LES FIANCÉS, Alessandro ManzoniFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De « Fermo et Lucia » aux « Fiancés »

Dans Fermo et Lucia, Manzoni raconte avoir découvert, dans un manuscrit lombard anonyme, « une curieuse histoire du xviie siècle ». L'action se déroule en pleine guerre de Trente Ans, dans la Lombardie alors sous domination espagnole, et rapporte les mésaventures de deux jeunes fileurs de soie : Fermo, qui deviendra Renzo dans Les Fiancés, et Lucia. Tous deux sont sur le point de se marier. Mais le seigneur du lieu, le tyrannique et libertin don Rodrigue, interdit au curé, don Abbondio, de célébrer le mariage. Aidés par le capucin don Christophe, les deux jeunes gens doivent s'enfuir. Lucia se cache dans un couvent de Monza : c'est là qu'elle sera victime des intrigues criminelles de sœur Gertrude et de son amant, Egidio. Quant à Fermo-Renzo, il gagne Milan, où il sera compromis dans les révoltes populaires nées de la disette de 1628. Lucia devra affronter un autre bandit, le comte del Sagrato dans Fermo et Lucia, devenu l'Innomé dans Les Fiancés. À la fin, celui-ci, avec l'appui du cardinal Frédéric Borromée, reviendra à la foi chrétienne. De son côté, Fermo-Renzo, toujours à Milan, fera l'épreuve de la peste de 1630. Après mille adversités, les deux jeunes gens pourront se marier, et partiront pour Bergame. Ainsi s'achève Fermo et Lucia. Dans Les Fiancés, au contraire, Renzo, avec l'argent que lui a donné en manière de dédommagement l'héritier de don Rodrigue, achètera une filature et deviendra un petit entrepreneur textile.

Dans Fermo et Lucia, l'auteur anonyme de la chronique du xviie siècle, que Manzoni feint de réécrire, est – selon le modèle de Walter Scott – étranger aux aventures des jeunes gens. Dans Les Fiancés, au contraire, le chroniqueur s'introduit dans la trame du roman. Ami de Renzo, il a appris son histoire de sa bouche. Renzo est ainsi, dans Les Fiancés, le premier narrateur du roman. Le chroniqueur anonyme, lui, n'est qu'un transcripteur, qui plus est infidèle. En passant de Fermo et Lucia aux Fiancés, la fiction romanesque et le modèle narratif changent donc profondément. À [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LES FIANCÉS, Alessandro Manzoni  » est également traité dans :

MANZONI ALESSANDRO (1785-1873)

  • Écrit par 
  • Lucienne PORTIER
  •  • 1 472 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Passion du vrai »  : […] « Ne trahis jamais la sainteté du vrai » ( In morte di Carlo Imbonati , 1806), se fait-il dire par l'ombre du compagnon de sa mère, mort quelques semaines avant l'arrivée à Paris de ce garçon de vingt ans qui s'étiolait à Milan dans la demeure paternelle. Alessandro Manzoni, affirmant là un trait de son caractère, lui donnait alors le sens d'une adhésion passionnée au « faux ménage » de sa mère, G […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Salvatore Silvano NIGRO, « LES FIANCÉS, Alessandro Manzoni - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fiances/