LÉSION CÉRÉBRALE

ALEXIES

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre de PARTZ
  •  • 1 650 mots

Dans le chapitre « Les pathologies acquises de la lecture »  : […] Selon leur localisation et leur étendue, les lésions cérébrales perturbent différemment les circuits cérébraux qui sous-tendent l’activité de lecture. Les déficits affectant cette dernière prennent des formes diverses qui sont associées ou non à d’autres altérations du langage (comme l’écriture). Ainsi, certains patients présentent un déficit de l’identification des lettres. Dans les cas les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexies/#i_56732

AMNÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 1 104 mots

Les amnésies constituent un terme générique qui s’applique à de multiples situations pathologiques : une maladie neurodégénérative, comme la maladie d’Alzheimer, un traumatisme crânien, les conséquences de lésions focales de diverses origines, comme une pathologie infectieuse, vasculaire, tumorale, carentielle, etc. Tout en étant le symptôme, parfois central, d’une maladie, ces amnésies sont tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amnesie/#i_56732

AMUSIE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 325 mots

L’amusie est un trouble neurologique qui affecte à des degrés variables la perception et la production musicales. Celui-ci ne s’explique pas par une baisse de l’acuité auditive (surdité), une déficience intellectuelle ou motrice. Cette perte sélective de la fonction musicale contraste avec des compétences de langage qui peuvent demeurer intactes tout comme la reconnaissance des voix humaines et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amusie/#i_56732

APATHIE

  • Écrit par 
  • Martial VAN DER LINDEN
  •  • 690 mots

Pour les philosophes de la Grèce antique, l’apathie renvoyait à l’insensibilité ou à l’impassibilité devant les passions et, en ce sens, elle avait une connotation positive, puisque censée combattre l’influence néfaste des passions sur la raison. Dans son acception courante actuelle, elle a acquis une signification négative et est associée au manque d’énergie et d’initiative ou à l’indifférence. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apathie/#i_56732

APHASIE

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 983 mots

Ainsi nommée en 1864 par le clinicien Armand Trousseau en opposition au terme aphémie retenu à la même époque par Paul Broca et au terme alalie proposé plusieurs décennies auparavant par Jacques Lordat, l’aphasie est un trouble de la production et (ou) de la compréhension du langage oral et (ou) écrit consécutif à une lésion cérébrale le plus souvent située dans l’hémisphère gauche du cerveau et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aphasie/#i_56732

APRAXIE

  • Écrit par 
  • Didier LE GALL, 
  • François OSIURAK
  •  • 1 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La naissance de l’apraxie »  : […] En 1900, Hugo Karl Liepmann rapporte la première observation de ce désordre. Le malade présente des difficultés pour réaliser, à la demande du médecin, des gestes avec les membres du côté droit de son corps, bien qu’il ne soit pas paralysé. Il est incapable de faire des gestes connus (bonjour, etc.) ou de mimer des gestes en rapport avec l’utilisation d’objets (boire, etc.). Le patient a des diffi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apraxie/#i_56732

CARAMAZZA ALFONSO (1946- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 373 mots

Alfonso Caramazza obtient, en 1974, un doctorat en psychologie à l’université Johns-Hopkins (Baltimore, Maryland). Enseignant-chercheur dans cette université jusqu’en 1993, il occupe divers postes universitaires aux États-Unis ainsi qu’à l’étranger (Montréal, Rome, College Park, Dartmouth, Genève, Trieste) jusqu’à sa nomination, en 1995, au département de psychologie de l’université Harvard, où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-caramazza/#i_56732

CERVEAU ET LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Jean-François DÉMONET
  •  • 2 863 mots
  •  • 5 médias

De tous les moyens dont dispose l’être humain pour communiquer avec ses semblables, le langage est le plus efficace. Comme la bipédie, le langage oral est un comportement universel, au développement spontané dans notre espèce et, sauf à être empêchées par la maladie, les prémices de cette fonction peuvent être mises en évidence dès avant la naissance. Le langage se compose d’un ensemble hiérarchi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-langage-oral/#i_56732

CERVEAU ET PRODUCTION ÉCRITE

  • Écrit par 
  • Marieke LONGCAMP, 
  • Jean-Luc VELAY
  •  • 1 195 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un centre du geste graphique dans le cerveau ?  »  : […] Après la découverte, en 1861, par Paul Broca, d’un centre du langage parlé dans le cerveau, dont la lésion conduit à des difficultés voire à une incapacité totale à s’exprimer oralement (aphasie), on s’est questionné sur l’existence possible de zones cérébrales dédiées à l’écriture. Une lésion de ces régions du cerveau pourrait expliquer les troubles présentés par des patients incapables d’écrire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-production-ecrite/#i_56732

