LETTONIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom officielRépublique de Lettonie (LV)
Chef de l'ÉtatEgils Levits (depuis le 8 juillet 2019)
Chef du gouvernementKrisjanis Karins (depuis le 23 janvier 2019)
CapitaleRiga
Langue officielleletton
Unité monétaireeuro (EUR)
Population1 919 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)64 573

Histoire

Des origines au XIIIe siècle

Des populations proto-baltes occupaient sans doute au IIe millénaire avant J.-C. un territoire couvrant la plus grande partie de l'Europe médiane. Les échanges commerciaux entre les peuples de cette région étaient importants, en raison de la présence sur les rives de la Baltique de l'ambre aux propriétés mystérieuses. Jusqu'au viiie siècle de notre ère, des migrations regroupèrent les Baltes du nord en quatre communautés : les Coures, les Latgaliens, les Séloniens et les Sémigaliens qui formeront le peuple letton.

À travers leur territoire, la Daugava offrait une route commerciale vers les principautés russes, que les Vikings utilisèrent jusqu'au xe siècle. Puis leur déclin permit aux Coures de pratiquer la piraterie dans la mer Baltique ; le commerce contrôlé par la Ligue hanséatique en souffrait, donnant ainsi un prétexte aux Germaniques pour organiser une croisade dont le but officiel était de « convertir les derniers païens d'Europe » et dont la raison majeure était de s'emparer de leurs territoires.

La Livonie chrétienne des chevaliers Porte-Glaive

Cette croisade débarqua en 1201 à l'embouchure de la Daugava dans une région qui fut baptisée Livonia (Livland) parce que la première tribu rencontrée sur le rivage était les Lives, des Finno-Ougriens. La ville de Riga fut fondée la même année et devint le centre de la conquête organisée par les chevaliers Porte-Glaive, qui s'étendit rapidement vers le nord pour englober à peu près les territoires actuels de l'Estonie et de la Lettonie. Les Porte-Glaive subirent, lors d'une incursion au sud, une défaite à Sauḷe devant les Lituaniens en 1236. À la suite de cette défaite, le pape ordonna la fusion des Porte-Glaive avec l'ordre des Teutoniques, donnant naissance à l'ordre de Livonie.

Cette nouvelle confédération était subdivisée en domaines, appartenant soit aux Danois arrivés au nord en 1219 qui fondèrent [...]


Médias de l’article

Lettonie : carte physique

Lettonie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Lettonie : drapeau

Lettonie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Riga (Lettonie)

Riga (Lettonie)
Crédits : Alan Smith/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Lettonie: signature du traité d'adhésion à l'Union européenne, 2003

Lettonie: signature du traité d'adhésion à l'Union européenne, 2003
Crédits : Communauté européenne

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

  • : historien de la littérature
  • : docteure en civilisation russe, option géographie (Institut national des langues et civilisations orientales), rédactrice pour les revues Questions Internationales et P@ges Europe de la Documentation Française, corédactrice en chef de la revue Regard sur l'Est, chargée de cours à l'Institut national des langues et civilisations orientales
  • : docteur de l'Université, ancien maître de conférences à l'Institut national des langues et civilisations orientales (histoire des pays Baltes)

Classification


Autres références

«  LETTONIE  » est également traité dans :

LETTONIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/lettonie/#i_31703

BALTES PAYS

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 1 317 mots

Les territoires actuels de l'Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie forment un ensemble géographique soudé de 175 000 kilomètres carrés. On a coutume de dire que ces États constitueraient un tout, les pays Baltes. Or, en dehors de leur unité géographique sur la rive orientale de la mer Baltique, ces pays n'ont, jusqu'au xviii e  siècle, presque rien en commun. Ni leurs origines : les Estoniens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-baltes/#i_31703

COURLANDE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 409 mots

Province occidentale de la Lettonie, située sur la Baltique, au sud du golfe de Riga, la Courlande eut une existence propre à partir du xvi e siècle. Peuplée par les Koures qui parlaient un dialecte letton, la province est conquise, entre 1245 et 1250, par les chevaliers Teutoniques qui convertissent de force la population au christianisme et fondent un diocèse. Après la révolte de 1261 et en dép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courlande/#i_31703

RIGA

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 709 mots
  •  • 2 médias

La capitale actuelle de la Lettonie est fondée en 1201 par l'évêque Albert de Buxhövden, envoyé pour convertir les « derniers païens d'Europe ». Il bâtit non loin de l'embouchure de la Daugava une cité qu'il nomme Riga, dont les armes rappellent l'origine germanique (tours de Hambourg et clés de Brême). Cette cité est érigée bientôt en évêché par Rome et devient le centre de la conquête réalisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/riga/#i_31703

Voir aussi

Pour citer l’article

J. A. ANDRUPS, Céline BAYOU, Suzanne CHAMPONNOIS, « LETTONIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettonie/