LÉGION

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 920 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La recherche de la mobilité »  : […] Les armées européennes du xvi e  siècle et de la première moitié du xvii e présentent ainsi une physionomie nouvelle. L'engouement pour l'arme à feu détermine l'abandon de l'arc et de l'arbalète, malgré la très faible portée et la lenteur du tir des arquebuses et mousquets. Mais, à courte distance, les armures sont percées. À Pavie (1524), la gendarmerie d'ordonnance est décimée par les arquebusi […] Lire la suite

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Choc et mouvement »  : […] Il semble difficile de parler de doctrines militaires pour l'Antiquité grecque ou latine, a fortiori pour la période préhellénique. Les Grecs, si lettrés, n'ont laissé à la postérité que peu d'écrits théoriques sur l'art de la guerre. Perdus les traités de tactique dont les auteurs, au nom peu évocateur, sont salués par leurs émules du ii e  siècle après J.-C., Arrien et Élien. Subsistent, de l'ép […] Lire la suite

INFANTERIE

  • Écrit par 
  • Henri de NANTEUIL
  •  • 3 156 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La légion romaine »  : […] Le système de la phalange a été adopté par la plupart des armées et même au début par Rome ; cependant il manquait de souplesse. Aussi, dès le iv e  siècle avant J.-C., les Romains firent-ils éclater cette formation, en disposant les unités élémentaires (les manipules, forts de 80 à 160 hommes), en un gigantesque damier de trois lignes de dix manipules, où les vides occupaient autant de place que […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les types d'unités »  : […] L'état d'élaboration assez poussée de cette armée se marque d'abord dans son organisation, tant du point de vue des types d'unités que de celui de la spécialisation des hommes. Ici aussi, comme souvent, il faut partir de l'organisation augustéenne. Le fondateur de l'Empire installa les troupes pour l'essentiel aux frontières, mais il ne négligea ni la sécurité de Rome ni, contrairement à ce qui a […] Lire la suite