ANGLAISE LITTÉRATURE, époque victorienne

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, Lewis Carroll - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sophie MARRET
  •  • 1 212 mots
  •  • 1 média

« Quand je lisais des contes de fées, je m'imaginais que des aventures de ce genre n'arrivaient jamais, et, maintenant, voici que je suis en train d'en vivre une ! On devrait écrire un livre sur moi, on le devrait ! », s'exclame l'héroïne des Aventures d'Alice au pays des merveilles , poussant le lecteur à suspendre toute « incroyance » – pour paraphraser le romantique anglais Coleridge – à l'égar […] Lire la suite

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Vers l'imagination et la fantaisie »  : […] Une révolution allait se préparer grâce à la publication en traduction des Contes populaires des frères Grimm (1823), puis des Contes d'Andersen (1846), et à la parution entre 1841 et 1849 d'un « Recueil familial » ( Home Treasury ) de livres, d'illustrations, de jouets, « destinés à nourrir le sentiment, l'imagination, la fantaisie et le goût des enfants » et où, sous le pseudonyme de Felix Summ […] Lire la suite

ARNOLD MATTHEW (1822-1888)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 1 606 mots

En Angleterre, Arnold est le représentant de la lucidité moderne, non seulement par la volonté de voir clair en lui-même, mais parce qu'il analyse la conscience nationale. Le critique est doublé d'un poète philosophe en qui s'exprime la sensibilité raffinée d'un lettré, mais rarement l'effusion véritable. Par une étrange ironie des choses, c'est peut-être le romantisme que son œuvre portait en ell […] Lire la suite

BARRIE JAMES (1860-1937)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 794 mots

Auteur de pièces de théâtre et de romans, James Barrie, né le 9 mai 1860 en Écosse à Kirriemuir, est surtout connu pour avoir créé le personnage de Peter Pan, le garçon qui ne voulait pas grandir. Fils d'un tisserand, il ne s'était jamais remis de la mort d'un de ses frères, survenue alors qu'il avait six ans, et de l'effet catastrophique que cette mort eut sur sa mère, laquelle devait exercer sur […] Lire la suite

BRONTË LES

  • Écrit par 
  • Raymond BELLOUR
  •  • 2 589 mots
  •  • 1 média

L'œuvre des sœurs Brontë offre le fascinant exemple d'un texte littéraire voué à la méconnaissance par la puissance même de la mythologie qui a fait sa célébrité. Il est peu de sujets que la critique anglo-saxonne ait abordés depuis un siècle avec un tel luxe d'érudition, d'amour et de curiosité ; il n'en est pas dont elle ait obscurci pareillement le sens. On en jugera d'après le seul fait qu'il […] Lire la suite

BROWNING ROBERT (1812-1889)

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 1 234 mots

« Public britannique, toi qui ne m'aimes point » : le vers-refrain de L'Anneau et le Livre s'est trouvé tardivement démenti par le prodigieux succès que Browning a connu à la fin de sa vie. Mais la postérité est retombée dans l'incompréhension et la malveillance. Théodore de Wyzewa ne voyait, dans le cortège funèbre du grand écrivain, qu'« une foule de professeurs, quelques métaphysiciens et tout […] Lire la suite

BUTLER SAMUEL (1835-1902)

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste FORT
  •  • 335 mots

Fils d'un pasteur anglican, Samuel Butler grandit dans un milieu familial bourgeois et moralisant, « victorien » en un mot. Si ses études, au sortir de Cambridge devaient normalement le conduire à une carrière ecclésiastique, sa foi ne résista pas à l'épreuve de l'expérience. Il émigra alors en Nouvelle-Zélande où il vécut pendant quatre ans en élevant des moutons. Il rentra en Angleterre presque […] Lire la suite

CARLYLE THOMAS (1795-1881)

  • Écrit par 
  • Michel FUCHS
  •  • 1 717 mots

Que Carlyle ait été tenu pour le prototype du « sage » à l'époque victorienne peut paraître paradoxal : nul n'a dénoncé avec plus de persévérance et de violence l'imposture universelle de son siècle. Pourtant, la vénération qui entoure, à la fin de sa vie, cet homme si peu conservateur qu'il rejette tout ce qui existe s'explique aisément : les uns acceptent volontiers qu'on dénonce les maux dont […] Lire la suite

CARROLL LEWIS (1832-1898)

