LEAKEY LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des lieux et des circonstances favorables : la Rift Valley

Avec la naissance de Louis Seymour Bazett Leakey à Kabete, au Kenya, alors colonie britannique, le 7 août 1903, s'ouvre un destin exceptionnel. En ce début du xxe siècle, dans la Rift Valley, les gisements de la basse vallée de l'Omo en Éthiopie (1902) et ceux de la gorge d'Olduvai (1911) en Afrique orientale allemande (devenue le Tanganyika à l'issue de la Première Guerre mondiale et qui formera, à partir de 1964, avec Zanzibar, la Tanzanie) allaient, en effet, susciter la plus formidable aventure paléontologique, à laquelle Louis Leakey sera étroitement associé. Et pour cause, cette zone géographique se trouve être prodigieusement riche de toute une faune passée et, plus rarement, d'une humanité naissante. La Rift Valley – cette gigantesque cassure qui parcourt, en deux branches, du nord au sud sur plusieurs milliers de kilomètres, l'Afrique orientale – a en effet été jalonnée au cours des derniers vingt millions d'années par tout un chapelet de grands lacs qui y ont déposé, sur d'énormes épaisseurs, des sédiments lacustres et fluviatiles constituant un piège idéal pour la fossilisation. Pourtant, en dépit de l'extraordinaire richesse en ossements fossiles, en particulier à Olduvai, l'Afrique orientale restera, quant aux hominidés, quasi muette durant toute la première moitié du XXe siècle, à l'exception d'un crâne humain découvert en 1921 dans la grotte de Kabwe (jadis connue sous le nom de Broken Hill) dans l'ancienne Rhodésie du Sud (Zimbabwe depuis 1980).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LEAKEY LES  » est également traité dans :

AUSTRALOPITHECUS ANAMENSIS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 769 mots

Dans le chapitre « Découverte des premiers fossiles »  : […] Au cours de prospections menées pour le laboratoire de zoologie comparée de l’université Harvard, Bryan Patterson découvrait, en 1965, au sud-ouest du lac Turkana, sur le site de Kanapoi (Kenya), un fragment d’humérus d’un hominidé. Ce dernier était trouvé sous une coulée de basalte en surface des sédiments. L’intérêt de ce gisement résidait dans le fait que son âge était très ancien comme le su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australopithecus-anamensis/#i_47579

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Australopithecus anamensis » »  : […] Cette espèce, découverte par Meave Leakey et Alan Walker en 1995, sur les sites kenyans de Kanapoi et d'Allia Bay serait vieille de 4,4 à 3,2 Ma environ. Elle est représentée par des fragments de mâchoires et des os des membres, dont un récolté dans les années 1960 par Bryan Patterson et son équipe. Ce qui est particulièrement intéressant est que les mâchoires présentent des caractères que l'on r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_47579

PALÉOLITHIQUE

  • Écrit par 
  • Denise de SONNEVILLE-BORDES
  •  • 10 674 mots

Dans le chapitre « Culture des galets taillés : rôle de l'Afrique »  : […] Le passage à l'humanité, le point de non-retour de l' hominisation ne se définit plus exclusivement par des critères anatomiques (station debout, capacité cérébrale), mais par un critère de comportement : la capacité à fabriquer un outil. L'utilisation de galets bruts ou naturellement brisés a sans doute précédé l'aménagement volontaire du galet, mais il n'en subsiste aucun témoignage, puisque ri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleolithique/#i_47579

Voir aussi

Pour citer l’article

Herbert THOMAS, « LEAKEY LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-leakey/