LES VOIES DE LA CRÉATION EN ICONOGRAPHIE CHRÉTIENNE. ANTIQUITÉ ET MOYEN ÂGE, André GrabarFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une iconographie populaire au Moyen Âge ?

L'approche typologique permet aussi de faire surgir, à côté des œuvres d'art les plus connues dans le monde byzantin ou en Occident, d'autres catégories d'objets s'adressant à un autre public et chargés d'autres valeurs, d'autres croyances, que l'iconographie officielle ignorait, volontairement ou pas. Mieux adaptés aux formes des dévotions courantes, ces objets n'avaient pas toujours de liens avec l'enseignement de l'Église. Pourtant, dans la mesure où la verve populaire s'y manifestait, ils montraient plus de réalisme et de pittoresque que les grandes compositions officielles. Statuettes de saints et de saintes, badges de pèlerinages, les images hagiographiques viennent largement en tête et témoignent d'un complet renouvellement du répertoire, dans les matériaux utilisés, les formes et les types. André Grabar a soulevé ainsi une question très féconde pour la recherche à venir, mais qui reste aujourd'hui encore peu explorée.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de l'Université, ancien membre de l'École française de Rome, professeur d'histoire de l'art médiéval à l'université de Bourgogne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel RUSSO, « LES VOIES DE LA CRÉATION EN ICONOGRAPHIE CHRÉTIENNE. ANTIQUITÉ ET MOYEN ÂGE, André Grabar - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voies-de-la-creation-en-iconographie-chretienne-antiquite-et-moyen-age/