  • Écrit par 
  • Jean GATTÉGNO
  •  • 2 947 mots
  •  • 1 média

L'œuvre de Lewis Carroll fait problème : écrite d'abord pour des enfants, c'est chez les adultes qu'elle connaît à l'heure actuelle le plus grand succès ; insérée dans le courant qui, à l' époque victorienne, a transformé la littérature enfantine, c'est au milieu du xx e siècle qu'on a pris la mesure de son caractère d'avant-garde dans divers domaines des sciences humaines ; écrite par un clergy […] Lire la suite

CHAMBERLAIN HOUSTON STEWART (1855-1927)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 351 mots

Écrivain anglais connu essentiellement comme l'un des pères européens du racisme. Né dans une famille d'officiers supérieurs, influencé par un professeur allemand de Cheltenham, Otto Kuntze, et par ses études de sciences naturelles à Genève, il passe les années 1885-1889 en Allemagne et s'enthousiasme pour Richard Wagner, auquel il consacrera plusieurs monographies ( Notes sur Lohengrin , 1892). I […] Lire la suite

CLARE JOHN (1793-1864)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 418 mots

Ce sont ses origines paysannes qui déterminent très tôt la vocation de celui qu'on surnommera « le poète paysan du Northamptonshire ». Fils de paysans misérables et presque analphabètes, John Clare passe son enfance dans les champs et les bois, à garder les oies et les moutons, ne suivant l'école que pendant les mois d'hiver. Dès l'âge de douze ans il doit gagner sa vie. Il fait toutes sortes de m […] Lire la suite

CLOUGH ARTHUR HUGH (1819-1861)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 330 mots

Poète anglais. Après quelques années en Caroline où son père avait émigré, Arthur Clough revint en Angleterre pour y fréquenter la célèbre public school de Rugby où, parfait « gentleman chrétien », il fut l'élève favori du grand éducateur Matthew Arnold. La bourse qu'il obtint (1836) pour le Balliol College lui promettait une brillante carrière, mais Oxford était alors en proie à des conflits rel […] Lire la suite

COLLINS WILLIAM WILKIE (1824-1889)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 354 mots

Fils d'un peintre paysagiste de renom, William Wilkie Collins reçut une éducation privée, passa dix-huit mois en Italie avec sa famille et, contre son gré, fit des études de droit dont profita la documentation de ses romans et essais dramatiques. Memoirs est la vie de son père ; Antonia ou la Chute de Rome ( Antonia or the Fall of Rome , 1850), un roman historique à la manière de Bulwer Lytton. […] Lire la suite

CYCLE ARTHURIEN DANS LA FANTASY

  • Écrit par 
  • Anne BESSON
  •  • 2 481 mots

Dans le chapitre « Renaissance victorienne »  : […] L'histoire des réécritures arthuriennes se confond pour une part avec celle de la fantasy, l'autre part se rattachant, quant à elle, au roman historique. Le goût pour le Moyen Âge a ainsi joué un rôle décisif dès l'invention de la fantasy comme genre littéraire durant l'ère victorienne. Et comme il s'agit d'un passé médiéval anglais, la figure du roi Arthur y est privilégiée. Celui-ci fit l'objet […] Lire la suite

DICKENS CHARLES (1812-1870)

  • Écrit par 
  • Sylvère MONOD
  •  • 3 462 mots
  •  • 2 médias

Charles Dickens est, avec Shakespeare et Emily Brontë, l'un des très rares écrivains anglais qui jouissent d'une véritable popularité en France. Dans son pays natal, après avoit été adulé de son vivant, il connut l'inévitable éclipse qui suit toute réputation et souffrit du discrédit général dans lequel tomba la littérature de l'époque victorienne. Depuis la Seconde Guerre mondiale, Dickens susci […] Lire la suite

DISRAELI BENJAMIN (1804-1881) comte de Beaconsfield

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 702 mots
  •  • 2 médias

Homme d'État britannique. Fils d'un père juif converti à l'anglicanisme, Benjamin Disraeli se fait d'abord connaître par ses talents d'écrivain. Après plusieurs œuvres mineures, dont Vivian Grey en 1827, il publie en 1844, 1845 et 1847 ses trois grands romans : Coningsby  ; Sybil, or The Two Nations et Tancred, or The New Crusade . Le premier pose le problème de la société de son temps ; il déno […] Lire la suite

ELIOT GEORGE (1819-1880)

  • Écrit par 
  • Dominique JEAN
  •  • 1 806 mots

Femme de lettres, essayiste, critique et traductrice, Mary Ann Evans avait près de quarante ans quand parut son premier roman signé George Eliot. À un genre particulièrement florissant à l'époque victorienne, la maturité et l'intelligence de G. Eliot apportèrent un souci de la forme, une vigueur de la pensée et une qualité de réflexion morale qui séduisirent aussitôt la critique et le public. La f […] Lire la suite

L'ÉTRANGE CAS DU DOCTEUR JEKYLL ET DE M. HYDE, Robert Louis Stevenson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc PORÉE
  •  • 902 mots
  •  • 1 média

Souvent considéré comme le chef-d'œuvre de Robert Louis Stevenson (1850-1894) , L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886) naît à la faveur d'un cauchemar inspiré par les « Brownies », ces mauvais génies de l'écrivain, alors qu'il séjourne, pour raisons de santé, dans le Midi de la France. Immédiatement salué par ses contemporains, le récit met dans la balance une tentation et une angoi […] Lire la suite

FANTASY

  • Écrit par 
  • Anne BESSON
  •  • 2 824 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Enfants et adultes »  : […] Dès ses origines, dans l' Angleterre victorienne de la seconde moitié du xix e  siècle, la fantasy se développe parallèlement en direction d'un double public, enfants et adultes. Le genre poursuit ainsi la tradition d'un rapport privilégié entre la littérature du merveilleux et le jeune public, en lui ouvrant l'accès à d'autres mondes, où la magie multiplie les possibles : « Wonderland » de Lewis […] Lire la suite

LA FOIRE AUX VANITÉS, William Thackeray - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 776 mots
  •  • 1 média

La Foire aux vanités ( Vanity Fair, a Novel without a Hero ) , chef-d'œuvre de l'écrivain anglais William Makepeace Thackeray (1811-1863), paraît tout d'abord en fascicules, de janvier 1847 à juillet 1848, puis en deux volumes, cette même année. L'histoire est celle de deux amies d'enfance, Rebecca Sharp, dite Becky, et Amélia Sedley. […] Lire la suite

FORD MADOX FORD (1873-1939)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 537 mots

Romancier anglais, né le 17 décembre 1873 à Merton, dans le Surrey, mort le 26 juin 1939 à Deauville. Ford Hermann Hueffer, dit Ford Madox Ford ou encore Ford Madox Hueffer, est le fils du critique musical allemand Francis Hueffer (1843-1889) et le petit-fils du peintre préraphaélite Ford Madox Brown (1821-1893). Élevé dans un milieu culturel tourné vers les arts, Ford écrit sa première nouvelle, […] Lire la suite

GASKELL ELIZABETH (1810-1865)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 231 mots

Après avoir passé son enfance dans un village du Cheshire, Elizabeth Stevenson épouse un ministre du culte unitarien et s'installe à Manchester. Son premier roman, Mary Barton , dit la misère de la grande ville vers le milieu du siècle. Sa publication en 1848, année de révolution, lui vaut un succès immédiat et les éloges de Dickens et de Carlyle. Dickens l'invite à collaborer à son magazine, Hou […] Lire la suite

GISSING GEORGE ROBERT (1857-1903)

  • Écrit par 
  • Pierre COUSTILLAS
  •  • 661 mots

Romancier anglais, que la critique américaine et française surtout est en train de tirer du demi-oubli où s'enlisait une œuvre peu attrayante au premier regard, mais très importante comme document humain et social et digne d'une étude attentive par la sincérité et l'acuité des analyses psychologiques. Le réalisme qui constitue la trame des intrigues nous apparaît d'autant plus authentique que Giss […] Lire la suite

GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Gilles MENEGALDO
  •  • 6 387 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une plongée dans l’inconscient : le gothique victorien et fin de siècle »  : […] L'Angleterre victorienne n'a pas renié, malgré l'orientation réaliste de sa littérature, la tradition gothique. Il y a dans Wuthering Heights (1847) d’Emily Brontë des doigts glacés qui cognent aux vitres, une lande sinistre et un héros noir byronien (Heathcliff) ; dans Jane Eyre (1847), de sa sœur Charlotte, un aristocrate ombrageux et une démente enfermée dans le grenier d’un château ; et, da […] Lire la suite

LES GRANDES ESPÉRANCES, Charles Dickens - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 929 mots
  •  • 1 média

Les Grandes Espérances ( Great Expectations ) sont l'œuvre de la maturité d'un écrivain déjà extrêmement célèbre, Charles Dickens (1812-1870), véritable héraut de l'Angleterre victorienne. Le roman paraît d'abord par épisodes dans le journal All the Year Round , en 1860 et 1861, avant d'être publié en volume dès 1861. […] Lire la suite

