LIEN FAIBLE, théorie des réseaux

MARCHÉ (sociologie)

  • Écrit par 
  • Valérie ASENSI, 
  • Gilles LAFERTÉ
  •  • 1 320 mots

Le «  grand partage disciplinaire » a longtemps réservé l’étude du marché à la science économique, ne démentant pas l’adage « les affaires sont les affaires » : sur le marché, l’esprit de calcul et, en particulier, de calcul économique primerait sur tout autre lien social. La notion de marché s’est donc construite à partir d’hypothèses propres à la pensée modélisatrice de la science économique : a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-sociologie/#i_56144

RÉSEAUX THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • François DENORD
  •  • 1 548 mots

Dans le chapitre « Une approche relationnelle »  : […] À l'exception des recherches menées dans le domaine de la sociologie des sciences (« Théorie de l'acteur réseau » de Michel Callon et Bruno Latour, in La science telle qu'elle se fait , 1991), la sociologie des réseaux ( social networks ) s'est essentiellement affirmée dans le monde anglo-saxon. Trois ensembles de travaux sont à l'origine de son essor : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-reseaux/#i_56144

RÉSEAUX SOCIAUX, Internet

  • Écrit par 
  • Dominique CARDON
  •  • 2 711 mots

Dans le chapitre « Créativité ou mimétisme ? »  : […] L'ouverture du réseau social sur la nébuleuse (ou la nuée, cloud ) des proches ou vers des inconnus partageant des traits identitaires communs favorise une exploration curieuse du monde. Car cette nouvelle expressivité n'est pas simplement narcissique : elle engage les personnes dans des échanges qui les redéfinissent. Le souci de distinction et de différenciation à l'égard d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-sociaux-internet/#i_56144