LIGUSTRALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Olivier (rameaux et fruits)

Olivier (rameaux et fruits)
Crédits : Irina d'Elena/ Shutterstock

photographie

Tétramérie du lilas

Tétramérie du lilas
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pentamérie de Jasminum gracile

Pentamérie de Jasminum gracile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Apétalie de Fraxinus excelsior

Apétalie de Fraxinus excelsior
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


L'ordre des Ligustrales (synonyme : Oléales) ne comprend qu'une seule famille, celle des Oléacées. Ce sont des plantes dicotylédones caractérisées par leurs fleurs à corolle tubuleuse et leurs fruits ou leurs graines renfermant des tissus oléagineux. Beaucoup de Ligustrales sont fréquemment cultivées pour leurs qualités ornementales (lilas, jasmins, forsythia, frênes, troènes). L'olivier, lié à la culture méditerranéenne, présente seul un intérêt économique : ses fruits, consommés confits dans la saumure, produisent une huile non siccative contenant 72 p. 100 d'oléine ; son bois très dur, à grain très fin, comme celui du frêne, sert à la fabrication de menus objets.

Olivier (rameaux et fruits)

Olivier (rameaux et fruits)

Photographie

Olea europaea L., l'olivier (famille des Oleaceae), est un arbre de 15 à 20 m, d'une grande longévité, originaire du pourtour de la Méditerranée, à feuilles simples allongées persistant environ trois ans. Ses fruits, les olives, appréciés depuis l'Antiquité, sont comestibles et riches en... 

Crédits : Irina d'Elena/ Shutterstock

Afficher

Type étudié : le lilas

Le lilas (Syringa vulgaris) est généralement un arbuste ou un petit arbre, quoiqu'il atteigne parfois 10 mètres de haut, qui croît spontanément dans les montagnes du sud-est de l'Europe. Les Arabes l'introduisirent en Espagne vers 900, mais ce n'est que depuis le milieu du xvie siècle qu'il fut cultivé dans les parcs d'Europe centrale et occidentale. Ses jeunes rameaux, un peu prismatiques-quadrangulaires, portent des feuilles caduques, opposées, au limbe simple, ovale et entier.

Les inflorescences pyramidales (thyrses) atteignent 20 centimètres de long ; ce sont des grappes composées de cymules de nombreuses fleurs odorantes blanches ou lilas, hermaphrodites ou femelles (polygamie). Chaque fleur, portée par un court pédicelle, comporte un calice en forme de cloche et une corolle formée d'un tube étroit qui se divise au sommet en quatre lobes dans les fleurs simples (rarement trois ou cinq), étalés presque perpendiculairement au tube et à préfloraison valvaire. Sur la corolle s'insèrent par un filet court deux étamines, chacune comportant une seule anthère qui s'ouvre par deux fentes latérales. L'ovaire supère se prolonge par un style court et un stigmat [...]

Tétramérie du lilas

Tétramérie du lilas

Dessin

Structures florales de quelques Ligustrales 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chef de département au Jardin botanique national de Belgique

Classification

Voir aussi

FORSYTHIA    JASMIN    LILAS    OLÉACÉES    OLIVIER    TROÈNE

Pour citer l’article

André LAWALRÉE, « LIGUSTRALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligustrales/