LECTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La lecture à l'époque contemporaine

La ville et le journal

Le xixe siècle correspond à l'alphabétisation générale du monde occidental. Celle-ci ne s'opéra pourtant pas sans douleur. L'exemple de Jameray-Duval a montré en effet combien il est difficile de faire passer un homme du monde de l'oral au monde de l'écrit. Il en est de même a fortiori pour les groupes sociaux, et les récits du xixe siècle nous fournissent de multiples exemples d'instructions avortées et de maîtres enseignant les techniques de la lecture et de l'écriture à des enfants incapables de comprendre les réalités correspondant aux mots et aux phrases qu'on leur faisait déchiffrer. L'essor de l'alphabétisation reste dans ces conditions avant tout lié aux sollicitations des villes où la population afflue. Les formulaires et les circulaires de toutes sortes s'y multiplient, des affiches couvrent les murs, les journaux atteignent des tirages toujours plus considérables, les impératifs de la publicité provoquent de nouvelles formes de présentation des textes et des images. Des typographies brutales, l'utilisation systématique de la couleur pour les images rendent les messages imprimés toujours plus agressifs. Et la mise en page des journaux favorise, de 1850 à nos jours, une lecture de plus en plus sélective et rapide des nouvelles les plus récentes, avant tout choisies pour appâter les lecteurs. Dans le même temps, le nombre des presses utilisées pour imprimer des livres tend à décroître, bien que ceux-ci soient publiés en quantité exponentielle et que les éditeurs s'appliquent à développer toute une littérature à bas prix. Les nécessités d'une normalisation croissante et le désir de faciliter la lecture rapide d'ouvrages toujours plus nombreux conduisent enfin les auteurs et les typographes à multiplier les efforts pour rendre leur message plus accessible, ce qui se traduit par la recherche d'une plus grande clarté dans le plan de l'ouvrage que visualise la table des matières, et par des progrès significatifs dans la mise en page et l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

  • : conservatrice générale des bibliothèques, directrice de la bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art
  • : professeur émérite à l'École nationale des chartes, directeur d'études à la IVe section de l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  LECTURE  » est également traité dans :

APPRENTISSAGE DE LA LECTURE

  • Écrit par 
  • Jonathan GRAINGER, 
  • Johannes ZIEGLER
  •  • 1 842 mots

La lecture est une invention culturelle, l'une des plus grandes de la civilisation. Les systèmes d’écriture, comme l’alphabet latin, ont été inventés pour transcrire le langage oral. C’est ainsi que le langage oral est devenu immortel. Dans le cerveau du lecteur, les symboles sur la page deviennent des sons du lan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-la-lecture/#i_23485

ALEXIES

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre de PARTZ
  •  • 1 650 mots

Les alexies correspondent aux troubles de la lecture qui apparaissent chez des lecteurs habiles à la suite d’une lésion cérébrale aiguë (par ex. accident vasculaire ou traumatisme crânien) ou neurodégénérative (certaines démences). Ces déficits, encore appelés « dyslexies acquises », sont à différencier des « dyslexies développementales », troubles fréquents de l’acquisition du langage écrit qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexies/#i_23485

BARTHES ROLAND (1915-1980)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 4 712 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Littérature, critique, lecture : vers le « plaisir du texte » »  : […] Parallèlement à son entreprise sémiologique, Barthes porte à la littérature une attention continue, une prédilection particulière qui ne se démentira pas (son premier article, daté de 1942, est, significativement, consacré au Journal de Gide). Que ce soit avec Michelet par lui-même , où il se livre, chez cet auteur, à une surprenante analyse des rêverie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-barthes/#i_23485

BIBLIOTHÈQUES

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN
  •  • 8 913 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la Révolution française à nos jours »  : […] À la suite de la mise à la disposition de la nation des biens du clergé (1789), suivie de la saisie de ceux des émigrés et condamnés et de ceux des académies et sociétés savantes, il convient de décider ce qu'il fallait faire des innombrables livres qui étaient devenus propriété de l'État. On décida de regrouper l'ensemble des volumes saisis dans des « dépôts littéraires », de rédiger une bibliogr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliotheques/#i_23485

