LES AVENTURES DE TÉLÉMAQUE, F. de FénelonFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Apprendre à gouverner

La narration fabuleuse de Télémaque se veut d'abord un ouvrage didactique, destiné à un futur souverain, afin qu'il s'intéresse à la politique, à la religion, à la vertu, et qu'il pratique, plus tard, un « bon » gouvernement. Mais très vite, et avant même sa publication, ce texte devient à la fois un traité de politique contestant le pouvoir de Louis XIV, et un ouvrage pédagogique à l'usage des jeunes gens et de leur maîtres. Du xviiie siècle jusqu'au milieu du xxe, on étudiera le Télémaque dans les écoles pour accéder à la morale et à la vertu, à la culture antique et aux arts, tout en lisant une « aventure ». L'idée est ainsi de donner toute la priorité à la formation morale et spirituelle, de faire de l'élève (royal) un honnête homme, en secondant cette éducation par l'étude des textes anciens de la Grèce vertueuse et de la romanité virile. Il s'agit de réconcilier l'honnêteté et la vertu : l'honnête homme doit être libre, se laisser guider par ce qu'il juge bon, garder raison et distance. Il faut donc aider l'enfant, doucement, par petites touches, à s'adoucir, à jouer, à aimer et à être aimé. Le travail se fait à travers une évocation de la vertu et de l'esthétique des Anciens, par un jeu de rappels musicaux (rhapsodie), de fugue, d'ornementation, de reprises (morceaux détachés) et d'extensions (amplification), joint à une héroïsation de l'adolescence dans le monde mythique des héros antiques.

Si l'idéal est celui d'une Grèce de tableaux mythologiques et pastoraux, il est aussi politique et religieux. Futur roi, Télémaque doit comprendre qu'il est possible de réformer son royaume. Âme sensible, il doit aussi savoir qu'il est nécessaire de s'abandonner à Dieu.

Sur le plan politique, Fénelon dénonce implicitement le gouvernement de Louis XIV, comme celui de la violence, de la dureté et de la mauvaise foi. La France est en danger, et les victoires militaires ne pourront durer. Le roi agit comme s'il était Dieu sur terre et, en réalité, ne fait rien pour co [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  LES AVENTURES DE TÉLÉMAQUE, F. de Fénelon  » est également traité dans :

ÉPOPÉE, notion d'

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 638 mots

Dans le chapitre « Redécouverte de l'épopée »  : […] Voltaire de son côté n'a connu qu'un succès éphémère avec La Henriade (1725). Mais son Essai sur la poésie épique , publié d'abord en anglais en 1727, marque un infléchissement décisif, par la pluralité des modèles qu'il invoque : les grands poètes des « nations européennes », depuis les Anciens jusqu'au Tasse, à Camões ou à Milton. Alors qu'en France le débat sur l'épopée avait été lié à d'âpres […] Lire la suite

FÉNELON FRANÇOIS DE SALIGNAC DE LA MOTHE- (1651-1715)

  • Écrit par 
  • Jeanne-Lydie GORÉ-CARACCIO
  •  • 3 168 mots

Dans le chapitre « L'écrivain »  : […] Mystique, penseur politique, Fénelon reste surtout pour la postérité et le grand public l'auteur des Aventures de Télémaque . Leur succès fut considérable : elles furent traduites en quelque quarante langues. Destiné au duc de Bourgogne, ce récit du périple du fils d'Ulysse parti à la recherche de son père ressortit à la fois au genre romanesque et à l'épopée ; son auteur le définissait « une narr […] Lire la suite

LE BRUN JACQUES (1931-2020)

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 969 mots

Né à Paris le 18 mai 1931, dans une famille de la bourgeoisie aisée et lettrée que la guerre conduit à s’installer dans l’Allier, Jacques Le Brun fait ses études en collège et lycée à Moulins, puis en classes préparatoires à Henri-IV. Il poursuit ensuite un cursus de lettres, sanctionné par l’agrégation (1955). Parallèlement, il suit l’enseignement de Jean Orcibal, titulaire de la chaire d’histoir […] Lire la suite

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Patrick DANDREY
  •  • 7 323 mots

Dans le chapitre « Le roman »  : […] On voit que la poésie héroïque n’occupe pas, loin s’en faut, le premier plan de ce tableau, en dépit des efforts de Desmarets de Saint-Sorlin, Georges de Scudéry ou Chapelain pour donner à la France une épopée digne de celles d’Homère et surtout de Virgile. C’est le roman qui occupe pour partie ce registre, même si, effectivement héroïque dans la lignée des Amadis de Gaule , il peut aussi être p […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian BIET, « LES AVENTURES DE TÉLÉMAQUE, F. de Fénelon - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-aventures-de-telemaque/