LINGUISTIQUE AMÉRICAINE

BLOOMFIELD LEONARD (1887-1949)

  • Écrit par 
  • C.-H. VEKEN
  •  • 813 mots

Homme réservé, à la personnalité austère et entière, L. Bloomfield marqua de façon déterminante le développement de la linguistique aux États-Unis et dans le monde. Né à Chicago, il étudia la grammaire et la philologie germanique à Harvard et, après avoir passé un an en Allemagne, où il suivit les cours de Brugmann et de Leskien, les grands compara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-bloomfield/#i_86808

CHOMSKY NOAM (1928- )

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POLLOCK
  •  • 4 011 mots
  •  • 1 média

Noam Chomsky est le linguiste vivant le plus important et le plus connu. Son influence sur la linguistique contemporaine est déterminante. Né à Philadelphie en 1928, formé à la linguistique par Z. S. Harris – un des principaux théoriciens du distributionnalisme – au début des années 1950, il élabore dans sa thèse The Logical Structure of Linguist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noam-chomsky/#i_86808

DISTRIBUTIONNALISME

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 964 mots

On désigne sous le nom de distributionnalisme un courant linguistique d'inspiration structuraliste qui s'est développé aux États-Unis à partir des travaux de Leonard Bloomfield (1887-1949), rassemblés dans Language (1933), et qui a dominé la linguistique américaine jusqu'au début des années 1950. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distributionnalisme/#i_86808

ESSAIS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Roman Jakobson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 898 mots

Roman Jakobson (1896-1982) a contribué aux recherches en grammaire historique du russe et en linguistique structurale, en poétique et en pathologie du langage, en anthropologie et en théorie de la communication, en histoire de la linguistique et en philosophie. Plusieurs de ces disciplines sont abordées dans les Essais de linguistique générale . N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essais-de-linguistique-generale/#i_86808

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 6 285 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le langage de la pensée »  : […] Les États-Unis d'Amérique ont été aussi le théâtre d'un essor significatif des sciences sociales, de la réflexion politique, de l'ethnologie et de la linguistique. À côté des tendances qui se sont imposées en psychologie et en sociologie, dans un esprit essentiellement expérimental et fortement empreint des besoins et des travers de la société indu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-philosophie/#i_86808

GREENBERG JOSEPH HAROLD (1915-2001)

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 460 mots

Linguiste américain dont le nom est surtout attaché à deux directions de recherche : celle des universaux du langage et celle concernant la typologie, appliquée en particulier au problème des langues africaines. Selon la théorie des universaux du langage, il y aurait des caractéristiques communes (et indispensables) à toutes les langues, que ce soi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-harold-greenberg/#i_86808

HARRIS ZELLIG SABBETAI (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Morris SALKOFF
  •  • 1 063 mots

La recherche de Zellig Sabbetai Harris est intimement liée aux travaux de l'école américaine d'analyse distributionnelle qui a élaboré son programme pour la linguistique dans les années 1930 et 1940, sous l'impulsion de E. Sapir et L. Bloomfield. Ce dernier avait proposé d'abstraire de la phrase des unités définies formellement et qui serviraient à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zellig-sabbetai-harris/#i_86808

HOCKETT CHARLES FRANCIS (1916-2000)

  • Écrit par 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 185 mots

Linguiste américain, professeur de linguistique et d'anthropologie à l'université de Cornell depuis l'année 1946. Charles F. Hockett appartient, avec Harris, Bloch et Wells notamment, à l'école structuraliste américaine qui s'est efforcée de mettre au point des procédures constantes formelles permettant d'analyser toute phrase de toute langue au mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-francis-hockett/#i_86808

JAKOBSON ROMAN (1896-1982)

  • Écrit par 
  • Nicolas RUWET
  •  • 2 295 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'exil aux États-Unis : études slaves et linguistique générale »  : […] En 1939, l'occupation de la Tchécoslovaquie par les nazis oblige Jakobson à émigrer. Après quelques mois de séjour au Danemark, il passe en Norvège, où le surprend de nouveau l'invasion allemande ; dans des conditions dramatiques, il se réfugie en Suède, où il enseigne un temps à Uppsala. C'est là qu'il publie sa célèbre monographie, Kindersprache […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-jakobson/#i_86808

