LIAISONS BIOCHIMIQUES FAIBLES

LIAISONS CHIMIQUES - Liaisons biochimiques faibles

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 5 907 mots
  •  • 9 médias

La biologie a vu s'effacer depuis le début de ce siècle ce qui la séparait de la physique du fait que l'on s'est accordé à reconnaître qu'une modélisation en termes physico-chimiques pourrait, sans doute, expliquer les architectures et les processus qui caractérisent le vivant. Et plus particulièrement, c'est à la fin du premier quart du siècle que la description d'édifices atomiques complexes, le […] Lire la suite

AUTOASSEMBLAGE VIRAL

  • Écrit par 
  • Léon HIRTH
  •  • 901 mots

Les virus les plus simples sont généralement constitués par une molécule d'acide nucléique protégée par des sous-unités protéiques. La particule virale ainsi constituée est dite nucléocapside . Les sous-unités qui composent la capside protéique peuvent s'arranger autour de l'acide nucléique selon une symétrie cubique ou hélicoïdale. Il arrive que les divers éléments d'une même particule virale (ou […] Lire la suite

ENZYMES - Site actif

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 965 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et évolution des sites actifs »  : […] Le site actif apparaît alors sous la forme d'une petite cavité de la protéine enzyme. Cette cavité est définie par des replis de la chaîne polypeptidique de l'enzyme qui rapprochent des acides aminés souvent éloignés le long de la séquence d’acides aminés. Ce repli présente sur la face interne de la cavité (souvent à dominante hydrophobe) des radicaux latéraux d'acides aminés (OH, NH ou NH 2 , pr […] Lire la suite

IMMUNOCHIMIE - Réaction antigène-anticorps

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Aspects thermodynamiques de la réaction ligand-site anticorps »  : […] La formation du complexe L − P de la réaction (1) entraîne une variation de l' énergie libre standard ΔG 0 du système reliée à la constante d'équilibre K par l'équation : où T est la température absolue exprimée en kelvins (− 273 0 C = 0 K), R la constante des gaz parfaits (8,314 J . K -1  . mol -1 . ΔG 0 constitue donc une autre définition de l'affinité intrinsèque. Sa valeur varie environ entr […] Lire la suite

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les protéines »  : […] Les protéines constituent une classe de macromolécules d'une grande complexité. Elles résultent de l'enchaînement linéaire d'acides aminés assemblés séquentiellement au niveau des ribosomes du cytoplasme cellulaire conformément au modèle que constitue l'ARN messager, c'est-à-dire conformément au code génétique qui procède d'une séquence originellement définie au niveau de l'ADN. Vingt sortes d'ac […] Lire la suite

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 274 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conditions de l'interaction molécule-récepteur »  : […] L'activité d'une molécule endogène, ou exogène, ne dépend pas seulement de son aptitude intrinsèque à interagir avec un récepteur, mais également de son cheminement vers celui-ci, qui conditionne sa distribution. L'interaction molécule-récepteur dépend de la complémentarité des deux partenaires illustrée par le couple clé-serrure. Elle résulte de la formation d'interactions de différents types : l […] Lire la suite

PHARMACORÉCEPTEURS, biochimie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 595 mots
  •  • 1 média

Notion introduite pour la première fois par J. N. Langley et P. Ehrlich à propos de l'action d'une drogue. Langley observa, en effet, en 1909, que la nicotine, qui est un excitant ganglionnaire, provoquait une réponse quand on l'appliquait localement sur certaines parties du tissu musculaire et que son effet persistait même après dénervation du muscle. Il en conclut qu'il existait, en des points […] Lire la suite


Affichage 

Interactions dans les systèmes biologiques

Interactions dans les systèmes biologiques

tableau

Divers types d'interactions faibles à l'œuvre dans les systèmes biologiques, avec leurs principales caractéristiques énergétiques et géométriques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rôle des liaisons dans la structure des protéines

Rôle des liaisons dans la structure des protéines

dessin

Rôle des liaisons faibles dans la structure des protéines : en haut, hélice a d'une chaîne polypeptidique ; en bas, feuillet plissé ß antiparallèle 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Allostérie

Allostérie

dessin

Allostérie 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Auto-assemblage

Auto-assemblage

dessin

Auto-assemblage : protéines capsidiques des particules virales de mosaïque du tabac, réalisant des assemblages variés selon les conditions du milieu (force ionique en pH) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Catalyse enzymatique

Catalyse enzymatique

diaporama

Interprétation de la spécificité de la catalyse enzymatique en fonction de la conformation du site actif de l'enzyme 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Interaction entre l'eau et les molécules lipidiques

Interaction entre l'eau et les molécules lipidiques

dessin

Interaction entre l'eau et les molécules lipidiques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Liaison d'un substrat à un tétramère

Liaison d'un substrat à un tétramère

dessin

Schéma de la liaison d'un substrat S à un tétramère Soit une molécule formée de quatre sous-unités identiques, mais existant sous deux formes A et B, et pouvant se lier à un substrat SDans le modèle initial de Koshland, Nemethy et Filmer, seuls les éléments de la diagonale existent : la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Molécule d'eau

Molécule d'eau

dessin

La molécule d'eau, dipôle permanent (en haut) et la liaison ion-dipôle, dans le cas de l'ion potassium (K+) en solution dans l'eau (en bas) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Structure de l'eau

Structure de l'eau

dessin

Structure de l'eau : a, dissymétrie de la molécule ; b, réseau tridimensionnel dissociable comme le montre le détail de gauche en libérant des ions : OH+3 est le proton hydraté (hydronium des solutions aqueuses, oxonium dans les autres cas), OH- est l'anion... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Interactions dans les systèmes biologiques

Interactions dans les systèmes biologiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Rôle des liaisons dans la structure des protéines

Rôle des liaisons dans la structure des protéines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Allostérie

Allostérie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Auto-assemblage

Auto-assemblage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Catalyse enzymatique

Catalyse enzymatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Interaction entre l'eau et les molécules lipidiques

Interaction entre l'eau et les molécules lipidiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Liaison d'un substrat à un tétramère

Liaison d'un substrat à un tétramère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Molécule d'eau

Molécule d'eau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Structure de l'eau

Structure de l'eau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin