LIKOUD, parti politique

HERZOG HAÏM (1918-1997)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots

Homme politique israélien, né le 17 septembre 1918 à Belfast (Irlande, auj. Irlande du Nord), mort le 17 avril 1997 à Tel-Aviv-Jaffa (Israël). Fils du rabbin Isaac Halevi Herzog, Haïm grandit à Dublin avant d'émigrer en Palestine avec sa famille en 1935. L'année suivante, il s'engage dans la Haganah, force armée de protection des juifs émigrés en Palestine. Herzog retourne ensuite au Royaume-Uni […] Lire la suite

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La vie politique et les partis »  : […] Le mode de scrutin pratiqué par Israël favorise fort évidemment la multiplication des partis politiques. Mais pendant longtemps le Parti travailliste apparaissait comme le parti dominant, le seul capable de former un gouvernement, ce qui assurait une évidente stabilité. Puis, à compter de 1970, on a assisté à une tendance très nette à un regroupement autour de deux grands blocs, l'un travailliste […] Lire la suite

JÉRUSALEM

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF, 
  • Gérard NAHON
  •  • 6 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Jérusalem, la « trois fois sainte » »  : […] Judaïsme, christianisme et islam associent Jérusalem à l'origine du monde créé : la cité est le nombril du monde, l'axe majeur de l'univers. Cette sacralité partagée s'est déclinée selon des modalités différentes sur le plan spirituel. Pour le judaïsme, Jérusalem devint le centre cultuel après l'édification du Temple de Salomon ( x e  siècle avant J.-C.) et demeura le symbole religieux du peuple j […] Lire la suite

LIBAN

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Elizabeth PICARD, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 26 458 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Ni guerre ni paix (1977-1981) »  : […] L'« arabisation » de la crise ne favorise guère le dialogue entre Libanais. Elle enferme les adversaires dans leur opposition irréductible, installe le Liban dans la guerre. Pour succéder à Sleiman Frangié dont les insurgés réclamaient le départ anticipé, Élias Sarkis a été élu par les députés le 8 mai 1976. Gouverneur de la Banque du Liban, proche du général Chehab, il est préféré par la puissan […] Lire la suite

NÉTANYAHOU BENYAMIN (1949- )

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF, 
  • Universalis
  •  • 1 352 mots
  •  • 1 média

Député du Likoud (le parti de droite) à la Knesset depuis 1988, ministre dans plusieurs cabinets, Premier ministre à plusieurs reprises, Benyamin Nétanyahou est un acteur majeur de la vie politique israélienne. Né en 1949 à Tel-Aviv, « Bibi », comme de nombreux Israéliens l’appellent familièrement, a été marqué avant son entrée officielle en politique par trois éléments clés : un environnement id […] Lire la suite

SHAMIR ITZHAK (1915-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 479 mots

Homme politique israélien d'origine polonaise, Itzhak Shamir fut le Premier ministre d'Israël en 1983-1984, puis de 1986 à 1992. Il a toujours prôné un sionisme intransigeant, afin de préserver à tout prix le grand Israël (Eretz Israël). Itzhak Shamir – dont le vrai patronyme est Jazernicki, également orthographié Yzernitzky – est né le 15 octobre 1915 à Ruzinoy, en Pologne alors dans l'Empire ru […] Lire la suite

SHARON ARIEL (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF
  •  • 1 159 mots
  •  • 1 média

Peu d’hommes auront été aussi controversés qu’Ariel Sharon, général et homme politique israélien, décédé en janvier 2014, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans, après huit années passées dans le coma. En Israël, il avait ses admirateurs séduits par son audace militaire et sa force de conviction, mais aussi beaucoup de contempteurs effrayés par son indocilité et sa brutalité. À l’étranger, il était pre […] Lire la suite


Affichage 

Ariel Sharon

photographie : Ariel Sharon

photographie

Le faucon Ariel Sharon, fils de paysans arrivés de Biélorussie au XIXe siècle, était fier de ses origines : « Je suis né dans une ferme Je tire ma force non de l'appareil politique mais de la nature et des fleurs » 

Crédits : Brennan Linsley/ Pool-Getty Images/ Getty Images News/ Getty Images

Afficher

Benyamin Nétanyahou et Shimon Peres, 2009

photographie : Benyamin Nétanyahou et Shimon Peres, 2009

photographie

Chargé le 20 février 2009 par le président Shimon Peres (à droite) de former le nouveau gouvernement, le leader du Likoud Benyamin Nétanyahou (à gauche), soutenu par les ultranationalistes, essuie le refus du parti centriste Kadima, pourtant vainqueur des législatives, d'entrer dans sa... 

Crédits : Lior Mizrahi/ Getty Images News/ Getty Images

Afficher

Shimon Peres et Itzhak Shamir

photographie : Shimon Peres et Itzhak Shamir

photographie

En octobre 1986, le travailliste Shimon Peres, à gauche, laisse le poste de Premier ministre au chef du Likoud Itzhak Shamir, aux termes des accords conclus en septembre 1984 entre les deux grandes formations politiques israéliennes 

Crédits : David Rubinger/ The LIFE Images Collection/ Getty Images

Afficher

Ariel Sharon

Ariel Sharon
Crédits : Brennan Linsley/ Pool-Getty Images/ Getty Images News/ Getty Images

photographie

Benyamin Nétanyahou et Shimon Peres, 2009

Benyamin Nétanyahou et Shimon Peres, 2009
Crédits : Lior Mizrahi/ Getty Images News/ Getty Images

photographie

Shimon Peres et Itzhak Shamir

Shimon Peres et Itzhak Shamir
Crédits : David Rubinger/ The LIFE Images Collection/ Getty Images

photographie