BRAILLE

  • Écrit par 
  • Françoise MAGNA
  •  • 6 986 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Enseignement du braille »  : […] L'étude du braille devient nécessaire quand la vision ne permet plus de lire un document dans une taille de caractères « raisonnable » ou de se relire. L' apprentissage du braille suppose le développement de la sensibilité tactile des index, sensibilité qui s'émousse avec l'âge. Certaines maladies, tel le diabète, diminuent la sensibilité tactile, ce qui peut ralentir le rythme de l'apprentissage. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/braille/#i_23485

CARAMAZZA ALFONSO (1946- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 373 mots

Alfonso Caramazza obtient, en 1974, un doctorat en psychologie à l’université Johns-Hopkins (Baltimore, Maryland). Enseignant-chercheur dans cette université jusqu’en 1993, il occupe divers postes universitaires aux États-Unis ainsi qu’à l’étranger (Montréal, Rome, College Park, Dartmouth, Genève, Trieste) jusqu’à sa nomination, en 1995, au département de psychologie de l’université Harvard, où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-caramazza/#i_23485

CERVEAU ET BILINGUISME

  • Écrit par 
  • Jean-Marie ANNONI
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Représentation des langues dans le cerveau bilingue »  : […] D’une manière générale, les études actuelles suggèrent que la première et la seconde langue (L 1 et L 2) partagent un réseau neuronal commun à environ 80 p. 100. Ce recouvrement s’applique particulièrement au cas de sujets bilingues naturels, c’est-à-dire ceux qui ont appris les deux langues dans la petite enfance, lorsque les deux langues sont morphologiquement proches. Mais, d’autres cas de fig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-bilinguisme/#i_23485

CHARTIER ROGER (1945- )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 2 107 mots

Dans le chapitre « Texte et culture »  : […] Dans ses lignes de force, l'œuvre de Roger Chartier aide à s'interroger sur des notions aussi importantes que celles de texte, d'événement ou de culture. Les littéraires ont longtemps cru savoir ce qu'était un texte, appréhendé à partir de son auteur et de son sens (ou de son défaut de sens). La prise en compte de sa genèse (de ses avant-textes), de son devenir éditorial, de sa réception lui a déj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-chartier/#i_23485

COLPORTAGE LITTÉRATURE DE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 022 mots

Dans le chapitre « Triomphe, mort et transfiguration du colportage »  : […] Au xix e siècle, le développement rapide de la librairie (système des représentants, des commis, puis des grossistes) exclut les colporteurs de la ville, ou limite leur rôle à la criée des journaux et des images satiriques. En revanche, on assiste à une considérable expansion du colportage dans les campagnes, là où une librairie ne serait pas re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-colportage/#i_23485

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le littéraire comme champ du possible »  : […] Il convient de ne pas interpréter tout uniment une telle prégnance de l'histoire et de la philosophie qui conduirait à une fin de la critique littéraire en tant que telle. Une telle tentation a eu beau être puissamment relayée par les médias et une certaine frange de la critique (et de l'université), le développement patient et savant, perspicace et souvent ironique de plusieurs entreprises critiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_23485

CULTURE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MOLLIER
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Dans les années qui entourent le grand ébranlement de Mai-68, un débat fit rage dans le champ intellectuel. Il concernait l'existence d'une hypothétique culture populaire, distincte de la culture savante ou lettrée, conçue comme une démonstration de la capacité des classes dominées à produire une authentique culture dont la Bibliothèque bleue de Troyes semblait le plus beau fleuron. Sous la plume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-numerique/#i_23485

DYSLEXIE

  • Écrit par 
  • Franck RAMUS
  •  • 1 725 mots

Les enquêtes nationales suggèrent qu’environ 12 à 15 p. 100 des enfants français ont des difficultés à apprendre la lecture, et environ 11 p. 100 des jeunes adultes ont des difficultés durables de lecture. La population considérée comme étant « en difficulté » est bien entendu extrêmement diverse. L’apprentissage de la lecture est une tâche cognitive complexe, dont l’objet est l’acquisition et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyslexie/#i_23485

