LETTRES À LUCILIUS, SénèqueFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les remèdes de l'âme

C'est sur le ton de la confidence et sous le signe de l'amitié que débute cette correspondance entre le stoïcien Sénèque et Lucilius, le poète épicurien en quête de consignes de vie. « Oui, tu feras bien, cher Lucilius : entreprends de te libérer toi-même » (lettre 1). Autant qu'à son interlocuteur, Sénèque s'adresse à lui-même ou aux lecteurs inconnus à qui cette correspondance semble aussi destinée. Nulle volonté ici de démontrer, d'imposer une doctrine, mais la ferme conviction d'être en possession, à la fin pressentie d'une existence mondaine bien remplie, d'un savoir de la vie, d'une sagesse qu'il est impératif de transmettre : « Les remèdes de l'âme ont été découverts par les Anciens ; trouver de quelle manière et quand il faut les appliquer, voilà le sens de ma recherche » (lettre 64).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « LETTRES À LUCILIUS, Sénèque - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettres-a-lucilius/