LES FILLES DU FEU, Gérard de NervalFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le fils du feu

Reprenant, pour présenter les douze sonnets ajoutés aux Filles du feu et les intégrer au recueil, le mot de « chimères » qui servait de conclusion à Sylvie (« Telles sont les chimères qui charment et égarent au matin de la vie »), Nerval annonce la modernité de sa démarche. Il n'est pas un « voleur de feu » comme, plus tard, Rimbaud le Voyant, mais une « identité affolée » (Jean-Pierre Richard), purifiée à la flamme de rêves inassouvis. Hybride fascinant, ignorant le moi romantique au profit d'une voix sans origine et sans destinataire, abandonné à l'ivresse de tous les dieux réunis, le poète des Chimères ouvre cette liberté du sens qu'imposeront les surréalistes. De l'acteur Brisacier, éperdu d'altérité (Préface des Filles du feu) au « banni de liesse » (El Desdichado) ; de l'Antéros révolté contre l'amour, à la pure liberté créatrice, Nerval relate, dans Les Chimères, la dure conciliation des ténèbres et des forces lucides : « Ils m'ont plongé trois fois dans les eaux du Cocyte,/ Et protégeant tout seul ma mère Amalécyte,/ Je ressème à ses pieds les dents du vieux dragon » (Antéros).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LES FILLES DU FEU, Gérard de Nerval  » est également traité dans :

NERVAL GÉRARD DE (1808-1855)

  • Écrit par 
  • Pierre-Georges CASTEX
  •  • 2 623 mots

Dans le chapitre « La transcription du drame intérieur »  : […] Or, ces deux dernières années, si cruelles, sont aussi, pour l'écrivain, les plus fécondes. Sentant le danger qui le menace, il s'emploie, dans les périodes de répit, à « recomposer » sa tragique aventure. Ses œuvres les plus émouvantes révèlent comment son rêve a pris naissance, puis s'est épanoui et épanché dans la vie réelle, jusqu'à désorganiser sa représentation du monde. Dans Sylvie (une no […] Lire la suite

Les derniers événements

Pakistan. Fort regain de violence. 4-25 avril 2009

centaine de kilomètres d'Islamabad, en dépit d'un accord de cessez-le-feu signé en février avec le gouvernement, en échange de l'instauration de la charia et de l'installation de tribunaux islamiques dans la vallée. Le 24, les talibans commencent à se retirer de Buner, un district du nord-ouest […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Françoise VIEUILLE, « LES FILLES DU FEU, Gérard de Nerval - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-filles-du-feu/