DYSLEXIES DÉVELOPPEMENTALES : LES DIMENSIONS VISUELLES ET ATTENTIONNELLES

  • Écrit par 
  • Sylviane VALDOIS
  •  • 1 073 mots

Des traitements cognitifs visuels et visuo-attentionnels sophistiqués sont nécessairement impliqués dans le traitement des séquences de lettres qui composent les mots écrits. Lors de l’ apprentissage de la lecture, ces traitements font l’objet d’un apprentissage perceptif pour s’adapter aux contraintes du système orthographique. Il est donc naturel qu’un dysfonctionnement de la sphère visuelle pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyslexies-developpementales-les-dimensions-visuelles-et-attentionnelles/#i_23485

DYSPRAXIE ou TROUBLES DE L'ACQUISITION DE LA COORDINATION

  • Écrit par 
  • Caroline HURON
  •  • 1 110 mots

Le terme « dyspraxie » a été abandonné par l’ensemble des experts internationaux à la fin d’une conférence de consensus, tenue à London (Canada) en 1994, au profit de l’appellation « trouble de l’acquisition de la coordination » (T.A.C.). Le T.A.C. se définit comme une diminution des performances dans les activités de tous les jours qui requièrent une coordination motrice, à un niveau inférieur à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyspraxie-troubles-de-l-acquisition-de-la-coordination/#i_23485

ÉDITION

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT, 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 11 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'édition en France aujourd'hui »  : […] La comparaison du classement des éditeurs français, tel qu'il se présentait entre la fin de 1990 et 2005, dénote une forte résistance aux bouleversements dans ce secteur : Hachette Livre a repris sa place de leader avec un chiffre d'affaires qui est le double de celui de son nouveau concurrent direct, Editis, soit 23,6 p. 100 contre 11,8 p. 100 du marché français. Suivent deux firmes atypiques, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition/#i_23485

ENCYCLOPÉDIE (D. Diderot et J. Le Rond d'Alembert) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 1 140 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le projet et les problèmes »  : […] « L'ouvrage que nous commençons (et que nous désirons de finir) a deux objets : comme Encyclopédie , il doit exposer, autant qu'il est possible, l'ordre et l'enchaînement des connaissances humaines ; comme Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers , il doit contenir sur chaque science et sur chaque art, soit libéral, soit mécanique, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encyclopedie-d-diderot-et-j-le-rond-d-alembert/#i_23485

FOUS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques LECERCLE
  •  • 5 640 mots

Dans le chapitre « Texte « brut » et texte littéraire »  : […] Si les limites de ces théories sont évidentes, elles ont pour avantage de montrer qu'entre le texte « littéraire » et le texte « fou », il n'y a pas de solution de continuité. Le texte du fou littéraire est bien un texte littéraire. Il n'est pas une seule de ses caractéristiques qui ne se retrouve dans l'écriture contemporaine. Ainsi, ce qui frappe immédiatement le lecteur d'un texte brut est qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fous-litteraires/#i_23485

GENRE ET COGNITION

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 1 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La réussite scolaire »  : […] Puisque la proportion des filles et des garçons n'est pas la même dans les diverses filières scolaires, la comparaison doit être limitée à la période du tronc commun. Il est pertinent de distinguer trois types d'évaluation de la réussite scolaire : des évaluations objectives, les notations habituelles des enseignants et les auto-estimations des élèves. L'application de tests de connaissances montr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genre-et-cognition/#i_23485

ILLETTRISME

  • Écrit par 
  • José MORAIS
  •  • 965 mots

Le terme illettrisme, apparu il y a moins d’un demi-siècle en France, mais rarement utilisé dans les autres pays de langue française, est censé désigner l’état des personnes adultes qui ont quitté l’école en disposant de très faibles capacités de lecture et d’écriture ou qui sont devenues « illettrées » par manque de pratique. Plus récemment, sont apparues aussi des références à des « sous-lettrés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illettrisme/#i_23485

INTERPRÉTATION

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA
  •  • 6 813 mots
  •  • 3 médias

Le terme d'interprétation semble être devenu plus complexe et plus problématique depuis qu'il est entré dans le champ d'une réflexion philosophique et épistémologique sur les sciences de l'homme. Celles-ci, en retour, ne manquent pas de rechercher dans son usage commun des significations qui en renforcent la valeur. Un tel phénomène attaché à l'usage de ce terme n'est donc pas simplement le fait d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation/#i_23485

INTERTEXTUALITÉ THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 4 301 mots

Né du grand renouvellement de la pensée critique au cours des années soixante, le concept d'intertextualité est aujourd'hui un des principaux outils critiques dans les études littéraires. Sa fonction est l'élucidation du processus par lequel tout texte peut se lire comme l'intégration et la transformation d'un ou de plusieurs autres textes. Mais, en un quart de siècle, ce concept a suscité beauco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-intertextualite/#i_23485

ISOTOPIE, linguistique

  • Écrit par 
  • Alain SAUDAN
  •  • 534 mots

Le concept d'isotopie, introduit de manière opératoire par A.-J. Greimas dans sa Sémantique structurale (1966), fondamentale pour l'analyse du discours et la constitution du texte en objet scientifique, est défini en ces termes par l'auteur : « Ensemble redondant de catégories sémantiques qui rend possible la lecture uniforme du récit telle qu'elle résulte des lectures parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isotopie-linguistique/#i_23485

JAUSS HANS ROBERT (1921-1997)

  • Écrit par 
  • Karlheinz STIERLE
  •  • 829 mots

Né à Göppingen, Hans Robert Jauss est avec Wolfgang Iser le fondateur d'un groupe de recherche littéraire connu sous le nom d'école de Constance. À la théorie traditionnelle de la production et de l'imitation littéraires, celle-ci oppose une théorie de la réception qui, pour la première fois, fait du lecteur un protagoniste essentiel de la communication littéraire. Hans Robert Jauss, professeur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-robert-jauss/#i_23485

KINTSCH WALTER (1932- )

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 379 mots

Né en Roumanie en 1932, docteur de l’université du Kansas en 1960, Walter Kintsch a mené ensuite la plus grande partie de sa carrière à l’université du Colorado à Boulder. Ses travaux relèvent à la fois de la psychologie expérimentale et de la modélisation informatique : ils visent à rendre compte des processus cognitifs en jeu dans la compréhension des textes, et à modéliser ces processus. La th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-kintsch/#i_23485

ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LES MALENTENDANTS

  • Écrit par 
  • Jacqueline LEYBAERT
  •  • 2 560 mots

Dans le chapitre « Acquisition du langage écrit »  : […] Sans éducation spéciale (telle que l’exposition au CS dès le plus jeune âge), la surdité précoce entrave le développement des représentations phonologiques et peut altérer les mécanismes neuraux de lecture. Avant la généralisation des IC, les personnes sourdes se basaient sur l’articulation et la lecture labiale pour développer des représentations phonologiques partielles ou sous-spécifiées. Une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage-chez-les-malentendants/#i_23485

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans le chapitre « La révolution de l'imprimé et ses effets »  : […] Advint ensuite le bouleversement majeur d'ordre technique que constitue l'apparition de l'imprimé à la fin du xv e  siècle. Cette Révolution du livre (Roger Chartier) a transformé toute l'économie culturelle. Elle a bouleversé le temps de fabrication et la disponibilité des textes : là où il fallait des mois pour réaliser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/#i_23485

LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 7 689 mots

Dans le chapitre « Fantasme et fiction »  : […] Les œuvres nées de l'obscure tradition orale forment un point de référence commode. On y voit opérer en gros les mécanismes que la littérature dite grande présente dilués et déliés ; on peut leur appliquer tous les modes d'approche psychanalytique que l'on veut. Du fait même qu'ils ne sont surplombés par aucune instance auctoriale (qui donc, hormis un spécialiste, se soucie de déceler en Grimm un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/#i_23485

MANGUEL ALBERTO (1948- )

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 033 mots

« Le lecteur universel », ainsi pourrait-on qualifier Alberto Manguel, écrivain polyglotte, tant son amour des livres, mêlant les genres, les langues et les thèmes, semble se confondre avec l'espace entier de la littérature. Son errance de pays en pays, son œuvre polymorphe, son érudition rendent compte de cette passion. Sa conception de la lecture est aussi subversive que jubilatoire : « Il n'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-manguel/#i_23485

MANUSCRITS - Histoire

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Geneviève HASENOHR, 
  • Jean VEZIN
  •  • 7 355 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Page latine, page vernaculaire »  : […] Cette rupture dans l'histoire de la mise en page des œuvres latines n'affecta guère le champ des littératures nationales. Seules furent concernées les copies des quelques textes que leur prestige fit passer du rang de futilité ou d'utilité à celui d'autorité : ainsi, au premier chef, La Divine Comédie  ; ainsi les traductions-adaptations de la Bible, d'Aristote, des Pères, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-histoire/#i_23485

