LIGAND ou COORDINAT, chimie

ANALYTIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Alain BERTHOD, 
  • Jérôme RANDON
  •  • 8 878 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Complexométrie »  : […] La plupart des ions métalliques sont capables de s'associer avec des molécules organiques ou minérales appelées ligands. Ceux-ci possèdent un ou plusieurs doublets électroniques capables de former une ou plusieurs liaisons covalentes avec l'ion. Le produit formé (composé de coordination) est appelé complexe . Par exemple, la glycine est un acide aminé c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_27602

CATALYSE - Généralités

  • Écrit par 
  • Henri Jean-Marie DOU, 
  • Jean-Eugène GERMAIN
  •  • 8 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Catalyseurs complexes »  : […] On a découvert une classe importante de catalyseurs beaucoup plus sélectifs, appartenant à la famille des complexes solubles de certains métaux, notamment des métaux de transition , qui constituent à certains égards un premier pas vers les enzymes. Ces complexes sont constitués par un atome métallique central entouré d'un certain nombre (2, 3, 4, 5, 6) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-generalites/#i_27602

CATALYSE - Catalyse homogène

  • Écrit par 
  • Igor TKATCHENKO
  •  • 5 930 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Réactions de formation de liaisons carbone-carbone »  : […] La condensation des hydrocarbures insaturés s'effectue avec de nombreux systèmes catalytiques, obtenus initialement, selon la technique de Ziegler, par réduction d'un sel de métal de transition soluble en milieu organique (carboxylate, acétylacétonate) par les composés organoaluminiques R n AlCl 3- n . Des systèmes plus élaborés et mieux caractérisés on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-catalyse-homogene/#i_27602

CHIMIE - La nomenclature chimique

  • Écrit par 
  • Nicole J. MOREAU
  •  • 5 112 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Définition et formules »  : […] C'est un système additif, développé à l'origine pour les composés de coordination, qui sont des composés formés d'un ou plusieurs atomes centraux au(x)quel(s) sont attachés d'autres atomes ou groupes d'atomes, appelés ligands . Ces ligands définissent un polyèdre de coordination dont ils occupent les sommets. Les lignes définissant les arêtes des polyèdres ne sont pas des l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-nomenclature-chimique/#i_27602

COMPLEXES, chimie

  • Écrit par 
  • René-Antoine PARIS, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 4 353 mots
  •  • 5 médias

On appelle « complexe » tout édifice chimique formé par l'association de deux ou plusieurs entités chimiques indépendantes, ions ou molécules. C'est l'application à la chimie du concept selon lequel on désigne par « complexe » tout ce qui réunit plusieurs éléments différents. La chimie supramoléculaire en fournit de nombreux exemples en étudiant les phénomènes d'association et de reconnaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexes-chimie/#i_27602

COORDINATION (chimie) - Chimie de coordination

  • Écrit par 
  • René POILBLANC
  •  • 4 033 mots
  •  • 12 médias

Les cations n'existent pratiquement jamais seuls ; dans tous leurs composés, ils sont environnés d' anions ou de molécules neutres. On appelle ligands (ou coordinats) les groupements assurant l'entourage immédiat d'un cation. La discipline qui traite des propriétés de ces associations entre cations et ligands est la chimie de coordination. Aucune démarcation très nette n'existe entre la chimie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-chimie-de-coordination/#i_27602

COORDINATION (chimie) - Composés de coordination

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 5 019 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Nature des atomes donneurs »  : […] Dans la théorie H.S.A.B., les coordinats sont aussi classés en bases dures et molles. Une base dure aura d'une façon générale une faible polarisabilité, une grande électronégativité, une charge négative, une petite dimension et formera des liaisons ioniques. C'est le cas, par exemple, de H 2 O, OH - , F - , PO 4 3- , SO […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-composes-de-coordination/#i_27602

MAGNÉTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 5 364 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Complexes de coordination »  : […] L'étude des complexes des métaux de transition offre une des plus intéressantes applications du magnétisme à l'étude des structures. Ces complexes peuvent être considérés comme formés par la fixation sur un atome ou un ion métallique central de molécules ou d'ions auxquels on donne le nom de ligands ou plus rarement de coordinats . Lorsque le couplage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetochimie/#i_27602

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Degré d'oxydation + II »  : […] Le Mn(II) a pour structure électronique 4 s 0  3 d 5 . Le degré d'oxydation +II est le plus stable des degrés d'oxydation du manganèse. Il est plus difficile à oxyder que Cr(II) et Fe(II). Les sels manganeux sont roses en solution et à l'état cristallisé. On les obtient par attaque acide du métal. Citons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/#i_27602

MÉTAUX - Métaux de transition

  • Écrit par 
  • André CASALOT
  •  • 2 160 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Propriétés atomiques »  : […] Les éléments de transition se caractérisent par une participation des orbitales  d à la liaison chimique. Cette définition englobe donc tous les atomes et les ions qui possèdent une sous-couche  d incomplète : 3 d du scandium au cuivre, 4 d de l'yttrium à l'argent et 5 d du lanthane […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metaux-de-transition/#i_27602

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie inorganique

  • Écrit par 
  • Jacques-Émile GUERCHAIS
  •  • 4 038 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Essai de prédiction de structure »  : […] Les considérations géométriques et la notion de liaison ionique peuvent être invoquées dans beaucoup de cas. Mais les liaisons ne sont pas toujours ioniques, si bien que d'autres géométries sont observées et elles s'écartent bien au-delà de ce que l'on pouvait prévoir. C'est ainsi que l'on constate que certains ions possèdent une coordinence préférée. Il est assez courant de voir le cuivre I s'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-inorganique/#i_27602

SUPRAMOLÉCULAIRE (CHIMIE)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie LEHN
  •  • 9 092 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les cryptates d'ions métalliques di- et polynucléaires »  : […] Les ligands macropolycycliques comportant deux ou plusieurs sous-unités de fixation pour des ions métalliques forment des cryptates di- ou polynucléaires, dans lesquels la distance et la disposition des cations maintenus à l'intérieur de la cavité moléculaire peuvent être contrôlées par la conception du ligand. Ils permettent l'étude des interactions cation-cation (couplage magnétique, transfert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supramoleculaire-chimie/#i_27602


Affichage 

Métaux de transition : structure

dessin

Structure des complexes de métaux de transition L'atome central métallique (cercle noir) est entouré de :a) 2 ligands - ex Ag(NH3)+2 linéaire ;b) 3 ligands - ex (NO3- triangulaire ;c) 4 ligands - ex Ni(CO)4(SO4)2- tétraédrique ;d) 5 ligands - ex [Co(CN)5]3- pyramidal ;e) 5 ligands - ex... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Métaux de transition : structure
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin