LE QUATRIÈME SIÈCLE, Édouard GlissantFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un roman généalogique

On retrouve d'ailleurs dans Le Quatrième Siècle des personnages qui figuraient dans La Lézarde (prix Renaudot 1958). Mais le projet romanesque a pris une ampleur toute différente : l'écriture s'est renouvelée, le récit embrasse la longue durée de plusieurs siècles d'histoire antillaise et non plus les quelques mois de préparation d'une action révolutionnaire. Il s'agit d'évoquer, sans complaisance anecdotique, la lente transformation des Antilles au travers du drame de l'esclavage. Le roman ne cherche pas à reconstituer une fresque historique. Le « quatrième siècle » doit être celui de la prise de conscience, de la récupération d'un passé occulté par une historiographie centrée sur l'Europe. D'où le choix d'une forme qui tient à la fois du poème épique et du roman généalogique. À la fin du volume, une « datation » permet de se situer dans le dédale des événements et des filiations et de construire une autre chronologie que celle imposée par les manuels.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Louis JOUBERT, « LE QUATRIÈME SIÈCLE, Édouard Glissant - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-quatrieme-siecle/