MÉMOIRE DE TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET, 
  • Valérie CAMOS
  •  • 2 024 mots

Dans le chapitre « La mémoire de travail et sa mesure »  : […] Alors que la tradition britannique de l’étude de la mémoire de travail s’est toujours inspirée des recherches sur la mémoire à court terme, c’est par le biais d’une réflexion sur l’attention en tant que ressource cognitive que les auteurs nord-américains ont abordé la question. Selon cette approche, la mémoire de travail serait un système unitaire au sein duquel une ressource unique et limitée, co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-de-travail/#i_23485

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « Une instauration éternellement neuve »  : […] Si le merveilleux est étonnement, il est d'abord perturbation du temps : « Dans l'étonnement, nous sommes en arrêt » (Heidegger). Sur le plan du quotidien, nous déployons une vigilance toujours prête à déboucher sur une action, une curiosité qui questionne l'avenir et qui dans sa démarche implique un éparpillement du moi. Le miracle de l'art, c'est qu'il ne refuse ni la réticence ni la curiosité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_23485

MORPHOLOGIE (psycholinguistique)

  • Écrit par 
  • Séverine CASALIS, 
  • Pascale COLÉ
  •  • 2 908 mots

Dans le chapitre « Conscience morphologique et lecture »  : […] C’est dans le domaine de l’apprentissage de la lecture et de l’orthographe que le rôle des connaissances morphologiques a été le plus étudié. Les études longitudinales ont montré que les connaissances morphologiques sont prédictives du niveau ultérieur en lecture. Ce lien s’explique par le fait que l’enfant qui apprend à lire connaît encore relativement peu de mots, notamment peu de mots longs, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphologie/#i_23485

MOTIVATION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Céline DARNON
  •  • 1 051 mots

Dans le chapitre « Sources de motivation »  : […] Si la motivation peut être envisagée sous l’angle quantitatif – ainsi, un individu sera dit « plus » ou « moins » motivé –, les modèles des années 2010 de la motivation en psychologie analysent également celle-ci sous un angle qualitatif. En effet, on peut distinguer la motivation « intrinsèque » , celle qui trouve son origine en soi, de la motivation « extrinsèque », guidée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motivation-psychologie/#i_23485

PÉDAGOGIE - Les problèmes de l'éducation scolaire

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 3 092 mots

Dans le chapitre « Apprentissage et progressions »  : […] On peut, à cette occasion, remarquer qu'on ne dispose en vérité d'aucune théorie sérieuse pour poser en termes assez rigoureux un problème capital et immédiat, parmi ceux auxquels s'affronte tout enseignement : celui des progressions . Rares sont, en effet, les cas où l'objectif visé serait aussi précis, aussi délimité que, par exemple, d'exécuter un point de tricot, de manie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedagogie-les-problemes-de-l-education-scolaire/#i_23485

PHILOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 4 817 mots

Dans le chapitre « L'Antiquité »  : […] Dès le vi e  siècle avant notre ère se marque, dans le monde hellénique, le besoin d'authentifier et d'expliquer les grandes œuvres de la tradition poétique, spécialement celles d'Homère. D'où l'élaboration de gloses, scolies et paraphrases, auxquelles s'ajoutent bientôt les analyses de la rhétorique. Cet ensemble de recherches et de spéculations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philologie/#i_23485

PRESSE - Les différentes formes de presse

  • Écrit par 
  • Dominique MARCHETTI
  •  • 9 420 mots
  •  • 4 médias

En 2014 , la presse papier en France était diffusée à 4,33 milliards d'exemplaires répartis entre 4 234 titres. Pour être exhaustif, il faudrait ajouter l'audience de près de 40 000 autres publications (journaux d'entreprises, lettres confidentielles, etc.), mais, en raison de sa grande diffusion et de l'importance de son chiffre d'affaires, c'est seulement la première catégorie de titres, c'est- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presse-les-differentes-formes-de-presse/#i_23485

PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNISTE

  • Écrit par 
  • Marc RICHELLE
  •  • 1 756 mots

Dans le chapitre « Synthèse et critiques »  : […] La psychologie évolutionniste se présente comme un modèle explicatif puissant, nous renvoyant à la fin du Paléolithique où se serait formé le cerveau dont aurait hérité l’ Homme moderne, et dont il subirait les contraintes et exprimerait les potentialités dans la diversité et la complexité de ses adaptations au milieu culturel contemporain. Le modèle incorpore les thèses centrées sur l’importance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-evolutionniste/#i_23485

QU'EST-CE QUE LA LITTÉRATURE ? Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 130 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'écrivain n'est pas innocent »  : […] Qu'est-ce que la littérature ? se compose de quatre chapitres, liés par une forte relation logique. À la question initiale « Qu'est-ce qu'écrire ? », Sartre répond en distinguant prose et poésie. Dans la première, le mot est traité comme un signe ; au contraire, le poète considère son matériau comme une chose. On connaît la fameuse formule qui résume cette opposition : la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qu-est-ce-que-la-litterature/#i_23485

RÉCEPTION, art et littérature

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU, 
  • François-René MARTIN
  •  • 2 286 mots

Dans le chapitre «  Littérature »  : […] Les études sur la réception s'intéressent au rôle structurant, dans l'œuvre, du destinataire. Qu'il soit lecteur ou spectateur, celui-ci permet d'actualiser ce qui, sans lui, ne pourrait exister qu'à l'état latent. Seule la réception permet à l'œuvre de s'inscrire dans l'histoire. Qu'il la rejette, l'oublie, la réhabilite ou l'encense, le destinataire détermine donc sa postérité. Mais il détermin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reception-art-et-litterature/#i_23485

SALLENAVE DANIÈLE (1940- )

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 669 mots

Danièle Sallenave est née en 1940 à Angers, dans une famille d'instituteurs. Normalienne et agrégée de lettres classiques, elle se destine à l'enseignement et devient, dès 1973, maître de conférences à l'université de Paris-X-Nanterre. Elle publie en 1975 son premier récit, Paysage de ruines avec personnages , et réoriente son enseignement vers la poétique du récit en littéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniele-sallenave/#i_23485

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La figure du lecteur »  : […] C'est la grande originalité du mouvement symboliste, que la construction d'un lecteur merveilleux avec À rebours . Non seulement parce que sa bibliothèque réunit les poètes maudits, qu'il adore Baudelaire, qu'il a banni tous les classicismes, mais parce qu'il s'est retiré de la nature, dans un ermitage artiste où tout objet, loin du chaos de l'extériorité, concourt à des eff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-litterature/#i_23485

TEST PSYCHOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques GRÉGOIRE
  •  • 7 013 mots

Dans le chapitre « Tests des apprentissages »  : […] Les tests d’apprentissage constituent une catégorie très large d’épreuves. Une grande partie de celles-ci évalue les acquis scolaires. Elles sont utilisées dans le cadre d’examen de certification, d’orientation, d’admission ou de recrutement. Ces tests évaluent uniquement des performances dans le but de les comparer à des niveaux requis pour, par exemple, passer dans la classe supérieure, être adm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/test-psychologique/#i_23485

TEXTE THÉORIE DU

  • Écrit par 
  • Roland BARTHES
  •  • 7 503 mots

Dans le chapitre « Le texte et l'œuvre »  : […] Le texte ne doit pas être confondu avec l'œuvre. Une œuvre est un objet fini, computable, qui peut occuper un espace physique (prendre place par exemple sur les rayons d'une bibliothèque) ; le texte est un champ méthodologique ; on ne peut donc dénombrer (du moins régulièrement) des textes ; tout ce qu'on peut dire, c'est que, dans telle ou telle œuvre, il y a (ou il n'y a pas) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-du-texte/#i_23485

TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Catherine BILLARD
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Langage oral et apprentissages scolaires »  : […] Les déficits du langage oral sont très prédictifs de déficits ultérieurs en lecture. En 1990, une enquête portant sur vingt-quatre enfants atteints de TSLO, âgés de plus de neuf ans, montrait que quatre seulement étaient lecteurs. Depuis, les connaissances du fonctionnement cognitif guident les techniques pédagogiques et rééducatives et ont changé ce sombre pronostic. Deux fonctions cognitives la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-du-langage-oral-chez-l-enfant/#i_23485

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine POULAIN, Henri-Jean MARTIN, « LECTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/