LIBERTÉS PUBLIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les libertés publiques et la démocratie

Les libertés publiques se présentent historiquement comme une arme forgée contre l'absolutisme, ce qui conduit logiquement les totalitarismes modernes à les rejeter. En présentant en 1925 son « évangile pour l'Europe du xxe siècle », le Duce s'attaque à elles parce qu'elles nient l'État dans l'intérêt de l'individu ; comme celui-ci doit fatalement être écrasé, Mussolini préfère que ce soit par l'État et dans l'intérêt de la collectivité, plutôt que par des puissances économiques occultes. De la même manière, le national-socialisme substitue à l'idée de droit public subjectif celle d'une situation juridique dont l'individu bénéficierait non comme homme mais comme membre de la communauté : les pouvoirs reconnus aux citoyens le sont dans l'intérêt de cette communauté, car ils n'existent que par elle. Au lieu d'accorder à l'individu des libertés en vue de la satisfaction d'intérêts personnels considérés comme supérieurs aux intérêts généraux, on proclame que l'homme ne peut avoir de droits contre la communauté. L'Espagne franquiste tenait l'octroi de toutes les libertés possibles pour un des maux de la civilisation moderne. L'article 33 de la charte des Espagnols proclamait que l'exercice des droits qu'elle reconnaissait « ne pourra porter atteinte à l'unité spirituelle, nationale et sociale de l'Espagne ». Il n'y avait de ce fait ni liberté d'association (sur le plan politique comme sur le plan syndical) ni liberté de la presse ; la loi constitutive de l'Université, de 1943, imposait à celle-ci d'ajuster ses enseignements au programme du Mouvement. Et si personne ne devait être inquiété pour ses croyances religieuses, on n'autorisait pas « d'autres cérémonies ni d'autres manifestations extérieures que celles de la religion catholique ». La grève était enfin considérée comme une subversion contre l'ordre économique et social in [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : agrégé des facultés de droit, doyen et recteur honoraire, conseiller-maî- tre à la Cour des comptes.

Classification

Autres références

«  LIBERTÉS PUBLIQUES  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Droits fondamentaux et Tribunal constitutionnel »  : […] Une constitution est en général rédigée par opposition au système politique qui l'a précédée. La Loi fondamentale veut éviter les faiblesses institutionnelles de la République de Weimar et garantir les droits et libertés supprimés par le régime hitlérien. Aussi commence-t-elle par une énumération des droits fondamentaux qui, contrairement aux préambules des constitutions françaises, « lient les p […] Lire la suite

ASSOCIATION

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GARRIGOU-LAGRANGE, 
  • Pierre Patrick KALTENBACH
  •  • 7 053 mots

Dans le chapitre « Une liberté fondamentale »  : […] La loi du 1 er  juillet 1901 repose sur trois idées fondamentales ayant pour dénominateur commun la liberté. L'association est d'abord une convention, un contrat de droit privé soumis au principe de l'autonomie des volontés et de la liberté contractuelle. Chacun est libre d'adhérer et l'association peut choisir ses membres. La liberté d'association est de surcroît un des « principes fondamentaux […] Lire la suite

ASSOCIATION (sociologie)

  • Écrit par 
  • Matthieu HELY
  •  • 2 134 mots

Considérée comme un délit selon le code pénal de 1810 (pour un groupement non autorisé de plus de 20 personnes), la pratique associative a longtemps représenté un foyer d’agitation ouvrière et suscité la méfiance du pouvoir politique. À la suite des révoltes des artisans lyonnais de la soie, la loi du 10 avril 1834 limitera fortement le droit d’association et menacera d’interdiction les sociétés o […] Lire la suite

AVENIR L'

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 559 mots

Quotidien parisien qui parut du 16 octobre 1830 au 15 novembre 1831. Après son départ du Drapeau blanc , Lamennais inspira le Mémorial catholique (janvier 1824-été de 1830) de l'abbé Gerbet et le premier Correspondant (1829-1831). La révolution de 1830 offrait à Lamennais et à ses fidèles des chances nouvelles de se faire entendre : ils créèrent alors un quotidien dont la diffusion n'atteignit j […] Lire la suite

CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX DE L'UNION EUROPÉENNE

  • Écrit par 
  • Didier MAUS
  •  • 2 822 mots

Dans le chapitre « Un contenu pour le XXIe siècle »  : […] Les rédacteurs de la Charte avaient reçu mandat non pas d'inventer de nouveaux droits fondamentaux, mais avant tout de mettre en forme ceux que l'on pouvait considérer comme communs aux pays membres de l'Union en raison soit de leurs dispositions nationales, soit des instruments internationaux auxquels ils avaient tous souscrits, en particulier la Convention européenne de sauvegarde des droits de […] Lire la suite

