LÉGIONELLOSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Importance de la prévention

L'enquête épidémiologique

L'enquête épidémiologique démontrera, comme le suggérait d'ailleurs l'évolution de la courbe épidémique en plusieurs vagues, l'intermittence et la persistance de la source de contamination. Au cours de l'enquête, la recherche des légionelles dans l'environnement a été effectuée aussi bien dans les réseaux d'eau chaude chez les patients contaminés que dans les tours aéroréfrigérantes ou les systèmes de refroidissement de la région avec, comme le veut la réglementation, arrêt des installations et nettoyage – désinfection si les taux retrouvés dépassent le seuil de 105 UFC/L (Unité formant colonie/litre). Au terme de toutes ces analyses (plus de 1 000), la souche responsable de l'épidémie (souche « Lens ») a été retrouvée dans la tour aéroréfrigérante, la station de lagunage et les boues d'ensemencement de la lagune de l'entreprise pétrochimique de Harnes, dans une station de lavage de voitures et dans la tour aéroréfrigérante d'une autre entreprise de la région. Toutes ces sources potentielles sont situées à Harnes et distantes de moins d'un kilomètre les unes des autres. De manière assez exceptionnelle, les légionelles seront même mises en évidence dans l'air, lors de prélèvements effectués près de la lagune. Cette lagune est en fait une station de traitement biologique des eaux usées chargées en hydrocarbures produites par l'entreprise pétrochimique. L'aération de la lagune est nécessaire pour favoriser la multiplication des bactéries. C'est sans doute l'aérosol produit par les aérateurs qui pourrait être à l'origine de la contamination de la tour aéroréfrigérante. Le premier nettoyage pratiqué sur une installation un peu vieille aura pu décoller le biofilm microbien (cf. microbiologie, chap. 5), sans complètement détruire les légionelles, facilitant ainsi la recontamination rapide du dispositif. L'étude des génomes confirmera l'identité entre les souches retrouvées dans la tour aéroréfrigérante ou la lagune de cette usine pétrochimique et celles isolées chez les patients, même pour ceux d'entre eux qui étaient restés à distance de l'usine (rayon de plus de 10 km autour de l'usine).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

La Legionella pneumophila

La Legionella pneumophila
Crédits : S. Kaulitzki/ Shutterstock

photographie

Épidémiovigilance et légionellose (France)

Épidémiovigilance et légionellose (France)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en médecine, docteur d'État ès sciences, professeur des Universités en bactériologie, virologie, hygiène
  • : docteur d'État ès sciences pharmaceutiques, maître de conférences des Universités, praticien hospitalier

Classification

Autres références

«  LÉGIONELLOSE  » est également traité dans :

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Virginie CAVIER
  •  • 2 489 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Effets indirects identifiés de changement de l’environnement »  : […] Les inquiétudes et les prévisions sont ici alimentées par les nombreuses observations de situations particulières. On ne pense pas toujours au fait que nous vivons en équilibre avec de nombreux micro-organismes. Une hausse des températures moyennes favorise la multiplication desdits micro-organismes, avec parfois une amplification de leur pathogénicité qui pourrait perturber cet équilibre. En mil […] Lire la suite

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 8 022 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Climatisation et légionellose »  : […] Un exemple inattendu concerne la légionellose, maladie émergente, anthropique, « née » en 1976. Elle tire son nom d’une épidémie survenue en juillet de cette année lors d’un congrès de l’American Legion à Philadelphie, affectant environ 200 participants et provoquant 29 décès. Depuis, des poussées épidémiques ont été observées périodiquement, comme en 2003 à Lens (104 personnes affectées, 18 décè […] Lire la suite

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 224 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le pneumocoque, premier responsable des pneumonies »  : […] Le pneumocoque ( Streptococcus pneumoniae ) est le principal agent responsable des pneumonies dites communautaires, c’est-à-dire se produisant en dehors d’un établissement hospitalier. Mais de nombreux autres agents infectieux sont à l’origine de pneumonies. Mycoplasma pneumoniae et Chlamydia pneumoniae sont fréquemment identifiés. Legionella pneumoniae (ou légionelle ), qui provoque la «  […] Lire la suite

Les derniers événements

2-6 janvier 2004 France. Épidémie de légionellose dans le Pas-de-Calais

Le 2, le préfet du Pas-de-Calais ordonne la fermeture de l'usine pétrochimique Noroxo, située à Harnes, « par précaution », à la suite d'une nouvelle vague de contamination par la bactérie de la légionellose. L'usine avait déjà été fermée et décontaminée en décembre 2003, peu après l'apparition dans le département des premiers cas de cette maladie respiratoire: une souche de bactéries avait été retrouvée dans une cheminée aéroréfrigérante de l'usine. […] Lire la suite

Pour citer l’article

François DENIS, Marcelle MOUNIER, « LÉGIONELLOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/legionellose/