 
  • Michel LEMOINE
  •  • 3 312 mots
  •  • 1 média

Georges Simenon est l'auteur d'une de ces œuvres qui sont à elles seules tout un univers. Marcel Aymé n'a-t-il pas dit de lui qu'il était “un Balzac, sans les longueurs” ? En effet, comme le souligne Alain Bertrand, “Simenon exprime peu pour sous-entendre beaucoup : nivelée jusqu'à l'indigence, sa prose gagne en suggestion ce qu'elle perd en expression”. Le romancier, qui s'est toujours senti plu […] Lire la suite

SOUMAGNE HENRI (1891-1951)

  • Écrit par 
  • Paul EMOND
  •  • 349 mots

De son vrai nom Henri Wagener, ce dramaturge belge d'expression française, contemporain de Crommelynck et de Ghelderode, a été, comme eux, fortement marqué par l'expressionnisme. Après une première pièce, Les Épaves (1919), présentée à Bruxelles et où il se cherche encore, il connaît du jour au lendemain la célébrité avec L'Autre Messie (1923), que monte Lugné-Poe au théâtre de l'Œuvre. Dans un […] Lire la suite

SURRÉALISME EN BELGIQUE

  • Écrit par 
  • Paul EMOND
  •  • 1 226 mots

Rassemblés autour du peintre René Magritte (1898-1967) et de Paul Nougé (1895-1967), les surréalistes bruxellois, où apparaissent notamment Camille Goemans (1900-1960), E. L. T. Mesens (1903-1971), Marcel Lecomte (1900-1966) et le musicien André Souris (1899-1970), développèrent leurs premières activités à partir de 1924 mais ne se constituèrent en groupe que vers 1927. C'est à cette époque que le […] Lire la suite

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Europe dans le symbolisme français »  : […] Déjà, le symbolisme français dépasse largement ses cadres nationaux : Moréas est grec, Vielé-Griffin et Stuart Merrill sont d'origine américaine, près du tiers de ses poètes sont belges. Si Maeterlinck est salué par Mirbeau et joué par Lugné-Poe, René Ghil a publié pour la première fois le Traité du verbe dans une revue belge. Il est même frappant que La Jeune Belgique et La Wallonie affirment, […] Lire la suite

THIRY MARCEL (1897-1977)

  • Écrit par 
  • Michel GÉORIS
  •  • 400 mots

Poète, essayiste, romancier et homme politique belge, Marcel Thiry, né à Charleroi, est mort à Liège. En 1915, à dix-huit ans, il est volontaire pour le corps expéditionnaire belge envoyé en autocanons au secours de l'armée russe. Extraordinaire aventure que cette randonnée qui, du front de Galicie, va le porter, à travers la Sibérie, la Mandchourie, puis à San Francisco et à New York, jusqu'à Par […] Lire la suite

TOUSSAINT JEAN-PHILIPPE (1957- )

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 1 092 mots

Jean-Philippe Toussaint est né à Bruxelles le 29 novembre 1957. Publiés aux éditions de Minuit après la période du « nouveau roman », ses propres romans en conservent la lucidité formelle, quoique dans un registre plus léger. Comme Jean Echenoz, dont on l'a souvent rapproché, Toussaint se joue des conventions littéraires plutôt qu'il ne s'y oppose . Son œuvre, qui se tourne aussi vers le cinéma, r […] Lire la suite

T'SERSTEVENS ALBERT (1886-1974)

  • Écrit par 
  • Paul MORELLE
  •  • 398 mots

Né le 20 septembre 1886 à Uccle en Belgique d'un père flamand et d'une mère provençale, Albert t'Serstevens, après un voyage en Égypte, s'installe en France en 1910 ; il est successivement employé de librairie, puis secrétaire d'un banquier, avant de publier en 1911 son premier ouvrage Poèmes en prose . En 1913 il rencontre Blaise Cendrars dans l'atelier du peintre Robert Delaunay : ce sera le dé […] Lire la suite

VANEIGEM RAOUL (1934- )

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 869 mots

Personnage énigmatique du monde intellectuel, Raoul Vaneigem a préféré, aux interviews préfabriquées, la recherche de l'harmonie dans la construction permanente de sa propre vie. On ne peut donc reconstituer que des bribes de sa biographie. Né à Lessines dans le Hainaut en 1934, il fait des études de philologie romane à l'université libre de Bruxelles ; agrégé de lettres, il enseignera à l'École n […] Lire la suite

VAN LERBERGHE CHARLES (1861-1907)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 342 mots

