LE PRINCE, Nicolas MachiavelFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vertu et la république

Si Machiavel donne un statut essentiel au concept de vertu dans le dispositif théorique du Prince, l'exemple romain, au-delà de ses références humanistes, n'est jamais un modèle figé – fait d'austérité et de simplicité – qui échapperait aux aléas des temps. La vertu machiavélienne choisit de se déployer au croisement d'une proposition de réforme de la république, dans laquelle les nouveaux « ordres bons » sont porteurs de vertu civile et militaire chez tout citoyen, et d'une compréhension de l'occasion qui appelle l'acte de rupture singulier, illustrant la vertu du prince. L'action individuelle de celui qui saisit l'occasion de « culbuter » la fortune est ainsi indissociable de la volonté d'instaurer des institutions qui puissent garantir la diffusion de la vertu. L'intervention héroïque du prince nouveau, comme la dictature provisoire des Anciens, devient alors un moyen ponctuel d'échapper au cercle infernal de la corruption qui menace la cité.

En articulant état d'urgence et réforme, dépassement des erreurs du passé proche et espoir d'un nouvel ordre à venir, la virtú machiavélienne devient ce qui permet à l'homme de résister à la fortuna. Dès lors que la fortune est déploiement de la violence – celle de la guerre extérieure comme celle des conflits intérieurs –, Machiavel entend donner au citoyen une possibilité de marquer sa place et d'agir dans les bouleversements de l'Histoire, bref de la repolitiser.

Il est courant de voir dans la figure de Machiavel, y compris dans l'interprétation qu'en donne le théâtre élisabéthain, l'image même de la coupure avec une attitude morale, une coupure qui inaugurerait la « modernité ». Pourtant, ce qui se joue dans ce rapport des temps et des hommes concerne l'éthique. C'est l'exhortation finale du Prince à « libérer l'Italie des barbares » qui donne un sens à l'ouvrage et fait de la « rédemption » de l'Italie son véritable enjeu. Le sujet de cette rédemption sera le prince nouveau et « vertueux » qui pourra arrêter le cycle de la « corruption » : « Et rien ne fait plus d'honneur à un homme qui se dresse nouvellement que ne le font les nouvelles lois et les nouveaux ordres trouvés par lui : ces choses-là, quand elles sont bien fondées et qu'elles ont en elles de la grandeur le font digne de révérence et d'admiration. Et en Italie, il ne manque pas de matière permettant d'introduire toutes les formes. » Machiavel assume le risque de l'échec, mais à la condition de combattre jusqu'au bout pour tenter de sauver l'essentiel : l'existence même de Florence, la liberté de cette « pauvre Italie ».

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur au département d'études italiennes de l'université de Paris-VIII, Vincennes-St-Denis
  • : Maître de conférences à l'École normale supérieure des Lettres et sciences humaines, Lyon

Classification

Autres références

«  LE PRINCE, Nicolas Machiavel  » est également traité dans :

ART (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 279 mots

Dans le chapitre « Art et création »  : […] À la nature éternelle, le monde judéo-chrétien va substituer un monde créé par Dieu à partir de rien, ainsi que le décrit le récit de la Genèse. Une analogie va alors s’imposer : celle qui rapproche le Dieu créateur et l’artiste produisant une œuvre, tous les deux ayant cette capacité prodigieuse de faire surgir du néant une réalité que rien n’avait anticipée. Longtemps, l’Église aura une position […] Lire la suite

MACHIAVEL (1469-1527)

  • Écrit par 
  • Jean-François DUVERNOY
  •  • 6 688 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une existence décentrée »  : […] Machiavel fait partie de ces hommes dont la renommée ultérieure a montré de façon récurrente qu'ils n'avaient pas apprécié correctement l'importance de ce qu'ils faisaient : ce qui l'a intéressé ne nous intéresse plus, et c'est dans l'ennui et le mauvais vouloir qu'il a écrit ce qui a fait de lui le père du machiavélisme. Il est devenu célèbre malgré lui. Si son destin avait été ce qu'il a consta […] Lire la suite

SOCIÉTÉ (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 579 mots

Dans le chapitre « Nature ou artifice : les paradoxes de l’origine »  : […] Pour Aristote (env. 385-322 av. J.-C.), la société (à laquelle les Grecs donnent le nom de «  cité  ») est première, et il serait tout à fait illogique de partir de l’individu qui n’existe jamais en dehors de son groupe d’appartenance. « La cité est au nombre des réalités qui existent naturellement, et l’homme est par nature un animal politique [ Zoon politikon ] » ( Politique , livre I)   ; il […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

17-19 mai 2022 Royaume-Uni. Visite du prince Charles au Canada.

Du 17 au 19, le prince Charles et son épouse Camilla, duchesse de Cornouailles, effectuent une visite au Canada à l’occasion du jubilé de platine de la reine Élisabeth II. Ils abordent les sujets du réchauffement climatique, des populations autochtones et de la guerre en Ukraine. […] Lire la suite

13-14 mai 2022 Émirats arabes unis. Désignation de Mohammed ben Zayed al-Nahyane à la présidence.

Le 14, son demi-frère Mohammed ben Zayed al-Nahyane (surnommé MBZ), prince héritier d’Abu Dhabi, est désigné président des EAU par le Conseil suprême fédéral qui regroupe les monarques des sept émirats. Il dirigeait de facto les EAU depuis l’accident cérébral qui avait frappé Khalifa ben Zayed al-Nahyane en janvier 2014. […] Lire la suite

10-31 janvier 2022 Royaume-Uni. Rapport du Cabinet Office sur les fêtes à Downing Street pendant la pandémie.

Le 13, le Daily Telegraph révèle qu’une fête arrosée et en musique a été organisée à Downing Street la veille des obsèques du prince Philip, époux de la reine, en avril 2021, alors qu’un deuil national était instauré. Les jours suivants, d’autres témoignages révèlent la tenue de nombreuses autres fêtes à la résidence du Premier ministre depuis le début de la pandémie. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Louis FOURNEL, Jean-Claude ZANCARINI, « LE PRINCE, Nicolas Machiavel - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-prince/