LE TAMBOUR, film de Volker Schlöndorff

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Refus et protestation

Un champ de pommes de terre, en hiver, à la frontière germano-polonaise, dans les dernières années du xixe siècle. Un homme est poursuivi par deux soldats prussiens. Il se réfugie sous les jupes d'une jeune paysanne. Ainsi est conçue la mère d'Oscar, Agnès, qui raconte cette histoire commençant avant la sienne. Elle devient une solide jeune fille pendant la guerre de 1914, puis hésite dans le choix de son prétendant entre le cuisinier allemand et son cousin kachoube Jan Bronski. De son union avec Alfred Matzerath, devenu épicier, va naître Oscar qui choisit à l'âge de trois ans de se jeter dans l'escalier de la cave pour ne plus grandir. À son anniversaire, ses parents lui ont offert un tambour dont il ne se séparera jamais. Il découvre, après son accident, qu'il peut pousser des cris qui font éclater les vitres et les verres. Sa mère devient la maîtresse du beau cousin kachoubo-polonais. Elle le rejoint tous les mercredis dans une chambre d'hôtel pendant que le vendeur de jouets juif Sigismond Marcus s'occupe d'Oscar. Le père d'Oscar pêche des anguilles dans une tête de cheval et les prépare pour son épouse qui les refuse dégoûtée. Progressivement, les signes de développement du nazisme apparaissent. Alfred adhère aux nouvelles idées du Reich. Oscar va perturber avec son tambour l'organisation d'une parade du Parti national-socialiste qui se transforme en bal champêtre.

Les nazis attaquent la poste polonaise de Dantzig. Ils assassinent les résistants polonais dont l'oncle Jan. Oscar tombe amoureux d'une jeune servante qui travaille pour son père. Elle va l'initier à l'amour. Oscar est ensuite engagé dans une troupe de nains qui organisent des spectacles pour les soldats du Reich. Il découvre ainsi Paris et va aimer une naine italienne, membre de la troupe. À la Libération, celle-ci est tuée lors d'une explosion. Oscar retrouve son père et sa jeune belle-mère qui lui a donné un petit frère. Il repart vers l'ouest dans un wagon.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  LE TAMBOUR, Volker Schlöndorff  » est également traité dans :

LE MONDE SELON TOPOR (exposition)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 175 mots

Dans le chapitre « L’image dans tous ses états »  : […] Les affiches constituent une partie des productions consacrées aux spectacles. Parmi elles, Le Tambour pour le film de Volker Schlöndorff (1979) adapté du roman éponyme de Günter Grass (1959). On y voit Oscar, l’enfant héros du film qui refuse de grandir sous le régime nazi, confondu graphiquement avec son tambour. Il bat la mesure d’un temps inacceptable, comme le fit sans doute Topor avec ses […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel MARIE, « LE TAMBOUR, film de Volker Schlöndorff », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tambour-volker-schlondorff/