LES HAUTS DE HURLEVENT, Emily BrontëFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une passion dévastatrice

Les Hauts de Hurlevent raconte l'histoire passionnée de Catherine Earnshaw et de Heathcliff, orphelin ramené de Liverpool par Mr Earnshaw qui décide de l'élever comme son fils. La structure en abyme d'une narration à deux voix – celle de Nelly Dean, la servante de la demeure, et de Lockwood, le citadin étranger à l'histoire – l'inscrit dans la lignée des romans « diaboliques » tels que Frankenstein (1817) de Mary Shelley, Au cœur des ténèbres (1906) de Joseph Conrad ou Moby Dick (1851) d'Herman Melville. C'est à Lockwood qu'il appartient de nous faire pénétrer dans l'étrange demeure des Earnshaw, avant qu'il n'abandonne la parole à Nelly Dean, qui la gardera presque jusqu'à la fin. Par sa familiarité avec le lieu et ses habitants, Nelly Dean nous entraîne au cœur de l'histoire des deux héros. Dès le début, une complicité s'instaure entre les deux enfants, Catherine et Heathcliff, que le frère de Catherine, Hindley, après la mort du père et son propre mariage, parvient à séparer : il fait en sorte que Catherine rejette Heathcliff au profit d'Edgar Linton, leur riche voisin de Thruscross Grange. Le choix de Catherine amène le départ de Heathcliff, qui ne reviendra que trois ans plus tard, fortune faite, pour se venger, allant même jusqu'à séduire et épouser Isabella Linton, la sœur d'Edgar. Catherine, tiraillée entre les deux hommes, sombre dans la folie avant de mourir en donnant naissance à une fille, baptisée à son tour Catherine.

Dans la seconde partie du roman, Heathcliff dépossède Hindley, devenu alcoolique, et, après sa mort, humilie son fils Hareton en le traitant comme une bête sauvage, pour se venger de ce que Hindley lui a jadis fait subir. La jeune Catherine s'éprend de son cousin Linton, fils d'Isabella, morte prématurément, et de Heathcliff : cet amour sert les desseins machiavéliques d'Heathcliff, qui parvient à unir les jeunes gens peu avant la mort d'Edgar Linton, s'appropriant ainsi la demeure de son ennemi. Le jeune Linton suit de près son oncle dans la tombe. Catherine, devenue veuve, trouve en Hareton, son autre cousin, inculte et grossier, un soutien inattendu, qu'elle finit par accepter, puisqu'elle va même lui apprendre à lire. Leur amour croissant met fin à l'entreprise de Heathcliff, qui a perdu toute envie de se venger, non par un accès soudain de magnanimité, mais grâce à ses visites répétées à la tombe de Catherine, qu'il a désormais la certitude de retrouver dans un au-delà qui n'appartient qu'à eux. Le mariage de Catherine et de Hareton, annoncé pour le 1er janvier suivant, apparaît comme un symbole de renouveau et d'espoir.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Claire BAZIN, « LES HAUTS DE HURLEVENT, Emily Brontë - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-hauts-de-hurlevent/