LEAGUE OF THE HO-DE-NO-SAU-NEE, OR IROQUOIS, Lewis Henry MorganFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le modèle iroquois

L'intérêt que porta Morgan aux Iroquois, qu'il prit pour modèle dogmatique, est la base de l'ensemble de son œuvre. Il montra l'importance des nomenclatures de parenté propres à chaque société, mettant en évidence l'existence de systèmes classificatoires et descriptifs. Il découvrit des principes structuraux dont il chercha la cause. Cette démarche à vocation scientifique a perduré, notamment à travers le courant structuraliste de Claude Lévi-Strauss.

Morgan fut en revanche très critiqué pour sa théorie évolutionniste. Il pensait que l'humanité, considérée sous un angle unitaire, suivait les voies du progrès. Il en déduisit que les sociétés les plus « primitives » étaient les vestiges du passé des plus « civilisées », en prenant comme référence les institutions (mariage, gouvernement, propriété) et les techniques. Son hypothèse d'un communisme primitif fut reprise par Marx et Engels, qui l'utilisèrent pour étayer leur doctrine. Mais les découvertes archéologiques rendirent caduques ces idées, dont la logique reposait sur des conceptions arbitraires. Toutefois, si l'évolutionnisme était contestable, il offrit un cadre de réflexion fécond pour saisir les relations entre les faits sociaux.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Pierre BOUSQUET, « LEAGUE OF THE HO-DE-NO-SAU-NEE, OR IROQUOIS, Lewis Henry Morgan - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/league-of-the-ho-de-no-sau-nee-or-iroquois/