JACOTIN LES

Surnom donné à plusieurs compositeurs du xve et du xvie siècle, difficiles à indentifier avec certitude. L'un serait Jacques Le Bel (ou Le Vel) qui fut chantre et chanoine de la chapelle royale de France de 1532 à 1555. Il écrivit six motets (publiés par Attaingnant, 1534-1535), dans le style de l'école de Josquin des Prés ; quelques chansons à quatre voix, éditées à partir de 1528, dont certaines sont proches de celles de Claudin de Sermisy et d'autres plus traditionnelles. Celles à trois voix qu'édita Antico à Venise (1536) viennent-elles du même auteur ? Comme elles rappellent la tradition flamande (écriture mélismatique particulière), elles pourraient être attribuées à Jacob Godebrye, surnommé lui aussi Jacotin et qui fut chantre à la cathédrale d'Anvers de 1479 à 1529 ; il est l'auteur de motets et de chansons publiées par Petrucci, Salblinger, Ott, Rhaw et Ballard. Mais Jacques Le Bel, dit Jacotin, fut chantre du pape de 1516 à 1519. Un autre Jacotin, d'origine picarde, fit partie des chanteurs de la chambre (cantori da camera) du duc de Milan, de 1473 à 1494.

—  Pierre-Paul LACAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « JACOTIN LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-jacotin/