LES ROUGON-MACQUART, Émile ZolaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le second Empire »

Zola découvre d'abord ce que Henri Mitterand nomme le « lien familial ». Le cycle projeté par Zola se déploiera livre après livre en suivant l'arbre généalogique d'une famille. « Je ne veux pas peindre la société contemporaine, mais une seule famille, en montrant le jeu de la race modifiée par les milieux. Si j'accepte un cadre historique, c'est uniquement pour avoir un milieu qui réagisse ; de même le métier, le lieu de résidence sont des milieux. Ma grande affaire est d'être purement naturaliste, purement physiologiste. » Le coup de génie de l'écrivain sera d'introduire sous l'influence du Traité de l'hérédité naturelle (1847-1850) de Prosper Lucas la notion d'hérédité et, à partir de l'ancêtre de cette famille, la tante Dide, de faire bifurquer cet arbre en deux branches, la légitime et l'adultérine qui opposeront deux réalités, l'officielle et la marginale, que les romans exploreront systématiquement. Là où Balzac utilisait le principe du retour des personnages pour organiser son univers, Zola pouvait alors introduire une cohérence génétique et spatiale entre toutes ses compositions.

L'origine du projet des Rougon-Macquart est consignée sur une simple note d'une trentaine de lignes, inspirée par les classifications de Balzac : « Il y a quatre mondes [...] Peuple. Commerçants. Bourgeoisie. Grand monde. [...] Et un monde à part ; putain, meurtrier, prêtre (religion), artiste (art). » Suit une liste de dix romans à écrire. Zola va affiner son projet en trois textes programmatiques : « Notes générales sur la marche de l'œuvre », « Notes générale sur la nature de l'œuvre », « Différence entre Balzac et moi ».

La théorie du milieu et du moment de Taine offre à Zola le cadre méthodologique déterminant des personnages dont l'« ambition » et les « appétits » vont s'exercer sur la société. C'est celle du second Empire (1852-1870) qu'il choisit, alors qu'elle se clôt tragiquement au moment même où il s'attelle à la tâche. La Fortune des Rougon (1871) enveloppera le coup d'État de décembre 1851 de Napoléon III, La Débâcle (1892) embrassera la guerre franco-prussienne de 1870 et la Commune. Mais, au même titre que le Dictionnaire de Littré, Les Rougon-Macquart offrent un point de vue documentaire sur la société du second Empire, sa « fièvre », ses mœurs et ses mutations. La Curée (1871) a pour cadre les travaux d'Haussmann et les spéculations immobilières, Au bonheur des dames (1883) traite de la création des grands magasins, La Bête humaine (1890) introduit le lecteur dans l'univers des chemins de fer, Nana (1880) est une peinture de la haute prostitution et Germinal (1885) exprime les tensions entre capitalisme et prolétariat...

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LES ROUGON-MACQUART, Émile Zola  » est également traité dans :

AU BONHEUR DES DAMES, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 131 mots

Publié en feuilleton dans Gil Blas entre décembre 1882 et mars 1883 et aussitôt après en volume chez Charpentier, Au Bonheur des dames est le onzième volume de la série des Rougon-Macquart . Il suit Pot-Bouille (1882), avec lequel il constitue une sorte de diptyque d'Octave Mouret. Médité depuis longtemps (dès 1868, Zola avait projeté de mettre en scène un « spéculateur sur le haut commerce »), […] Lire la suite

GERMINAL, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 896 mots

À propos de Germinal , Émile Zola (1840-1902) écrivait à un correspondant : « J'ai toujours, dans la série des Rougon-Macquart , gardé une large place à l'étude du peuple, de l'ouvrier, et cela dès l'idée première de l'œuvre. Mais ce n'est qu'au moment de L'Assommoir que, ne pouvant mettre dans ce livre l'étude du rôle politique et surtout social de l'ouvrier, je pris la résolution de réserver ce […] Lire la suite

LA CURÉE, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 723 mots

Dans le chapitre « Un drame à trois personnages »  : […] Le livre, divisé en sept chapitres, s'ouvre sur une scène en forme de prologue. De retour en calèche d'un après-midi au bois de Boulogne, Maxime et Renée observent les figures du tout-Paris prises comme eux dans un embouteillage. Renée exprime son ennui d'une vie comblée et son envie d'« autre chose ». Suit une réception mondaine dans l'hôtel particulier des Saccard. Dès le deuxième chapitre, le r […] Lire la suite

NANA, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 897 mots
  •  • 1 média

Fille de Gervaise et de Coupeau, Nana apparaît pour la première fois dans L'Assommoir (1877) et fut immortalisée, avant la parution même du roman qui lui est consacré, par une toile de Manet. Comme la plupart des romans d'Émile Zola (1840-1902), Nana a d'abord paru en feuilleton dans Le Voltaire , du 16 octobre 1879 au 5 février 1880, et sa publication en volume a été précédée d'une forte campa […] Lire la suite

NATURALISME, notion de

  • Écrit par 
  • Florence FILIPPI
  •  • 1 541 mots

Dans le chapitre « Un « révélateur » social »  : […] En hommage à la Comédie humaine de Balzac, Zola fait de son œuvre un ensemble cohérent, un grand corps que l'auteur dissèque et analyse à la manière d'un médecin (Préface générale des Rougon-Macquart , La Fortune des Rougon , 1871). Son projet, construit autour d'un arbre généalogique à deux branches, expose une série de possibles romanesques et narratifs par association entre milieux et tempéram […] Lire la suite

L'ŒUVRE, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 979 mots
  •  • 1 média

Publiée en 1886 chez Charpentier après avoir paru en feuilleton dans la revue Gil Blas , L'Œuvre occupe une place un peu à part au sein des Rougon-Macquart . Cette singularité ne tient ni aux personnages ni au milieu évoqué : Claude Lantier est le fils de Gervaise, déjà rencontré dans L'Assommoir et Le Ventre de Paris , et, dès 1869, Émile Zola (1840-1902) avait eu le projet d'« un roman qui au […] Lire la suite

L'ASSOMMOIR, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 998 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Grandeur et décadence de Gervaise Macquart »  : […] Publié dans sa version intégrale et définitive chez Charpentier en 1877, septième roman de la série des Rougon-Macquart , L'Assommoir a d'abord paru en feuilleton au cours de l'année 1876, dans Le Bien public , puis dans La République des Lettres . Composé de treize chapitres, divisés en deux ensembles symétriques, de part et d'autre d'un sommet (le chapitre  vii ), le récit raconte l'ascension, […] Lire la suite

LE VENTRE DE PARIS, Émile Zola - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 206 mots

Après La Fortune des Rougon (1871) et La Curée (1872), Le Ventre de Paris est le troisième roman de la série des Rougon-Macquart . Sa parution en feuilleton dans le quotidien L'État en mars 1873, puis en volume chez Charpentier deux mois plus tard, est accueillie assez fraîchement. Si de rares confrères comme Maupassant et Huysmans s'enthousiasment, la plupart des critiques se bouchent le nez. […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Didier WAGNEUR, « LES ROUGON-MACQUART, Émile Zola - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-rougon-macquart/