HARDY THOMAS (1840-1928)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques LECERCLE
  •  • 1 468 mots

« L'athée du village contemplant avec morosité l'idiot du village » : cette description de Thomas Hardy par Gilbert Keith Chesterton est injuste, mais elle attire l'attention sur trois aspects essentiels de l'œuvre. Hardy nous a en effet donné des romans populaires, profondément ancrés dans les paysages et la société paysanne du sud-ouest de l'Angleterre, mais aussi des romans cosmiques, où les av […] Lire la suite

LES HAUTS DE HURLEVENT, Emily Brontë - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claire BAZIN
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Emily Brontë, née en 1818, est la fille du révérend Patrick Brontë. Comme ses sœurs, elle manifeste très tôt un goût prononcé pour l'écriture , s'associant avec la plus jeune, Anne, pour créer le royaume imaginaire de Gondal. Plus qu'aucune autre de ses sœurs, Emily est passionnément attachée à la demeure familiale de Haworth et à la lande qui l'entoure : c'est là que, comme les héros de son uniqu […] Lire la suite

HOMMES ET FEMMES, Robert Browning - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yann THOLONIAT
  •  • 915 mots

Recueil majeur de la poésie anglaise du xix e  siècle, Hommes et femmes marque l'apogée de la carrière de Robert Browning. Ce recueil paraît en 1855, alors qu'il vit depuis neuf ans en Italie, à Florence, avec sa femme la poétesse Elizabeth Barrett. Après les Poèmes dramatiques (1842) et les Poèmes et romances dramatiques (1845), où Robert Browning commence à explorer les nombreuses possibilité […] Lire la suite

HOPKINS GERARD MANLEY (1844-1889)

  • Écrit par 
  • Jean-Georges RITZ
  •  • 1 122 mots

C'est un étrange destin qu'a connu Gerard Hopkins. Nulle vie en apparence plus banale, plus mêlée au commun. L'homme ne fut apprécié que de rares amis et son œuvre poétique resta pratiquement ignorée de son vivant. Elle le demeura près de trente ans encore après sa mort, jusqu'à ce que son ami, le poète-lauréat Robert Bridges, dépositaire de ses poèmes, se décidât à les publier à la fin de la Pre […] Lire la suite

L'ÎLE AU TRÉSOR, Robert Louis Stevenson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc PORÉE
  •  • 891 mots
  •  • 1 média

L'Île au trésor (1883) n'est certes pas le premier livre de Robert Louis Stevenson (1850-1894). Il avait déjà signé de nombreux articles, essais, récits de voyages, ainsi que des poèmes et des nouvelles. L'Île au trésor est en revanche son premier roman, et constitue à ce titre un tournant dans sa carrière d'écrivain. Pour la première fois, Stevenson mène une histoire jusqu'à son terme, sans re […] Lire la suite

JANE EYRE, Charlotte Brontë - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claire BAZIN
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

Charlotte Brontë (1816-1855) est la troisième fille de Patrick Brontë, pasteur de Haworth, et de Maria Branwell, qui disparaît très tôt, laissant les six enfants à la charge de leur père et de Miss Branwell, leur tante aux stricts principes méthodistes. Très jeune, Charlotte Brontë s'adonne à l'écriture et, de concert avec son frère Patrick, invente le royaume d'Angria où se trouvent en germe les […] Lire la suite

KIPLING RUDYARD (1865-1936)

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT
  •  • 1 127 mots
  •  • 1 média

Rudyard Kipling est de nature un écrivain jeune, et cela pour plusieurs raisons. Par tempérament il a toujours eu le sérieux, l'intransigeance morale, l'insatiable curiosité de l'adolescence et surtout son goût du jeu. Il est arrivé au-delà des frontières de l'Angleterre à une notoriété voisine de la gloire à un âge où la plupart des écrivains débutants cherchent encore à se faire entendre. Enfin […] Lire la suite

LEAR EDWARD (1812-1888)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 348 mots
  •  • 1 média

Dessinateur et peintre, Edward Lear, spécialiste d'ornithologie, auteur de livres de voyages, demeure essentiellement célèbre pour sa poésie de nonsense  : poèmes comiques écrits pour les enfants d'une famille amie (comme le furent les Alice de Lewis Carroll), mais où les adultes d'un monde postfreudien découvrent des abîmes de révélation de soi et une contestation radicale de notre monde par un […] Lire la suite

