LES BUDDENBROOK, Thomas MannFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un roman de la crise

Le roman se déroule d'octobre 1835 à l'automne 1877. Onze parties le composent. Le récit remonte au fondateur de la maison de commerce, Johann, un homme travailleur et pieux. Après avoir conclu un mariage d'argent, il perd son épouse, morte en couches en lui laissant un fils, Gotthold. Il se remarie avec une jeune fille fortunée de Hambourg qui lui donne un second fils, Jean. Celui-ci va être associé à la direction de la firme, puis la reprendre avec succès. Il aura, de son côté, quatre enfants : Thomas et Christian, Clara et Tony.

La partie centrale du roman est consacrée à cette troisième génération des Buddenbrook. C'est à l'aîné, Thomas, que revient la firme. Marié à une riche Hollandaise d'Amsterdam, il a lui-même un fils, Hanno. Brillant, estimé, Thomas est coopté comme membre du conseil municipal de Lubeck. Mais sous le poids de ses « obligations privées et publiques », il ressent, dès l'âge de trente-sept ans, « un relâchement de son ressort, une accélération de l'usure ». Plus tard, en méditant une page de Schopenhauer, il tombe dans une sorte d'ivresse métaphysique. S'ensuit un examen de conscience qui le plonge dans le pessimisme. Il veut voir d'abord en son fils Hanno son possible successeur. Vain espoir. Hanno dispose d'une « constitution peu robuste », et il éprouve un « frisson de répugnance et d'angoisse » devant l'avenir social qui lui est promis. Thomas s'en rend compte, lucidement. Tombé malade, il transcrit ses dernières volontés : la firme Buddenbrook devra être liquidée dans un délai d'un an après sa disparition. La dernière partie du roman raconte l'agonie de Hanno, qui meurt à seize ans, d'une fièvre typhoïde, au printemps 1877. Avec lui s'éteint la branche masculine de la famille.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LES BUDDENBROOK, Thomas Mann  » est également traité dans :

NATURALISME, notion de

  • Écrit par 
  • Florence FILIPPI
  •  • 1 541 mots

Dans le chapitre « Une diffusion européenne »  : […] Autour de Zola, un cénacle se constitue, dont les membres publient en 1880 un recueil-manifeste, Les Soirées de Médan . Les principaux membres en sont les journalistes Henry Céard ( Une belle journée , 1881) et Paul Alexis, ainsi que Léon Hennique ( Pœuf , 1887) et Guy de Maupassant ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturalisme-notion-de/#i_31641

Pour citer l’article

Lionel RICHARD, « LES BUDDENBROOK, Thomas Mann - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-buddenbrook/