LES LUTTES DE CLASSES EN FRANCE, Karl MarxFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une critique de l'illusion politique

Par un étrange revers, le réel rattrape ici la théorie du Manifeste communiste dont la validité est alors suspendue à la condition de sa démonstration empirique immédiate au moyen d'arguments que Les Luttes de classes se chargent de fournir. Outre qu'elle trahit le souci de Marx pour l'exactitude du fait historique et son goût de la formule, la reconstitution très minutieuse que nous propose l'ouvrage, est effectivement centrée sur une prise en compte des variables économiques, sur l'analyse des rapports de classe et des positions occupées par les différentes forces en présence, des modifications de leur pouvoir respectif et de la formation des alliances. La défaite de juin 1849 et ses conséquences sur le cours des événements politiques qui s'ensuivront, illustrent selon l'auteur la réalité de l'opposition structurelle des intérêts sociaux qui divisent les partis et leurs diverses factions internes, et l'impossibilité de les transcender par les fonctions consensuelles d'une mythologie républicaine abstraite.

Mais, plus encore, Marx, empruntant la marche ascendante du modèle de 1789, cherche derrière les secousses du présent les traces d'un processus historique qui s'achemine inéluctablement, malgré les défaites et les discontinuités conjoncturelles, vers un bouleversement radical et programmé par le travail de fond qu'a enclenché la « vieille taupe ». Ainsi, si le prolétariat réussit en février 1848 « à conquérir le terrain en vue de la lutte pour son émancipation révolutionnaire, mais nullement cette émancipation elle-même », il s'affirme néanmoins, « en se créant un adversaire et en le combattant », comme une entité pleinement consciente d'elle-même et assurée, dans l'attente de l'avènement de la société communiste, de jouer un rôle moteur. Lu et commenté dès 1900 par la critique française, qui l'accueillit de façon réservée, l'ouvrage s'offrit au moment du Front populaire et sous la plume de M. Thorez, G. Bourgin et J. Cassou, une nouvelle carri [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification

Autres références

«  LES LUTTES DE CLASSES EN FRANCE, Karl Marx  » est également traité dans :

LE 18-BRUMAIRE DE LOUIS BONAPARTE, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuel BAROT
  •  • 1 248 mots
  •  • 1 média

Constitué originellement de sept articles écrits « à chaud » au début de 1852, en réaction immédiate au coup d'État perpétré en France le 2 décembre 1851 par Louis-Napoléon Bonaparte, l'ouvrage fut finalement publié en mai 1852 dans le premier numéro de la revue new-yorkaise La Révolution . Parfois réduit à un ouvrage de simple sociologie appliquée ou de politique, cette œuvre fondamentale, compl […] Lire la suite

ENGELS FRIEDRICH (1820-1895)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 2 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Politique dans la philosophie »  : […] Comme toute révolution ouvrant à la connaissance scientifique un nouveau « continent », l'œuvre de Marx devait nécessairement produire une rupture en philosophie. Lorsque cette science est celle de l'histoire, elle comporte à terme la possibilité d'une histoire scientifique des sciences et de la philosophie, et la reconnaissance du caractère essentiellement politique de toute philosophie. D'où l'œ […] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « LES LUTTES DE CLASSES EN FRANCE, Karl Marx - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-luttes-de-classes-en-france/