LE LIVRE DE LA JUNGLE, Rudyard Kipling - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 725 mots
  •  • 1 média

Rudyard Kipling (1865-1936) publie en 1894 Le Livre de la jungle ( The Jungle Book ), et l'année suivante, en 1895, Le Second Livre de la jungle ( The Second Jungle Book ), considérés comme le chef-d'œuvre de l'auteur qui exalte la supériorité de l'homme sur la nature. […] Lire la suite

MACAULAY THOMAS BABINGTON baron (1800-1859)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 318 mots

Historien et homme d'État britannique. Fils d'un négociant, lui-même homme de loi de formation, Macaulay a connu une brillante carrière politique dans les rangs des whigs. Membre du Conseil des Indes de 1834 à 1838, plusieurs fois ministre, en particulier de la Guerre de 1839 à 1841, il demeura activement mêlé à la vie parlementaire jusqu'en 1855 et sera élevé à la pairie en 1857. Il a été le défe […] Lire la suite

LA MACHINE À EXPLORER LE TEMPS, Herbert-George Wells - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 809 mots

La Machine à explorer le temps ( The Time Machine ) paraît en 1895. Ce roman de l'Anglais Herbert George Wells (1866-1946) relate le voyage de l'inventeur d'une machine qui lui permet de se déplacer à son gré dans le temps. […] Lire la suite

MEREDITH GEORGE (1828-1909)

  • Écrit par 
  • Diane de MARGERIE
  •  • 1 160 mots

Encouragé dans sa vocation littéraire par Dickens, influencé par Thomas Love Peacock, plus tard l'ami de Rossetti et de Swinburne, Meredith apparaît étonnamment en avance sur son temps. Il s'attaque à l'idéal même qu'avait alors la nation britannique : celui du « gentleman », dont il démasque l'envers et l'hypocrisie. Son analyse psychologique extrêmement fouillée laisse pourtant subsister au sein […] Lire la suite

MIDDLEMARCH, George Eliot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claire BAZIN
  •  • 970 mots

George Eliot, pseudonyme de Mary Ann Evans (1819-1880), passe son enfance dans une ferme du Warwickshire où son père travaille comme régisseur. Elle reçoit une éducation religieuse et conformiste. Fervente lectrice de Bunyan, Defoe et Scott, elle apprend aussi l'allemand et l'italien. Elle quitte l'école à dix-sept ans pour se consacrer à ses devoirs familiaux, accrus à la mort de sa mère. La fami […] Lire la suite

MORRIS WILLIAM (1834-1896)

  • Écrit par 
  • Philip Prichard HENDERSON
  •  • 1 986 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De l'art pour tous à l'engagement politique »  : […] William Morris obtient la renommée et le succès en tant que poète avec le récit romantique The Life and Death of Jason (1867), bientôt suivi par The Earthly Paradise (1868-1870 ; Paradis terrestre ). Dans cette suite de poèmes narratifs d'inspiration classique et médiévale, Morris révèle son malheur personnel, notamment dans les poèmes d'introduction aux mois. Il recourt à un ton plus sévère dan […] Lire la suite

NEWMAN JOHN HENRY (1801-1890)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 747 mots

Les plus grands théologiens du catholicisme sont parfois des hommes qui ont été formés hors de son sein. C'est le cas de saint Augustin, c'est celui aussi de Newman. Sa pensée est l'héritière en droite ligne de celles des grands anglicans, Hooker, Butler, Coleridge, qu'il a acclimatées dans le catholicisme. Ceux-ci ont eu le sens de l'histoire et s'étaient interrogés sur l' historicité du christia […] Lire la suite

PATER WALTER (1839-1894)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 671 mots

Critique et essayiste anglais. Sa famille, d'origine hollandaise, donnait aux garçons une éducation catholique, et une éducation protestante aux filles. Walter Pater resta partagé entre des tendances diverses : un attachement sentimental pour le mouvement d'Oxford, pour le rituel et pour la liturgie ; une curiosité intellectuelle s'ouvrant sur l'hégélianisme et le relativisme ; une quête quasi mys […] Lire la suite

PATMORE COVENTRY (1823-1896)

  • Écrit par 
  • Pierre DANCHIN
  •  • 404 mots

Fils d'un écrivain de quelque célébrité, Patmore bénéficie d'une éducation aristocratique ; devenu l'ami de Tennyson et de Ruskin, il collabore, dès 1850, à l'organe des préraphaélistes, The Germ . Soudainement ruiné par les spéculations de son père, il devient bibliothécaire au British Museum, puis atteint une grande célébrité par la publication d'une série de recueils poétiques sous le titre gén […] Lire la suite

POÈMES, Gerard Manley Hopkins - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 991 mots

Bien que son œuvre au demeurant fort mince n'ait été connue que trente ans après sa mort, Hopkins est une figure majeure de la poésie anglaise du xix e  siècle. Né en 1844 dans une famille anglicane et bourgeoise, le futur poète poursuit de brillantes études à Oxford. Animé par une foi ardente, il abjure le protestantisme, le 21 octobre 1866. Au printemps de 1868, Hopkins décide d'entrer dans la C […] Lire la suite

READE CHARLES (1814-1884)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 249 mots

Romancier et dramaturge, Charles Reade fait à Oxford des études, qui lui valent le titre de fellow et des études de droit qui seront profitables à sa carrière, à sa passion de réformateur et de propagandiste. Avec lui s'amorce une évolution, timide encore mais consciente, du roman vers le réalisme tel qu'il est pratiqué sur le Continent. C'est ainsi que Drink (1879) est une adaptation de L'Asso […] Lire la suite

REID THOMAS MAYNE, dit CAPITAINE MAYNE REID (1818-1883)

  • Écrit par 
  • Marc BLOCH
  •  • 558 mots

Auteur de nombreux romans d'aventures, Thomas Mayne Reid est un écrivain extrêmement prolixe, dans la lignée de Fenimore Cooper plutôt que dans celle, plus engagée, de Jack London. Des générations d'enfants et de jeunes ont été enthousiasmés par ses récits. Aucun de ces lecteurs n'aurait pu rêver pour leur auteur une vie plus aventureuse que celle qu'il mena réellement. Il naquit dans le Herefords […] Lire la suite

ROSSETTI CHRISTINA (1830-1894)

  • Écrit par 
  • John BRYSON, 
  • Universalis
  •  • 742 mots

Christina Rossetti fut l'une des plus importantes poétesses de l'époque victorienne, tant par l'étendue que par la qualité de son œuvre. Elle excella particulièrement dans les ouvrages de fantaisie, les poèmes pour enfants et la poésie d'inspiration religieuse. Plus jeune enfant de Gabriele Rossetti et sœur du poète et peintre Dante Gabriel Rossetti, Christina Georgina Rossetti naît le 5 décembre […] Lire la suite

RUSKIN JOHN (1819-1900)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL, 
  • Claude JACQUET
  •  • 2 533 mots
  •  • 1 média

Écrivain, critique d'art et réformateur social, Ruskin eut une influence considérable sur le goût de l'Angleterre victorienne et s'opposa aux doctrines économiques de l'école de Manchester. Dans ses ouvrages sur l'économie, la violence et l'amertume sont souvent comparables à celles de Swift. Ses réflexions sur l'art furent accueillies avec enthousiasme et respect ; sa critique sociale souleva, e […] Lire la suite

RUTHERFORD WILLIAM HALE WHITE dit MARK (1831-1913)

  • Écrit par 
  • Ann Daphné GRIEVE
  •  • 324 mots

Comme Conan Doyle avec Sherlock Holmes, William Hale White est l'un de ces auteurs que le public a confondu avec son personnage. En 1881, White publiait The Autobiography of Mark Rutherford, suivi de Mark Rutherford's Deliverance , 1885, et de The Revolution in Tanner's Lane , 1887, où figurait encore le personnage de Mark Rutherford. C'est sous ce nom que William H. White est resté finalement con […] Lire la suite

STEVENSON ROBERT LOUIS (1850-1894)

  • Écrit par 
  • Jean-Georges RITZ
  •  • 1 464 mots
  •  • 1 média

Celui que les Polynésiens surnommèrent « Tusitala » (« le conteur d'histoires ») méritait et mérite toujours cet hommage populaire, même si l'écrivain écossais , essayiste, poète et romancier est peu connu de nos jours et laisse à L'Île au trésor et à D r Jekyll et M. Hyde le soin de perpétuer sa gloire et son nom. On oublie ses autres écrits, pourtant importants et divers. On oublie l'homme aus […] Lire la suite

SWINBURNE ALGERNON CHARLES (1837-1909)

