LES LETTRES PERSANES (Montesquieu)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le regard extérieur

La satire de la société contemporaine par un témoin qui arrive de l'extérieur et se trouve donc étranger aux valeurs françaises avait déjà été pratiquée par Gian Paolo Marana dans L'Espion du Grand Seigneur (1684-1689), qui relatait avec ironie les événements survenus en France depuis un demi-siècle. La forme épistolaire s'était déjà imposée avec la traduction de la correspondance d'Héloïse et d'Abélard et les Lettres portugaises de Guilleragues (1669), prétendument traduites en français. Enfin l'exotisme du sérail s'était développé avec la publication des récits de voyage en Orient et d'essais tels que le Traité des eunuques de Charles Ancillon (1707). Le grand art du jeune parlementaire qu'est alors Montesquieu a été d'aiguiser la satire par la force du style, de pimenter l'intrigue orientale par une révolte des femmes dans le sérail, de multiplier les correspondants et de jouer, dans la chronologie du roman, sur le décalage croissant entre rédaction et réception des lettres. Datées à l'aide du calendrier persan, les lettres s'échelonnent d'avril 1711 à novembre 1720, mais elles sont classées tantôt selon leur rédaction, tantôt selon leur arrivée.

Il faut en effet toutes ces années à Usbek et Rica, deux seigneurs persans, pour quitter Ispahan, gagner Smyrne, Livourne et Paris, où ils vont découvrir et approfondir la culture française. Usbek, le plus âgé, laisse derrière lui un sérail dont il confie la garde à ses eunuques, chargés de lui rendre compte des faits et gestes des femmes. Rica, le plus jeune, est plus libre dans ses jugements. L'un et l'autre s'adressent à des amis restés au pays. Usbek correspond également avec ses femmes et ses eunuques.

Si les vingt-trois premières lettres concernent le voyage, elles engagent déjà les débats religieux et politiques. L'« Histoire des Troglodytes », qui propose une fable sur les fondements du pouvoir, s'étend des lettres 11 à 14. La lettre 24 est la première de Rica : « Nous sommes à Paris depuis un mois, et nous avons toujours été dans un mouvement continuel [...] Paris est aussi grand qu'Ispahan. Les maisons y sont si hautes qu'on jurerait qu'elles ne sont habitées que par des astrologues. » La même lettre présente le roi de France et le pape comme des magiciens capables de faire accepter à leurs sujets et fidèles n'importe quelle contrevérité. La chronique de Rica continue par l'évocation du théâtre (lettre 28), de l'Église chrétienne (29), de la sotte curiosité des Parisiens qui s'écrient : « Comment peut-on être Persan ? » (30). Usbek et Rica se relaient ensuite pour parler de l'alcool et du café, de la situation des femmes et de la hiérarchie sociale, du jeu et du libertinage, des Quinze-Vingts et des Invalides, du suicide et du duel.

La lettre 92, signée d'Usbek, apprend la mort de Louis XIV. Durant la Régence, la satire des mœurs françaises se fait plus âpre, plus inquiète : l'instabilité de la mode qui ne cesse de changer gagne de proche en proche l'économie et les valeurs sociales. Le papier-monnaie menace de remplacer l'or et la terre. Les maladies vénériennes et la multiplication des moines et des religieuses menacent la génération, comme si le renouvellement de l'espèce n'était plus assuré. C'est une vision dramatique de la France et du monde qui s'exprime dans le dernier tiers du livre. La révolte des femmes du sérail qui couvait depuis le départ d'Usbek éclate enfin dans les dernières lettres qui apprennent avec le recul, dû à la lenteur des échanges épistolaires, la mort du grand eunuque et l'intrigue amoureuse de Roxane, la première épouse d'Usbek, qui choisit de se suicider. Le recueil se clôt sur le défi de celle-ci : « Oui, je t'ai trompé : j'ai séduit tes eunuques, je me suis jouée de ta jalousie, et j'ai su de ton affreux sérail faire un lieu de délices et de plaisirs. »

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel DELON, « LES LETTRES PERSANES (Montesquieu) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-lettres-persanes/