CERVEAU ET NOMBRES

  • Écrit par 
  • Mauro PESENTI
  •  • 977 mots

Dans le chapitre « Approche anatomoclinique »  : […] Au xix e  siècle, la phrénologie localise les fonctions cognitives en appariant les compétences observées avec les bosses à la surface du crâne, l'idée étant que plus une fonction cognitive se développe, plus la structure cérébrale qui la prend en charge croît en volume et presse sur la paroi crânienne qu'elle déforme. Les habiletés numériques se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-nombres/#i_56732

CERVEAU ET FONCTIONNEMENT EXÉCUTIF

  • Écrit par 
  • Fabienne COLLETTE
  •  • 1 079 mots

Dans le chapitre « Les études initiales : l’importance du lobe frontal ? »  : […] Le cortex préfrontal a été initialement considéré comme le soubassement du fonctionnement exécutif. En effet, de nombreux patients cérébro-lésés présentant une atteinte sélective de certaines de ces fonctions à la suite d’une lésion située au niveau des régions frontales ont été décrits. Sur cette base, différents processus ont été identifiés, tels que les capacités de planification, d’inhibition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-fonctionnement-executif/#i_56732

CERVEAU ET ÉMOTION

  • Écrit par 
  • Patrik VUILLEUMIER
  •  • 1 618 mots
  •  • 1 média

L’étude des mécanismes cérébraux des émotions, chez l’homme et l’animal, a explosé au début du xxi e  siècle, après avoir été souvent ignorée par les neurosciences comparativement à d’autres processus mentaux ou comportementaux, notamment en raison d’une définition des émotions souvent centrée sur leurs composantes subjectives, donc essentielleme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-emotion/#i_56732

CERVEAU ET MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 1 025 mots

Identifier les zones du cerveau qui traitent la musique et préciser leur rôle respectif dans la perception, la mémoire, les émotions et la pratique musicale font l’objet de nombreux travaux en neuroscience de la musique. C’est à partir de l’observation des patients présentant des lésions cérébrales et des études en neuro-imagerie que les scientifiques ont réussi à apporter des preuves solides con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-musique/#i_56732

ÉPILEPSIE

  • Écrit par 
  • Henri GASTAUT, 
  • François MIKOL
  •  • 6 179 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Épilepsies cryptogéniques »  : […] Elles évoquent une épilepsie symptomatique mais sans cause décelée. L'exemple le plus flagrant en est l'épilepsie temporo-médiale , où l'I.R.M. montre une fois sur deux une lésion de l'hippocampe (atrophie, sclérose) . Cette lésion peut être la conséquence d'une hypoxie-ischémie périnatale ou, dans la toute petite enfance, d'un traumatisme crânien, d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epilepsie/#i_56732

GAUCHERIE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 464 mots

Le terme « gaucherie » comporte plusieurs sens. Ce terme fait référence au choix de la main gauche pour écrire, mais il signifie également « manque d’adresse ». Les gauchers seraient-ils maladroits, par opposition aux droitiers ? Ou s’agit-il d’une stigmatisation sans fondement dont sont souvent victimes les minorités ? On dit d’une personne qu’elle est gauchère si elle écrit avec sa main gauche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaucherie/#i_56732

HEBB DONALD OLDING (1904-1985)

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 424 mots

Né en 1904, le psychologue canadien Donald Hebb a soutenu en 1936 une thèse de doctorat, dirigée par Karl Lashley, sur les effets de la privation sensorielle sur la perception chez le rat. Il a ensuite travaillé avec Wilder Penfield à Montréal, sur l’effet des lésions cérébrales sur le comportement humain, puis à nouveau auprès de Lashley au Yerkes Primate Center. Devenu professeur de psychologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donald-olding-hebb/#i_56732

MÉMOIRE ÉPISODIQUE ET CERVEAU

  • Écrit par 
  • Béatrice DESGRANGES
  •  • 1 178 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mémoire épisodique et cortex frontal  »  : […] Bien que les observations de patients victimes de lésions frontales aient contribué à la reconnaissance de l'implication de cette région dans les aspects stratégiques de la mémorisation, ces patients ne présentent pas de difficulté majeure dans les épreuves classiques de mémoire épisodique. Les études d'imagerie cérébrale pendant la réalisation d’épreuves de mémoire, ou études d’activation, ont e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-episodique-et-cerveau/#i_56732