  • Écrit par 
  • Jean-Georges RITZ
  •  • 1 290 mots

On a souvent et à juste titre comparé Swinburne à Shelley. Ces deux grands poètes lyriques anglais, dont les œuvres, comme deux portes monumentales, se dressent à l'entrée et à la sortie du xix e  siècle, ont de nombreux points communs : même origine aristocratique, même constitution fragile, même passage à Eton, difficile et mortifiant, puis à Oxford où l'un et l'autre se jettent dans l'athéisme […] Lire la suite

SYMONDS JOHN ADDINGTON (1840-1893)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 262 mots

Fils d'un médecin de Bristol, après des études solides à Harrow et à Oxford (où il subit l'influence du grand maître classique, B. Jowett), lauréat du Newdigate Poetry Prize et titulaire d'une bourse à Magdalen, le poète et critique anglais John Addington Symonds fut obligé de soigner sa tuberculose par des cures en Suisse, en Italie et en Grèce. C'est l'origine de ses premiers articles, réunis so […] Lire la suite

TENNYSON ALFRED (1809-1892)

  • Écrit par 
  • Jean-Georges RITZ
  •  • 1 472 mots

Alfred Tennyson est sans conteste la figure majeure de la poésie victorienne. Browning, plus complexe, plus difficile, reste son brillant second. De 1850 à 1892, lord Tennyson fut le porte-parole officiel de la nation britannique ; la reine Victoria et tous les personnages importants : savants, philosophes, romanciers, hommes politiques et poètes, voulurent s'honorer de son amitié. On l'admira ; o […] Lire la suite

TESS D'URBERVILLE, Thomas Hardy - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 835 mots

Tess d'Urberville ( Tess of the d'Urberville ) paraît d'abord en feuilleton dans le Graphic , puis en un volume en 1891. Ce roman de l'écrivain anglais Thomas Hardy (1840-1928) relate le destin impitoyable d'une jeune fille abusée, conduite au crime par le désespoir, puis condamnée à être exécutée. […] Lire la suite

THACKERAY WILLIAM MAKEPEACE (1811-1863)

  • Écrit par 
  • Raymond LAS VERGNAS
  •  • 1 149 mots
  •  • 2 médias

Après avoir connu des débuts littéraires difficiles, Thackeray a réussi à conquérir de son vivant, entre 1848 et 1863, la plus flatteuse des célébrités et à partager après sa mort la gloire de Dickens et de George Eliot. Il avait brillé dans plus d'un genre, s'affirmant à la fois dans la critique des lettres et des arts, l'histoire, la satire sociale, la poésie burlesque, la caricature et bien ent […] Lire la suite

THOMPSON FRANCIS (1859-1907)

  • Écrit par 
  • Pierre DANCHIN
  •  • 557 mots

Fils d'un médecin de Preston (Lancashire) converti, comme sa femme, au catholicisme, Thompson, destiné d'abord au sacerdoce, est envoyé, à dix ans, au séminaire d'Ushaw, près de Durham. Après de bonnes études classiques, il en sort sept ans plus tard : le supérieur n'imagine pas un futur prêtre en cet enfant rêveur. Des études médicales à Manchester, entreprises à contrecœur, mènent le jeune homme […] Lire la suite

THOMSON JAMES (1834-1882)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 234 mots

Poète et essayiste écossais, tôt privé de sa mère et forcément négligé par un père paralysé, James Thomson fut pensionnaire d'une école réservée aux enfants pauvres et aux fils de marins ; puis il devint lui-même instructeur au Royal Military Asylum, mais en fut exclu pour une peccadille. Il exerça les mêmes fonctions à Dublin, à Aldershot, à Jersey et à Portsmouth. C'est alors qu'il subit l'influ […] Lire la suite

TROLLOPE ANTHONY (1815-1882)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 830 mots

Romancier anglais né le 24 avril 1815 à Londres. Longtemps après sa mort, ses succès d'écrivain ont fait écran à la véritable nature de ses mérites littéraires. Plusieurs de ses livres se déroulent dans le comté imaginaire de Barsetshire et demeurent ses œuvres les plus populaires, mais il écrivit également d'excellentes fictions sur la vie politique, ainsi que des textes qui témoignent d'un talen […] Lire la suite

VICTORIENNE ÉPOQUE

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT, 
  • Roland MARX
  •  • 10 869 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Pensée »  : […] La littérature victorienne, conditionnée par le climat de l'époque, reçoit son empreinte profonde des forces intellectuelles nouvelles. La prose domine, propice à l'exposé des problèmes religieux et des controverses que pose la pensée scientifique face à l'idéalisme. Mill (1806-1873) représente, en l'assouplissant, l'utilitarisme ; Darwin (1809-1882) l'évolutionnisme dont l'influence est la plus f […] Lire la suite

