COLIN LES SŒURS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Trois des quatre filles du peintre Alexandre Colin (1798-1875), Héloïse (1820-1873), Anaïs (1822-1899) et Laure (1827-1878) sont renommées pour leur collaboration comme illustratrices des principaux journaux de mode du xixe siècle. Nées dans une famille d'artistes apparentés à Greuze, aux deux Drouais et aux frères Challe, elles ont appris à dessiner chez leur père, ami de Delacroix, Bonington et Delaroche. Alexandre Colin, qui avait été directeur de l'école des beaux-arts de Nîmes, se fixa à Paris après 1830 où son atelier devint un centre artistique très fréquenté. Ses filles exposèrent très jeunes au Salon, puis Héloïse et Anaïs commencèrent à gagner leur vie en dessinant des planches de modes. C'était alors un important débouché pour les dessinateurs-lithographes.

Héloïse et Anaïs puisèrent une partie de leur inspiration dans les séries de costumes réalisées par leur père : Costumes des provinces d'Italie, Costumes de tous pays ou bien Costumes des époques anciennes de la cour de France. En 1840, Héloïse Colin publia Le Sélam ou Galerie de costumes, fleurs et femmes de tous les pays et en 1843-1845 Anaïs donnait Le Maître à danser (recueil de costumes de bal) et Les Dames cosmopolites (travestissements de tous pays). Les deux sœurs travaillent pour les mêmes journaux (Le Follet, Le Conseiller des dames), mais les aquarelles d'Héloïse ont la précision des miniatures tandis que celles d'Anaïs sont plus vaporeuses. Les compositions d'Héloïse peuvent être comparées dans leur finesse aux dessins de Jules David pour Le Moniteur de la mode.

Dès 1839, on lit le nom d'Héloïse et d'Anaïs dans le journal La Mode et, à partir de 1846, les trois sœurs collaboraient au Follet, une des plus belles publications de mode du temps. On les trouve dans tous les journaux contrôlés par le coiffeur Louis-Joseph Mariton, tels que Le Bon Ton, La Corbeille, La France élégante, mais aussi dans le supplément Modes vraies du Musée des familles et plus précisément dans la presse qui s'adressait aux jeunes filles : Le Conseiller des demoiselles et Le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômée d'études approfondies d'histoire de l'art, chargée de mission au musée de la Mode et du Costume, palais Galliera

Classification

Pour citer l’article

Françoise TÉTART-VITTU, « COLIN LES SŒURS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-soeurs-colin/