LE VENTRE DE PARIS, Émile ZolaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après La Fortune des Rougon (1871) et La Curée (1872), Le Ventre de Paris est le troisième roman de la série des Rougon-Macquart. Sa parution en feuilleton dans le quotidien L'État en mars 1873, puis en volume chez Charpentier deux mois plus tard, est accueillie assez fraîchement. Si de rares confrères comme Maupassant et Huysmans s'enthousiasment, la plupart des critiques se bouchent le nez. Attitude résumée par ces lignes de Barbey d'Aurevilly dans le Constitutionnel du 14 juillet 1873 : « Le Ventre de Paris est l'œuvre à présent la plus avancée (et vous pouvez l'entendre comme il vous plaira !) dans le sens de vulgarité et de matière qui nous emporte de plus en plus... Mais ce ne sera pas la dernière ! Il y a plus bas que le ventre. » Sept ans plus tard, Nana confirmera d'ailleurs cette ironique prémonition ! Le Ventre de Paris n'en est pas moins un livre capital dans l'œuvre d'Émile Zola (1840-1902), dont il fixe les principales obsessions et met en place les grands traits stylistiques.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « LE VENTRE DE PARIS, Émile Zola - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-ventre-de-paris/