WELLS HERBERT GEORGE (1866-1946)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERNIER
  •  • 1 505 mots

Dans le chapitre « L'évolution de Wells »  : […] Né à Bromley (Kent), issu d'un milieu très modeste, Herbert George Wells connut rapidement la célébrité grâce à ses romans et à ses nouvelles de science-fiction. Influencé par T. H. Huxley, disciple de Darwin, il transposa au niveau de l'imaginaire les perspectives nouvelles ouvertes par la théorie de l'évolution naturelle. L'ampleur de ses visions et ses qualités d'imagination lui assurèrent un s […] Lire la suite

WILDE OSCAR (1854-1900)

  • Écrit par 
  • Diane de MARGERIE
  •  • 1 774 mots
  •  • 2 médias

La célébrité d'Oscar Wilde tient à son destin. Prodigieusement doué, d'un esprit étincelant qui subjugua la société londonienne, fin lettré, nourri de Swinburne, de Ruskin, de Walter Pater, il a surtout été considéré comme un esthète décadent et révolté : son procès pour mœurs acheva de faire de lui une figure publique entourée d'éclat, de honte et de scandale . Lui-même savait combien la vie emp […] Lire la suite

OSCAR WILDE, L'IMPERTINENT ABSOLU (exposition)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Oscar Wilde aurait affirmé à André Gide : « J’ai mis tout mon génie dans ma vie ; je n’ai mis que mon talent dans mon œuvre. » Fidèle à cette déclaration, l’exposition du Petit Palais (28 septembre 2016-15 janvier 2017) présente Oscar Wilde en « impertinent absolu » et mêle étroitement la vie et l’œuvre, leurs échanges, leur éclat et leur influence mutuelle. À travers tableaux, photographies, let […] Lire la suite

LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY, Oscar Wilde - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marie-Gabrielle SLAMA
  •  • 732 mots
  •  • 1 média

Le Portrait de Dorian Gray est l'unique roman du sulfureux écrivain d'origine irlandaise Oscar Wilde (1854-1900) , par ailleurs dramaturge et auteur de contes. En l'écrivant, Wilde relevait le défi de l'éditeur américain J. M. Stoddart, à la recherche de textes pour sa revue, le Lippincott's Monthly Magazine  : Le Portrait de Dorian Gray y parut en juillet 1890, avant d'être considérablement au […] Lire la suite


Affichage 

Charles Dickens

Charles Dickens

photographie

L'un des écrivains les plus populaires, le romancier anglais Charles Dickens (1812-1870) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Lewis Carroll

Lewis Carroll

photographie

Mathématicien, écrivain et photographe, le Britannique Charles Lutwidge Dodgson, plus connu sous le pseudonyme de Lewis Carroll, se photographie ici en compagnie de Mrs MacDonald, épouse de l'écrivain George MacDonald, et surtout parmi ses enfants, en 1862 

Crédits : Lewis Carroll/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Oscar Wilde, Toulouse-Lautrec

Oscar Wilde, Toulouse-Lautrec

photographie

Henri de TOULOUSE-LAUTREC, Oscar Wilde, huile sur carton The Collection M Conrad H Lester, Beverly Hills 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Page de titre de Vanity Fair (La Foire aux vanités) de William Makepeace Thackeray

Page de titre de Vanity Fair (La Foire aux vanités) de William Makepeace Thackeray

photographie

Page de titre de Vanity Fair (La Foire aux vanités) de William Makepeace Thackeray (1811-1863) Lithographie Collection particulière 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Robert Louis Stevenson

Robert Louis Stevenson

photographie

L'écrivain écossais Robert Louis Stevenson (1850-1894), essayiste, poète, romancier et grand voyageur 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Rudyard Kipling

Rudyard Kipling

photographie

L'écrivain britannique Rudyard Kipling (1865-1936), Prix Nobel de littérature en 1907 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Charles Dickens

Charles Dickens
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lewis Carroll

Lewis Carroll
Crédits : Lewis Carroll/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Oscar Wilde, Toulouse-Lautrec

Oscar Wilde, Toulouse-Lautrec
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Page de titre de Vanity Fair (La Foire aux vanités) de William Makepeace Thackeray

Page de titre de Vanity Fair (La Foire aux vanités) de William Makepeace Thackeray
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Robert Louis Stevenson

Robert Louis Stevenson
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Rudyard Kipling

Rudyard Kipling
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie