LES TONTONS FLINGUEURS, film de Georges Lautner

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Promesses faites à un mourant

Fernand, un ancien gangster retiré des affaires du milieu, dirige une entreprise de travaux publics à Montauban. Il promet à l'un de ses amis agonisant, le Mexicain, qu'il veillera sur sa fille Patricia après sa mort. Les affaires du défunt concernent un tripot, une distillerie clandestine et une maison close, que voudraient s'approprier les cadres de la bande, emmenés par les frères Volfoni, Raoul et Jean. Avec l'aide de maître Folace, notaire et grand argentier de la bande, du garde du corps Pascal et du fidèle majordome Jean, un ancien perceur de coffres-forts, Fernand va affronter les frères Volfoni et un tueur allemand, et mettre bon ordre à tout cela en employant des méthodes plutôt expéditives. Raoul et Jean viennent s'expliquer avec Fernand pendant que la protégée de celui-ci organise une surprise-partie dans la villa. Ils se retrouvent dans la cuisine et beurrent des sandwichs en testant un alcool d'homme jadis fabriqué par le Mexicain dans sa distillerie clandestine. Les truands règlent leurs comptes pendant le mariage de Patricia avec Antoine Delafoy, un jeune bourgeois très snob.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  LES TONTONS FLINGUEURS, Georges Lautner  » est également traité dans :

BLIER BERNARD (1916-1989)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 730 mots

« Il n'y a pas de différence entre le théâtre et le cinéma, affirmait Bernard Blier, il y a deux façons de jouer la comédie : la bonne et la mauvaise. » Rectitude et bon sens. On croit entendre Louis Jouvet dont l'acteur suivit les cours au Conservatoire, ce qui lui permit de camper au naturel un de ses élèves dans Entrée des artistes (de M. Allégret, 1938). Né le 11 janvier 1916 à Buenos Aires, […] Lire la suite

LAUTNER GEORGES (1926-2013)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 678 mots
  •  • 1 média

Né à Nice en 1926, élevé dans le sérail (il est le fils de l'actrice Renée Saint-Cyr), habitué des studios de la Victorine et de la Côte d'Azur où il a tourné treize longs-métrages sur la quarantaine réalisés jusqu'au milieu des années 1990, Georges Lautner est parmi les réalisateurs dont les films sont le plus fréquemment reprogrammés aux heures de grande écoute par les télévisions hertziennes, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel MARIE, « LES TONTONS FLINGUEURS, film de Georges Lautner », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tontons-flingueurs/