LIAO [LEAO], empire

CHINE Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 594 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Les empires barbares de la Chine du Nord du Xe au XIIIe siècle »  : […] Un empire dont les classes dirigeantes sont d'origine Kitan et se rattachent au groupe mongol se constitue dans le courant du x e  siècle en Mongolie orientale et en Mandchourie. Il prendra en 986 le nom d'empire des Liao et dominera au xi e siècle toute la zone des steppes, cherchant à imposer sa domination à la Corée et empiétant sur les provinces chinoises du Hebei et du Shānxi . À partir de 1 […] […] Lire la suite

KITAN ou KHITAN

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 620 mots
  •  • 1 média

Ancien peuple de pasteurs nomades protomongols, connu depuis le iv e  siècle, qu'on trouve installé à la fin du viii e  siècle sur le territoire des actuelles Mongolie-Intérieure et république populaire de Mongolie. En 926, son chef Abaoji (872-926, du clan Yelü), qui s'était proclamé empereur une vingtaine d'années auparavant (907) et avait depuis lors soumis l'extrême nord de la Chine (nord du H […] […] Lire la suite

QARA-KITAI ou KARA KITAY

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 272 mots
  •  • 1 média

Dit aussi Xi Liao (Liao occidental), l'empire Qara-Kitai (ou Kitan noir) fut fondé au Turkestan par un groupe de Kitan qui, sous la conduite du prince Yelü Dashi, avaient échappé en 1125 à la destruction par les Jürčen de son royaume, le Liao, situé en Chine du Nord. La capitale en était Balasagun, dans la vallée du Ču, à l'ouest du lac Issyk-kul (région de l'actuel Frounze). Yelü Dashi, dont le […] […] Lire la suite

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 170 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Avènement des Toungouses »  : […] Au x e  siècle, les Kitan battirent les Khirghiz et régnèrent sur leur territoire. Le même sort atteignit les Mohe qui, voisins des Xianbei, avaient, sous l'influence chinoise, fondé le royaume de Bohai dont la puissance engagea la dynastie des Tang à lui donner un statut d'allié. En 719, leur souverain prit même le nom d'empereur avec des noms d'ère à l'image de la cour chinoise ; il traitait d' […] […] Lire la suite