PITT LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le premier Pitt (1708-1778)

D'une famille de gentlemen, fils et petit-fils d'un député d'Old Sarum, qui constitua au xviiie siècle l'exemple typique du « bourg pourri », lui-même poussé dans la même position grâce à ses liens familiaux, il apparaît sur la scène politique à partir de 1736 ; il se pose rapidement en adversaire du Premier ministre Walpole, émule du cardinal Fleury et, comme son égal français, trop épris de paix pour garantir à l'Angleterre l'expansion souhaitée par les milieux commerçants. Il doit au soutien du clan Pelham son accession, en 1746, à un premier poste ministériel ; à la mort de son protecteur, en 1754, il entre en conflit avec un rival, Henry Fox dont le deuxième fils, Charles James, à été le grand rival de William Pitt le jeune. En novembre 1756, la rivalité a tourné en faveur de Pitt qui, nommé par le duc de Devonshire « premier secrétaire d'État », exerce en fait les fonctions de Premier ministre. Six mois plus tard, le ministère a déplu à George II qui le renvoie ; occasion pour Pitt de mesurer, à travers d'étonnants témoignages venus de toute l'Angleterre, le rayonnement de sa parole, de ses intentions et de ses premières actions. Dès juillet, il est rappelé au pouvoir, Fox réduit à accepter un poste subalterne, et, pendant quelques années, il s'applique à gagner, contre la France, la « guerre de Sept Ans ». Jetant aux oubliettes ses anciennes préventions contre des « noms » et des « sons » comme « équilibre des puissances, liberté de l'Europe, cause commune », il conçoit une admirable stratégie globale de sauvegarde des intérêts généraux de son pays : une action navale vigoureuse devait soulager ses forces terrestres en Europe, un engagement terrestre sur le Continent faciliter les victoires outre-Atlantique, la combinaison des opérations permettre d'éviter toute paix de compromis. Il encourage ses amiraux à bloquer les navires français dans leurs ports jusqu'à la grande victoire navale de Quiberon remportée par Edward Hawke en 1759 ; il permet ainsi à James Wolfe de conquérir plus aisément le Québec, tout en faisant capturer les c [...]

Le premier Pitt

Le premier Pitt

Photographie

Le secrétaire d'État britannique William Pitt (1708-1778), dit le premier Pitt, et le général James Wolfe (1727-1759), commandant en second des forces britanniques en Amérique, en 1755. 

Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Médias de l’article

George III

George III
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le premier Pitt

Le premier Pitt
Crédits : MPI/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

Le second Pitt

Le second Pitt
Crédits : Hulton Getty

photographie

La paix d'Amiens

La paix d'Amiens
Crédits : Hulton Getty

photographie





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

22 octobre 1981 • Royaume-Uni • Première victoire de la troisième force

À Croydon, dans la banlieue de Londres, a lieu une élection législative partielle. Alors que le candidat conservateur obtient 30,5 p. 100 des voix et le travailliste 26 p. 100, c'est William Pitt, le candidat libéral soutenu par le nouveau Parti social-démocrate, qui l'emporte avec 40 p. 100 [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARX, « PITT LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-pitt/