CONSEIL CONSTITUTIONNEL

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 011 mots

Parmi les institutions établies par la Constitution de 1958, le Conseil constitutionnel est un organe spécialisé qui a été conçu pour assurer principalement le contrôle de constitutionnalité, qu'exerçait en partie le Comité constitutionnel de 1946. De nature ambiguë, il est plutôt politique par sa composition tout en étant proche d'un organe juridictionnel par son statut et ses attributions. Le Co […] Lire la suite

DÉCLARATION DES DROITS DE L'HOMME DE 1946

  • Écrit par 
  • Jacqueline DEMALDENT
  •  • 729 mots

Divisée en deux parties, la Déclaration des droits de l'homme est consacrée d'une part aux libertés, d'autre part aux droits économiques et sociaux. La partie consacrée aux libertés reprend la Déclaration de 1789 sans se référer à la conception des droits naturels. Elle consacre la liberté et l'égalité en droit, la sûreté et la résistance à l'oppression. Cependant la propriété privée ne fait pas p […] Lire la suite

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 277 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les critères de la démocratie »  : […] La formule d'Abraham Lincoln relève davantage de la légitimation des systèmes officiellement définis comme démocratiques que de leur analyse. Ainsi, si l'on en croit Joseph Schumpeter, il est difficile qu'un système politique agisse dans « l'intérêt du peuple ». Il faudrait pour cela postuler que tous les membres du « peuple » n'ont que des intérêts communs et que les décisions gouvernementales v […] Lire la suite

DÉSTALINISATION

  • Écrit par 
  • Ilios YANNAKAKIS
  •  • 1 383 mots
  •  • 3 médias

La période qui suit le XX e  congrès du P.C.U.S. (févr. 1956) est habituellement désignée comme étant celle de la « déstalinisation ». Dans le vocabulaire politique occidental, hormis le vocabulaire communiste, le terme de déstalinisation est usuellement opposé à celui de « stalinisme ». En réalité, ce terme ne traduit que malaisément et partiellement les changements que subissent après le XX e  c […] Lire la suite

DICTATURE

  • Écrit par 
  • Maurice DUVERGER
  •  • 3 305 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La notion moderne de dictature »  : […] On appelle dictatures des régimes politiques présentant trois caractères fondamentaux : ces régimes sont installés et ils se maintiennent par la force, qu'il s'agisse de celle de l'armée régulière (d'où le grand nombre de dictateurs militaires), de celle de milices privés, de celle d'organisations politico-policières, etc. ; ils sont autoritaires et arbitraires, c'est-à-dire qu'ils suppriment en f […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Lancement du « grand débat national ». 5-30 janvier 2019

 » de la mobilisation des « gilets jaunes ». Le 13, Emmanuel Macron rend publique sa « lettre aux Français ». Celle-ci précise les cinq thèmes du grand débat : impôts, dépenses et action publique, organisation de l’État et des collectivités publiques, transition écologique, démocratie et citoyenneté […] Lire la suite

États-Unis. Rejet d’une demande du FBI par Apple. 16-25 février 2016

. Le président d’Apple Tim Cook refuse d’accéder à cette demande, invoquant la protection des libertés publiques. Sa position sera soutenue par de grandes sociétés du même secteur comme Microsoft, Google, Facebook ou Twitter. Le 25, Apple engage une procédure judiciaire en déposant un recours contre la demande de la justice. […] Lire la suite

Israël – Autorité palestinienne. Arraisonnement violent d'un convoi maritime humanitaire à destination de Gaza. 9-31 mai 2010

politiques, des militants d'O.N.G. et des journalistes. L'opération, qui est soutenue par le gouvernement turc, est principalement organisée par la Fondation pour les droits de l'homme, les libertés et le secours humanitaire, une association caritative islamiste turque réputée proche du Hamas […] Lire la suite

France. Polémique au sujet du fichier de police Edvige. 6-19 septembre 2008

sexuelle. Dans un avis rendu le 16 juin, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (C.N.I.L.) avait émis de sérieuses réserves à son sujet. L'opposition, les organisations de défense des libertés publiques, des syndicats et des associations diverses dénoncent Edvige depuis juillet […] Lire la suite

États-Unis. Jugement relatif aux écoutes téléphoniques de la N.S.A. 17 août 2006

Saisi d'une plainte de l'Association de défense des libertés publiques, relative aux écoutes téléphoniques opérées sans autorisation judiciaire par l'Agence nationale de la sécurité américaine (N.S.A.), dans le cadre de la lutte antiterrorisme, le tribunal fédéral de Detroit demande […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges LESCUYER, « LIBERTÉS PUBLIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/libertes-publiques/