LH (luteinizing hormone) ou HORMONE LUTÉINISANTE

ANDROGÈNES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 983 mots

Hormones stéroïdes à dix-neuf atomes de carbone, les androgènes naturels sont biosynthétisés par les gonades, ovaires et testicules (et dans ces derniers par les cellules de Leydig), et par les corticosurrénales (zone réticulée). La testostérone est chez le mâle le principal androgène parmi ceux qui circulent dans le sang. D'activité plus faible et produite en outre à concen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/androgenes/#i_132

ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

  • Écrit par 
  • René FRYDMAN
  •  • 7 647 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les techniques dans l’assistance médicale à la procréation »  : […] L’ovulation survient au milieu du cycle menstruel normal, elle est précédée par une phase de maturation des ovocytes pendant la phase folliculaire et suivie par une phase de préparation de l’endomètre appelée phase lutéale. Ce cycle est très précisément contrôlé par des hormones d’origine hypophysaire, une glande de la base du cerveau : la GnRH ( g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assistance-medicale-a-la-procreation-procreation-medicalement-assistee/#i_132

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ponts cytoplasmiques entre cellules contiguës »  : […] Dans un organe, les cellules sont accolées les unes aux autres. Leur individualisation par leur membrane plasmique est bien visible au microscope, et encore plus chez les végétaux du fait de la présence d‘une paroi rigide externe. Cela ne signifie nullement que les cellules sont totalement isolées les unes des autres. Chez les végétaux, des structures appelées plasmodesmes sont des ponts établis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_132

CONTRACEPTION HORMONALE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 6 129 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le mode d'action des pilules contraceptives »  : […] Tous les contraceptifs hormonaux agissent en modifiant le cycle hormonal de la femme. Normalement, de la puberté à la ménopause, les ovaires sont en interaction constante avec deux structures situées dans le cerveau –  l'hypophyse et l'hypothalamus –, par l'intermédiaire des hormones qu'ils sécrètent : œstrogènes et progestérone pour les ovaires, FSH (hormone folliculo-stimulante) et LH (hormone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contraception-hormonale/#i_132

CYCLE MENSTRUEL

  • Écrit par 
  • Pierre KONOPKA
  •  • 3 101 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déroulement du cycle menstruel »  : […] La LHRH (gonadoréline), décapeptide qui stimule les gonadotrophines hypophysaires, est sécrétée à l'étage hypothalamique (noyau arqué). Cette substance est sécrétée de manière pulsatile : une décharge de LHRH se produit environ toutes les quatre-vingt-dix minutes. Les cellules gonadotropes de l'hypophyse répondent à cette stimulation par la fabrication pulsatile des gonadotrophines : la FSH et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-menstruel/#i_132

ESTROGÈNES ou ŒSTROGÈNES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET
  •  • 1 220 mots

L'appellation de ces substances dérive du terme œstrus (ou estrus) qui désigne, chez les mammifères femelles, la période où l'ovulation et la réceptivité vis-à-vis du mâle coïncident. Les estrogènes naturels sont des hormones stéroïdes à dix-huit atomes de carbone ; il s'agit principalement de l' estradiol (estra triène-1,3,5 diol-3,17), de l' estrone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estrogenes-oestrogenes/#i_132

FIVETE (fécondation in vitro et transfert d'embryon)

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 3 526 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Détermination du moment de l'ovulation »  : […] Peu de temps avant l'ovulation, l'ovocyte est le siège de transformations essentielles à la fécondation. Si l'ovocyte est recueilli trop tôt, il ne pourra être immédiatement fécondé in vitro. Le délai optimal du recueil est de quelques heures (de 1 à 6) avant l'ovulation spontanée. Après, il est trop tard, l'ovocyte est expulsé et, puisque les trompes sont imperméables chez les patientes, il se p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fivete/#i_132

GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE, 
  • Jacques TESTART
  •  • 4 165 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Ovules »  : […] Dans la région corticale de l'ovaire fœtal les gonocytes engendrent des ovogonies. Leur transformation en gamète féminin (ovogenèse) s'effectue au sein de massifs cellulaires, dits follicules ovariens , chaque follicule enserrant une seule cellule germinale. Contrairement à ce qui se passe pour la spermatogenèse, toutes les ovogonies, capables de se multiplier indéfiniment par mitose, ont été tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gametes/#i_132

GÉNITAL APPAREIL

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Maurice PANIGEL
  • , Universalis
  •  • 14 776 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Corrélations hypothalamo-hypophyso-gonadiques »  : […] Une hormone hypothalamique GnRH (« gonadotropin releasing hormone » : LHRH) décapeptide localisée par la radio-immunologie dans l'éminence médiane et certains groupes de neurones de l'hypothalamus règle, au cours du cycle sexuel, la décharge, à partir de l'hypophyse, des hormones gonadotropes appelées gonadostimulines, gonadotrophines ou gonadotropines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-genital/#i_132

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les familles d'hormones antéhypophysaires »  : […] Les résultats obtenus chez les Mammifères et ceux, beaucoup plus limités, qui concernent les hormones d'autres Vertébrés permettent de diviser les hormones de l'hypophyse antérieure en trois familles de molécules homologues : celle des hormones de croissance (GH) et prolactines (PRL), celle des hormones gonadotropes (GTH) et thyréotropes (TSH), celle enfin des hormones corticotropes (ACTH) et m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_132

MÉLATONINE

  • Écrit par 
  • Yvan TOUITOU
  •  • 870 mots

La mélatonine (N-acétyl-5-méthoxy-tryptamine) est une hormone sécrétée principalement par la glande pinéale ou épiphyse et également produite, mais en beaucoup plus faible quantité, par la rétine. Durant les trente dernières années, l'intérêt pour la glande pinéale a été relancé à la suite de l'isolement et de la caractérisation de la mélatonine, par Lerner et ses collaborateurs en 1958. Son nom l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melatonine/#i_132

PROSTAGLANDINES

  • Écrit par 
  • Jean BUENDIA
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Mécanisme d'action et sites récepteurs »  : […] Les prostaglandines sont synthétisées dans de nombreuses cellules, en quantités et proportions très différentes suivant les organes (PGE 2 et PGA 2 au niveau rénal, PGI 2 sur l'endothélium des vaisseaux et le cœur, PGD 2 au niveau du cerveau, et même une dizaine d'entre elles dans la vésicule séminale, etc.) et donnent des réponses biologiques, elles aussi différentes. Dans la plupart des tiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostaglandines/#i_132

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des rythmes de période variée »  : […] Les rythmes biologiques, dont la période est proche de 24 heures sont qualifiés de circadiens (du latin circa , « presque », et dies , « jour »), leur période est en fait comprise entre 20 et 28 heures. Le rythme nycthéméral, avec une période de vingt-quatre heures exactement, en est un cas particulier. Les rythmes de période plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_132

STÉRILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 2 521 mots

Dans le chapitre « Chez la femme »  : […] Pour chercher à savoir si la patiente ovule, plusieurs investigations sont nécessaires : – La courbe de température , prise chaque matin au réveil. Une courbe normale est caractérisée par un aspect biphasique, avec une différence de température entre la première et la deuxième phase de 0,4 à 0,5  0 C, un décalage dont la durée de montée ne dépasse pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sterilite/#i_132

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 595 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Régulation de la biosynthèse »  : […] Des activateurs enzymatiques, qui sont des hormones peptidiques antéhypophysaires, régulent la biosynthèse des hormones stéroïdes : – ACTH ( adréno-corticotrophic-hormone ) pour la synthèse des corticoïdes ; –  FSH ( follicle-stimulating-hormone ) et LH ( luteinizing hormone ) pour la synthèse des hormones sexuelles. Ces activateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_132


Affichage 

Axe hypothalamique hypophyso-ovarien

dessin

À gauche, les structures anatomiques, à droite, la physiologie (dosages hormonaux au cours du cycle) et l'histologie (évolution du follicule ovarien et de l'endomètre utérin au cours du cycle) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Axe hypothalamique hypophyso-ovarien
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin