ARMÉNIENNE LITTÉRATURE

ABOVIAN KHATCHADOUR (1809-1848)

  • Écrit par 
  • Kegham FENERDJIAN
  •  • 1 190 mots

Né en 1809 à Kanaker, près d'Erevan (Arménie), dans une famille paysanne, Khatchadour Abovian a disparu en 1848, dans des circonstances jamais élucidées. Un seul livre, Les Plaies de l'Arménie , a fait de lui une figure dominante de la littérature arménienne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khatchadour-abovian/#i_23182

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 738 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Littérature ancienne »  : […] Terre de massacres et d'invasions, l'Arménie a toujours cherché par la voie de sa littérature à fortifier son unité menacée et à affirmer le sentiment de l'originalité de son peuple. D'origine antique et préchrétienne, la culture a été favorisée par une histoire millénaire. Les traductions de la Bible, en des manuscrits qu'embellit un art original de la miniature, restent les fondations vénérables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/#i_23182

SOVIÉTIQUES LITTÉRATURES DES NATIONALITÉS

  • Écrit par 
  • Jean CATHALA
  •  • 872 mots

On appelait littératures « nationales » ou littératures « républicaines » — formules également impropres bien qu'elles aient été consacrées —, les littératures soviétiques de langue non russe. La préservation, l'encouragement, parfois l'« invention » (au sens étymologique) de ces littératures ont joué un rôle capital dans la politique de rassemblement des nationalités. Sauf les littératures baltiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-des-nationalites-sovietiques/#i_23182