LISTÉRIOSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Épidémiologie

Contamination

La listériose humaine est une maladie essentiellement d'origine alimentaire. Du point de vue épidémiologique, elle peut se manifester sous forme de cas sporadiques ou sous forme d'épidémies d'importances inégales. Les épidémies de listériose, très médiatisées, sont dues à la contamination d'un produit alimentaire par une seule souche de Listeria monocytogenes. Cet aliment est souvent largement diffusé, au niveau régional, national, ou même international. De nombreuses épidémies se sont produites dans les pays industrialisés depuis l'épidémie de 1981 en Nouvelle-Écosse, au Canada, qui avait touché 41 personnes et avait permis de montrer, pour la première fois, que la transmission de la bactérie impliquait un aliment. Depuis lors, plus de 25 épidémies ont été décrites de par le monde, touchant, suivant les cas, de 5 ou 6 personnes à plus de 250 personnes, comme au Royaume-Uni en 1987 ou en France en 1992. Une grave épidémie a provoqué une vingtaine de décès à Montréal au Canada en 2008. Ces épidémies touchent souvent la même population cible que les cas sporadiques, c'est-à-dire surtout les femmes enceintes, les vieillards et les personnes déjà immunodéprimées.

Plus rarement, lorsqu'un aliment (viandes, fromage, etc.) très fortement contaminé par Listeria monocytogenes est distribué dans une collectivité (cantine, fête, etc.), il peut provoquer une épidémie de diarrhées à Listeria, qui devient alors une toxi-infection alimentaire collective (T.I.A.C.) au même titre qu'une salmonellose collective par exemple. Ce type d'épidémie pourrait devenir de plus en plus fréquent.

Les cas sporadiques surviennent, en France, partout et tout au long de l'année. Il existe cependant de petites différences régionales, et une légère augmentation du nombre de cas pendant la période estivale. L'origine alimentaire, bien que très fortement suspectée pour la plupart des cas, n'est pas toujours prouvée. L'incidence de la listériose est, dans les pays industrialisés, de quelques cas par million d'habitants. En France, elle est de 2 à 7 cas par million d'habitants.

Co [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : chef de laboratoire, directeur du C.N.R. des listeria, laboratoire des listeria, Institut Pasteur

Classification


Autres références

«  LISTÉRIOSE  » est également traité dans :

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les procaryotes »  : […] Les bactéries sont si petites (1 micromètre de longueur) qu'elles sont soumises de manière violente à l'agitation thermique du milieu (mouvement brownien). Elles sont pourtant capables de se diriger vers des sources de nourriture ou d'éviter des conditions d'environnement adverses, en se déplaçant à la vitesse considérable, pour leur taille, de 20 à 30 micromètres par seconde. Le plus souvent, ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_7320

ROUXIELLA CHAMBERIENSIS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 293 mots

En décembre 2013, trois nourrissons grands prématurés décédaient à l’hôpital de Chambéry. Un quatrième, également infecté, devait survivre. Très rapidement, les enquêteurs s’orientent vers une contamination des poches de nourriture parentérale utilisées pour alimenter ces nourrissons. La cellule d’intervention d’urgence de l’Institut Pasteur y retrouve une bactérie inconnue, présente en grande qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouxiella-chamberiensis/#i_7320

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul M.V. MARTIN, « LISTÉRIOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/listeriose/