LE SONGE D'UNE NUIT D'ÉTÉ, William ShakespeareFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une comédie pleine de fantaisie

À la cour d'Athènes qui s'apprête à célébrer le mariage princier, deux jeunes gens, Hermia et Lysandre, en appellent à la clémence du duc : Égée, père d'Hermia, veut lui imposer Démétrius, lui-même aimé d'Héléna. Mais Thésée ordonne l'obéissance à la loi du père et à celle d'Athènes ; Hermia et Lysandre n'ont d'autre recours que de s'enfuir dans la forêt, dès la nuit venue, bientôt poursuivis par Démétrius, Héléna sur ses talons (acte II). Or la forêt, lieu symbolique de la licence et du chaos, est en fait la résidence de tout un peuple de fées et de génies, qui redouble la structure sociale de la cour. C'est aussi le lieu retiré qu'a choisi une troupe d'artisans pour répéter une pièce de théâtre (« Pyrame et Thisbé ») qu'ils devront jouer devant le duc. Au début de l'acte II, Obéron et Titania, le roi et la reine des fées, se querellent pour la possession d'un petit page. Obéron décide de se venger de Titania en lui jouant un tour : il ordonne à son génie, Puck, de verser un philtre d'amour sur les yeux de la reine pour qu'elle tombe amoureuse de la première créature qu'elle apercevra au réveil : ce sera Bottom, le tisserand, l'un des comédiens amateurs, affublé par Puck d'une tête d'âne.

Obéron décide aussi d'intervenir en faveur des jeunes Athéniens, qu'il a observés : il charge Puck de verser le philtre d'amour sur les yeux de Démétrius pour qu'il aime à son tour Héléna. À la suite d'une confusion de Puck, qui prend Lysandre pour Démétrius, puis croit réparer son erreur, Héléna se voit courtisée à la fois par les deux jeunes Athéniens, au grand dam d'Hermia. À la fin de l'acte III, la confusion est à son comble : la Reine des fées aime un monstre et les amants sont prêts à s'entre-tuer. Mais Obéron veille ; il ordonne que tous soient endormis, plaçant les Athéniens de telle sorte qu'en se réveillant, la première personne qu'ils aperçoivent soit la bonne. Il réveille alors Titania (acte IV, scène 1) pour rire, avec elle, de ses errements sous l'effet de la magie. Quant aux amants endormis, ce sont Thésée et Hippolyta, partis chasser, qui les découvrent au petit matin. Les jeunes gens, qui pensent avoir fait un rêve, obtiennent la clémence du duc, tandis que Bottom, qui a repris sa forme humaine, retrouve ses amis. L'acte V est consacré à la représentation par les artisans de leur pièce en l'honneur du triple mariage en perspective que les fées viennent bénir lorsque tous ont quitté la scène.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : agrégée d'anglais, ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, maître de conférences à l'université de Paris-VIII-Saint-Denis

Classification

Pour citer l’article

Line COTTEGNIES, « LE SONGE D'UNE NUIT D'ÉTÉ, William Shakespeare - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-songe-d-une-nuit-d-ete/