Le Sacre du printemps, STRAVINSKI (Igor)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genre - Ballet

Exemple éclatant d'un genre souvent décrié, le ballet, Le Sacre du printemps provoque un scandale sans précédent lors sa création le 29 mai 1913 à Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, sous la direction de Pierre Monteux: le public comme la critique n'ont pas saisi la nouveauté des rapports, plus conceptuels que narratifs, entre la musique et la chorégraphie. Car voilà un ballet qui remet en cause toute une gestique. Bien plus, un ballet sans intrigue, car le Sacre ne raconte pas d'histoire: il porte comme sous-titre «Tableaux de la Russie païenne». Voilà qui change de L'Oiseau de feu et de Petrouchka. Le compositeur n'a pas ménagé dans son œuvre les repos, les distractions de la musique que le ballet classique impose. L'action dansée devient une action musicale, la musique n'accompagne pas les évolutions des danseurs mais les met en scène.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « Le Sacre du printemps, STRAVINSKI (Igor) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacre-du-printemps-stravinski-igor/