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La linguistique américaine »  : […] Pendant ce temps, la linguistique américaine accentuait ses caractères spécifiques par rapport à la linguistique européenne : plus grand souci de la description effective, attention aux langues parlées sans tradition écrite, méfiance à l'égard de la sémantique (accusée de « mentalisme » et d'esprit métaphysique), recours à des techniques mathémati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_86808

LINGUISTIQUE - Théories

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 6 894 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le distributionnalisme »  : […] À l'inverse du structuralisme européen, le structuralisme américain s'est développé sans référence à Saussure. Il a d'abord pris appui sur les travaux de linguistique descriptive et comparative des grands pionniers que furent Edward Sapir et Benjamin Lee Whorf. Ethnolinguistes spécialistes des langues amérindiennes, ces deux auteurs sont connus po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-theories/#i_86808

LINGUISTIQUE, Edward Sapir - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 776 mots

Inséparablement linguiste et anthropologue, Edward Sapir (1884-1939) est né dans une famille juive d'origine lituanienne à Lauenburg, en Allemagne. Émigré avec sa famille aux États-Unis en 1899, il s'est consacré aux sociétés autochtones de l'Amérique du Nord sous l'influence de Franz Boas (1858-1942). La découverte des spécificités phonologiques ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-edward-sapir/#i_86808

PHONOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean Léonce DONEUX, 
  • Véronique REY, 
  • Robert VION
  •  • 7 452 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Divergences et convergences »  : […] Les divergences existant entre les différentes écoles structurales sont importantes, notamment celles qui opposent globalement les écoles américaines aux écoles européennes. Elles se manifestent dans le domaine théorique comme dans le domaine méthodologique et sont dues aussi bien aux pesanteurs du contexte théorique et idéologique, spécifique à ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonologie/#i_86808

SAPIR EDWARD (1884-1939)

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 770 mots

Né en Allemagne, Edward Sapir vient très jeune aux États-Unis où il fait d'abord des études d'allemand puis d'anthropologie et de linguistique (à New York puis à Columbia University). Sapir étudie alors les langues indiennes (le wishram, le takelma, le païute), travaille à l'université de Californie puis à celle de Pennsylvanie, enseigne à Ottawa ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-sapir/#i_86808

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le structuralisme américain »  : […] Le développement du structuralisme américain est d'abord lié aux deux figures tutélaires majeures de Leonard Bloomfield (1887-1949) et Edward Sapir (1884-1949), puis à leurs disciples (parmi lesquels Zellig Harris et Charles F. Hockett). La confrontation sur le continent américain à la diversité de langues indigènes inconnues plus grande que dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_86808

STRUCTURES SYNTAXIQUES, Noam Chomsky - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 837 mots

Noam Chomsky est né en 1938 dans une famille d’universitaires (son père est professeur d’hébreu). Après à des recherches en phonologie qui aboutissent à la publication, en collaboration avec Morris Halle, de The Sound Pattern of English (1968), il oriente ses recherches vers la grammaire, en montrant un mélange de fascination et de défiance pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structures-syntaxiques/#i_86808

UNIVERSAUX, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 4 975 mots

Dans le chapitre «  Le débat sur la relativité linguistique »  : […] Jusqu'au début des années 1960, c'est surtout sur la diversité et la spécificité des langues du monde que s'est portée l'attention des linguistes, aussi bien outre-Atlantique qu'en Europe. Aux États-Unis, la célèbre hypothèse dite de la « relativité linguistique » a été avancée dans le cadre des travaux sur les langues amérindiennes effectués par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universaux-linguistique/#i_86808

WHORF BENJAMIN LEE (1897-1941)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 311 mots

Linguiste américain né le 24 avril 1897 à Winthrop (Massachusetts), mort le 26 juillet 1941 à Wethersfield (Connecticut). Benjamin Lee Whorf est connu pour ses hypothèses sur la relation entre la langue, d'une part, et la pensée et la cognition, d'autre part. Il est aussi célèbre pour ses études sur la langue et la philosophie hébraïques, sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-lee-whorf/#i_86808


Affichage 

Noam Chomsky

photographie

Noam Chomsky en 1987, dans son bureau du Massachusetts Institute of Technology (université de Boston, Massachusetts) 

Crédits : U. Andersen/ Getty

Afficher

Noam Chomsky
Crédits : U. Andersen/ Getty

photographie