LE SACRIFICE, film de Andreï Tarkovski

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un saint peut suffire à la rédemption du monde

Le film commence le jour de l'anniversaire d'Alexandre, ancien acteur et auteur dramatique, entouré de sa femme, de sa fille et de son tout jeune fils, avec lequel il vient de planter un arbre mort. Soudain, des bruits d'avion, un violent tremblement, dus peut-être à une explosion atomique. Alexandre fait un vœu secret, pour tenter de sauver le monde. Otto, le facteur, lui donne une solution : Alexandre devra faire l'amour à Maria, une domestique qui est aussi une magicienne. Ce conseil une fois suivi, le monde semble sauvé. Alexandre accomplit alors le reste de son vœu – et son sacrifice – en brûlant sa maison. Des infirmiers l'emmènent à l'hôpital psychiatrique, mais après son départ, l'arbre mort qu'il arrosait avec son fils semble retrouver son feuillage.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « LE SACRIFICE, film de Andreï Tarkovski », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacrifice/