LES RÈGLES DE LA MÉTHODE SOCIOLOGIQUE, Émile DurkheimFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une quête de l'objectivité par la méthode et la preuve

Ouvrage de taille modeste, les Règles se composent de six parties qui, comme le précise l'Introduction, se donnent pour objectif commun de « faire une enquête sommaire sur les ressources les plus générales dont dispose l'investigation sociologique » en vue de construire « une méthode plus exactement adaptée à la nature particulière des phénomènes sociaux ».

Le chapitre i se propose de délimiter le domaine de la sociologie à l'aide d'une définition des faits proprement sociaux. Ces derniers, consistant en des « manières de faire, de penser et d'agir » qui peuvent autant être fixées dans des règles ou procédures formelles que s'exprimer dans des courants sociaux sous forme de sentiments collectifs plus labiles, ont pour traits distinctifs d'être « extérieurs à l'individu et doués d'un pouvoir de coercition en vertu duquel ils s'imposent à lui ». L'impératif d'écarter les prénotions, jugements de valeur et impressions subjectives qui entourent spontanément tout phénomène présent à l'esprit impose, pour que celui-ci devienne un véritable objet de science, de recourir en sociologie à une première règle déjà en vigueur dans les autres disciplines positives. En effet, il s'agira, explique Durkheim dans le chapitre ii, d'adopter une méthode d'observation qui consiste à « considérer les faits sociaux comme des choses ». La caution qu'apporte la biologie en séparant conceptuellement la santé de la maladie, autorise Durkheim, dans le chapitre iii, à étendre, sans tomber dans le piège idéologique, les droits de la raison sociologique à la recherche d'un critère objectif susceptible de distinguer en société le normal du pathologique. Érigée en condition de la scientificité de la sociologie qui pourra ainsi « servir à la direction de la conduite », « la généralité [sera] prise comme critère de la normalité » des phénomènes sociaux. Cette généralité, encore appelée [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification


Autres références

«  LES RÈGLES DE LA MÉTHODE SOCIOLOGIQUE, Émile Durkheim  » est également traité dans :

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

Dans le chapitre « « Les Règles de la méthode sociologique » »  : […] Dans Les Règles , Durkheim s'est fixé deux objectifs. D'abord, de démontrer et de définir la spécificité de la sociologie ; ensuite, de décrire les méthodes propres à cette discipline. Certaines des propositions émises par Durkheim à ce propos ont choqué des contemporains et donné lieu à de nombreuses discussions dont on retrouve l'écho dans la préface à la seconde édition du livre. Elles continue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-durkheim/#i_32248

FAIT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 1 286 mots

Dans le chapitre « Les attributs du fait social »  : […] Le fait social possède comme attributs fondamentaux la contrainte, l'extériorité et l'inévitabilité. Contrainte : les individus sont amenés à se soumettre à son existence, comme ils doivent se soumettre à celle de la pesanteur ou de la composition de l'air. Extériorité : les individus ne produisent pas le fait social en lui-même, mais le rencontrent à l'extérieur de leurs propres productions psych […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fait-social/#i_32248

RÉALITÉ, sociologie

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 1 047 mots

Nos affirmations sur ce qui est réel ne peuvent être comprises, selon John L. Austin dans Le L angage de la perception (2007), comme originaires mais plutôt comme dérivées : ce n’est que par contraste avec une croyance erronée (il est riche) que nous sommes portés à prendre position en énonçant ce qui existe vraiment (non, « en réalité », il est pauvre…). Nous nous appuyons sur une réalité corres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realite-sociologie/#i_32248

SOCIOLOGIE - Les méthodes

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 7 616 mots
  •  • 4 médias

Une part importante des débats scientifiques en sociologie a porté, jusqu'à aujourd'hui, sur les questions de méthode. Depuis 1895 et l'ouvrage fondateur d'Émile Durkheim Les Règles de la méthode sociologique , on peut même dire que la méthodologie, entendue comme l'ensemble des règles d'investigation et d'administration de la preuve, continue d'occuper le centre des enjeux de la discipline. En s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-methodes/#i_32248

SOCIOLOGIE CLINIQUE

  • Écrit par 
  • Vincent DE GAULEJAC
  •  • 2 756 mots

Dans le chapitre « Les enjeux  »  : […] Les questions abordées par la sociologie clinique ne sont pas nouvelles. Depuis les fondations de la sociologie, les relations entre psychique et social, affectivité et socialité, individu et collectif, subjectivité et objectivité ont fait l'objet de nombreux débats. Pour autant, beaucoup de sociologues ne savent pas comment prendre en compte les dimensions psychiques, affectives, subjectives et é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-clinique/#i_32248

Voir aussi

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « LES RÈGLES DE LA MÉTHODE SOCIOLOGIQUE, Émile Durkheim - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-regles-de-la-methode-sociologique/