LIGNE CLAIRE, bande dessinée

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 20 364 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La domination belge »  : […] C'est dans ce contexte répressif que va pouvoir s'épanouir en France la production belge. En effet, depuis les années 1930, les auteurs belges ont su développer une bande dessinée à mi-chemin entre le conformisme des séries françaises et l'atmosphère adulte des séries américaines. Leurs héros sont lancés dans des aventures pleines de mystère, de suspense et d'humour, mais ils sont asexués, moralem […] […] Lire la suite

HERGÉ GEORGES REMI dit (1907-1983)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 605 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La ligne claire »  : […] La source graphique de Tintin se trouve dans les premiers albums de Zig et Puce d'Alain Saint-Ogan : à celui qui est alors son modèle, et qu'il ira voir à Paris en 1931, Hergé emprunte la technique de la bulle, le goût d'un dessin immédiatement compréhensible, à la fois réaliste et épuré des détails inutiles – ce que l'on baptisera un demi-siècle plus tard la « ligne claire » – et même plusieur […] […] Lire la suite

JACOBS EDGAR-PIERRE (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 536 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du chant lyrique à Hergé »  : […] Né à Bruxelles le 30 mars 1904, Edgar-Pierre Jacobs (Edgard Félix Pierre Jacobs pour l'état civil) commence sa carrière comme artiste lyrique : il fait partie des chœurs du Théâtre de la Monnaie (l921), est choriste dans un spectacle dont la vedette est Mistinguett à l'Alhambra de Bruxelles (1922), avant d'être engagé comme baryton par l'Opéra de Lille (1931), etc. Parallèlement à ces activités, i […] […] Lire la suite