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Épilepsies »  : […] Il convient de rappeler qu'une lésion des hémisphères cérébraux, et plus particulièrement à l'étage cortical, est susceptible de provoquer, à côté du déficit que produit toute lésion du système nerveux à quelque étage que ce soit, des phénomènes d'excitation, les crises d'épilepsie, qui sont en quelque sorte les différentes manifestations cliniques de la décharge hypersynchrone d'une population n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_56732

POSNER MICHAEL (1936- )

  • Écrit par 
  • Éric SIÉROFF
  •  • 381 mots

Psychologue américain spécialiste de l’attention. Michael I. Posner est né en 1936 à Cincinnati. Il accomplit ses études à Seattle, soutient sa thèse à l’université du Michigan à Ann Arbor, puis est recruté comme professeur à l’université d’Oregon en 1965, à Eugene. Il a reçu les plus hautes distinctions, dont la National Medal of Science en 2009, et est docteur honoris caus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-posner/#i_56732

PROSOPAGNOSIE

  • Écrit par 
  • Bruno ROSSION
  •  • 375 mots

La prosopagnosie est un déficit de la reconnaissance des personnes par le visage causé par une lésion cérébrale, qui ne résulte ni de troubles ophtalmologiques ni de déficits intellectuels. Le patient prosopagnosique est incapable de reconnaître les personnes connues avant la lésion et d’apprendre de nouveaux visages. Il est cependant capable de reconnaître les personnes par la voix, la posture, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosopagnosie/#i_56732

SHALLICE TIM (1940- )

  • Écrit par 
  • José MORAIS
  •  • 344 mots

Tim Shallice est né en 1940 à Manchester. Il soutient sa thèse en 1965 à l’University College de Londres (UCL) où il entame sa carrière en tant que chercheur au département de psychologie, puis comme senior research fellow à l’Institut de neurologie. En 1978, il de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tim-shallice/#i_56732

SQUIRE LARRY (1941- )

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 420 mots

Né en 1941, le psychologue américain Larry Squire, docteur du Massachusetts Institute of Technology, a enseigné durant toute sa carrière à l’université de Californie à San Diego. Ses activités de recherche sur la mémoire constituent l’une des meilleures illustrations du caractère fécond de la rencontre entre psychologie cognitive – l’étude des fonctions cognitives à travers le recueil de données […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larry-squire/#i_56732

ATTENTION TROUBLES DE L'

  • Écrit par 
  • Éric SIÉROFF
  •  • 1 021 mots

Dans le chapitre « Lésions et dysfonctionnements frontaux »  : […] Une atteinte des lobes frontaux peut entraîner un trouble du contrôle de l’attention avec une grande distractibilité et des difficultés à se concentrer. Les patients ne peuvent pas diriger leur attention en fonction de buts préétablis. Leur comportement est inapproprié dans les interactions sociales, avec une mauvaise évaluation des conséquences de leurs actes, une attitude « désinhibée » et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-de-l-attention/#i_56732

VISION - Perception visuelle et conscience

  • Écrit par 
  • Sylvie CHOKRON, 
  • Christian MARENDAZ
  •  • 4 532 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Approche neuropsychologique : dissociation entre perception consciente et non consciente après une lésion cérébrale »  : […] En plus de son intérêt pour l'étude des corrélations anatomo-cliniques et des localisations cérébrales des processus cognitifs, la neuropsychologie permet d'étudier les aspects conscients et inconscients de ces processus. En effet, si pendant longtemps les divers troubles des fonctions supérieures consécutifs à une lésion cérébrale ont été interprétés en termes de déficit absolu, depuis quelques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-perception-visuelle-et-conscience/#i_56732

VISUALISATION DE L'ACTIVITÉ DU CERVEAU

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 6 298 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Convergence et divergence des données d’imagerie cérébrale »  : […] Lorsqu’il s’agit d’étudier à l’échelle des grandes aires corticales les localisations des régions impliquées dans certaines tâches cognitives, il arrive souvent que différentes techniques aboutissent à des résultats très similaires. Cela est le cas par exemple pour la caractérisation des aires cérébrales impliquées dans l’analyse syntactique (grammaticale) des phrases par la MEG et l’IRMf, en acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-l-activite-du-cerveau/#i_56732

WARRINGTON ELIZABETH (1931- )

  • Écrit par 
  • Liliann MANNING
  •  • 341 mots

Elizabeth Warrington, figure marquante du courant de la neuropsychologie cognitive, est née en 1931 au Royaume-Uni. Elle est professeur émérite et membre du Groupe de recherche sur la démence à l’University College London (UCL). Elle est l’auteur de deux cent cinquante publications y compris dans la revue Nature . Son rayonnement international lui a valu d’être nommée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-warrington/#i_56732