L'un des principaux représentants du mouvement symboliste en Belgique. Il appartient à cette Flandre francophone qui donna sans doute au pays le meilleur de ses écrivains d'expression française et l'un des surgeons les plus originaux du symbolisme. Comme Verhaeren, son aîné, comme ses condisciples Maeterlinck et Grégoire Le Roy, Charles van Lerberghe fut formé par les jésuites au collège Sainte-Ba […] Lire la suite

VERHAEREN ÉMILE (1855-1916)

  • Écrit par 
  • Gérard PRÉVOT
  •  • 1 212 mots

La Belgique ne tarda pas à reconnaître en Verhaeren son plus grand poète lyrique, suivie de l'Europe, par le canal du Mercure de France. On a dit de lui qu'il était un « grand Barbare doux », et le mot est aussi joli que juste. On l'a appelé aussi « le Victor Hugo du Nord », et c'est déjà beaucoup moins acceptable. Le rattacher à un autre poète ou même à une école (il a traversé le symbolisme co […] Lire la suite

L'ESPACE DU DEDANS, Henri Michaux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 979 mots

Lorsque paraît en 1944 L'Espace du dedans , d'Henri Michaux (1899-1984), le poète et le peintre, d'origine belge, ne sont encore connus que d'un petit nombre. Michaux a publié cependant sept livres chez Gallimard, et un nombre plus important de plaquettes et de petits recueils chez d'autres. Quelques appuis l'encouragent à mettre au point, seul comme à son habitude, une première anthologie de son […] Lire la suite

LE VOYAGEUR DE LA TOUSSAINT, Georges Simenon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 941 mots
  •  • 1 média

Écrit et publié chez Gallimard en 1941, Le Voyageur de la Toussaint prend place dans une série d'œuvres majeures de Georges Simenon , popularisées pour la plupart par le cinéma : Les Inconnus dans la maison (1940), La Veuve Couderc (1942), La Vérité sur Bébé Donge (1942) ou encore Cécile est morte (1942). Cette période fertile s'explique par l'existence relativement sereine que mène l'auteur  […] Lire la suite

WEYERGANS FRANÇOIS (1941-2019)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 960 mots
  •  • 1 média

François Weyergans est né le 2 août 1941 à Etterbeek en Belgique, d’une mère française et d’un père belge, l’écrivain catholique Franz Weyergans. Après des études à l’institut Saint Boniface-Parnasse, il rejoint à Paris l'équipe des Cahiers du cinéma , dans sa vingtième année. En 1962, il réalise un documentaire consacré au chorégraphe Maurice Béjart, puis un court-métrage sur le peintre flamand […] Lire la suite


Affichage 

Georges Simenon

Georges Simenon

photographie

Georges Simenon (1903 -1989), écrivain belge, est célèbre auprès du grand public pour sa série des Maigret, dont il a rédigé plus de 100 titres  

Crédits : Keystone Features/ Getty Images

Afficher

Henry Bauchau

Henry Bauchau

photographie

L'œuvre d'Henry Bauchau est bâtie sur un dialogue constant avec le mythe, sa puissance et ses silences Œdipe et Antigone constituent deux figures majeures de ce travail de réinterprétation 

Crédits : Frederic Souloy/ Gamma-Rapho via Getty Images

Afficher

Henry Bauchau, le mythe et l'Histoire

Henry Bauchau, le mythe et l'Histoire

photographie

Pour Henry Bauchau, l'approfondissement du mythe passe par la réécriture de l'Histoire Ici, l'écrivain lors de la remise du prix d'honneur pour son roman Le Régiment noir (1972) 

Crédits : AFP

Afficher

Une lecture, T. van Rysselberghe

Une lecture, T. van Rysselberghe

photographie

Le tableau réunit autour d'Émile Verhaeren, saisi dans l'acte de la lecture, différents protagonistes qui incarnent la vie littéraire et artistique de l'époque Parmi eux, André Gide, Maurice Maeterlinck, Félix Fénéon, Henri Ghéon Le tableau cherche à fixer un moment de sociabilité... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Afficher

Georges Simenon

Georges Simenon
Crédits : Keystone Features/ Getty Images

photographie

Henry Bauchau

Henry Bauchau
Crédits : Frederic Souloy/ Gamma-Rapho via Getty Images

photographie

Henry Bauchau, le mythe et l'Histoire

Henry Bauchau, le mythe et l'Histoire
Crédits : AFP

photographie

Une lecture, T. van Rysselberghe

Une lecture, T. van Rysselberghe
Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

photographie