LIMES

AFRIQUE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Noureddine HARRAZI, 
  • Claude NICOLET
  •  • 9 556 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le système du « limes » »  : […] Désormais, jusqu'à l'époque des Sévères et de Dioclétien, les progrès de Rome, quoique lents, seront constants. Les problèmes sont ceux de la pénétration des massifs montagneux (Aurès, Nementcha, Atlas tellien), de la construction de voies de communication stratégiques, enfin (à partir d'Hadrien sans doute), de l'établissement d'un système immense et complexe de fortifications et en même temps de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-romaine/#i_9294

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Choc et mouvement »  : […] Il semble difficile de parler de doctrines militaires pour l'Antiquité grecque ou latine, a fortiori pour la période préhellénique. Les Grecs, si lettrés, n'ont laissé à la postérité que peu d'écrits théoriques sur l'art de la guerre. Perdus les traités de tactique dont les auteurs, au nom peu évocateur, sont salués par leurs émules du ii e  siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-doctrines-et-tactiques/#i_9294

CASTRUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ADAM
  •  • 1 286 mots
  •  • 1 média

La légion romaine en campagne est associée invariablement au castrum , c'est-à-dire le camp fortifié à l'intérieur duquel cantonne la troupe à chaque étape. Ce mode d'installation est fixé dès la seconde guerre punique (~ 219-~ 202) et Polybe, au livre VI de ses Histoires (27-32), le définit parfaitement. Au centre d'un plan quadrangulaire, souvent carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castrum/#i_9294

CONSTANTIN LE GRAND (285 env.-337)

  • Écrit par 
  • Paul PETIT
  •  • 2 357 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Défense et organisation de l'Empire »  : […] Jusqu'en 300, l' armée resta ce qu'elle était au temps de Gallien. Puis Dioclétien et Constantin la réorganisèrent en recrutant des paysans, des barbares et des fils d'anciens soldats, et en portant de 34 à 68 le nombre des légions, dont l'effectif fut réduit à 1 000 hommes. Constantin rendit définitive une disposition tactique déjà envisagée par son prédécesseur : les frontières furent couvertes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-le-grand/#i_9294

DÉCUMATES CHAMPS

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 188 mots

Territoires germaniques compris entre Rhin et Danube, en gros le triangle Coblence-Regensburg-Bâle. Les champs Décumates furent conquis et fortifiés peu à peu, par morceaux, en un siècle (de 80 à 180), des Flaviens aux Antonins, pour effacer un saillant dangereux entre la Gaule et les provinces danubiennes, pour permettre des communications terrestres faciles entre l'Orient et l'Occident. Le point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champs-decumates/#i_9294

FORTIFICATIONS

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 5 535 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Obstacle continu et imperméabilité »  : […] En Égypte, les pharaons des III e et IV e  dynasties, très pacifiques, ne visent aucune conquête et ne recherchent que la protection de leur domaine contre les nomades asiatiques. Aussi barrent-ils l'isthme de Suez et élèvent-ils des forts sur la route de Canaan. Leurs successeurs de la XII e  dynastie ferment le haut Nil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fortifications/#i_9294

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La politique gauloise des empereurs »  : […] L'empereur Auguste créa les bases administratives de la Gaule romaine, après avoir achevé la pacification des zones limitrophes des Alpes et des Pyrénées. Il organisa les circonscriptions nouvelles en remodelant les anciennes cités et divisa la Gaule en quatre parties (Narbonnaise, Gaule aquitaine, Gaule celtique, Gaule belgique, auxquelles s'ajoutera plus tard la Germanie). Il entreprit une polit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_9294

GERMANIE

  • Écrit par 
  • Raymond CHEVALLIER
  •  • 2 733 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Création de deux provinces »  : […] Dès 14, il y a en Germanie deux légats et deux armées. Germanicus apaise une révolte des troupes qui prennent conscience de leur puissance politique, mais il doit se contenter d'expéditions punitives sur la rive droite, celle de 15 marquée par une tempête en mer du Nord, celle de 16 par la bataille d'Idistaviso ; il est finalement rappelé par Tibère. On note ensuite le soulèvement du Trévire Juliu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/germanie/#i_9294

INVASIONS GRANDES

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 16 125 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les envahisseurs de 406 »  : […] L'effondrement des défenses romaines sur le Danube devant les Gots et les Huns n'affecta d'abord pas le limes du Rhin et de l'avantpays alpin. Mais celui-ci fut emporté en 405-406 par un vrai raz-de-marée qui déferla sur l'Italie, la Gaule, l'Espagne et l' Afrique . Les causes précises de la catastrophe se laissent mal évaluer, quoique le remue-ménage causé par l'installation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/#i_9294

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les activités »  : […] Le recrutement représentait une tâche importante : il fallait trouver non pas des hommes mais des hommes capables. Car le métier militaire n'allait pas sans de multiples exigences. Les activités comprenaient d'abord la pratique de l'exercice, beaucoup plus important qu'on ne pourrait le penser. L'empereur lui-même et tous les officiers devaient s'y adonner sous peine de perdre leur qualité : ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_9294

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 5 457 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dioclétien et la tétrarchie (284-305) »  : […] Pour la première fois depuis longtemps un règne allait durer plus de vingt ans et se terminer par une abdication volontaire. Tels furent la chance et le mérite de Dioclétien, cet officier dalmate dont l'esprit organisateur et ingénieux créa les institutions du « Bas-Empire », en systématisant l'œuvre de ses prédécesseurs depuis Septime Sévère. Arrivé au pouvoir dans l'idée de régner seul, il en vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-antiquite-tardive/#i_9294